Premiers pas avec Cloud Spanner sur gcloud

Objectifs

Ce tutoriel vous explique comment réaliser les étapes suivantes à l'aide de l'outil de ligne de commande gcloud.

  • Créer une instance, une base de données et un schéma Cloud Spanner
  • Écrire des données dans la base de données et exécuter des requêtes SQL sur celles-ci
  • Nettoyer en supprimant la base de données et l'instance

Pour obtenir une description complète des commandes gcloud spanner, consultez la documentation de gcloud spanner.

Coûts

Ce tutoriel utilise Cloud Spanner, un composant facturable de Google Cloud. Pour en savoir plus sur le coût d'utilisation de Cloud Spanner, consultez la page Tarifs.

Avant de commencer

  1. Pour obtenir les identifiants d'authentification permettant d'utiliser l'API Cloud Spanner, suivez les étapes décrites dans la section dédiée à la configuration qui traite des sujets suivants : création et définition d'un projet Google Cloud par défaut, activation de la facturation ainsi que de l'API Cloud Spanner, et configuration d'OAuth 2.0.
    Veillez en particulier à exécuter gcloud auth application-default login pour configurer votre environnement de développement local avec des identifiants d'authentification.

Définir un projet par défaut

Si vous ne l'avez pas déjà fait, définissez l'ID d'un projet Google Cloud Platform comme projet par défaut pour l'outil de ligne de commande gcloud :

gcloud config set project PROJECT_ID

Si vous ne définissez pas le projet par défaut, vous devez transmettre --project PROJECT_ID à chacune des commandes ci-dessous en tant que premier argument de gcloud spanner. Exemple :

gcloud spanner --project=PROJECT_ID instance-configs list

Instances

Lorsque vous utilisez Cloud Spanner pour la première fois, vous devez créer une instance qui alloue les ressources utilisées par les bases de données Cloud Spanner. Lorsque vous créez une instance, vous choisissez l'endroit où vos données sont stockées et le nombre de nœuds utilisés pour celles-ci.

Instances et configurations d'instance

Pour créer une instance, vous devez sélectionner une configuration qui servira de schéma directeur. Elle définit l'emplacement géographique et le mode de réplication des données Cloud Spanner.

Afficher la liste des configurations d'instance

Lorsque vous créez une instance, vous devez spécifier une configuration d'instance, qui permet de définir l'emplacement géographique et la réplication de vos bases de données au sein de cette instance. Vous pouvez choisir une configuration régionale, qui stocke les données dans une région, ou une configuration multirégionale, qui répartit les données sur plusieurs régions. Pour en savoir plus, consultez la page Instances.

Pour afficher l'ensemble des configurations d'instance disponibles pour votre projet, utilisez la commande suivante :

gcloud spanner instance-configs list

Une liste de configurations régionales et multirégionales doit s'afficher.

Les configurations régionales répartissent les données au sein d'une seule région, tandis que les configurations multirégionales les distribuent dans plusieurs régions selon une répartition géographique. Pour en savoir plus, consultez la page Instances.

Créer une instance

Pour créer une instance nommée test-instance avec le nom à afficher My Instance à l'aide de la configuration d'instance régionale regional-us-central1 qui comporte un nœud, exécutez la commande suivante :

gcloud spanner instances create test-instance --config=regional-us-central1 \
    --description="My Instance" --nodes=1

Dans la commande ci-dessus, le nom de l'instance est défini sur test-instance. --description correspond au nom à afficher de l'instance. Ces deux valeurs doivent être uniques dans un projet Google Cloud Platform.

Définir l'instance par défaut

Vous pouvez définir l'instance par défaut que Cloud Spanner utilise lorsque vous ne spécifiez pas d'instance dans votre commande. Pour définir l'instance par défaut, exécutez la commande suivante :

gcloud config set spanner/instance test-instance

Créer une base de données

Créez une base de données nommée example-db.

gcloud spanner databases create example-db

Créer un schéma

Utilisez le langage de définition de données (DDL, Data Definition Language) de Cloud Spanner pour créer, modifier ou supprimer des tables, mais aussi pour créer ou supprimer des index.

Créons deux tables

gcloud spanner databases ddl update example-db \
  --ddl='CREATE TABLE Singers ( SingerId INT64 NOT NULL, FirstName STRING(1024), LastName STRING(1024), SingerInfo BYTES(MAX) ) PRIMARY KEY (SingerId)'
gcloud spanner databases ddl update example-db \
  --ddl='CREATE TABLE Albums ( SingerId INT64 NOT NULL, AlbumId INT64 NOT NULL, AlbumTitle STRING(MAX)) PRIMARY KEY (SingerId, AlbumId), INTERLEAVE IN PARENT Singers ON DELETE CASCADE'

Écrire des données

Ajoutons des exemples de données à notre base de données

gcloud spanner rows insert --database=example-db \
      --table=Singers \
      --data=SingerId=1,FirstName=Marc,LastName=Richards

gcloud spanner rows insert --database=example-db \
      --table=Singers \
      --data=SingerId=2,FirstName=Catalina,LastName=Smith

gcloud spanner rows insert --database=example-db \
      --table=Singers \
      --data=SingerId=3,FirstName=Alice,LastName=Trentor

gcloud spanner rows insert --database=example-db \
      --table=Albums \
      --data=SingerId=1,AlbumId=1,AlbumTitle="Total Junk"

gcloud spanner rows insert --database=example-db \
      --table=Albums \
      --data=SingerId=2,AlbumId=1,AlbumTitle="Green"

gcloud spanner rows insert --database=example-db \
      --table=Albums \
      --data=^:^SingerId=2:AlbumId=2:AlbumTitle="Go, Go, Go"

Par défaut, une virgule est utilisée pour délimiter les éléments des listes. Dans la dernière commande d'insertion, nous avons spécifié deux-points (^:^) comme délimiteur afin de pouvoir utiliser des virgules dans le titre de l'album.

Interroger des données à l'aide de SQL

Exécutez une requête sur la ligne de commande :

gcloud spanner databases execute-sql example-db \
    --sql='SELECT SingerId, AlbumId, AlbumTitle FROM Albums'

Pour en savoir plus sur le langage SQL de Cloud Spanner, consultez la page Syntaxe des requêtes.

Pour afficher la liste des options que vous pouvez utiliser avec la commande execute-sql, consultez gcloud spanner databases execute-sql.

Nettoyage

Pour éviter que des frais supplémentaires ne soient facturés sur votre compte Google Cloud pour les ressources utilisées dans ce tutoriel, supprimez la base de données et l'instance que vous avez créées.

Supprimer une base de données

Pour supprimer une instance existante, utilisez la commande suivante :

gcloud spanner databases delete example-db

Supprimer une instance

Pour supprimer une instance existante, utilisez la commande suivante :

gcloud spanner instances delete test-instance

La suppression d'une instance supprime également toutes les bases de données qu'elle contient. Cette opération est irréversible.