Guide d'utilisation de SAP HANA

Ce guide vous fournit des instructions à propos des systèmes d'exploitation SAP HANA déployés sur Google Cloud d'après le guide de déploiement de SAP HANA sur Google Cloud. Sachez que ce guide n'est pas destiné à remplacer la documentation standard de SAP.

Administrer un système SAP HANA sur Google Cloud

Cette section explique comment effectuer les tâches d'administration généralement requises pour utiliser un système SAP HANA. Elle fournit également des informations sur le démarrage, l'arrêt et le clonage des systèmes.

Démarrer et arrêter des instances

Vous pouvez arrêter un ou plusieurs hôtes SAP HANA à tout moment. L'arrêt d'une instance entraîne aussi l'arrêt de l'instance. Si la procédure d'arrêt ne se termine pas dans un délai de deux minutes, l'instance doit obligatoirement s'interrompre. Il est recommandé de commencer par arrêter SAP HANA en cours d'exécution sur l'instance avant d'arrêter l'instance concernée.

Arrêter une VM

L'arrêt d'une instance de machine virtuelle (VM) oblige Compute Engine à envoyer le signal ACPI de mise hors tension à l'instance. Vous n'êtes pas facturé pour l'instance Compute Engine après l'arrêt de l'instance. En revanche, si des disques persistants sont associés à l'instance, ils ne sont pas supprimés et leur utilisation vous est facturée.

S'ils contiennent des données importantes, vous disposez de deux options : conserver le disque, ou créer un instantané du disque persistant, puis le supprimer pour réduire les coûts. Lorsque vous aurez de nouveau besoin des données qu'il contient, vous pourrez créer un autre disque à partir de l'instantané.

Pour arrêter une instance, procédez comme suit :

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances de VM.

    Accéder à la page Instances de VM

  2. Sélectionnez une ou plusieurs instances que vous souhaitez arrêter.

  3. En haut de la page Instances de VM, cliquez sur Arrêter.

Pour en savoir plus, consultez la section Arrêter une instance.

Redémarrer une VM

  1. Dans Cloud Console, accédez à la page Instances de VM :

    Accéder à la page Instances de VM

  2. Sélectionnez les instances que vous souhaitez redémarrer.

  3. Dans l'angle supérieur droit de la page, cliquez sur le bouton Démarrer () pour redémarrer les instances.

Pour en savoir plus, consultez la section Redémarrer une instance.

Modifier une VM

Une fois le déploiement d'une VM terminé, vous pouvez modifier divers attributs, y compris son type. Certaines modifications peuvent nécessiter la restauration de votre système SAP à partir de sauvegardes, tandis que d'autres ne nécessitent que le redémarrage de la VM.

Pour en savoir plus, consultez la section Modifier la configuration des VM pour les systèmes SAP.

Créer un instantané de SAP HANA

Pour générer une sauvegarde de votre disque persistant à un moment précis, vous pouvez créer un instantané. Compute Engine stocke de manière redondante plusieurs copies de chaque instantané sur plusieurs emplacements et se sert de sommes de contrôle automatiques pour garantir l'intégrité des données.

Pour créer un instantané, suivez les instructions de Compute Engine pour créer des instantanés. Avant de créer un instantané, apportez une attention particulière aux étapes de préparation, telles que le vidage des tampons de disque sur disque afin de garantir un instantané cohérent.

Les instantanés sont utiles dans les cas d'utilisation suivants :

Cas d'utilisation Détails
Fournir une solution de sauvegarde de données simple, économique et indépendante du logiciel Sauvegardez vos données, vos journaux, vos sauvegardes et vos disques partagés à l'aide d'instantanés. Programmez une sauvegarde quotidienne de ces disques pour sauvegarder l'intégralité de votre ensemble de données à un moment précis. Après le premier instantané, seules les modifications de bloc incrémentielles sont stockées dans les instantanés suivants afin de réduire les coûts.
Effectuer une migration vers un autre type de stockage Les disques persistants présentent deux types de stockage : le stockage standard (magnétique) et le stockage SSD. Ils diffèrent en coût et en caractéristiques de performance. Vous pouvez, par exemple, utiliser le stockage standard pour votre volume de sauvegarde et préférer le stockage SSD pour votre volume de journaux et de données qui nécessite de meilleures performances. Pour effectuer une migration entre ces deux types de stockage, créez un volume à l'aide de l'instantané du volume, puis sélectionnez un autre type de stockage.
Effectuer une migration de SAP HANA vers une autre région ou une autre zone. Vous pouvez utiliser des instantanés pour déplacer votre système SAP HANA d'une zone à une autre dans la même région, voire d'une région à une autre. Sur Google Cloud, il est possible d'utiliser les instantanés dans le monde entier pour créer des disques dans une autre zone ou une autre région. Pour effectuer une migration vers une autre zone ou une autre région, créez un instantané de vos disques incluant le disque racine, puis créez les machines virtuelles dans la zone ou la région souhaitée avec les disques créés à partir des instantanés en question.

