Déplacer une instance de VM entre plusieurs zones


Cette page explique comment déplacer une instance de VM entre plusieurs zones à l'aide de l'API projects.moveInstance, ou bien manuellement via une série d'étapes.

Dans la mesure du possible, vous devez déplacer automatiquement une VM à l'aide de l'API de la méthode projects.moveInstance. Cependant, vous ne pouvez pas utiliser l'API si vous souhaitez déplacer une VM d'une région à une autre et que cette VM appartient à un sous-réseau. Vous devez effectuer le déplacement manuellement. Pour en savoir plus, consultez la section Limites de ce document.

Pour déplacer votre VM manuellement, procédez comme suit :

  1. Créez des instantanés des disques persistants associés à la VM d'origine.
  2. Créez des copies des disques persistants dans la zone de destination.
  3. Pour les adresses IP externes et internes :
    • Si vous déplacez une VM entre des zones de la même région et que vous souhaitez conserver son adresse IP éphémère, convertissez temporairement l'adresse IP éphémère attribuée à la VM en adresse IP statique. Ensuite, attribuez-la à la nouvelle instance de VM que vous créez dans la zone de destination.
    • Si vous déplacez une VM d'une région à une autre, vous devez choisir une adresse IP différente pour l'instance de VM.
  4. Créez et démarrez une VM dans la zone de destination. Si vous effectuez un déplacement vers une autre région, vous devez également choisir un nouveau sous-réseau pour la nouvelle VM.
  5. Associez les nouveaux disques persistants à la nouvelle VM.
  6. Attribuez une adresse IP externe à la nouvelle VM. Si besoin est, convertissez l'adresse IP en adresse IP externe éphémère.
  7. Supprimez les instantanés, les disques d'origine ainsi que la VM d'origine.

Avant de commencer

Exigences

Avant de déplacer votre VM, vous devez répondre aux exigences suivantes :

  • Votre projet doit disposer d'un quota suffisant pour pouvoir créer des instantanés et convertir des adresses IP externes éphémères.
  • Dans votre région de destination, le quota doit être suffisant pour accueillir la nouvelle VM et les nouveaux disques. Par exemple, si la VM que vous souhaitez déplacer est associée à trois disques, vous devez disposer d'un quota suffisant pour pouvoir créer trois instantanés de disque persistant temporaires et trois disques. Après avoir créé vos disques, vous pouvez supprimer vos instantanés temporaires.
  • Les disques persistants associés à la VM que vous souhaitez déplacer ne doivent pas être associés à plusieurs VM.
  • Si votre VM comprend des GPU, vérifiez que ceux que vous souhaitez utiliser sont disponibles dans votre zone cible. Pour obtenir la liste des GPU et des zones dans lesquelles ils sont disponibles, consultez la section GPU sur Compute Engine.

Notez que pendant son déplacement, votre VM est arrêtée, puis redémarrée après le déplacement. Après avoir déplacé votre instance, mettez à jour les références existantes à la ressource d'origine, telles que les VM ou pools cibles qui pointent vers l'ancienne VM.

Limites

Dans la mesure du possible, utilisez l'API moveInstances. Toutefois, dans certains cas, l'API moveInstances n'est pas envisageable. Les scénarios suivants, en particulier, nécessitent un déplacement manuel :

  • L'instance de VM est actuellement à l'état TERMINATED.
  • L'instance de VM fait partie d'un groupe d'instances géré (MIG).
  • Vous souhaitez déplacer la VM d'une région à une autre, par exemple de us-west1-a à asia-south1-b, et votre VM appartient à un sous-réseau. Vous devez alors effectuer un déplacement manuel et sélectionner un nouveau sous-réseau pour votre VM.
  • L'instance de VM est associée à des disques SSD locaux ou dispose de GPU indisponibles dans la région de destination.
    • Les disques SSD locaux sont destinés au stockage temporaire. Les données stockées sur ces disques ne sont pas conservées lorsque vous arrêtez manuellement une VM (ce que vous devez faire pour procéder au déplacement). Si vous souhaitez conserver des données stockées sur un disque SSD local, dupliquez celui-ci à l'aide d'une option de stockage durable telle qu'un disque persistant.
    • Si les GPU souhaités ne sont pas disponibles dans la zone de destination, vous pouvez choisir une autre zone proposant ces GPU ou choisir de nouveaux GPU dans la zone de destination.
  • L'instance de VM est une VM protégée qui utilise le micrologiciel UEFI.

Quelle que soit la méthode choisie, vous devez répondre aux exigences pour pouvoir déplacer la VM.

Propriétés de la ressource

Pendant le déplacement, certaines propriétés générées par le serveur de votre VM et de vos disques changent.

