Étape 1 : Créer un cluster

Avant de commencer :

Dans cette procédure, nous partons du principe que vous avez créé des variables d'environnement lors des étapes précédentes. Vérifiez-les à l'aide des commandes suivantes :

echo $PROJECT_ID
echo $ANALYTICS_REGION
echo $ORG_NAME
echo $ENV_NAME

Cette étape explique comment configurer votre environnement shell et créer un cluster GKE dans votre projet Google Cloud.

Configurer l'interface système de votre terminal

L'outil gcloud est l'interface de ligne de commande principale utilisée sur Google Cloud, et kubectl fournit l'interface de ligne de commande principale permettant d'exécuter des commandes sur les clusters Kubernetes.

  1. Assurez-vous que gcloud et kubectl sont installés dans votre interface système locale. L'outil gcloud est l'interface de ligne de commande principale utilisée sur Google Cloud, et kubectl fournit l'interface de ligne de commande principale permettant d'exécuter des commandes sur les clusters Kubernetes.

    gcloud -h
    kubectl -h
  2. Si vous n'avez pas installé ces utilitaires, installez-les maintenant comme suit :
    1. Installez le SDK Cloud, qui inclut l'outil de ligne de commande gcloud.
    2. Après avoir installé le SDK Cloud, installez l'outil de ligne de commande kubectl en exécutant la commande suivante :
    3. gcloud components install kubectl
  3. Utilisez l'outil gcloud pour configurer deux paramètres par défaut : votre projet par défaut et votre région de calcul. La configuration de ces paramètres facilite l'exécution des commandes gcloud, car gcloud vous demanderait sinon de spécifier à chaque fois le projet et la région de calcul dans lesquels vous souhaitez travailler.

    Pour répertorier les paramètres actuels, exécutez la commande suivante :

    gcloud config list

    Si un projet et/ou une région de calcul ne sont pas répertoriés, vous devez les ajouter avec les commandes présentées ci-dessous. Si, dans les résultats, vous décidez que vous devez changer les paramètres actuels pour refléter votre projet et votre région de calcul, vous pouvez également exécuter les commandes suivantes :

    gcloud config set project $PROJECT_ID
    gcloud config set compute/region $ANALYTICS_REGION
    

    Où :

    • PROJECT_ID est le nom de votre projet Google Cloud.
    • ANALYTICS_REGION est le nom d'une région de calcul Google Cloud.

Créer un cluster GKE

Au cours de cette étape, vous allez créer un cluster Kubernetes dans votre projet Google Cloud (le projet que vous avez défini à l'aide de la commande gcloud config représentée par PROJECT_ID).

Créer le cluster

  1. Créez la variable d'environnement CLUSTER_NAME à l'aide de la commande suivante (facultatif) :
    export CLUSTER_NAME=cluster-name

    cluster-name est le nom que vous avez choisi pour le cluster.

  2. Exécutez la commande suivante pour créer le cluster. Le type de machine, le nombre de nœuds et les autres paramètres spécifiés dans la commande permettent de créer un cluster configuré de manière minimale et adapté à une installation d'essai d'Apigee hybrid.
    gcloud container clusters create $CLUSTER_NAME \
    --machine-type "e2-standard-4" --num-nodes "4" --enable-autoscaling --min-nodes "3" --max-nodes "6"

    La création du cluster peut prendre quelques minutes. En cas de réussite, un résultat semblable à ce qui suit, avec l'état RUNNING, s'affiche :

    NAME           LOCATION       MASTER_VERSION  MASTER_IP     MACHINE_TYPE   NODE_VERSION   NUM_NODES  STATUS
    apigee-hybrid  us-central1    1.15.12-gke.2   35.222.54.89  e2-standard-4  1.15.12-gke.2             RUNNING

Définir le contexte actuel

Un contexte est un groupe de paramètres d'accès. Chaque contexte contient un cluster Kubernetes, un utilisateur et un espace de noms. Le contexte actuel est le cluster par défaut actuel de kubectl : toutes les commandes kubectl s'exécutent sur ce cluster.

Vérifiez que le contexte gcloud actuel est défini sur le cluster que vous venez de créer.

  1. D'abord, répertoriez les contextes pour déterminer lequel est le contexte actuel. Dans l'exemple suivant, le contexte actuel est gke_hybrid-project_us-central1_apigee-hybrid. Le nom inclut le nom d'un projet Google Cloud (hybrid-project), une région (us-central1) et un nom de cluster (apigee-hybrid).
    kubectl config get-contexts

    Les résultats doivent ressembler à l'exemple suivant :

    CURRENT   NAME                                             CLUSTER                                          AUTHINFO                                           NAMESPACE
    *         gke_hybrid-project_us-central1_apigee-hybrid     gke_hybrid-project_us-central1_apigee-hybrid     gke_hybrid-project_us-central1_apigee-hybrid
              gke_apigee-project_us-west1_apigee-cluster       gke_apigee-project_us-west1_apigee-cluster       gke_apigee-project_us-west1_apigee-cluster
    
  2. Si nécessaire, définissez le contexte actuel sur le cluster que vous venez de créer (dans lequel vous souhaitez installer Apigee hybrid). À l'aide de la sortie get-contexts précédente, vous pouvez basculer vers le contexte approprié, comme suit :
    kubectl config use-context context

    context correspond au nom complet du contexte de votre cluster tel qu'il apparaît en sortie de la commande get-contexts précédente. Par exemple, gke_apigee-project_us-west1_apigee-cluster.

  3. À l'aide de la commande suivante, vérifiez le contexte actuel pour vous assurer qu'il est défini sur le cluster souhaité :
    kubectl config current-context

    Exemple :

    gke_apigee-project_us-west1_apigee-cluster

Attribuez des identifiants au cluster

Les identifiants de cluster vous permettent d'accéder aux conteneurs s'exécutant dans le cluster. Extrayez vos identifiants et attribuez-vous le rôle cluster-admin :

  1. Récupérez les identifiants en saisissant la commande suivante :
    gcloud container clusters get-credentials $CLUSTER_NAME

    CLUSTER_NAME correspond au nom du cluster que vous avez créé (le cluster dans lequel vous souhaitez installer Apigee hybrid).

    Un message semblable au suivant doit s'afficher :

    Fetching cluster endpoint and auth data.
    kubeconfig entry generated for example-cluster.
  2. Définissez la liaison de rôle du cluster. Exécutez la commande suivante exactement comme indiqué ci-dessous :
    kubectl create clusterrolebinding cluster-admin-binding \
    --clusterrole cluster-admin --user $(gcloud config get-value account)

    Un message semblable au suivant doit s'afficher :

    clusterrolebinding.rbac.authorization.k8s.io/cluster-admin-binding created

Résumé

Vous disposez désormais d'un cluster Kubernetes s'exécutant dans votre projet Google Cloud. Votre environnement shell est configuré, et vous êtes prêt à installer les services cert-manager et istio requis par Apigee hybrid sur votre machine locale.

Étape suivante

1 (SUIVANT) Étape 2 : Installer cert-manager et ASM 3 4 5