Cloner un système SAP HANA

Vous pouvez créer des instantanés d'un système SAP HANA existant sur Google Cloud pour créer un clone exact du système.

Pour cloner un système SAP HANA à hôte unique, procédez comme suit :

  1. Créez un instantané de vos disques de données et de sauvegarde.

  2. Créez des disques à l'aide des instantanés.

  3. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances de VM.

    Accéder à la page Instances de VM

  4. Cliquez sur l'instance à cloner pour ouvrir la page des détails de l'instance, puis cliquez sur Cloner.

  5. Associez les disques créés à partir des instantanés.

Pour cloner un système SAP HANA à plusieurs hôtes, procédez comme suit :

  1. Provisionnez un nouveau système SAP HANA avec la même configuration que le système SAP HANA que vous souhaitez cloner.

  2. Effectuez une sauvegarde des données du système d'origine.

  3. Restaurez la sauvegarde du système d'origine dans le nouveau système.

Installer et mettre à jour le SDK Cloud

Après le déploiement d'une VM pour SAP HANA et l'installation du système d'exploitation, un SDK Cloud à jour est nécessaire à des fins diverses (transfert de fichiers depuis et vers Cloud Storage, interaction avec les services réseau, etc.).

Si vous suivez les instructions du guide de déploiement de SAP HANA, le SDK Cloud est automatiquement installé.

Néanmoins, si vous installez votre propre système d'exploitation sur Google Cloud en tant qu'image personnalisée ou si vous utilisez une image publique plus ancienne fournie par Google Cloud, vous devrez probablement installer ou mettre à jour le SDK Cloud vous-même.

Pour vérifier si le SDK Cloud est installé et si des mises à jour sont disponibles, ouvrez un terminal ou une invite de commande, puis saisissez :

 gcloud version

Si la commande n'est pas reconnue, le SDK Cloud n'est pas installé.

Pour installer le SDK Cloud, suivez les instructions des guides de démarrage rapide du SDK Cloud.

Pour remplacer la version 140 ou une version plus ancienne du SDK Cloud intégré à SLES, procédez comme suit :

  1. Connectez-vous à la VM à l'aide de ssh.

  2. Passez au super utilisateur :

     sudo su
    
  3. Saisissez les commandes suivantes :

     bash <(curl -s https://dl.google.com/dl/cloudsdk/channels/rapid/install_google_cloud_sdk.bash) --disable-prompts --install-dir=/usr/local
     update-alternatives --install /usr/bin/gsutil gsutil /usr/local/google-cloud-sdk/bin/gsutil 1 --force
     update-alternatives --install /usr/bin/gcloud gcloud /usr/local/google-cloud-sdk/bin/gcloud 1 --force
     gcloud --quiet compute instances list
    

Configurer le canal d'assistance SAP avec SAProuter

Pour permettre à un ingénieur d'assistance SAP d'accéder à vos systèmes SAP HANA sur Google Cloud, vous pouvez utiliser SAProuter. Procédez comme suit :

  1. Démarrez l'instance de VM Compute Engine sur laquelle le logiciel SAProuter sera installé et attribuez une adresse IP externe pour que l'instance ait accès à Internet.

  2. Créez une adresse IP externe statique, puis attribuez-la à l'instance.

  3. Créez et configurez une règle de pare-feu SAProuter spécifique sur votre réseau. Dans cette règle, autorisez seulement l'accès entrant et sortant requis sur le réseau d'assistance SAP, pour l'instance SAProuter.

