Consignes de dénomination des objets

Cette page présente les consignes de dénomination à suivre lors de l'importation d'objets dans Cloud Storage. Pour découvrir comment importer un objet, consultez le guide d'importation d'objets.

Exigences relatives aux noms d'objet

Les noms de vos objets doivent satisfaire les critères suivants :

  • Les noms d’objet peuvent contenir n'importe quelle séquence de caractères Unicode valides, d'une longueur comprise entre 1 et 1 024 octets pour l'encodage en UTF-8.
  • Les noms d'objet ne peuvent pas contenir de caractères de retour chariot ni de saut de ligne.
  • Les noms d'objets ne peuvent pas commencer par .well-known/acme-challenge/.
  • Les objets ne peuvent pas être nommés . ou ...

Pour en savoir plus sur les caractères de retour chariot et de saut de ligne, consultez la section Retour à la ligne.

Il est vivement recommandé d'éviter d'intégrer les éléments suivants dans les noms d'objet :

  • Les caractères de contrôle illégaux dans XML 1.0 (#x7F–#x84 et #x86–#x9F) : ces caractères entraînent des problèmes de liste XML lorsque vous tentez de répertorier vos objets.
  • Le caractère "#" : gsutil interprète les noms d'objet se terminant par #<chaîne numérique> comme des identifiants de version. Par conséquent, l'inclusion de "#" dans les noms d'objet peut rendre difficile, voire impossible, l'exécution d'opérations à l'aide de gsutil sur de tels objets ayant des versions gérées.
  • Les caractères "[", "]", "*" ou "?" : gsutil interprète ces caractères comme des caractères génériques. Par conséquent, leur inclusion dans les noms d'objet peut rendre difficile, voire impossible, l'exécution d'opérations génériques à l'aide de gsutil.
  • Informations sensibles ou personnelles : les noms d'objet sont plus visibles que les données d'objet. Par exemple, les noms d'objet s'affichent dans les URL des objets et dans les objets d'un bucket.

Remarques relatives aux noms d'objet

Les noms d'objet se trouvent dans un espace de noms unique au sein d'un bucket. Cela signifie que :

  • Différents buckets peuvent comporter des objets portant le même nom.
  • Les objets ne se trouvent pas dans des sous-répertoires d'un bucket.

Par exemple, vous pouvez nommer un objet /europe/france/paris.jpg pour donner l'impression que paris.jpg se trouve dans le sous-répertoire /europe/france, mais dans Cloud Storage, l'objet se trouve simplement dans le bucket et porte le nom /europe/france/paris.jpg. De ce fait, bien que les structures de type répertoires profondément imbriqués utilisant des barres obliques de délimitation soient possibles, elles n'offrent pas les mêmes performances qu'un système de fichiers natif répertoriant des sous-répertoires profondément imbriqués.

Comme pour les buckets, il n'est pas possible de renommer directement les objets existants, mais vous pouvez renommer indirectement un objet en copiant et en supprimant l'objet d'origine.

Consultez la section Bonnes pratiques concernant le taux de requêtes pour savoir comment optimiser les performances en évitant les noms séquentiels lors des importations à grande échelle. Les objets importés avec des noms séquentiels sont susceptibles d'atteindre le même serveur backend et de limiter les performances.

Étape suivante