Créer et gérer des bases de données

Cette page explique comment créer, répertorier et supprimer des bases de données SQL Server sur une instance Cloud SQL.

Une nouvelle instance possède une base de données sqlserver.

Pour en savoir plus sur la création de bases de données SQL Server et d'autres articles associés, consultez la documentation SQL Server.

Pour en savoir plus sur la définition d'une valeur par défaut pour le type de classement utilisé pour les bases de données d'une instance, consultez la page Créer des instances.

Avant de commencer

Avant d'effectuer les tâches indiquées sur cette page :

Si vous prévoyez de créer ou de gérer vos bases de données à l'aide du client sqlcmd, vous devez avoir :

  • configuré l'accès et vous être connecté à l'instance avec un client sqlcmd.

Créer une base de données sur l'instance Cloud SQL

Suivez les règles de la page Identifiants de base de données lorsque vous créez votre nom de base de données.

Console

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances Cloud SQL.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Pour ouvrir la page Présentation d'une instance, cliquez sur son nom.
  3. Dans le menu de navigation SQL, sélectionnez Bases de données.
  4. Cliquez sur Create database.
  5. Dans la boîte de dialogue Nouvelle base de données, spécifiez le nom de la base de données.
  6. Cliquez sur Créer.

gcloud

Pour plus d'informations, consultez gcloud sql databases create.

Pour en savoir plus sur les classements dans SQL Server, reportez-vous à la page Compatibilité d’Unicode et des classements dans la documentation de SQL Server.

gcloud sql databases create DATABASE_NAME \
--instance=INSTANCE_NAME \
[--charset=CHARSET] \
[--collation=COLLATION]

Terraform

Pour créer une base de données, utilisez une ressource Terraform.

resource "google_sql_database" "database" {
  name     = "my-database"
  instance = google_sql_database_instance.instance.name
}

Appliquer les modifications

Pour appliquer votre configuration Terraform dans un projet Google Cloud, procédez comme suit :

  1. Lancez Cloud Shell.
  2. Définissez le projet Google Cloud auquel vous souhaitez appliquer la configuration Terraform :
        export GOOGLE_CLOUD_PROJECT=PROJECT_ID
        
  3. Créez un répertoire et ouvrez un nouveau fichier dans ce répertoire. Le nom du fichier doit comporter l'extension .tf, par exemple main.tf :
        mkdir DIRECTORY && cd DIRECTORY && nano main.tf
        
  4. Copiez l'exemple dans main.tf.
  5. Examinez et modifiez les exemples de paramètres à appliquer à votre environnement.
  6. Enregistrez vos modifications en appuyant sur Ctrl-x, puis sur y.
  7. Initialisez Terraform :
    terraform init
  8. Examinez la configuration et vérifiez que les ressources que Terraform va créer ou mettre à jour correspondent à vos attentes :
    terraform plan

    Corrigez les modifications de la configuration si nécessaire.

  9. Appliquez la configuration Terraform en exécutant la commande suivante et en saisissant yes lorsque vous y êtes invité :
    terraform apply

    Attendez que Terraform affiche le message "Apply completed!" (Application terminée).

  10. Ouvrez votre projet Google Cloud pour afficher les résultats. Dans la console Google Cloud, accédez à vos ressources dans l'interface utilisateur pour vous assurer que Terraform les a créées ou mises à jour.

Supprimer les modifications

Pour supprimer vos modifications, procédez comme suit :

  1. Pour désactiver la protection contre la suppression, définissez l'argument deletion_protection sur false dans le fichier de configuration Terraform.
    deletion_protection =  "false"
  2. Appliquez la configuration Terraform mise à jour en exécutant la commande suivante et en saisissant yes lorsque vous y êtes invité :
    terraform apply
  1. Supprimez les ressources précédemment appliquées à votre configuration Terraform en exécutant la commande suivante et en saisissant yes à l'invite :

    terraform destroy

REST v1

La requête suivante exécute la méthode databases:insert pour créer une base de données sur l'instance spécifiée.

Avant d'utiliser les données de requête, effectuez les remplacements suivants :

  • project-id : ID du projet
  • instance-id : ID de l'instance.
  • database-name : nom d'une base de données dans l'instance Cloud SQL.

Méthode HTTP et URL :

POST https://sqladmin.googleapis.com/v1/projects/project-id/instances/instance-id/databases

Corps JSON de la requête :

{
  "project": "project-id",
  "instance": "instance-id",
  "name": "database-name"
}

Pour envoyer votre requête, développez l'une des options suivantes :

Vous devriez recevoir une réponse JSON de ce type :

REST v1beta4

La requête suivante exécute la méthode databases:insert pour créer une base de données sur l'instance spécifiée.

