Tester et déployer une application

ID de la région

Le code REGION_ID est attribué par Google en fonction de la région que vous sélectionnez lors de la création de votre application. L'ajout de REGION_ID.r dans les URL App Engine est facultatif pour les applications existantes. Il sera bientôt nécessaire pour toutes les nouvelles applications.

Pour assurer une transition en douceur, nous mettons lentement à jour App Engine afin d'utiliser les ID de région. Si nous n'avons pas encore mis à jour votre projet Google Cloud, vous ne verrez pas d'ID de région pour votre application. Étant donné que l'ID est facultatif pour les applications existantes, vous n'avez pas besoin de mettre à jour les URL ni d'effectuer d'autres modifications une fois l'ID de région disponible pour vos applications existantes.

En savoir plus sur les ID de région.

Découvrez comment exécuter votre application en local, et la déployer et la tester sur App Engine.

Exécuter l'application en local

Pour tester la fonctionnalité de l'application avant le déploiement, exécutez-la dans l'environnement local avec les outils de développement que vous utilisez habituellement.

Par exemple, si vous utilisez Sinatra, vous pouvez exécuter une application avec le serveur de développement de Sinatra à l'aide de la commande suivante :

bundle exec ruby app.rb -p 8080

Si vous utilisez Rails, vous pouvez démarrer une application en exécutant la commande ci-dessous :

rails server

Déployer l'application

Déployez votre application sur App Engine à l'aide de la commande gcloud app deploy. Cette commande crée automatiquement une image du conteneur à l'aide du service Cloud Build, puis déploie cette image dans l'environnement flexible App Engine. Le conteneur inclura toutes les modifications locales que vous avez déjà apportées à l'image de l'environnement d'exécution.

Pour déployer vos applications par programmation, utilisez l'API Admin.

Avant de commencer

Avant de déployer votre application :

Garantir la réussite d'un déploiement

Si vous activez les vérifications de l'état mises à jour, les déploiements sont annulés si votre application n'atteint pas un état sain.

Lorsque vous déployez votre première application dans l'environnement flexible, un délai peut s'écouler lors de la configuration de votre machine virtuelle (VM) et des autres infrastructures. Une fois la configuration initiale terminée, les vérifications de l'état s'assurent que votre instance est opérationnelle et prête à recevoir du trafic. Si votre application n'est pas prête dans le délai indiqué par le champ initial_delay_sec de la section liveness_check de votre fichier app.yaml, votre déploiement échoue et est annulé.

Votre application aura peut-être besoin de davantage de temps pour être prête. Par exemple, vous devrez peut-être télécharger des fichiers volumineux ou pré-charger des caches pour initialiser votre application. Si vous utilisez les vérifications d'état mises à jour, vous pouvez augmenter ce délai en modifiant le paramètre de configuration app_start_timeout_sec dans la section readiness_check du fichier app.yaml.

Si votre déploiement échoue, assurez-vous que l'API Cloud Build est activée dans votre projet. App Engine active automatiquement cette API la première fois que vous déployez une application, mais si quelqu'un l'a désactivée depuis, les déploiements échouent.

Déployer un service

Vous déployez votre application sur App Engine en mettant en œuvre des versions de ses services et de chacun de leurs fichiers de configuration.

Pour déployer une version du service de votre application, exécutez la commande suivante à partir du répertoire contenant le fichier app.yaml de votre service :

gcloud app deploy

Le fait de ne spécifier aucun fichier avec la commande a pour effet de déployer le fichier app.yaml dans votre répertoire actuel uniquement. Par défaut, la commande deploy génère un ID unique pour la version que vous déployez, déploie la version dans le projet Cloud pour lequel vous avez configuré l'outil gcloud, et achemine l'ensemble du trafic vers la nouvelle version.

Vous pouvez modifier le comportement par défaut de la commande en ciblant des fichiers spécifiques ou en incluant des paramètres supplémentaires :

  • Pour déployer les autres fichiers de configuration de votre service, vous devez les cibler et les déployer chacun séparément. Exemple :

    gcloud app deploy cron.yaml
    gcloud app deploy dispatch.yaml
    gcloud app deploy index.yaml
    
  • Pour spécifier un ID de version personnalisé, incluez l'option --version.

  • Pour empêcher que le trafic soit automatiquement acheminé vers la nouvelle version, utilisez l'option --no-promote.

  • Pour déployer un projet Cloud spécifique, utilisez l'option --project.

Par exemple, pour déployer le service défini par le fichier app.yaml dans un projet Cloud spécifique, attribuez-lui un ID de version personnalisé et empêchez le trafic d'être acheminé vers la nouvelle version :

gcloud app deploy --project PROJECT_ID --version VERSION_ID --no-promote

Pour en savoir plus sur cette commande, consultez la documentation de référence sur gcloud app deploy.

