Version 5.0

Migrer des VM individuelles

Le processus de migration d'une VM source individuelle se déroule par phases, comme expliqué ci-dessous :

  • Intégration : Sélectionnez les VM à migrer.

  • Réplication : Répliquez les données de la VM source vers Google Cloud. La réplication des données est un processus continu qui s'effectue en arrière-plan jusqu'au basculement final ou la suppression de la migration.

  • Définir les détails de la cible de VM : Configurez les paramètres Compute Engine pour la VM migrée, tels que le projet, le type d'instance, la mémoire, le réseau et plus encore.

  • Clone test : Créez un clone Compute Engine de la VM source à partir des données de réplication et testez-le sur Google Cloud.

  • Basculement : Migrez la VM source vers Compute Engine. Ce processus comprend l'arrêt de la VM source, la réplication finale et la création de l'instance de production Compute Engine depuis la VM source.

  • Finaliser : Nettoyez toutes les ressources consommées par la migration après un opération de basculement réussie.

Pour obtenir une description complète de chacune de ces phases, consultez la section Cycle de vie de migration des VM.

Ce document décrit le processus d'exécution de toutes les phases de migration lors de la migration d'une VM source vers Google Compute Engine.

Prérequis

Avant de pouvoir migrer une VM source vers Google Cloud, vous devez configurer l'environnement de migration dans votre centre de données sur site et sur Google Cloud. Consultez les pages suivantes :

Licences

Compute Engine est compatible avec les licences Premium de type paiement à l'usage (PAYG) et l'utilisation de vos propres licences (BYOL), selon le système d'exploitation de la VM source. Les licences PAYG sont facturées en fonction des ressources que vous utilisez. Pour en savoir plus sur les licences pour tous les systèmes d'exploitation compatibles, consultez la section Systèmes d'exploitation compatibles.

Intégrer une VM

La première phase de migration consiste à intégrer la VM source. Par exemple, un centre de données vSphere peut contenir des dizaines, des centaines, voire même des milliers de VM. Intégrez uniquement les VM que vous souhaitez migrer.

Vous pouvez avoir jusqu'à 100 migrations en cours, c'est-à-dire des migrations que vous avez intégrées. Les migrations en phase de finalisation ne sont pas prises en compte.

Pour intégrer une VM source, procédez comme suit :

  1. Ouvrez la page Migrate for Compute Engine dans Google Cloud Console :

    Accéder à la page Migrate for Compute Engine

  2. Sélectionnez l'onglet Sources.

  3. Dans la liste déroulante, sélectionnez la source correspondant au centre de données sur site dans lequel vous avez installé le connecteur Migrate. Le centre de données est appelé source de migration.

    Sous la liste déroulante se trouve l'état de la source du centre de données comme suit :

    • Actif : la source est active et connectée à Migrate for Compute Engine.
    • Hors connexion : la source n'est pas disponible.
    • En attente : la source est en cours de connexion et de validation.
  4. Un tableau s'affiche indiquant les VM sources du centre de données disponibles pour la migration. Sélectionnez une ou plusieurs VM sources.

  5. Cliquez sur Ajouter une migration.

  6. Confirmez que vous souhaitez créer la migration.

    Une fois la migration créée, la colonne État de la réplication d'une VM affiche l'un des éléments suivants :

    • En attente : la VM est en cours d'intégration.
    • Prêt : la VM est intégrée, mais n'est pas encore en cours de réplication.
  7. Vous pouvez maintenant commencer la réplication des VM comme décrit dans la section suivante.

Démarrer la réplication de la VM source

Après avoir intégré une VM source, commencez à répliquer les données du disque de la VM source vers Google Cloud. Ce processus s'effectue en arrière-plan sans aucune interruption de la charge de travail sur site.

La réplication des données comprend deux étapes :

  1. Première étape de réplication : Migrate for Compute Engine crée l'instantané VMware initial des disques de données de la VM source et réplique les données de l'instantané dans Google Cloud. Selon la quantité de données sur disque de la VM source, la première réplication peut prendre plusieurs minutes, voire plusieurs heures.

