Présentation des vues

Cette page propose une présentation des vues dans BigQuery.

Vues

Il s'agit d'une table virtuelle définie par une requête SQL. Lorsque vous créez une vue, vous l'interrogez de la même manière qu'une table. Lorsqu'un utilisateur interroge la vue, les résultats de la requête ne contiennent que des données provenant des tables et des champs spécifiés dans la requête qui définit cette vue.

Pour interroger des vues dans BigQuery, vous pouvez utiliser :

Vous pouvez également utiliser une vue comme source de données pour un outil de visualisation tel que Google Data Studio.

Limites associées aux vues

Les vues BigQuery font l'objet des limites suivantes :

  • L'ensemble de données contenant la vue et celui contenant les tables référencées par celle-ci doivent se trouver dans la même zone.
  • Vous ne pouvez pas exécuter une tâche BigQuery qui exporte des données à partir d'une vue.
  • Vous ne pouvez pas utiliser la méthode API JSON TableDataList pour extraire des données d'une vue. Pour en savoir plus, consultez la page Tabledata : list.
  • Lorsque vous utilisez des vues, vous ne pouvez pas combiner des requêtes en SQL standard et en ancien SQL. Une requête en SQL standard ne peut pas référencer une vue définie à l'aide d'une syntaxe en ancien SQL.
  • Les schémas des tables sous-jacentes sont stockés avec la vue lors de la création de celle-ci. Si des colonnes sont par exemple ajoutées ou supprimées après la création de la vue, le schéma indiqué sera inexact jusqu'à ce que la vue soit mise à jour. Même avec un schéma inexact, toutes les requêtes soumises produisent des résultats précis.
  • Vous ne pouvez pas changer une vue en ancien SQL en SQL standard dans l'UI Web de BigQuery. Vous pouvez modifier le langage SQL à l'aide de la commande bq update --view de l'outil de ligne de commande, ou à l'aide des méthodes API update ou patch.
  • Vous ne pouvez pas inclure une fonction définie par l'utilisateur dans la requête SQL qui définit une vue.
  • Vous ne pouvez pas référencer une vue dans une requête de table générique.
  • BigQuery accepte jusqu'à 16 niveaux de vues imbriquées. Si le nombre de niveaux est plus élevé, une erreur INVALID_INPUT est renvoyée.
  • Vous pouvez ajouter jusqu'à 1 000 vues autorisées à la liste de contrôle d'accès d'un ensemble de données.

Quotas associés aux vues

Les requêtes SQL utilisées pour définir des vues sont soumises aux quotas de requêtes standards.

Consultez les tarifs

Les vues de BigQuery sont des vues logiques, et non des vues matérialisées. De ce fait, la requête qui définit une vue est exécutée chaque fois que cette dernière est interrogée. Les requêtes sont facturées en fonction du volume total de données de tous les champs de table référencés directement ou indirectement par la requête de premier niveau. Pour en savoir plus, consultez les tarifs des requêtes.

Étapes suivantes

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…