Redimensionner un disque persistant


Vous pouvez augmenter la taille de votre disque persistant lorsque votre instance de machine virtuelle (VM) nécessite un espace de stockage supplémentaire ou des limites de performances plus élevées. Vous ne pouvez redimensionner un disque persistant que dans le but d'augmenter sa taille, et non de la réduire.

Vous pouvez redimensionner les disques à tout moment, qu'ils soient ou non associés à une VM en cours d'exécution.

Compute Engine gère le matériel derrière les disques persistants, ce qui vous permet d'ajouter et de redimensionner vos disques sans vous préoccuper des questions de répartition ou de redondance.

Redimensionner le disque

Les VM utilisant des images publiques redimensionnent automatiquement les disques de démarrage. Dans tous les autres cas, vous devez redimensionner manuellement le disque de démarrage ou les disques non amorçables.

Pour augmenter la taille d'un disque de démarrage ou non amorçable, procédez comme suit :

Console

  1. Dans la console Google Cloud, accédez à la page Disques.

    Accéder à la page Disques

  2. Dans la liste des disques persistants de votre projet, cliquez sur le nom du disque à redimensionner.

  3. Sur la page des informations du disque, cliquez sur Modifier.

  4. Dans le champ Taille, indiquez la nouvelle taille de votre disque. Le redimensionnement des disques dotés de tables de partition MBR est limité à 2 To.

  5. Cliquez sur Enregistrer pour appliquer vos modifications au disque.

gcloud

Dans gcloud CLI, exécutez la commande disks resize et définissez l'option --size sur la taille de disque souhaitée, en gigaoctets.

gcloud compute disks resize DISK_NAME --size DISK_SIZE

Remplacez les éléments suivants :

  • DISK_NAME : le nom du disque que vous redimensionnez.
  • DISK_SIZE : la nouvelle taille du disque, en gigaoctets. Le redimensionnement des disques dotés de tables de partition MBR est limité à 2 To.

API

Dans l'API, envoyez une requête POST à la méthode compute.disks.resize. Dans le corps de la requête, spécifiez le paramètre sizeGb et définissez-le sur la taille de disque souhaitée, en gigaoctets.

POST https://compute.googleapis.com/compute/v1/projects/PROJECT_ID/zones/ZONE/disks/DISK_NAME/resize

{
 "sizeGb": "DISK_SIZE"
}

Remplacez les éléments suivants :

  • PROJECT_ID : ID de votre projet.
  • ZONE : la zone où se trouve le disque.
  • DISK_NAME : le nom du disque à redimensionner.
  • DISK_SIZE : la nouvelle taille du disque, en gigaoctets. Le redimensionnement des disques dotés de tables de partition MBR est limité à 2 To.

Sauvegarder le disque

Le redimensionnement d'un disque n'entraîne ni la suppression, ni la modification des données du disque. Cependant, il est recommandé de sauvegarder votre disque en créant un instantané avant d'apporter des modifications au système de fichiers ou aux partitions.

Redimensionner le système de fichiers et les partitions

Après avoir redimensionné votre disque, vous devrez peut-être redimensionner le système de fichiers et les partitions.

  • Disque de démarrage : les VM utilisant des images publiques redimensionnent automatiquement la partition racine et le système de fichiers après le redimensionnement du disque de démarrage sur la VM et le redémarrage de la VM. Si vous utilisez une image qui n'est pas compatible avec cette fonctionnalité, vous devez redimensionner manuellement le système de fichiers et la partition racine.

  • Disque non amorçable : après avoir redimensionné le disque, vous devez étendre le système de fichiers sur le disque pour utiliser l'espace supplémentaire.

L'exemple suivant montre comment redimensionner manuellement la partition racine et le système de fichiers d'un disque de démarrage, et comment redimensionner manuellement le système de fichiers d'un disque de données non amorçable sans table de partition.

Instances Linux

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances de VM.

    Accéder à la page "Instances de VM"

  2. À côté de l'instance contenant le nouveau disque associé, cliquez sur le bouton SSH. Le navigateur ouvre une connexion de terminal vers l'instance.

  3. Exécutez la commande df et la commande lsblk pour répertorier la taille du système de fichiers et trouver les noms d'appareils de vos disques.

    $ sudo df -Th
    
    Filesystem      Type     Size   Used  Avail  Use%  Mounted on
    /dev/sda1       ext4     9.7G   1.2G   8.5G   12%  /
    /dev/sdb        ext4     250G    60M   250G    1%  /mnt/disks/disk-1
    
    
    $ sudo lsblk
    
    NAME    MAJ:MIN RM  SIZE RO TYPE MOUNTPOINT
    sda       8:0    0   20G  0 disk
    └─sda1    8:1    0   10G  0 part /
    sdb       8:16   0  500G  0 disk /mnt/disks/disk-1
    
    

    Cet exemple inclut les disques suivants :

    • Disque de démarrage : la partition /dev/sda1 se trouve sur un disque de démarrage redimensionné à 20 Go. La table de partition et le système de fichiers ne fournissent que 9,7 Go au système d'exploitation.
    • Disque de données non amorçable : le disque de données non amorçable /dev/sdb ne possède pas de table de partition, mais le système de fichiers de ce disque ne fournit que 250 Go au système d'exploitation. Le répertoire d'installation de ce disque est /mnt/disks/disk-1.