Avant d'utiliser les données de requête, effectuez les remplacements suivants :

  • project-id : ID du projet
  • instance-id : ID de l'instance.
  • database-name : nom d'une base de données dans l'instance Cloud SQL.

Méthode HTTP et URL :

POST https://sqladmin.googleapis.com/sql/v1beta4/projects/project-id/instances/instance-id/databases

Corps JSON de la requête :

{
  "project": "project-id",
  "instance": "instance-id",
  "name": "database-name"
}

Pour envoyer votre requête, développez l'une des options suivantes :

Vous devriez recevoir une réponse JSON de ce type :

Lister les bases de données

Pour répertorier toutes les bases de données d'une instance :

Console

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances Cloud SQL.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Pour ouvrir la page Présentation d'une instance, cliquez sur son nom.
  3. Cliquez sur Bases de données dans le menu de gauche. La page Bases de données répertorie les bases de données ainsi que leur type de classement, leur jeu de caractères et leur type de base de données.

gcloud

Pour plus d'informations, consultez gcloud sql databases list.

gcloud sql databases list \
--instance=INSTANCE_NAME

REST v1

La requête suivante exécute la méthode databases:list pour répertorier les bases de données d'une instance.

Lorsque vous répertoriez les bases de données à l'aide de l'API, vous voyez des bases de données de modèles supplémentaires ainsi qu'une base de données système qui ne sont pas affichées par la console. Vous ne pouvez pas supprimer ni gérer la base de données système.

Avant d'utiliser les données de requête, effectuez les remplacements suivants :

  • project-id : ID du projet
  • instance-id : ID de l'instance.

Méthode HTTP et URL :

GET https://sqladmin.googleapis.com/v1/projects/project-id/instances/instance-id/databases

Pour envoyer votre requête, développez l'une des options suivantes :

Vous devriez recevoir une réponse JSON de ce type :

REST v1beta4

La requête suivante exécute la méthode databases:list pour répertorier les bases de données d'une instance.

Lorsque vous répertoriez les bases de données à l'aide de l'API, vous voyez des bases de données de modèles supplémentaires ainsi qu'une base de données système qui ne sont pas affichées par la console. Vous ne pouvez pas supprimer ni gérer la base de données système.

Avant d'utiliser les données de requête, effectuez les remplacements suivants :

  • project-id : ID du projet
  • instance-id : ID de l'instance.

Méthode HTTP et URL :

GET https://sqladmin.googleapis.com/sql/v1beta4/projects/project-id/instances/instance-id/databases

Pour envoyer votre requête, développez l'une des options suivantes :

Vous devriez recevoir une réponse JSON de ce type :

Supprimer une base de données

Pour supprimer une base de données sur l'instance Cloud SQL :

Console

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances Cloud SQL.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Pour ouvrir la page Présentation d'une instance, cliquez sur son nom.
  3. Cliquez sur Bases de données dans le menu de gauche.
  4. Dans la liste des bases de données, recherchez celle que vous souhaitez supprimer et cliquez sur l'icône de la corbeille.
  5. Dans la boîte de dialogue Supprimer la base de données, saisissez le nom de la base de données, puis cliquez sur Supprimer.

gcloud

Pour plus d'informations, consultez gcloud sql databases delete.

gcloud sql databases delete DATABASE_NAME \
--instance=INSTANCE_NAME

REST v1

La requête suivante exécute la méthode databases:delete pour supprimer la base de données spécifiée.

Avant d'utiliser les données de requête, effectuez les remplacements suivants :

  • project-id : ID du projet
  • instance-id : ID de l'instance.
  • database-name : nom d'une base de données dans l'instance Cloud SQL.

Méthode HTTP et URL :

DELETE https://sqladmin.googleapis.com/v1/projects/project-id/instances/instance-id/databases/database-name

Pour envoyer votre requête, développez l'une des options suivantes :

Vous devriez recevoir une réponse JSON de ce type :

REST v1beta4

La requête suivante exécute la méthode databases:delete pour supprimer la base de données spécifiée.

Avant d'utiliser les données de requête, effectuez les remplacements suivants :

  • project-id : ID du projet
  • instance-id : ID de l'instance.
  • database-name : nom d'une base de données dans l'instance Cloud SQL.

Méthode HTTP et URL :

DELETE https://sqladmin.googleapis.com/sql/v1beta4/projects/project-id/instances/instance-id/databases/database-name

Pour envoyer votre requête, développez l'une des options suivantes :

Vous devriez recevoir une réponse JSON de ce type :

Étape suivante

Faites l'essai

Si vous débutez sur Google Cloud, créez un compte pour évaluer les performances de Cloud SQL en conditions réelles. Les nouveaux clients bénéficient également de 300 $ de crédits gratuits pour exécuter, tester et déployer des charges de travail.

Profiter d'un essai gratuit de Cloud SQL