Déployer plusieurs services

La même commande de déploiement permet de déployer ou mettre à jour les différents services constituant votre application.

Pour déployer plusieurs services, vous devez déployer séparément le fichier app.yaml de chaque service. Exemple :

gcloud app deploy service1/app.yaml
gcloud app deploy service2/app.yaml

Vous pouvez spécifier plusieurs fichiers à l'aide d'une seule commande de déploiement :

gcloud app deploy service1/app.yaml service2/app.yaml

Conditions requises pour déployer plusieurs services

  • Pour pouvoir créer et déployer des services supplémentaires, vous devez d'abord déployer une version de votre application sur le service default.

  • L'ID de chacun de vos services doit être spécifié dans les fichiers de configuration app.yaml correspondants. Pour spécifier l'ID d'un service, incluez la définition de l'élément service dans chaque fichier de configuration. Par défaut, exclure cette définition d'élément de votre fichier de configuration entraîne le déploiement de la version sur le service default.

Ignorer des fichiers

Vous pouvez utiliser un fichier .gcloudignore pour spécifier les fichiers et les répertoires à ne pas importer dans Google Cloud lorsque vous déployez vos services. Cette opération est utile pour ignorer les artefacts de compilation et d'autres fichiers qui n'ont pas besoin d'être importés lors du déploiement.

.

Pour en savoir plus sur la syntaxe du fichier .gcloudignore, consultez la documentation de référence gcloud.

Compiler manuellement un conteneur pour le déploiement

Pour créer vos images de conteneur en dehors de Google Cloud Platform, vous devez d'abord importer vos images dans un dépôt d'images de conteneur avant de déployer vos images dans App Engine à l'aide de la commande gcloud app deploy.

Par exemple, si vous créez vos images de conteneur en local avec Docker, vous pouvez les importer dans Google Container Registry puis spécifier l'URL de votre image dans l'indicateur --image-url de la commande :

gcloud app deploy --image-url gcr.io/YOUR_PROJECT_ID/YOUR_CONTAINER_IMAGE

Utiliser des pipelines de déploiement continu automatisé

Vous pouvez utiliser Cloud Build pour automatiser les déploiements dans des pipelines de déploiement continu. Pour en savoir plus, consultez la section Déployer des artefacts et la page Automatiser les compilations avec des déclencheurs de compilation dans la documentation Cloud Build.

Images de base Docker pour Ruby

Si vous souhaitez compiler entièrement une application d'exécution personnalisée Ruby, utilisez une image de base fournie dans le fichier Dockerfile :

Environnement d'exécution Commande Docker
Ruby FROM gcr.io/google-appengine/ruby

Afficher votre application

Après avoir déployé votre application dans App Engine, vous pouvez exécuter la commande suivante pour lancer votre navigateur et l'afficher à l'adresse https://PROJECT_ID.REGION_ID.r.appspot.com :

gcloud app browse

Tester votre application sur App Engine

Avant de configurer une nouvelle version pour recevoir du trafic, vous pouvez la tester sur App Engine. Par exemple, pour tester une nouvelle version de votre service default :

  1. Déployez votre nouvelle version et ajoutez l'indicateur --no-promote :

    gcloud app deploy --no-promote
  2. Affichez la nouvelle version en accédant à l'URL suivante :

    https://VERSION_ID-dot-default-dot-PROJECT_ID.REGION_ID.r.appspot.com

    .

    Vous pouvez maintenant tester la nouvelle version dans l'environnement d'exécution App Engine. Vous pouvez déboguer votre application en affichant ses journaux dans la visionneuse de journaux de Google Cloud Console. Pour en savoir plus, consultez la page Écrire des journaux d'application.

    Les requêtes envoyées à l'adresse https://PROJECT_ID.REGION_ID.r.appspot.com continueront d'être acheminées vers la version précédemment configurée pour recevoir du trafic.

  3. Lorsque vous souhaitez envoyer du trafic vers la nouvelle version, utilisez Cloud Console pour migrer le trafic :

    Gérer les versions

    Sélectionnez la version que vous venez de déployer et cliquez sur Migrer le trafic.

Vous pouvez utiliser le même processus pour tester de nouvelles versions d'autres services en remplaçant default dans l'URL par le nom de votre service :

Pour en savoir plus sur le ciblage de services et de versions spécifiques, consultez la page Mode de routage des requêtes.

Dépannage

Voici un message d'erreur courant que vous pouvez rencontrer lorsque vous déployez des applications :

PERMISSION_DENIED: Operation not allowed
The "appengine.applications.create" permission is required.
Si le projet Cloud n'inclut pas l'application App Engine requise, la commande gcloud app deploy peut échouer lorsqu'elle tente d'exécuter la commande gcloud app create. Seuls les comptes dotés du rôle Propriétaire disposent des autorisations nécessaires pour créer des applications App Engine.