    Limitez l'accès entrant et sortant à une adresse IP précise que SAP vous fournit pour vous y connecter, avec le port TCP 3299. Ajoutez un tag cible à votre règle de pare-feu, puis saisissez le nom de l'instance, afin que la règle de pare-feu ne s'applique qu'à la nouvelle instance. Pour en savoir plus sur la création et la configuration de règles de pare-feu, consultez la documentation sur les règles de pare-feu.

  4. Installez le logiciel SAProuter en vous référant à la Note SAP 1628296, puis créez un fichier saprouttab qui autorise l'accès depuis SAP à vos systèmes SAP HANA sur Google Cloud.

  5. Configurez la connexion avec SAP. Pour la connexion Internet, utilisez Secure Network Communication. Pour en savoir plus, consultez la page relative à l'aide pour l'assistance à distance SAP.

Configurer le réseau

Vous provisionnez votre système SAP HANA en utilisant des VM avec le réseau virtuel Google Cloud. Google Cloud exploite des technologies de pointe de réseau défini par logiciel et de systèmes distribués pour héberger et diffuser vos services à travers le monde.

Pour SAP HANA, créez un réseau de sous-réseaux autre que celui par défaut avec des plages d'adresses IP CIDR qui ne se chevauchent pas pour chacun des sous-réseaux du réseau. Notez que chaque sous-réseau et ses plages d'adresses IP internes sont mappés sur une seule région.

Un sous-réseau couvre toutes les zones de la région dans laquelle il est créé. Cependant, lorsque vous créez une instance de VM, vous spécifiez une zone et un sous-réseau pour la VM en question. Par exemple, vous pouvez créer un ensemble d'instances sur le sous-réseau subnetwork1 et dans la zone zone1 de la région region1, et un autre ensemble d'instances sur le sous-réseau subnetwork2 et dans la zone zone2 de la région region1, en fonction de vos besoins.

Un nouveau réseau n'a pas de règles de pare-feu et donc pas d'accès au réseau. Vous devez créer des règles de pare-feu qui autorisent l'accès à vos instances SAP HANA selon un modèle de privilège minimum. Les règles de pare-feu s'appliquent à tout le réseau. Elles peuvent également être configurées de sorte à s'appliquer à des instances cibles spécifiques à l'aide du mécanisme de marquage.

Les routes sont des ressources globales, et non régionales, associées à un seul réseau. Les routes créées par l'utilisateur s'appliquent à toutes les instances d'un réseau. Cela signifie que vous pouvez ajouter une route qui transfère le trafic d'une instance à une autre au sein du même réseau et entre sous-réseaux sans requérir d'adresses IP externes.

Pour votre instance SAP HANA, lancez l'instance sans adresse IP externe et configurez une autre VM en tant que passerelle NAT pour un accès externe. Cette configuration nécessite que vous ajoutiez votre passerelle NAT en tant que route pour votre instance SAP HANA. Cette procédure est décrite dans le guide de déploiement.

Sécurité

Les sections suivantes expliquent les opérations de sécurité.

Modèle de privilège minimum

Votre première ligne de défense consiste à limiter les droits d'accès à l'instance à l'aide de pare-feu. En créant des règles de pare-feu, vous pouvez limiter à des adresses IP sources spécifiques tout le trafic vers un réseau ou des machines cibles sur un ensemble de ports donné. Vous devez suivre le modèle de privilège minimum pour limiter l'accès aux adresses IP, protocoles et ports spécifiques qui nécessitent un accès. Par exemple, vous devez toujours configurer un hôte bastion et autoriser les connexions SSH dans votre système SAP HANA seulement à partir de cet hôte.

Modifications de configuration

Vous devez configurer votre système SAP HANA et le système d'exploitation à l'aide des paramètres de sécurité recommandés. Par exemple, assurez-vous que seuls les ports réseau pertinents disposent de l'autorisation d'accès, renforcez le système d'exploitation sur lequel vous exécutez SAP HANA, etc.

Reportez-vous aux notes SAP suivantes (compte utilisateur SAP requis) :

Désactiver les services SAP HANA inutiles

Si vous n'avez pas besoin du service Extended Application Services de SAP HANA (SAP HANA XS), désactivez-le. Consultez la note SAP 1697613 : Supprimer le service de moteur classique SAP HANA XS de la topologie.