    La commande df indique que la partition /dev/sda1 est installée en tant que système de fichiers racine et que le disque /dev/sdb est installé en tant que disque de données non amorçable sur /mnt/disks/disk-1. Notez la colonne Type, qui indique si votre disque utilise un système de fichiers ext4 ou xfs.

  4. Redimensionnez le système de fichiers et la partition racine sur le disque de démarrage. Cet exemple part du principe que l'image de VM n'est pas compatible avec le redimensionnement automatique de système de fichiers et de partition racine.

    1. Redimensionnez la partition racine à l'aide de parted. Par exemple, la commande parted suivante en mode interactif étend la partition 1 de /dev/sda à la taille maximale possible :

      sudo parted /dev/sda
      ...
      (parted) resizepart
      Partition number? 1
      Warning: Partition /dev/sda1 is being used. Are you sure you want to continue?
      Yes/No? y
      End?  [10.7GB]? 100%
      (parted) quit
      
    2. Déplacez les structures de données GPT à la fin du disque pour aligner la table GPT.

      sudo sgdisk --move-second-header /dev/sda
      
    3. Lisez la nouvelle table de partition à l'aide de partprobe.

      sudo partprobe /dev/sda
      
    4. Si vous utilisez ext4, utilisez la commande resize2fs pour étendre le système de fichiers :

      sudo resize2fs /dev/sda1
      
    5. Si vous utilisez xfs, utilisez la commande xfs_growfs pour étendre le système de fichiers :

      sudo xfs_growfs -d /
      
  5. Redimensionnez le système de fichiers sur le disque de données non amorçable.

    1. Si vous utilisez ext4, utilisez la commande resize2fs pour étendre le système de fichiers :

      sudo resize2fs /dev/DEVICE_NAME
      

      Remplacez DEVICE_NAME par le nom de l'appareil pour le disque. Dans cet exemple, le nom de l'appareil est /dev/sdb.

    2. Si vous utilisez xfs, utilisez la commande xfs_growfs pour étendre le système de fichiers :

      sudo xfs_growfs MOUNT_DIR
      

      Remplacez MOUNT_DIR par le point d'installation de l'appareil. Le point d'installation est indiqué dans la colonne MOUNTPOINT de la sortie de la commande lsblk.

  6. Utilisez la commande df pour vérifier que le système de fichiers est bien étendu. Exemple :

    df -h /dev/sdb
    
    Filesystem        Size  Used Avail Use% Mounted on
    /dev/sdb  493G   70M  492G   1% /mnt/disks/disk-1
    

Instances Windows

Utilisez l'outil Gestion du disque de Windows pour redimensionner des partitions sur une instance Windows.

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances de VM.

    Accéder à la page "Instances de VM"

  2. À côté de l'instance contenant le disque redimensionné, cliquez sur le bouton RDP. Le navigateur ouvre une connexion RDP vers l'instance.

  3. Faites un clic droit sur le bouton "Démarrer" de Windows, puis sélectionnez Disk Management (Gestion du disque) pour ouvrir l'outil de gestion du disque.

    Sélectionner l'outil Gestion du disque de Windows dans le menu contextuel du bouton Démarrer de Windows.

  4. Actualisez l'outil Gestion du disque afin qu'il reconnaisse l'espace supplémentaire sur votre disque persistant zonal. En haut de la fenêtre, cliquez sur Action et sélectionnez Refresh (Actualiser).

    Cliquer sur le menu Action et sélectionner Actualiser pour mettre à jour les informations du disque persistant zonal dans l'outil Gestion du disque.

  5. Sur le disque que vous avez redimensionné, faites un clic droit sur la partition formatée et sélectionnez Extend Volume (Étendre le volume).

    Cliquer avec le bouton droit de la souris sur la partie formatée du disque et sélectionner l'option Étendre le volume.

  6. Suivez les instructions de l'Assistant Extension du volume pour étendre votre partition existante afin d'inclure l'espace disque supplémentaire. Si la partition existante est formatée en NTFS, la taille de partition maximale est limitée par ses paramètres de taille de cluster.

  7. Une fois que vous avez achevé les étapes de l'assistant et que le formatage du volume est terminé, vérifiez dans la colonne Status (Statut) de la liste des disques associés que l'état du nouveau disque est défini sur Healthy (Sain).

    Afficher la liste des disques reconnus par Windows et vérifier que l'instance est en ligne et définie sur l'état "Sain".

Vous n'avez pas besoin de redémarrer votre instance après avoir terminé ce processus. Vous pouvez maintenant utiliser l'espace disque supplémentaire pour stocker des données.