  2. Étape de réplication incrémentielle : après une première étape de réplication réussie, les étapes de réplication incrémentielle ont lieu à des intervalles définis (toutes les deux heures par défaut). À chaque étape, un instantané est créé pour chaque disque de données. Seules les mises à jour de données effectuées après l'étape précédente sont répliquées sur Google Cloud à l'aide du mécanisme CBT (Change Block Tracking).

Pour lancer la réplication d'une VM source, procédez comme suit :

  1. Ouvrez la page Migrate for Compute Engine dans Google Cloud Console :

    Accéder à la page Migrate for Compute Engine

  2. Sélectionnez l'onglet Migrations.

    Un tableau s'affiche indiquant les VM sources du centre de données que vous avez intégrées. Vous pouvez démarrer la réplication sur n'importe quelle VM à l'état Prêt.

  3. Sélectionnez une ou plusieurs VM sources.

  4. Cliquez sur Migration > Lancer la réplication.

    Après avoir démarré une migration, la colonne État de la réplication d'une VM affiche l'un des éléments suivants :

    • Première synchronisation : la VM exécute la première étape de réplication.
    • Actif (cycle actuel : XX %) : la VM a effectué XX % de l'étape de réplication actuelle.
    • Actif (inactif) : la VM est inactive entre les étapes de réplication.
  5. Vous pouvez maintenant configurer une cible de migration pour les phases de basculement et de test du clone.

Pour mettre en pause la réplication :

Vous pouvez à tout moment mettre en pause la réplication d'une VM. Lorsque vous mettez en pause une VM, son état de réplication devient Mise en pause.

  1. Ouvrez la page Migrate for Compute Engine dans Google Cloud Console:

    Accéder à la page Migrate for Compute Engine

  2. Sélectionnez l'onglet Migrations.

    Un tableau des VM sources disponibles s'affiche.

  3. Sélectionnez une ou plusieurs VM.

  4. Sélectionnez Mettre en pause.

    Pour reprendre la réplication ultérieurement, sélectionnez une ou plusieurs VM, puis cliquez sur Resume (Reprendre)

Pour définir l'intervalle de réplication, procédez comme suit :

Par défaut, Migrate for Compute Engine effectue une réplication de la VM source toutes les deux heures. Pour modifier la fréquence de réplication, procédez comme suit :

  1. Ouvrez la page Migrate for Compute Engine dans Google Cloud Console :

    Accéder à la page Migrate for Compute Engine

  2. Sélectionnez l'onglet Migrations.

    Un tableau des VM sources disponibles s'affiche.

  3. Sélectionnez l'icône du panneau d'informations, Icône du fichier du panneau d'informations, pour la VM. Un panneau s'ouvre pour vous permettre de configurer la cible.

  4. Sélectionnez l'onglet Migration Details (Détails de la migration).

  5. Dans la zone Règle de réplication, définissez la fréquence de réplication, en secondes.

  6. Sélectionnez Enregistrer.

Configurer la cible pour une VM migrée

Pour configurer une cible, il vous faut suivre deux étapes principales :

  1. Ajouter un projet cible Le projet cible est le projet contenant l'instance Compute Engine utilisée pour héberger la VM migrée.

  2. Configurez l'instance Compute Engine utilisée pour héberger la VM migrée. Pour des environnements de test et de production, configurez l'instance Compute Engine cible de façon à spécifier les éléments suivants :

    • Projet Google
    • Nombre de processeurs
    • Quantité de mémoire
    • Taille du disque
    • de nombreuses autres options

Cette section explique comment définir la configuration initiale de l'instance Compute Engine utilisée pour héberger la VM migrée. Toutefois, de nombreux paramètres supplémentaires peuvent être appliqués à une instance Compute Engine. Consultez la documentation Compute Engine pour obtenir une description détaillée de tous les paramètres.

Vous pouvez modifier les détails de la cible à tout moment. Lors de l'instanciation d'une instance Compute Engine pour la phase de test du clone ou de basculement, Migrate for Compute Engine utilise les paramètres des détails de la cible au moment de l'opération.

Pour configurer la cible Compute Engine, procédez comme suit :

  1. Si vous ne l'avez pas déjà fait, ajoutez le projet cible comme indiqué dans la section Ajouter une cible.

  2. Ouvrez la page Migrate for Compute Engine dans Google Cloud Console :

    Accéder à la page Migrate for Compute Engine

  3. Sélectionnez l'onglet Migrations.

    Un tableau des VM sources disponibles s'affiche.