Une fois le service désactivé, supprimez tous les ports TCP qui ont été ouverts pour le service. Dans Google Cloud, cela revient à modifier les règles de pare-feu de votre réseau de sorte à supprimer ces ports de la liste d'accès.

Journaux d'audit

Les journaux d'audit Cloud comprennent deux flux de journaux : les activités d'administration et l'accès aux données. Ils sont automatiquement générés par Google Cloud et vous permettent de savoir qui a fait quoi, où et quand dans votre projet.

Les journaux des activités d'administration contiennent des entrées relatives aux appels d'API et aux autres opérations d'administration qui modifient la configuration ou les métadonnées d'un service ou projet. Ils sont toujours activés et visibles par tous les membres du projet.

Les journaux d'accès aux données contiennent des entrées de journal pour les appels d'API qui créent, modifient ou lisent les données fournies par l'utilisateur et gérées par un service, telles que les données stockées dans un service de base de données. Ce type de journaux est activé par défaut dans votre projet et accessible via Cloud Logging ou via votre flux d'activités.

Sécuriser un bucket Cloud Storage

Si vous utilisez Cloud Storage pour héberger les sauvegardes de vos données et journaux, assurez-vous d'utiliser TLS (HTTPS) lors de l'envoi de données à Cloud Storage à partir de vos instances afin de protéger les données en transit. Cloud Storage chiffre automatiquement les données au repos. Vous pouvez spécifier vos propres clés de chiffrement si vous disposez de votre propre système de gestion de clés.

Pour connaître les bonnes pratiques concernant Cloud Storage, consultez la documentation sur la sécurité de Cloud Storage.

Reportez-vous aux ressources de sécurité supplémentaires ci-dessous pour votre environnement SAP HANA sur Google Cloud :

Haute disponibilité pour SAP HANA sur Google Cloud

Google Cloud offre plusieurs possibilités pour garantir la haute disponibilité pour votre système SAP HANA, y compris des fonctionnalités de migration à chaud de Compute Engine et de redémarrage automatique. Grâce à ces fonctionnalités ainsi qu'au pourcentage de temps d'activité mensuel élevé des VM Compute Engine, le paiement et le maintien de systèmes de secours peuvent être inutiles.

Cependant, vous pouvez au besoin déployer un système de scaling horizontal à plusieurs hôtes qui inclut des hôtes de secours pour le basculement automatique des hôtes SAP HANA, ou vous pouvez déployer un système de scaling vertical avec une instance SAP HANA de secours dans un cluster Linux à haute disponibilité.

Pour plus d'informations sur les options de haute disponibilité pour SAP HANA sur Google Cloud, consultez la page Guide de planification de la haute disponibilité et de la reprise après sinistre pour SAP HANA.

Reprise après sinistre

Le système SAP HANA offre plusieurs fonctionnalités de haute disponibilité afin que votre base de données SAP HANA puisse supporter les défaillances au niveau du logiciel ou de l'infrastructure. Parmi ces fonctionnalités figurent la réplication du système SAP HANA et les sauvegardes SAP HANA, toutes deux compatibles avec Google Cloud.

Pour en savoir plus sur les sauvegardes SAP HANA, consultez la page relative à la sauvegarde et la récupération.

Pour plus d'informations sur la réplication du système, consultez la page Guide de planification de la haute disponibilité et de la reprise après sinistre pour SAP HANA.

Sauvegarde et récupération

Les sauvegardes sont essentielles pour protéger votre système d'enregistrement (votre base de données). Étant donné que SAP HANA est une base de données en mémoire, vous devez créer des sauvegardes régulières afin de pouvoir récupérer après la corruption des instances de données. Pour vous y aider, le système SAP HANA offre des fonctionnalité de sauvegarde et de récupération natives. Vous pouvez utiliser des services Google Cloud comme Cloud Storage en tant que destination de sauvegarde de SAP HANA.

Vous pouvez également installer l'agent Backint de Cloud Storage pour SAP HANA afin de pouvoir directement utiliser Cloud Storage pour les sauvegardes et les récupérations.

