Google Cloud Platform pour les utilisateurs professionnels d'Azure

Mis à jour le 18 juillet 2017

Ce guide est conçu pour fournir aux professionnels qui connaissent bien Microsoft Azure les concepts clés nécessaires à l'utilisation de Google Cloud Platform. Il propose une comparaison entre Cloud Platform et Azure afin de souligner leurs similitudes et leurs différences. Ce guide contient également des tableaux comparatifs des produits, des concepts et de la terminologie d'Azure et de Cloud Platform.

Dans ce guide, nous ne cherchons pas à comparer la syntaxe et la sémantique du SDK, des API ou des outils de ligne de commande inclus dans Azure et Cloud Platform.

Pourquoi choisir Google Cloud Platform ?

Depuis 15 ans, Google propose l'une des infrastructures cloud les plus rapides, puissantes et fiables au monde, que nous utilisons en interne pour offrir à l'échelle mondiale des services à trafic élevé, tels que Gmail, Maps, YouTube et la recherche Google. En raison de la taille et de l'ampleur de ces services, nous avons beaucoup travaillé pour optimiser notre infrastructure, et créer une suite d'outils et de services permettant de la gérer efficacement. Grâce à Google Cloud Platform, cette infrastructure et ces ressources de gestion sont à votre disposition.

Régions et zones

Comme avec Azure, les produits Google Cloud Platform sont déployés dans des régions du monde entier. Chaque région comprend un ou plusieurs centres de données très proches géographiquement les uns des autres. Cloud Platform divise en outre la disponibilité en zones, qui sont des emplacements isolés dans une région.

En outre, certains services de Cloud Platform répliquent et diffusent des données à un niveau multirégional plutôt qu'à des niveaux régionaux ou zonaux plus précis. Ces services incluent Google App Engine et Google Cloud Storage multirégional. Actuellement, les zones multirégionales disponibles sont les États-Unis, l'Europe et l'Asie.

Isolation et disponibilité

De par sa conception, Azure associe des régions situées sur le même continent et physiquement isolées les unes des autres d'au moins 300 km dans les ensembles de disponibilité. Azure encourage les utilisateurs à créer leurs systèmes et leurs applications autour de ces associations, créant ainsi une configuration de récupération active-active à des fins de disponibilité et d'isolation. En outre, certains services Azure, comme le service Blob, ont des options de réplication qui répliquent automatiquement les données sur des régions associées.

Cloud Platform utilise une stratégie similaire, en isolant les régions les unes des autres pour des raisons de disponibilité. Cloud Platform ne propose pas d'associations de régions spécifiques. Toutefois, comme avec Azure, vous devez concevoir votre application sur plusieurs régions si vous souhaitez atteindre une haute disponibilité. Toujours comme avec Azure, certains services de Cloud Platform, tels que Cloud Storage multirégional, intègrent une synchronisation multirégionale.

Comptes et quotas

Pour utiliser un service Azure, vous devez soit créer un compte Azure, soit ajouter Azure à votre compte Microsoft existant. Une fois que vous avez configuré votre compte Azure, vous pouvez créer un abonnement au sein du compte, puis lancer des services couverts par cet abonnement. Chaque compte Azure peut accepter plusieurs abonnements, et chaque abonnement peut utiliser son propre compte de facturation si nécessaire.

Le modèle de Cloud Platform est semblable à celui d'Azure. Vous avez accès aux services de Cloud Platform en configurant un compte Google, et vous lancez des services dans des projets fonctionnellement similaires aux abonnements Azure. Si nécessaire, vous pouvez également choisir de regrouper vos projets par organisation. Pour plus d'informations, consultez la section Hiérarchie des ressources.

Azure et Cloud Platform ont tous les deux des limites souples par défaut sur leurs services pour les nouveaux comptes. Ces limites souples ne sont pas liées à des limitations techniques pour un service donné. Au lieu de cela, elles sont en place pour empêcher les comptes frauduleux d'utiliser un trop grand nombre de ressources et pour limiter les risques, pour les nouveaux utilisateurs, de dépenser plus que prévu à mesure qu'ils explorent la plate-forme. Si vous estimez que votre application a dépassé ces limites, Azure et Cloud Platform proposent des manières simples de contacter les équipes internes concernées pour augmenter les limites sur leurs services.

Tarifs

Les tarifs ayant tendance à changer plus souvent que les fonctionnalités ou services principaux, nous évitons autant que possible de mentionner des prix dans cet ensemble d'articles. Cependant, chaque article décrit le modèle de tarification des services lorsque l'information est pertinente. Pour obtenir un comparatif des prix à jour concernant une solution spécifique, utilisez le simulateur de coût d'Azure et le simulateur de coût Cloud Platform pour savoir quelle configuration offre le meilleur rapport qualité/prix en matière de flexibilité, d'évolutivité et de budget.

Remises

Azure et Cloud Platform offrent chacun des remises sur un sous-ensemble de leurs services respectifs, mais via des mécanismes différents.

Vous pouvez obtenir des remises sur divers services Azure via votre Accord Entreprise Microsoft en vous engageant dans l'installation basique d'un ou plusieurs composants Microsoft Server ou Cloud avec une couverture Software Assurance complète. Si vous n'avez pas d'Accord Entreprise Microsoft, vous aurez éventuellement la possibilité d'obtenir des tarifs réduits via un revendeur.