  4. Sélectionnez l'icône du panneau d'informations, Icône du fichier du panneau d'informations, pour la VM. Un panneau s'ouvre.

  5. Sélectionnez l'onglet Migration Details (Détails de la migration).

  6. Définissez les Détails de la migration qui définissent les caractéristiques de l'instance Compute Engine utilisée pour héberger la VM migrée. Pour obtenir une description détaillée, consultez le tableau ci-dessous qui répertorie les paramètres et fournit des liens vers la documentation de Compute Engine.

    Zone Paramètre En savoir plus
    Général (obligatoire) Nom d'instance Compute Engine Nom de l'instance Compute Engine. Pour connaître les règles d'attribution de noms, consultez la section Convention d'attribution de noms aux ressources.
    Projet hébergeant l'instance Compute Engine Il doit s'agir d'un projet que vous avez déjà ajouté ci-dessus.
    Zone pour l'instance Compute Engine Consultez la page Régions et zones pour en savoir plus. Remarque : La région de l'instance déployée est celle que vous avez spécifiée lors de l'enregistrement du connecteur de migration. Pour en savoir plus, consultez l'article Installer le connecteur de migration.
    Configuration de la machine (obligatoire) Série et Type de machine Compute Engine propose des séries prédéfinies et des types de machines que vous pouvez utiliser lorsque vous créez une instance. Chaque option a un coût différent. Consultez la page Tarifs pour en savoir plus.

    Remarque : Migrate for Compute Engine détermine automatiquement le type de système d'exploitation de l'instance Compute Engine en fonction de la VM source et applique la licence PAYG à l'instance. Consultez l'article Gestion des licences pour en savoir plus.

    Mise en réseau (obligatoire) Nom du réseau Indique le réseau VPC dont feront partie les instances.
    Nom du sous-réseau Spécifie le sous-réseau associé à une région. Il doit s'agir d'un sous-réseau du réseau spécifié.
    Mise en réseau (facultative) Tags réseau Les tags vous permettent d'appliquer des règles de pare-feu et des routes à des instances spécifiques. Consultez la page Configurer des tags réseau pour en savoir plus.
    External IP (Adresse IP externe) Définissez l'option sur Aucun (par défaut) pour désactiver l'accès externe et sur Éphémère pour autoriser Google Cloud à attribuer une adresse IP. Consultez la page Réserver une adresse IP externe statique pour en savoir plus.
    Adresse IP interne Définissez l'option sur Éphémère (automatique) (par défaut) pour autoriser Google Cloud à attribuer une adresse IP, sur Éphémère (personnalisé) pour définir votre propre adresse IP ou sur Adresse IP interne réservée (IP) pour utiliser une adresse IP prédéfinie. Consultez la page Réserver une adresse IP interne statique pour en savoir plus.
    Configuration supplémentaire (facultative) Type de disque Indiquez le type de stockage pour l'instance. Consultez la page Options de stockage pour en savoir plus.
    Type de licence

    Compute Engine est compatible avec les licences de type paiement à l'usage (PAYG) et l'utilisation de vos propres licences (BYOL) pour vos VM déployées. Le type de licence par défaut d'une VM migrée est attribué par Migrate for Compute Engine en fonction du système d'exploitation migré, comme décrit dans la section Systèmes d'exploitation compatibles.

    Si votre système d'exploitation accepte plusieurs types de licences, vous pouvez remplacer le type de licence par défaut pour spécifier explicitement un type de licence PAYG ou BYOL.

    Compte de service

    Spécifiez le compte de service dans le projet cible utilisé pour exécuter l'instance Compute Engine. Par défaut, aucun compte de service n'est attribué à l'instance Compute Engine.

    Si vous envisagez d'exécuter une application sur l'instance Compute Engine qui doit accéder à d'autres services et API Google Cloud, créez un compte de service dans le projet cible avec les autorisations nécessaires afin d'accéder à ces services et aux API avant de créer l'instance Compute Engine. Ensuite, spécifiez ce compte de service ici. Pour en savoir plus, consultez la section Configurer une VM pour qu'elle s'exécute en tant que compte de service.