Ce document part du principe que vous connaissez bien la sauvegarde et la récupération de SAP HANA, ainsi que les notes de service SAP suivantes :

Utiliser des disques persistants Compute Engine et Cloud Storage pour les sauvegardes

Si vous avez suivi les instructions de déploiement, vous disposez d'une installation de SAP HANA avec un répertoire /hanabackup. Elle est sauvegardée à l'aide d'un disque persistant standard. Utilisez les outils SAP standards pour créer les sauvegardes de votre base de données en ligne sur le répertoire /hanabackup. Enfin, enregistrez la sauvegarde terminée en la chargeant dans un bucket Cloud Storage, à partir duquel vous pouvez télécharger la sauvegarde si vous avez besoin de la récupérer.

Utiliser Compute Engine pour créer des sauvegardes et des instantanés de disque

Vous pouvez utiliser Compute Engine pour les sauvegardes SAP HANA. Vous avez aussi la possibilité de sauvegarder tout le disque qui héberge vos données et vos journaux à l'aide d'instantanés des disques persistants.

Si vous avez suivi les instructions du guide de déploiement, vous disposez d'une installation de SAP HANA avec un répertoire /hanabackup pour les sauvegardes de votre base de données en ligne. Vous pouvez utiliser ce répertoire pour stocker les instantanés du volume de sauvegarde et conserver une sauvegarde de vos données et journaux à un moment précis.

Les instantanés ont l'avantage d'être incrémentiels, chaque sauvegarde successive ne stockant que les modifications incrémentielles de bloc plutôt que de créer une sauvegarde entièrement nouvelle. Compute Engine stocke de manière redondante plusieurs copies de chaque instantané sur plusieurs emplacements et se sert de sommes de contrôle automatiques pour garantir l'intégrité des données.

Voici une illustration des sauvegardes incrémentielles :

Schéma des instantanés

Cloud Storage en tant que destination de sauvegarde

Cloud Storage est un très bon choix de destination de sauvegarde pour SAP HANA, car il offre une grande durabilité et une haute disponibilité des données.

Cloud Storage est un magasin d'objets pour des fichiers de n'importe quel type et n'importe quel format. Il propose un espace de stockage quasiment illimité, ce qui signifie que vous n'avez pas à vous soucier de son provisionnement ni de l'ajout de capacité. Un objet Cloud Storage contient des données de fichier et les métadonnées qui y sont associées, et sa taille peut atteindre 5 To. Un bucket Cloud Storage peut stocker un nombre illimité d'objets.

Cloud Storage permet de stocker des données sur plusieurs emplacements, ce qui permet une grande durabilité et une haute disponibilité. Lorsque vous importez ou copiez des données dans Cloud Storage, Cloud Storage ne signale l'aboutissement de l'action que si la redondance des objets est réalisée.

Le tableau suivant indique les différentes options de stockage avec Cloud Storage :

Besoins d'accès aux données Options Cloud Storage recommandées
Accès fréquent Choisissez la [classe de stockage](/storage/docs/storage-classes) standard pour les sauvegardes qui sont accédées plusieurs fois par mois.
Accès peu fréquent Choisissez le stockage Nearline ou Coldline pour les données dont l'accès n'est pas fréquent. Le stockage Nearline offre une bonne solution pour les données sauvegardées auxquelles vous prévoyez d'accéder une fois par mois tout au plus, alors que le stockage Coldline est préférable pour les données dont la probabilité d'accès est très faible (une fois par an au maximum).
Données d'archives Sélectionnez le stockage de type Archive pour vos données d'archivage à long terme. L'archivage est parfaitement adapté pour les données dont vous avez besoin de conserver une copie pendant une période prolongée, mais auxquelles vous ne souhaitez pas accéder plus d'une fois par an. Envisagez de remplacer votre solution de sauvegarde sur bande par le stockage de type Archive.

Lorsque vous planifiez l'utilisation de ces options de stockage, commencez par le niveau le plus utilisé, puis affectez vos données de sauvegarde aux niveaux d'accès peu fréquents. En règle générale, les sauvegardes les plus anciennes sont rarement utilisées. En effet, il est très peu probable que vous ayez besoin d'une sauvegarde vieille de 3 ans. Vous pouvez donc l'affecter au niveau Archive pour réduire les coûts, qui sont actuellement de 12/100e de centime par Go et par mois (soit 1,20 $ par To et par mois).

