Professional Cloud Architect

Guide de l'examen de certification

Un Google Cloud Certified Professional Cloud Architect permet aux entreprises d'exploiter les technologies Google Cloud. Grâce à sa compréhension de l'architecture cloud et de la technologie Google, ce professionnel conçoit, développe et gère des solutions robustes, sécurisées, évolutives, dynamiques et à disponibilité élevée pour réaliser les objectifs de l'entreprise. Le Cloud Architect doit maîtriser tous les aspects de la stratégie cloud d'entreprise, de la conception de solutions et des bonnes pratiques architecturales. Le Cloud Architect doit également être expérimenté dans les méthodologies et approches de développement logiciel, y compris les applications multiniveaux distribuées qui incluent des environnements multicloud ou hybrides.

Exemples d'études de cas

Certaines questions de l'examen de certification Cloud Architect peuvent porter sur une étude de cas qui décrit une entreprise fictive et un concept de solution. Ces études de cas visent à fournir davantage de contexte pour vous aider à choisir les bonnes réponses. Passez en revue quelques exemples d'études de cas qui pourraient vous être proposées.

Cet examen est disponible en anglais et en japonais.

1. Concevoir et planifier l'architecture d'une solution cloud

    1.1 Concevoir l'infrastructure d'une solution qui répond aux exigences commerciales. Points à prendre en compte :

    • Cas d'utilisation commerciale et stratégie produits
    • Optimisation des coûts
    • Compatibilité avec la conception de l'application
    • Intégration aux systèmes externes
    • Mouvement des données
    • Compromis sur les décisions de conception
    • Création, achat ou modification
    • Mesures de la réussite (ex. : indicateurs clés de performance (KPI), retour sur investissement (ROI), métriques)
    • Conformité et observabilité

    1.2 Concevoir l'infrastructure d'une solution qui répond aux exigences techniques. Points à prendre en compte :

    • Conception à haute disponibilité et basculement
    • Élasticité des ressources cloud
    • Évolutivité pour répondre aux exigences de croissance
    • Performance et latence

    1.3 Concevoir des ressources réseau, de stockage et de calcul. Points à prendre en compte :

    • Intégration à des environnements sur site/multicloud
    • Mise en réseau cloud native (VPC, appairage, pare-feu, mise en réseau de conteneurs)
    • Choix des technologies de traitement des données
    • Choix des types de stockage adaptés (ex. : objet, fichier, SGBDR, NoSQL, NewSQL)
    • Choix des ressources de calcul (ex. : ressource préemptive, type de machine personnalisé, charge de travail spécialisée)
    • Mise en correspondance des besoins en calcul et des produits de plate-forme

    1.4 Créer une planification de la migration (c'est-à-dire des documents et des schémas architecturaux). Points à prendre en compte :

    • Intégration de la solution aux systèmes existants
    • Migration des systèmes et des données permettant d'assurer la compatibilité avec la solution
    • Mappage de licences
    • Planification des réseaux
    • Tests et démonstration de faisabilité
    • Planification de la gestion des dépendances

    1.5 Envisager des améliorations futures pour la solution. Points à prendre en compte :

    • Améliorations au niveau du cloud et des technologies
    • Évolution des besoins de l'entreprise
    • Promotion des technologies

2. Gérer et provisionner l'infrastructure d'une solution

    2.1 Configurer des topologies de réseaux. Points à prendre en compte :

    • Extension sur site (mise en réseau hybride)
    • Extension à un environnement multicloud, qui peut inclure la communication de GCP à GCP
    • Sécurité et protection des données

    2.2 Configurer des systèmes de stockage individuels. Points à prendre en compte :

    • Attribution du stockage des données
    • Traitement des données/Provisionnement du calcul
    • Gestion de la sécurité et des accès
    • Configuration réseau pour le transfert des données et la latence
    • Conservation des données et gestion du cycle de vie des données
    • Gestion de la croissance des données

    2.3 Configurer des systèmes de calcul. Points à prendre en compte :

    • Provisionnement du système de calcul
    • Configuration des fluctuations de calcul (préemptif et standard)
    • Configuration réseau pour les nœuds de calcul
    • Configuration de la technologie de provisionnement de l'infrastructure (ex. : Chef/Puppet/Ansible/Terraform/Deployment Manager)
    • Orchestration de conteneurs Kubernetes

3. Concevoir des solutions sécurisées et conformes

    3.1 Concevoir des solutions sécurisées. Points à prendre en compte :

    • Gestion de l'authentification et des accès (IAM)
    • Hiérarchie des ressources (organisations, dossiers, projets)
    • Sécurité des données (gestion des clés, chiffrement)
    • Tests d'intrusion
    • Séparation des tâches
    • Contrôles de sécurité (ex. : audit, VPC Service Controls, règles d'administration)
    • Gestion des clés de chiffrement gérées par le client avec Cloud KMS

    3.2 Concevoir dans une optique de conformité. Points à prendre en compte :

    • Législation (ex. : confidentialité des dossiers médicaux, vie privée des enfants, confidentialité des données et propriété)
    • Commercial (ex. : données sensibles comme les informations de carte de crédit, les informations personnelles)
    • Certifications du secteur (ex. : SOC 2)
    • Audits (y compris les journaux)

4. Analyser et optimiser les processus techniques et métier

    4.1 Analyser et définir les processus techniques. Points à prendre en compte :

    • Plan de cycle de développement logiciel (SDLC, Software development life cycle)
    • Intégration continue/Déploiement continu
    • Culture de résolution des problèmes/d'analyse post-mortem
    • Tests et validation
    • Catalogue de services et provisionnement
    • Continuité d'activité et reprise après sinistre

    4.2 Analyser et définir les processus métier. Points à prendre en compte :

    • Gestion des personnes impliquées (ex. : influence et facilitation)
    • Gestion des changements
    • Évaluation des équipes/Vérification des compétences
    • Processus décisionnel
    • Gestion de la réussite des clients
    • Optimisation des coûts/ressources (Capex/Opex)

    4.3 Développer des procédures pour assurer la résilience d'une solution en production (ex. : ingénierie du chaos)

5. Gérer la mise en œuvre

    5.1 Conseiller les équipes chargées du développement et des opérations pour s'assurer que la solution est déployée correctement. Points à prendre en compte :

    • Développement d'applications
    • Bonnes pratiques concernant les API
    • Frameworks de test (charge/unité/intégration)
    • Outils de migration des systèmes et des données

    5.2 Interagir avec Google Cloud à l'aide du SDK GCP (gcloud, gsutil et bq). Points à prendre en compte :

    • Installation locale
    • Google Cloud Shell

6. Garantir la fiabilité de la solution et des opérations

    6.1 Surveiller la solution, journaliser les événements, profiler et gérer les alertes

    6.2 Gérer le déploiement et les releases

    6.3 Aider à la maintenance des solutions en fonctionnement

    6.4 Évaluer les mesures de contrôle qualité