    Pour associer le compte de service à l'instance Compute Engine, votre compte utilisateur sur le projet hôte Migrate for Compute Engine a besoin des autorisations nécessaires. Pour en savoir plus, consultez Configurer des autorisations sur le compte de service du projet cible.

    Pendant la maintenance de l'hôte

    Lorsque Compute Engine effectue des tâches périodiques de maintenance de l'infrastructure, les instances de VM peuvent être migrées vers d'autres équipements sans temps d'arrêt. Définissez cette option sur Migrer l'instance de VM (recommandé), par défaut, pour migrer la VM. Définissez-la sur Arrêter pour arrêter l'instance.

    Redémarrage automatique

    Lorsque ce paramètre est défini sur Activé (recommandé), Compute Engine redémarre automatiquement les instances lorsqu'elles sont arrêtées pour des raisons non initiées par l'utilisateur, telles qu'un événement de maintenance ou une défaillance matérielle ou logicielle. Définissez-la sur Désactivé pour désactiver le redémarrage.

    Libellés Pour organiser votre projet, ajoutez des libellés sous forme de paires clé/valeur à vos ressources. Consultez la page Attribuer des libellés à des ressources pour en savoir plus.
    Location unique (facultatif) Libellés d'affinité de nœuds

    Compute Engine est compatible avec le déploiement des charges de travail migrées vers des nœuds à locataire unique. Un nœud à locataire unique est un serveur Compute Engine dédié exclusivement à l'hébergement des VM de votre projet.

    Afin de pouvoir configurer vos charges de travail migrées pour qu'elles s'exécutent sur des nœuds à locataire unique, vous devez avoir créé le modèle de nœud à locataire unique et le groupe de nœuds à locataire unique dans le projet et la zone cibles. REportez-vous à Provisionner des VM sur des nœuds à locataire unique.

    Les libellés d'affinité vous permettent de regrouper logiquement des nœuds et des groupes de nœuds. Lorsque vous provisionnez vos instances Compute Engine, utilisez des libellés d'affinité pour planifier leur exécution sur un ensemble spécifique de nœuds ou de groupes de nœuds.

    Vous pouvez ajouter des libellés d'affinité à vos VM en cours de migration en les saisissant manuellement dans le panneau d'informations par paire clé/valeur ou en utilisant la boîte de dialogue Parcourir le nœud pour sélectionner un nœud ou groupe de nœuds. Vous pouvez ensuite modifier les libellés d'affinité de VM pour personnaliser le déploiement à locataire unique :

    • Sélectionnez Parcourir le nœud pour ajouter un libellé d'affinité via la liste des nœuds et groupes de nœuds à locataire unique disponibles. Une paire clé/valeur est automatiquement créée pour vous lors de la sélection du nœud ou du groupe de nœuds.

    • Sélectionnez Ajouter pour saisir manuellement le libellé d'affinité.

    • Vous pouvez éventuellement définir le nombre minimal de processeurs virtuels alloués pour l'instance Compute Engine.

      Pour en savoir plus, consultez les sections Affinité et anti-affinité de nœuds et Configurer des libellés d'affinité de nœuds.

  7. Sélectionnez Enregistrer.

Vous pouvez modifier ultérieurement les détails de la cible. Lors de l'instanciation d'une instance Compute Engine pour la phase de test du clone ou de basculement, Migrate for Compute Engine utilise les paramètres des détails de la cible au moment de l'opération.

Tester un clone d'une VM en cours de migration

Au cours de la phase de test du clone, vous déployez un clone de la VM migrée vers une instance Compute Engine dans votre environnement de test. Bien que la phase de test soit facultative, il est recommandé d'effectuer des tests avant de déployer une VM migrée en production.

Vous pouvez créer votre premier clone de test une fois le cycle de réplication initial terminé, puis créer des clones de test supplémentaires tout au long de votre processus de migration.

Chaque fois que vous créez une instance de clone de test, elle est créée à partir des données du cycle de réplication le plus récent à l'aide des détails de la cible actuels. Cela signifie qu'une instance de clone de test représente un instantané de la VM source au moment du dernier cycle de réplication terminé. Les nouvelles données de réplication et les modifications apportées aux détails de la cible ne sont appliquées qu'aux nouveaux clones de test, et non aux clones de test existants.