Propriétés modifiées pour les VM

Nom de propriété Modifications
Adresse IP interne Une nouvelle adresse IP interne est généralement attribuée, mais il est possible que la VM conserve son adresse IP interne d'origine.
Adresse IP externe Si vous déplacez la VM entre plusieurs zones au sein de la même région, l'adresse IP externe reste la même. Dans le cas contraire, choisissez une adresse IP différente pour l'instance de VM.
Plate-forme du processeur Selon la plate-forme de processeur disponible dans votre zone de destination, votre VM peut disposer d'une plate-forme différente après son déplacement. Pour obtenir la liste complète des plates-formes de processeur disponibles dans chaque zone, consultez la section Régions et zones disponibles.
Réseau/Sous-réseau Si votre VM appartient à un sous-réseau et que vous la déplacez vers une autre région, vous devez choisir un nouveau sous-réseau pour votre VM. Si vous déplacez une VM vers une zone de la même région, celle-ci conserve son sous-réseau.

Propriétés modifiées pour les disques

Nom de propriété Modifications
Instantané source L'instantané source du nouveau disque est remplacé par l'instantané temporaire créé pendant le déplacement.
ID de l'instantané source L'ID de l'instantané source est remplacé par l'ID de l'instantané temporaire.
Image source Le champ d'image source est vide.
ID de l'image L'ID de l'image est vide.
Dernier horodatage de dissociation Le dernier horodatage de dissociation est vide.
Dernier horodatage d'association Le dernier horodatage d'association est défini sur l'horodatage lié à l'association du nouveau disque à la nouvelle instance.

Propriétés modifiées pour les VM et les disques

Nom de propriété Modifications
ID Un nouvel ID de ressource est généré.
Horodatage de création Un nouvel horodatage de création est généré.
URL des ressources de la zone Toutes les URL des ressources de la zone sont modifiées pour correspondre à la zone de destination. La liste suivante indique les URL de ressources modifiées :
  • L'URL du disque source d'une VM
  • L'URL du type de machine d'une VM
  • Les URL des liens auto
  • Les URL de zone
  • Les URL de type de disque
  • Toutes les URL des VM répertoriées dans la liste users[] d'un disque

Déplacer une VM automatiquement

Avant de déplacer une VM, veillez à consulter les exigences et les limites.

gcloud

Assurez-vous que votre VM est en cours d'exécution. Déplacez-la ensuite à l'aide de la sous-commande compute instances move de l'outil de ligne de commande gcloud :

Par exemple, pour déplacer une VM nommée example-instance-1 et les disques persistants qui lui sont associés depuis la région us-central1-b, où elle est actuellement exécutée, vers la région us-central1-f, sa région de destination, exécutez la commande suivante :

gcloud compute instances move example-instance-1 \
    --zone us-central1-b --destination-zone us-central1-f

API

Dans l'API, envoyez une requête POST à l'API moveInstance en spécifiant targetInstance et destinationZone dans le corps de la requête. Exemple :

{
   "targetInstance": "zones/us-central1-b/instances/example-instance-1",
   "destinationZone": "zones/us-central1-f"
}

Déplacer une VM manuellement

Lorsque c'est possible, déplacez une VM automatiquement à l'aide de l'API moveInstance, qui gère toutes les étapes du déplacement de la VM à votre place. Toutefois, si vous ne pouvez pas utiliser l'API, vous pouvez toujours déplacer l'instance manuellement.

L'exemple suivant vous montre comment déplacer une VM myinstance comportant deux disques persistants, mybootdisk et mydatadisk, de la région europe-west1-a à la région us-west1-b. L'exemple de VM ressemble à ceci :

gcloud compute instances list
NAME       ZONE           MACHINE_TYPE  INTERNAL_IP    EXTERNAL_IP     STATUS
myinstance europe-west1-a n1-standard-4 10.240.116.177 146.148.112.106 RUNNING

Pour déplacer la VM dans une autre zone :

  1. Identifiez les disques associés à VM que vous souhaitez déplacer.

    Accéder à la page Disques

    Dans cet exemple, les deux disques suivants sont associés à la VM myinstance :

    • Un disque de démarrage appelé mybootdisk
    • Un disque de données appelé mydatadisk
  2. Définissez l'état de suppression automatique de mybootdisk et de mydatadisk sur false, pour vous assurer de conserver les disques lors de la suppression de la VM.

    gcloud compute instances set-disk-auto-delete myinstance --zone europe-west1-a \
        --disk mybootdisk --no-auto-delete
    

    Si l'état de suppression automatique a bien été mis à jour, gcloud compute renvoie la réponse Updated [...]. S'il était déjà défini sur "false", gcloud compute renvoie la réponse suivante :

    No change requested; skipping update for [myinstance].
  3. (Facultatif) Enregistrez vos métadonnées de VM.

    Lorsque vous supprimez votre VM, les métadonnées de la VM sont également supprimées. Vous pouvez enregistrer ces informations dans un fichier distinct, puis réutiliser les métadonnées dans la nouvelle VM.

    Décrivez les métadonnées de votre VM en exécutant la commande suivante :

    gcloud compute instances describe myinstance --zone europe-west1-a
    

    Enregistrez le contenu dans un fichier séparé.

  4. Créez des sauvegardes de vos données.

    Par précaution, sauvegardez vos données pendant que les disques persistants sont associés à la VM, en utilisant des instantanés de disque persistant. Avant de prendre un instantané, assurez-vous qu'il est cohérent avec l'état du disque persistant en effaçant vos tampons de disque.

