Pools de nœuds

Vous trouverez sur cette page des informations sur le fonctionnement des pools de nœuds dans Google Kubernetes Engine. Vous pouvez également apprendre à ajouter et gérer des pools de nœuds.

Aperçu

Un pool de nœuds est un groupe de nœuds au sein d'un cluster qui possèdent tous la même configuration. Les pools de nœuds utilisent une spécification NodeConfig. Chaque nœud du pool possède un libellé de nœud Kubernetes, cloud.google.com/gke-nodepool, qui a pour valeur le nom du pool. Un pool de nœuds peut contenir un seul ou plusieurs nœuds.

Lorsque vous créez un cluster, le nombre et le type de nœuds que vous spécifiez constituent le pool de nœuds par défaut. Ensuite, vous pouvez ajouter à votre cluster d'autres pools de nœuds personnalisés de tailles et de types différents. Tous les nœuds d'un pool donné sont identiques les uns aux autres.

Par exemple, vous pouvez créer un pool de nœuds dans votre cluster avec des disques SSD locaux, une configuration minimale pour la plate-forme de processeur, des VM préemptives, une image de nœud spécifique, des tailles d'instance supérieures ou différents types de machines. Les pools de nœuds personnalisés sont utiles lorsque vous devez planifier des pods nécessitant plus de ressources que d'autres, par exemple plus de mémoire ou plus d'espace disque local. Si vous avez besoin de davantage de contrôle sur l'emplacement des pods, vous pouvez utiliser des rejets de nœuds.

Vous pouvez créer, mettre à niveau et supprimer des pools de nœuds individuellement sans affecter l'ensemble du cluster à l'aide de la commande gcloud container node-pools. Vous ne pouvez pas configurer un seul nœud dans un pool de nœuds : toute modification de la configuration affecte tous les nœuds du pool de nœuds.

Par défaut, tous les nouveaux pools de nœuds exécutent la dernière version stable de Kubernetes. Les pools de nœuds existants peuvent être mis à jour manuellement ou automatiquement. Vous pouvez également exécuter des versions différentes de nœuds Kubernetes dans chaque pool de nœuds de votre cluster, mettre à jour chaque pool de manière indépendante, et cibler différents pools de nœuds pour des déploiements spécifiques.

Déployer des services sur des pools de nœuds spécifiques

Lorsque vous définissez un service, vous pouvez contrôler indirectement le pool de nœuds dans lequel il est déployé. Le pool de nœuds ne dépend pas de la configuration du service, mais de la configuration des pods.

  • Il est possible de forcer explicitement un pod à se déployer sur un pool de nœuds spécifique en définissant un sélecteur de nœuds dans le fichier manifeste du pod. Cela oblige un pod à ne s'exécuter que sur les nœuds de ce pool de nœuds.

  • Vous pouvez spécifier des requêtes de ressources pour les conteneurs. Le pod ne s'exécutera que sur des nœuds qui répondent aux requêtes de ressources. Par exemple, si la définition de pod inclut un conteneur qui nécessite quatre processeurs, le service ne sélectionnera pas les pods s'exécutant sur des nœuds avec deux processeurs.

Nœuds dans des clusters multizones

Si vous avez créé un cluster multizone, tous les pools de nœuds sont automatiquement répliqués dans ces zones. Tout nouveau pool de nœuds est automatiquement créé dans ces zones. De la même manière, toute suppression s'applique également aux pools de nœuds des zones supplémentaires.

Notez qu'en raison de cet effet multiplicatif, cela peut conduire à consommer davantage du quota de votre projet pour une région spécifique lorsque vous créez des pools de nœuds.

Étapes suivantes

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Documentation Kubernetes Engine