Vous créez souvent plusieurs instances de clones de test tout au long du processus de migration lorsque vous apportez des modifications à la VM source ou que vous affinez les détails de la cible. De plus, comme la VM source continue de s'exécuter pendant la phase de clone de test, elle continue à stocker de nouvelles données jusqu'à la phase de basculement, c'est-à-dire lorsque Migrate for Compute Engine arrête la VM source.

Pour tester une VM, procédez comme suit :

  1. Assurez-vous d'avoir configuré un environnement cible de VM de test, comme indiqué dans la section Configurer la cible de la VM.

  2. Ouvrez la page Migrate for Compute Engine dans Google Cloud Console:

    Accéder à la page Migrate for Compute Engine

  3. Sélectionnez l'onglet Migrations.

    Un tableau des VM sources disponibles s'affiche. Vous pouvez tester n'importe quelle VM dont l'état est Actif (cycle actuel : XX %) ou Actif (inactif). L'état Actif signifie que la première synchronisation de réplication de la VM a été effectuée avec succès et que les données de la VM sont répliquées de manière incrémentielle.

  4. Sélectionnez une VM.

  5. Sélectionnez Basculement et création de clones de test > Clone de test. La colonne État Clone test/Basculement affiche l'état de l'opération.

  6. Attendez que la colonne État Clone test/Basculement affiche l'état Réussi, ce qui signifie que le clone a bien été créé.

  7. Pour afficher l'historique des tests de clones d'une VM, sélectionnez l'icône du panneau d'informations, Icône du fichier du panneau d'informations, pour cette VM.

  8. Dans le panneau qui s'ouvre à droite, l'onglet Monitoring (Surveillance) affiche l'historique :

    Afficher l'état du clone test.
  9. Pour la VM de clone de test, cliquez sur Afficher les détails pour afficher le nom de l'instance de VM.

  10. Pour gérer l'instance Compute Engine en cours d'exécution, accédez à la page instances de VM de Google Cloud Console pour votre projet:

    Accéder à la page Instances de VM

    Dans Google Cloud Console, gérez l'instance Compute Engine et effectuez les opérations suivantes :

    1. Démarrez, arrêtez et supprimez l'instance.
    2. Déterminez les adresses IP interne et externe de l'instance.
    3. Affichez et modifiez les caractéristiques de l'instance.
    4. Effectuez toutes les autres tâches de gestion.
  11. Effectuez des tests de validation ou d'autres tests sur la VM migrée.

  12. Une fois les tests terminés, supprimez l'instance Compute Engine pour libérer des ressources afin que l'instance ne vous soit plus facturée.

Gérer plusieurs clones de test

Au cours de votre parcours de migration, vous pouvez créer plusieurs clones de test. Par exemple, vous créez le premier clone de test après le cycle de réplication initial. Ensuite, lorsque vous affinez votre migration, vous créez des clones de test pour les raisons suivantes :

  • Modifications apportées à votre VM source pour prendre en charge la migration
  • Modifications apportées aux détails de la cible de la VM migrée
  • Nouvelles données de réplication à partir de la VM source
  • Toute autre modification apportée pendant la durée de votre cycle de test

N'oubliez pas qu'un clone de test est un instantané de la VM source créé à partir des données de réplication et des détails de la cible actuels. Les nouvelles données de réplication et les modifications apportées aux détails de la cible ne s'appliquent qu'aux nouveaux clones de test, et non aux clones de test existants.

Si vous disposez d'une instance de clone de test existante, vous pouvez effectuer les opérations suivantes avant de créer un clone de test :

  • Supprimez l'instance de clone de test existante, puis créez-en une autre avec le même nom d'instance. Vous ne pouvez pas créer une instance portant le même nom qu'une instance existante.

  • Modifiez les détails de la cible pour définir un nouveau nom d'instance. En outre, si vous avez spécifié une adresse IP réservée et/ou personnalisée pour une instance de clone de test existante, assurez-vous d'utiliser des valeurs différentes pour toutes les instances supplémentaires.

Pour surveiller toutes les instances de clones de test, procédez comme suit :

  1. Pour afficher l'historique des tests de clones d'une VM, sélectionnez l'icône du panneau d'informations, Icône du fichier du panneau d'informations, pour cette VM.

