Guide de démarrage rapide : se connecter à Cloud SQL pour PostgreSQL depuis Cloud Shell

Se connecter à Cloud SQL pour PostgreSQL depuis Cloud Shell

Cette page vous explique comment créer une instance PostgreSQL et vous y connecter. Elle décrit également comment effectuer des opérations SQL de base à l'aide de Google Cloud Console et d'un client. Les ressources créées dans ce guide de démarrage rapide coûtent généralement moins d'un dollar, en supposant que vous effectuiez les étapes, y compris le nettoyage, en temps opportun.

Avant de commencer

  1. Connectez-vous à votre compte Google Cloud. Si vous débutez sur Google Cloud, créez un compte pour évaluer les performances de nos produits en conditions réelles. Les nouveaux clients bénéficient également de 300 $ de crédits gratuits pour exécuter, tester et déployer des charges de travail.
  2. Dans Google Cloud Console, sur la page de sélection du projet, sélectionnez ou créez un projet Google Cloud.

    Accéder au sélecteur de projet

  3. Assurez-vous que la facturation est activée pour votre projet Cloud. Découvrez comment vérifier si la facturation est activée sur un projet.

  4. Dans Google Cloud Console, sur la page de sélection du projet, sélectionnez ou créez un projet Google Cloud.

    Accéder au sélecteur de projet

  5. Assurez-vous que la facturation est activée pour votre projet Cloud. Découvrez comment vérifier si la facturation est activée sur un projet.

  6. Activez les API Google Cloud nécessaires.

    Console

    Dans Google Cloud Console, accédez à la page API.

    Accéder aux API

    Activez l'API Cloud SQL Admin.

    gcloud

    Cliquez sur le bouton suivant pour ouvrir Cloud Shell, qui fournit un accès en ligne de commande à vos ressources Google Cloud directement depuis le navigateur. Cloud Shell peut être utilisé pour exécuter les commandes gcloud présentées dans ce guide de démarrage rapide.

    Ouvrir Cloud Shell

    Exécutez la commande gcloud services enable comme suit à l'aide de Cloud Shell pour activer les API requises pour ce guide de démarrage rapide :

    gcloud services enable sqladmin.googleapis.com

    Cette commande active les API suivantes :

    • API Cloud SQL Admin

Configurer Cloud SQL

Créer une instance Cloud SQL

Dans ce guide de démarrage rapide, vous utilisez Google Cloud Console. Pour utiliser Google Cloud CLI, cURL ou PowerShell, consultez la page Créer des instances.

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances Cloud SQL.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Cliquez sur Create Instance (Créer une instance).
  3. Cliquez sur Choisir PostgreSQL.
  4. Dans le champ ID d'instance, saisissez myinstance.
  5. Saisissez un mot de passe pour l'utilisateur postgres.
  6. Cliquez sur Create (Créer).

    Vous êtes redirigé vers la liste des instances. Vous pouvez cliquer directement sur la nouvelle instance pour en afficher les détails, mais elle ne sera disponible pour les autres opérations qu'une fois initialisée et démarrée.

Se connecter à votre instance

Dans ce guide de démarrage rapide, nous utiliserons le client psql dans Cloud Shell pour vous connecter à votre instance.

  1. Dans Google Cloud Console, cliquez sur l'icône Cloud Shell (Icône Cloud Shell) dans l'angle supérieur droit.

    Une fois l'initialisation de Cloud Shell terminée, un message, tel que celui affiché ci-dessous, s'affiche :

    Welcome to Cloud Shell! Type "help" to get started.
    Your Cloud Platform project in this session is set to sample-project.
    Use "gcloud config set project [PROJECT_ID]" to change to a different project.
    username@sample-project:~ (sample-project)$
    
  2. Lorsque l'invite Cloud Shell s'affiche, connectez-vous à votre instance Cloud SQL. Utilisez la commande gcloud sql connect comme suit. Remplacez le nom de l'instance si le nom de votre instance est différent.

    gcloud sql connect myinstance --user=postgres
    
  3. Cliquez sur Autoriser dans la boîte de dialogue pour autoriser Cloud Shell à effectuer des appels d'API.

    Un message indique que votre adresse IP est ajoutée à la liste d'autorisation pour les connexions entrantes, après quoi vous êtes invité à saisir votre mot de passe.

  4. Saisissez votre mot de passe postgres.

    L'invite psql s'affiche.

Créer une base de données et importer des données

  1. Créez une base de données SQL sur votre instance Cloud SQL :
    CREATE DATABASE guestbook;
    
  2. Connectez-vous à la base de données en saisissant la commande suivante et en spécifiant votre mot de passe.
    \connect guestbook;
    
  3. Insérez des échantillons de données dans la base de données :
    CREATE TABLE entries (guestName VARCHAR(255), content VARCHAR(255),
                            entryID SERIAL PRIMARY KEY);
    INSERT INTO entries (guestName, content) values ('first guest', 'I got here!');
    INSERT INTO entries (guestName, content) values ('second guest', 'Me too!');
    
  4. Récupérez les données :
    SELECT * FROM entries;
    
    Vous obtenez le résultat suivant :
      guestname   |   content   | entryid
    --------------+-------------+---------
     first guest  | I got here! |       1
     second guest | Me too!     |       2
    (2 rows)
    postgres=>
    

Effectuer un nettoyage

Pour éviter que les ressources utilisées dans cette page soient facturées sur votre compte Google Cloud, procédez comme suit :

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances Cloud SQL.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Sélectionnez l'instance myinstance pour ouvrir la page Détails de l'instance.
  3. Dans la barre d'icônes en haut de la page, cliquez sur Supprimer.
  4. Dans la fenêtre Supprimer l'instance, saisissez le nom de l'instance, puis cliquez sur Supprimer.

Vous ne pouvez pas réutiliser le nom d'une instance pendant environ sept jours après la suppression de cette instance.

Étapes de nettoyage facultatives

Si vous n'utilisez pas les API activées dans le cadre de ce démarrage rapide, vous pouvez les désactiver.

  • API activées dans ce guide de démarrage rapide :
    • API Cloud SQL Admin
  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page API.

    Accéder aux API

  2. Sélectionnez l'API Cloud SQL Admin, puis cliquez sur le bouton Désactiver l'API.

Étape suivante