Comparaison entre la sauvegarde dans Cloud Storage et la sauvegarde sur bande

Traditionnellement, la destination de sauvegarde sur site est la bande. Cloud Storage présente de nombreux avantages par rapport à la bande. Il permet en particulier de stocker automatiquement les sauvegardes hors site à partir du système source, puisque les données hébergées dans Cloud Storage sont répliquées sur plusieurs installations. De plus, les sauvegardes stockées dans Cloud Storage bénéficient d'une disponibilité élevée.

Les deux solutions de sauvegarde se différencient également par la vitesse de restauration des sauvegardes si vous avez besoin de les utiliser. Si vous devez créer un système SAP HANA à partir d'une sauvegarde ou restaurer un système existant à partir de sauvegardes, Cloud Storage vous permet d'accéder à vos données et de créer le système plus rapidement.

Agent Backint de Cloud Storage pour SAP HANA

Vous pouvez directement utiliser Cloud Storage pour les sauvegardes et les récupérations des installations sur site et dans le cloud en utilisant un agent Backint de Cloud Storage certifié SAP pour SAP HANA (agent Backint).

Pour en savoir plus, consultez la page Présentation de l'agent Backint de Cloud Storage pour SAP HANA.

Gérer l'identité et l'accès aux sauvegardes

Si vous utilisez Cloud Storage ou Compute Engine pour sauvegarder vos données SAP HANA, l'accès à ces sauvegardes est contrôlé par Identity and Access Management (IAM). Cette fonctionnalité permet aux administrateurs d'autoriser certaines personnes à effectuer des opérations sur des ressources spécifiques. IAM vous offre un contrôle complet et centralisé, ainsi que de la visibilité pour la gestion de toutes vos ressources Google Cloud, y compris vos sauvegardes.

IAM propose également un historique complet des attributions, suppressions et délégations des autorisations qui est automatiquement mis à la disposition de vos administrateurs. Cette fonctionnalité vous permet de configurer les stratégies qui surveillent l'accès à vos données dans les sauvegardes afin de clore le cycle complet du contrôle d'accès avec vos données. IAM offre une vue unifiée des règles de sécurité pour l'ensemble de l'organisation, avec un système d'audit intégré qui simplifie les processus de conformité.

Pour accorder l'accès aux sauvegardes dans Cloud Storage, procédez comme suit :

  1. Dans Cloud Console, accédez à la page IAM et Administration :

    Accéder à la page "IAM et administration"

  2. Spécifiez l'utilisateur à qui vous accordez l'accès, puis attribuez le rôle Stockage > Créateur des objets de l'espace de stockage :

    Capture d&#39;écran d&#39;IAM

Réaliser des sauvegardes

Les systèmes SAP HANA provisionnés sur Google Cloud à l'aide du guide de déploiement sont configurés avec un ensemble de volumes de disques persistants à utiliser en tant que destination de sauvegarde installée sur NFS. Les sauvegardes SAP HANA sont d'abord stockées sur ces volumes de disques persistants locaux. Elles sont ensuite copiées dans Cloud Storage pour un stockage à long terme. Vous pouvez copier manuellement les sauvegardes dans Cloud Storage ou programmer la copie dans Cloud Storage dans un crontab.

Si vous utilisez l'agent Backint de Cloud Storage pour SAP HANA, vous sauvegardez dans un bucket Cloud Storage et récupérez les sauvegardes depuis ce bucket directement. Le stockage sur disque persistant n'est pas nécessaire.

Vous pouvez utiliser SAP HANA Studio, les commandes SQL ou l'outil DBA Cockpit pour démarrer ou programmer les sauvegardes de données SAP HANA. À moins d'être désactivées, les sauvegardes de journaux sont écrites automatiquement. La capture d'écran suivante en est un exemple :

Capture d&#39;écran des sauvegardes

Configurer le fichier global.ini de SAP HANA

Si vous avez suivi les instructions du guide de déploiement, le fichier de configuration global.ini de SAP HANA est personnalisé avec les sauvegardes de base de données stockées dans /backup/data/, et les fichiers d'archives de journaux automatiques sont stockés dans /backup/log/, comme suit :

[persistence]
basepath_datavolumes = /hana/data
basepath_logvolumes = /hana/log
basepath_databackup = /hanabackup/data
basepath_logbackup = /hanabackup/log

[system_information]
usage = production

Pour personnaliser le fichier de configuration global.ini de l'agent Backint de Cloud Storage pour SAP HANA, consultez le guide de déploiement de l'agent Backint de Cloud Storage pour SAP HANA.

