Présentation des tables

Cette page vous offre un aperçu des tables BigQuery.

Tables BigQuery

Une table BigQuery contient des enregistrements individuels organisés en lignes. Chaque enregistrement est composé de colonnes (également appelées champs).

Chaque table est définie par un schéma qui décrit les noms de colonne, les types de données et d'autres informations. Vous pouvez spécifier le schéma d'une table lors de sa création. Vous pouvez également créer une table sans schéma et indiquer le schéma dans la tâche de requête ou la tâche de chargement. Ces tâches permettent d'insérer des données préliminaires dans le schéma.

BigQuery accepte les types de table suivants :

  • Tables natives : tables sauvegardées par le stockage BigQuery natif.
  • Tables externes : tables sauvegardées par un stockage externe à BigQuery. Pour plus d'informations, consultez la page Présentation des sources de données externes.
  • Vues : tables virtuelles définies par une requête SQL. Pour plus d'informations, consultez la page Créer des vues.

Limitations des tables

Les tables BigQuery sont soumises aux limitations suivantes :

  • Les noms de table doivent être spécifiques pour chaque ensemble de données.
  • La console GCP et l'interface utilisateur Web classique de BigQuery permettent la copie d'une seule table à la fois.
  • Lors de la copie de tables, l'ensemble de données de destination doit résider dans le même emplacement que la table en cours de copie. Par exemple, vous ne pouvez pas copier une table d'un ensemble de données basé dans l'UE vers un ensemble de données basé aux États-Unis.
  • Lors de la copie de plusieurs tables sources vers une table de destination à l'aide de la CLI, de l'API ou des bibliothèques clientes, toutes les tables sources doivent contenir des schémas identiques.
  • Vous ne pouvez supprimer qu'une table à la fois à l'aide de la console GCP, de l'interface utilisateur Web classique de BigQuery, de l'outil de ligne de commande, de l'API ou des bibliothèques clientes.
  • Lors de l'exportation des données de table, la seule destination possible est Google Cloud Storage.
  • Lorsque vous atteignez 50 000 tables ou plus dans un ensemble de données, leur énumération est ralentie. Les performances d'énumération sont limitées, que vous utilisiez un appel d'API ou l'UI Web classique de BigQuery. Actuellement, l'UI Web de BigQuery dans la console GCP vous permet d'afficher uniquement 50 000 tables par ensemble de données.

    Pour améliorer les performances de l'UI Web classique de BigQuery, vous pouvez utiliser le paramètre ?minimal afin de limiter le nombre de tables affichées à 30 000 tables par projet. Pour ajouter le paramètre à l'URL de l'interface utilisateur Web classique de BigQuery, utilisez le format suivant : https://bigquery.cloud.google.com/queries/project_id?minimal.

Quotas des tables

Les quotas et les limites s'appliquent aux différents types de tâches que vous pouvez exécuter sur les tables :

Pour plus d'informations sur tous les quotas et limites, consultez la page Quotas et limites.

Tarifs des tables

Lorsque vous créez et utilisez des tables dans BigQuery, vos frais sont basés sur la quantité de données stockées dans les tables et les partitions, ainsi que sur les requêtes que vous exécutez sur les données :

  • Pour plus d'informations sur la tarification relative au stockage, consultez la section Tarifs du stockage.
  • Pour plus d'informations sur la tarification relative aux requêtes, consultez la section Tarifs des requêtes.

De nombreuses opérations de table sont gratuites, y compris le chargement, la copie et l'exportation de données. Bien que gratuites, ces opérations sont soumises aux quotas et limites propres à BigQuery. Pour plus d'informations sur toutes les opérations gratuites, consultez la section Opérations gratuites sur la page des tarifs.

Étapes suivantes

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Besoin d'aide ? Consultez notre page d'assistance.