Version 2.3

kf proxy

Nom

kf proxy : démarrer un proxy inverse local sur une application.

Synopsis

kf proxy APP_NAME [flags]

Description

Le proxy crée un proxy HTTP inverse vers la passerelle du cluster sur un port local ouvert situé sur l'appareil de rebouclage du système d'exploitation.

Le proxy réécrit toutes les requêtes HTTP, en modifiant l'en-tête HTTP de l'hôte et en ajoutant un autre en-tête X-Kf-App afin de s'assurer que le trafic atteint l'application spécifiée, même si plusieurs applications sont associées à la même route.

Le proxy n'établit pas de connexion directe à l'application.

Pour que le proxy fonctionne :

  • La passerelle du cluster doit être accessible à partir de votre ordinateur local.
  • L'application doit utiliser une URL publique.

    Si vous devez établir une connexion directe à une application, exécutez la commande de transfert de port dans kubectl. Il établit une connexion proxy directement vers un port d'un pod via le cluster Kubernetes. Le transfert de port contourne tout le routage.

Exemples

  kf proxy myapp

Options

--gateway=string
Adresse IP de la passerelle HTTP vers laquelle rediriger les requêtes.
-h, --help
aide pour le proxy
--port=int
Port local à écouter (par défaut : 8080)

Options héritées

Ces options sont héritées des commandes parentes.

--as=string
Nom d'utilisateur à emprunter pour l'opération.
--as-group=strings
Groupe à emprunter pour l'opération. Incluez cette option plusieurs fois pour spécifier plusieurs groupes.
--config=string
Chemin d'accès au fichier de configuration Kf à utiliser pour les requêtes CLI.
--kubeconfig=string
Chemin d'accès au fichier kubeconfig à utiliser pour les requêtes CLI.
--log-http
Consignez les requêtes HTTP pour identifier les erreurs standards.
--space=string
Espace pour exécuter la commande. Cette option remplace l'espace actuellement ciblé.