Notes concernant les déploiements en scaling horizontal

Dans une mise en œuvre de scaling horizontal, une solution de haute disponibilité qui utilise la migration à chaud et le redémarrage automatique fonctionne de la même manière que dans une configuration à hôte unique. La principale différence réside dans le fait que le volume /hana/shared est installé sur NFS sur tous les hôtes de calcul et maîtrisé sur le maître HANA. Le volume NFS est inaccessible pendant un bref instant en cas de migration à chaud ou de redémarrage automatique de l'hôte maître. Une fois que l'hôte maître a redémarré, le volume NFS fonctionne à nouveau sur tous les hôtes, et l'exécution normale reprend automatiquement.

Le volume de sauvegarde /hanabackup doit être disponible sur tous les hôtes lors d'opérations de sauvegarde et de récupération. En cas d'échec, vérifiez que le volume /hanabackup est installé sur tous les hôtes. Si ce n'est pas le cas, réinstallez-le sur les hôtes concernés. Si vous décidez de copier l'ensemble de sauvegardes sur un autre volume ou sur Cloud Storage, vous devez exécuter la copie sur l'hôte maître pour obtenir de meilleures performances d'E/S et réduire l'utilisation du réseau. Afin de simplifier le processus de sauvegarde et de récupération, vous pouvez utiliser Cloud Storage Fuse pour installer le bucket Cloud Storage sur chaque hôte.

Les performances de scaling horizontal dépendent de la distribution des données. Plus les données sont bien distribuées, meilleures sont les performances de requête. Vous devez donc bien connaître vos données, comprendre les données consommées, et concevoir la distribution et le partitionnement de tables en conséquence. Veuillez consulter la Note SAP 2081591.

Gcloud Python

Gcloud Python est un client Python idiomatique permettant d'accéder aux services Google Cloud. Ce guide se sert de Gcloud Python pour effectuer des opérations de sauvegarde et de restauration depuis et vers Cloud Storage pour vos sauvegardes de bases de données SAP HANA.

Si vous avez suivi les instructions du guide de déploiement, les bibliothèques Gcloud Python sont déjà disponibles dans les instances Compute Engine.

Les bibliothèques sont Open Source et vous permettent d'utiliser votre bucket Cloud Storage pour stocker et récupérer les données de sauvegarde.

Vous pouvez exécuter la commande suivante pour obtenir la liste des objets de votre bucket Cloud Storage. Elle peut vous servir à lister les objets de sauvegarde :

python 2>/dev/null - <<EOF
from google.cloud import storage
storage_client = storage.Client()
bucket = storage_client.get_bucket("<bucket_name>")
blobs = bucket.list_blobs()
for fileblob in blobs:
     print(fileblob.name)
EOF

Pour plus d'informations sur Gcloud Python, consultez la documentation de référence sur les bibliothèques clientes de stockage.

Exemple de sauvegarde

Voici un exemple de procédure à suivre pour une tâche de sauvegarde typique à l'aide de SAP HANA Studio :

  1. Dans l'éditeur de sauvegarde de SAP HANA, sélectionnez Open Backup Wizard (Ouvrir l'assistant de sauvegarde).

    Assistant de sauvegarde

    1. Sélectionnez File (Fichier) pour le type de destination. Vous sauvegarderez ainsi la base de données dans des fichiers du système de fichiers spécifié.
    2. Indiquez la destination de la sauvegarde (/hanabackup/data/[SID]) et le préfixe de la sauvegarde. Remplacez [SID] par le SID SAP approprié.
    3. Cliquez sur Suivant.
  2. Cliquez sur Finish (Terminer) dans le formulaire de confirmation pour démarrer la sauvegarde.

  3. Au démarrage de la sauvegarde, une fenêtre d'état en affiche la progression. Attendez la fin de la sauvegarde.

    Progression de la sauvegarde

    Une fois la sauvegarde terminée, le résumé de la sauvegarde affiche le message "Finished" (Terminée).