Cloud Platform offre des remises automatiques proportionnelles à une utilisation soutenue par service, en fonction de votre utilisation mensuelle. Par exemple, Google Compute Engine offre ce type de remise en fonction du nombre cumulé d'heures de fonctionnement d'une machine virtuelle donnée au cours d'un mois donné. Si votre utilisation des ressources est régulière et prévisible, vous pouvez également obtenir des taux fortement réduits grâce à des remises sur engagement d'utilisation. Les remises sur engagement d'utilisation vous permettent d'acheter un nombre spécifique de processeurs virtuels et des quantités de mémoire en bénéficiant d'une réduction de près de 57 % par rapport aux prix complets, en fonction de la durée sur laquelle vous vous engagez.

Forfaits d'assistance

Azure et Cloud Platform abordent leurs forfaits d'assistance de différentes manières. Azure regroupe ses niveaux d'assistance dans cinq niveaux d'abonnement différents. Ces niveaux vont du paiement à l'usage, un niveau gratuit qui fournit une assistance de base aux comptes et des ressources d'aide en ligne, à l'assistance Premier, qui est le niveau d'assistance le plus complet d'Azure.

Comme Azure, Cloud Platform fournit gratuitement une assistance de base aux comptes et des ressources d'aide en ligne. Cependant, vous achetez les services d'assistance de Cloud Platform séparément plutôt qu'avec un compte ou un projet spécifique. Pour en savoir plus, consultez la page de l'assistance.

Interfaces de gestion des ressources

Azure et Cloud Platform fournissent chacun des interfaces de ligne de commande (CLI, command-line interface) pour interagir avec les services et les ressources. Azure fournit à la fois l'interface de ligne de commande Azure, qui est un outil multiplate-forme, et un ensemble d'applets de commande Azure que vous pouvez installer et utiliser via Windows PowerShell. Cloud Platform fournit un ensemble d'outils de ligne de commande et d'applets de commande PowerShell via le kit multiplate-forme SDK Cloud.

Azure et Google Cloud Platform fournissent également des consoles Web. Chacune permet de créer, de gérer et de suivre les ressources. La console Google Cloud Platform se trouve à l'adresse https://console.cloud.google.com/. Vous pouvez également utiliser le SDK Cloud dans votre navigateur Web à l'aide de Google Cloud Shell.

Types de services

À un niveau élevé, les plates-formes cloud proposent un ensemble de prestations de base pour les services de calcul, de stockage, de mise en réseau et de base de données. Les services de base d'Azure incluent :

  • Calcul : machines virtuelles Azure, Azure App Service
  • Stockage : service Azure Blob, disques durs virtuels Azure (VHD)
  • Mise en réseau : réseau virtuel Azure (VNet)
  • Bases de données : base de données SQL Azure Cloud, entrepôt de données Azure SQL, stockage de tables Azure, CosmosDB

Les services de base de Cloud Platform incluent :

  • Calcul : Google Compute Engine, Google App Engine
  • Stockage : Google Cloud Storage, disques persistants Compute Engine
  • Mise en réseau : réseau Virtual Private Cloud (VPC)
  • Base de données : Google Cloud SQL, Google Cloud Datastore, Google Cloud Bigtable

Des services de niveau supérieur s'ajoutent également aux services ci-dessus sur chaque plate-forme. En général, ces services de niveau supérieur peuvent être classés dans trois catégories :

  • Services applicatifs : services conçus pour optimiser les applications dans le cloud. Les exemples incluent Azure Service Bus et Google Cloud Pub/Sub.
  • Services de big data et d'analyse : services conçus pour traiter et interpréter de grandes quantités de données, comme Azure HDInsight et Google Cloud Dataflow.
  • Services de gestion : services conçus pour vous aider à gérer l'application et à suivre ses performances. Les exemples incluent Azure Application Insights et Google Stackdriver Monitoring.

Comparaison des services

Le tableau suivant met en parallèle les différents services disponibles sur Azure et Cloud Platform.

Service category Service Azure Google Cloud Platform
Compute IaaS Virtual Machines Compute Engine
PaaS App Service, Cloud Services App Engine
Containers Azure Container Service, Azure Service Fabric Google Kubernetes Engine
Serverless functions Functions Cloud Functions
Network Virtual networks Azure VNets Virtual Private Cloud
Load Balancer Azure Load Balancer, Application Gateway Cloud Load Balancing
Dedicated Interconnect ExpressRoute Cloud Interconnect
DNS Azure DNS Cloud DNS
CDN Azure CDN Cloud Content Delivery Network
Storage Object Storage Azure Blob Storage Cloud Storage
Block Storage Disk Storage Persistent Disk
File Storage Azure File Storage Cloud Filestore (beta)
Reduced-availability Storage Azure Cool Blob Storage Cloud Storage Nearline
Archival Storage Azure Archive Blob Storage Cloud Storage Coldline
Database RDBMS SQL Database Cloud SQL, Cloud Spanner
NoSQL: Key-value Table Storage Cloud Datastore, Cloud Bigtable
NoSQL: Indexed Cosmos DB Cloud Datastore
Big Data & Analytics Batch Data Processing HDInsight, Batch Cloud Dataproc, Cloud Dataflow
Stream Data Processing Stream Analytics Cloud Dataflow
Stream Data Ingest Event Hubs, Service Bus Cloud Pub/Sub
Analytics Data Lake Analytics, Data Lake Store BigQuery
Application Services Messaging Service Bus Cloud Pub/Sub
Management Services Monitoring Application Insights Stackdriver Monitoring
Logging Application Insights Stackdriver Logging
Deployment Azure Resource Manager Cloud Deployment Manager

Étape suivante

Étape suivante : Compute Engine

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Google Cloud Platform pour les utilisateurs professionnels d'Azure