Guide de démarrage rapide pour Cloud SQL pour SQL Server

Cette page vous explique comment créer une instance SQL Server et vous y connecter. Elle décrit également comment effectuer des opérations SQL de base à l'aide de Google Cloud Console et d'un client. Les ressources créées dans ce guide de démarrage rapide coûtent généralement moins d'un dollar, en supposant que vous effectuiez les étapes, y compris le nettoyage, en temps opportun.

Configurer votre projet

Avant de suivre les étapes de ce guide de démarrage rapide, réalisez les tâches suivantes :

  1. Connectez-vous à votre compte Google Cloud. Si vous débutez sur Google Cloud, créez un compte pour évaluer les performances de nos produits en conditions réelles. Les nouveaux clients bénéficient également de 300 $ de crédits gratuits pour exécuter, tester et déployer des charges de travail.
  2. Dans Google Cloud Console, sur la page de sélection du projet, sélectionnez ou créez un projet Google Cloud.

    Accéder au sélecteur de projet

  3. Assurez-vous que la facturation est activée pour votre projet Cloud. Découvrez comment vérifier que la facturation est activée pour votre projet.

  4. Assurez-vous de disposer du rôle Client Cloud SQL sur votre compte utilisateur.

    Accéder à la page IAM

  5. Activez l'API Cloud SQL Admin.

    Activer l'API

Créer une instance Cloud SQL

Dans cette procédure, vous utilisez Google Cloud Console. Pour utiliser l'outil de ligne de commande gcloud, cURL ou PowerShell, consultez la page Créer des instances.

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances Cloud SQL.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Cliquez sur Create Instance (Créer une instance).
  3. Cliquez sur SQL Server.
  4. Si vous êtes invité à activer l'API Compute, cliquez sur le bouton Activer l'API.
  5. Dans le champ ID d'instance, saisissez myinstance.
  6. Saisissez un mot de passe pour l'utilisateur sqlserver.
  7. Utilisez les valeurs par défaut dans les autres champs.
  8. Cliquez sur Créer.

    Vous êtes redirigé vers la liste des instances. Vous pouvez cliquer directement sur la nouvelle instance pour en afficher les détails, mais elle ne sera disponible qu'une fois initialisée et démarrée.

    Remarque : Dans cet exemple, l'instance est créée à l'aide des paramètres par défaut, y compris une adresse IP publique.

Créer une base de données et importer des données

  1. Dans la fenêtre de l'explorateur d'objets SSMS, faites un clic droit sur le nœud Databases (Bases de données) de votre instance, puis sélectionnez New Database (Nouvelle base de données).

    Sélectionner une nouvelle base de données

  2. Saisissez testdb dans Database name (Nom de la base de données), puis cliquez sur le bouton OK.

    Saisissez le nom de base de données testdb dans la boîte de dialogue

  3. Sous la base de données testdb qui vient d'être créée, faites un clic droit sur le nœud Tables et sélectionnez New > Table (Nouvelle > Table).

    Sélectionner une nouvelle table

  4. Saisissez les valeurs suivantes dans la boîte de dialogue Create table (Créer une table) :

    1. Dans la fenêtre Properties (Propriétés), saisissez guestbook (livre d'or) dans Identity > Name (Identité > Nom).
    2. Comme premier Column Name (Nom de colonne), saisissez entryID, définissez son type de données sur int et décochez la case Allow Nulls (Autoriser les valeurs nulles).
      1. Dans la fenêtre Column Properties (Propriétés des colonnes), développez l'élément Identity Specification (Spécification d'identité) et définissez (Is Identity) (Est une identité) sur Yes (Oui).
    3. Comme deuxième Column Name (Nom de colonne), saisissez guestname et définissez son type de données sur varchar(255).
    4. Comme troisième Column Name (Nom de colonne), saisissez content et définissez son type de données sur varchar(255).

    Saisir les valeurs d'une table

  5. Cliquez sur le menu File (Fichier) et sélectionnez Save guestbook (Enregistrer guestbook).

    Enregistrer la table du livre d'or

  6. Faites un clic droit sur la table testdb sous Databases (Bases de données), puis sélectionnez New Query (Nouvelle requête).

    Pour testdb, sélectionner Nouvelle requête

  7. Saisissez les deux instructions INSERT suivantes dans la fenêtre de texte SQL Query (Requête SQL), puis cliquez sur le bouton Exécuter.

    INSERT INTO guestbook (guestName, content) values ('first guest', 'I got here!');
    
    INSERT INTO guestbook (guestName, content) values ('second guest', 'Me too!');
    

    À titre d'exemple : Saisir deux instructions d'insertion

  8. Développez l'élément Tables sous l'élément Databases > testdb (Bases de données > testdb) dans la fenêtre Object Explorer (Explorateur d'objets). Faites un clic droit sur la table dbo.guestbook, puis sélectionnez Select Top 1000 Rows (Sélectionner les 1 000 premières lignes).

    Sélectionner les premières lignes

Les deux enregistrements que vous avez insérés s'affichent dans Results (Résultats), suite à l'instruction SQL SELECT utilisée pour interroger les enregistrements.

Afficher les résultats de votre requête

Nettoyage

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances Cloud SQL.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Sélectionnez le nom de l'instance pour ouvrir la page Présentation.
  3. Dans la barre d'icônes en haut de la page, cliquez sur Supprimer.
  4. Dans la fenêtre Supprimer l'instance, saisissez le nom de l'instance, puis cliquez sur Supprimer pour supprimer l'instance.

    Vous ne pouvez pas réutiliser le nom d'une instance pendant environ sept jours après la suppression de cette instance.

Étape suivante

En fonction de vos besoins, vous pouvez en apprendre plus sur la création d'instances Cloud SQL.

Vous pouvez également découvrir comment créer des utilisateurs et des bases de données SQL Server pour votre instance Cloud SQL.

Consultez également les informations tarifaires de Cloud SQL.

Dans ce guide de démarrage rapide, vous vous êtes connecté à l'instance à l'aide de Cloud Shell. Dans la plupart des cas d'utilisation, la manière dont vous vous connectez dépend de votre configuration réseau, par exemple :

  • Si votre instance Cloud SQL possède une adresse IP publique ou privée.
  • Si vous vous connectez à partir de Google Cloud (depuis le même projet ou un autre projet).
  • Si vous vous connectez en dehors de Google Cloud.

En savoir plus :

Vous pouvez également en savoir plus sur la connexion à une instance Cloud SQL à partir d'autres applications Google Cloud :