  4. Connectez-vous à votre système SAP HANA et vérifiez que les sauvegardes sont disponibles aux emplacements prévus dans le système de fichiers. Exemple :

    Liste 1 de sauvegarde Liste 2 de sauvegarde

  5. Transférez ou synchronisez les fichiers de sauvegarde du système de fichiers /hanabackup vers Cloud Storage. L'exemple de script Python suivant transfère les données de /hanabackup/data et de /hanabackup/log au bucket utilisé pour les sauvegardes, sous la forme [NODENAME]/[DATA] ou [LOG]/YYYY/MM/DD/HH/[BACKUP_FILE_NAME]. Vous pouvez ainsi identifier les fichiers de sauvegarde selon la durée de copie de la sauvegarde. Exécutez le script gcloud Python suivant sur l'invite bash de votre système d'exploitation :

    python 2>/dev/null - <<EOF
    import os
    import socket
    from datetime import datetime
    from google.cloud import storage
    storage_client = storage.Client()
    today = datetime.today()
    current_hour = today.strftime('%Y/%m/%d/%H')
    hostname = socket.gethostname()
    bucket = storage_client.get_bucket("hanabackup")
    for subdir, dirs, files in os.walk('/hanabackup/data/H2D/'):
      for file in files:
          backupfilename = os.path.join(subdir, file)
          if 'COMPLETE_DATA_BACKUP' in backupfilename:
                only_filename = backupfilename.split('/')[-1]
                backup_file = hostname + '/data/' + current_hour + '/' + only_filename
                blob = bucket.blob(backup_file)
                blob.upload_from_filename(filename=backupfilename)
    for subdir, dirs, files in os.walk('/hanabackup/log/H2D/'):
      for file in files:
          backupfilename = os.path.join(subdir, file)
          if 'COMPLETE_DATA_BACKUP' in backupfilename:
              only_filename = backupfilename.split('/')[-1]
              backup_file = hostname + '/log/' + current_hour + '/' + only_filename
              blob = bucket.blob(backup_file)
              blob.upload_from_filename(filename=backupfilename)
    EOF
    
  6. Pour obtenir la liste des données de sauvegarde, utilisez les bibliothèques Gcloud Python ou Cloud Console.

Restaurer l'exemple

Pour restaurer votre base de données SAP HANA à partir d'une sauvegarde, procédez comme suit :

  1. Si les fichiers de sauvegarde ne sont pas encore disponibles dans le système de fichiers /hanabackup, mais se trouvent dans Cloud Storage, téléchargez les fichiers à partir de Cloud Storage, en exécutant le script suivant depuis l'invite bash du système d'exploitation :

    python - <<EOF
    from google.cloud import storage
    storage_client = storage.Client()
    bucket = storage_client.get_bucket("hanabackup")
    blobs = bucket.list_blobs()
    for fileblob in blobs:
      blob = bucket.blob(fileblob.name)
      fname = str(fileblob.name).split('/')[-1]
      blob.chunk_size=1<<30
      if 'log' in fname:
          blob.download_to_filename('/hanabackup/log/H2D/' + fname)
      else:
          blob.download_to_filename('/hanabackup/data/H2D/' + fname)
    EOF
    
  2. Pour récupérer la base de données SAP HANA, cliquez sur Backup and Recovery > Recover System (Sauvegarde et récupération > Récupérer le système) :

    Système de récupération

  3. Cliquez sur Suivant.

  4. Spécifiez l'emplacement de vos sauvegardes dans votre système de fichiers local, puis cliquez sur Add (Ajouter).

  5. Cliquez sur Next (Suivant).

  6. Sélectionnez Recover without the backup catalog (Récupérer sans le catalogue de sauvegarde) :

    Nocat de récupération

  7. Cliquez sur Suivant.

  8. Sélectionnez File (Fichier) pour le type de destination, puis spécifiez l'emplacement des fichiers de sauvegarde et le préfixe correspondant à votre sauvegarde. (Dans l'exemple de sauvegarde, n'oubliez pas que vous avez utilisé COMPLETE_DATA_BACKUP comme préfixe).

  9. Cliquez deux fois sur Next (Suivant).

  10. Cliquez sur Finish (Terminer) pour démarrer la récupération.

  11. Une fois la récupération achevée, reprenez les opérations normales et supprimez les fichiers de sauvegarde des répertoires /hanabackup/data/[SID]/*.

Étapes suivantes

Les documents standards suivants relatifs à SAP pourraient vous être utiles :

Les documents suivants concernant Google Cloud pourraient également vous être utiles :