    Après avoir effacé les tampons de votre disque, créez les instantanés :

    gcloud compute disks snapshot mybootdisk mydatadisk \
        --snapshot-names backup-mybootsnapshot,backup-mydatasnapshot \
        --zone europe-west1-a
    

    Pour vérifier que l'instantané a bien été créé, exécutez la commande gcloud compute snapshots list.

  5. (Facultatif) Si vous déplacez une VM entre des zones de la même région et que vous souhaitez conserver son adresse IP interne ou externe éphémère, promouvez l'option interne ou externe à une adresse IP statique que vous pouvez réutiliser ultérieurement.

  6. Supprimez votre VM.

    La suppression de votre VM l'arrête correctement et dissocie tous les disques persistants.

    gcloud compute instances delete myinstance --zone europe-west1-a
    

    gcloud vous invite à confirmer la suppression :

     The following VMs are deleted. Any attached disks configured to
     be auto-deleted are deleted unless they are attached to any other
     VMs or the --keep-disks flag is given and specifies them for keeping.
     Deleting a disk is irreversible and any data on the disk is lost.
      — [myinstance] in [europe-west1-a]
     

    Do you want to continue (Y/n)?

    Comme vous avez précédemment désactivé l'état de suppression automatique des disques, appuyez sur Y pour ignorer l'avertissement et continuer.

  7. Créez ensuite un autre instantané du disque de démarrage et du disque de données.

    gcloud compute disks snapshot mybootdisk mydatadisk \
        --snapshot-names mybootsnapshot,mydatasnapshot \
        --zone europe-west1-a
    
    Created [.../mydatasnapshot].
    Created [.../mybootsnapshot].
  8. (Facultatif) Supprimez vos disques persistants.

    Si vous prévoyez de réutiliser les noms des disques persistants pour les nouveaux disques, vous devez supprimer les disques existants afin de libérer les noms. Cette suppression permet également de réduire les coûts de stockage sur disque persistant.

    Si vous n'envisagez pas de réutiliser les mêmes noms de disques, il n'est pas nécessaire de les supprimer.

    gcloud compute disks delete mybootdisk mydatadisk --zone europe-west1-a
    
  9. Créez des disques persistants dans us-west1-b à partir des instantanés que vous avez créés. Commencez par créer le disque de démarrage.

    gcloud compute disks create mybootdiskb --source-snapshot mybootsnapshot \
        --zone us-west1-b
    
    Created [.../mybootdiskb].
    NAME        ZONE           SIZE_GB TYPE        STATUS
    mybootdiskb us-west1-b     100     pd-standard READY

    Créez ensuite le disque de données.

    gcloud compute disks create mydatadiskb --source-snapshot mydatasnapshot \
        --zone us-west1-b
    
    Created [.../mydatadiskb].
    NAME        ZONE           SIZE_GB TYPE        STATUS
    mydatadiskb us-west1-b 4000    pd-standard READY
  10. Recréez votre VM dans us-west1-b.

    • Si vous avez choisi d'enregistrer vos métadonnées de VM dans un fichier (par exemple, myinstance.describe), vous pouvez l'exploiter pour définir les mêmes métadonnées sur votre VM.

    • Si votre VM possédait une adresse IP externe statique, vous pouvez la réattribuer à votre nouvelle VM en spécifiant l'option --address [ADDRESS]. Si vous déplacez une VM d'une région à une autre, vous devez choisir une adresse IP externe différente pour la nouvelle instance de VM.

    • Si votre VM possédait une adresse IP interne statique, vous pouvez la réattribuer à votre nouvelle VM en spécifiant l'option --private-network-ip ADDRESS. Si vous déplacez une VM d'une région à une autre, vous devez choisir une adresse IP interne différente pour la nouvelle instance de VM.

    • Si votre VM incluait des GPU, ajoutez des GPU à la VM à l'aide de l'option --accelerator.

    • Si la VM utilise un sous-réseau spécifique, ajoutez l'option --subnet [SUBNET_NAME].

    Pour obtenir la liste complète des indicateurs supplémentaires, consultez la page relative à gcloud compute instances create.

    gcloud compute instances create myinstanceb --machine-type n1-standard-4 \
        --zone us-west1-b \
        --disk name=mybootdiskb,boot=yes,mode=rw \
        --disk name=mydatadiskb,mode=rw
    
    Created [.../myinstanceb].
    NAME        ZONE           MACHINE_TYPE  INTERNAL_IP    EXTERNAL_IP     STATUS
    myinstanceb us-west1-b     n1-standard-4 10.240.173.229 146.148.112.106 RUNNING
  11. (Facultatif) Supprimez vos instantanés de disque persistant.

    Après avoir confirmé le déplacement de vos machines virtuelles, supprimez les instantanés temporaires que vous avez créés afin de réduire les coûts de stockage.

    gcloud compute snapshots delete mybootsnapshot mydatasnapshot
    

    Si vous n'avez plus besoin de vos instantanés de sauvegarde, supprimez-les également :

    gcloud compute snapshots delete backup-mybootsnapshot backup-mydatasnapshot
    

Étapes suivantes