    Dans le panneau qui s'ouvre à droite, l'onglet Monitoring affiche l'historique, y compris le nom de chaque instance de clone de test.

  2. Pour gérer une instance Compute Engine en cours d'exécution, sélectionnez l'icône en forme de flèche  afin d'ouvrir l'instance de VM dans Google Cloud Console.

    Sinon, accédez directement à la page Instances de VM dans Google Cloud Console :

    Accéder à la page Instances de VM

En cours de basculement

Au cours de la phase de basculement, vous basculez le contrôle de votre VM migrée s'exécutant dans une instance Compute Engine au sein de votre environnement de production sur Google Cloud. Le processus de basculement :

  1. Si la réplication des données est actuellement active, c'est-à-dire que l'état de réplication de la VM est défini sur Actif (cycle actuel : XX %), il attend que l'opération se termine.

  2. Arrête la VM source.

  3. Effectue la réplication de données finale. Comme la réplication a lieu lors de toutes les phases de migration, la quantité de données à répliquer ne devrait pas être très élevée.

  4. Arrête la réplication.

  5. Crée l'instance Compute Engine à partir des données répliquées finales.

La phase de basculement inclut un court temps d'arrêt de la VM et doit être effectuée pendant un intervalle de maintenance programmé. Vous devez déterminer l'intervalle de maintenance au cours duquel vous pouvez arrêter la VM source et rediriger le trafic vers la VM migrée qui s'exécute sur Compute Engine.

Pour effectuer un basculement, procédez comme suit :

  1. Assurez-vous d'avoir configuré les détails de la cible de VM, comme indiqué dans la section Configurer la cible de la VM. Si les détails de la cible étaient précédemment configurés pour l'opération de test du clone, vous pouvez modifier les détails de la cible pour qu'ils pointent vers une nouvelle cible.

  2. Ouvrez la page Migrate for Compute Engine dans Google Cloud Console:

    Accéder à la page Migrate for Compute Engine

  3. Sélectionnez l'onglet Migrations.

    Un tableau des VM sources disponibles s'affiche. Vous pouvez effectuer le basculement de n'importe quelle VM dont l'état est Actif (cycle actuel : XX %) ou Actif (inactif). L'état Actif signifie que la première synchronisation de réplication de la VM a été effectuée avec succès et que les données de la VM sont répliquées de manière incrémentielle.

  4. Sélectionnez une VM source.

  5. Sélectionnez Basculement et création de clones de test > Basculement. Le lancement d'un basculement sur une VM en cours de migration entraîne la séquence d'actions suivante effectuée par Migrate for Compute Engine :

    1. Arrête la VM source.

    2. Effectue la réplication de données finale Comme la réplication continue a lieu au cours de toutes les phases de migration, la quantité de données à répliquer ne doit pas être très élevée.

    3. Crée l'instance Compute Engine qui héberge la VM migrée à partir des données répliquées finales.

    4. Arrête la réplication de données.

  6. Attendez que la colonne État Clone test/Basculement affiche la tâche Basculement terminée, ce qui signifie que le basculement a réussi.

  7. Pour afficher l'historique des basculements d'une VM, sélectionnez l'icône du panneau d'informations (Icône du fichier du panneau d'informations) pour cette VM.

  8. Dans le panneau qui s'ouvre à droite, l'onglet Monitoring affiche l'historique :

    Afficher l'état du clone test.
  9. Pour gérer une instance Compute Engine en cours d'exécution, sélectionnez l'icône en forme de flèche  afin d'ouvrir l'instance de VM dans Google Cloud Console.

    Sinon, accédez directement à la page Instances de VM dans Google Cloud Console :

    Accéder à la page Instances de VM

    Dans Google Cloud Console, gérez l'instance Compute Engine et effectuez les opérations suivantes :

    1. Démarrez, arrêtez et supprimez l'instance.
    2. Déterminez les adresses IP interne et externe de l'instance.
    3. Affichez et modifiez les caractéristiques de l'instance.
    4. Effectuez toutes les autres tâches de gestion.
  10. Effectuez un test de validation sur la charge de travail migrée.

Si, pour une raison quelconque, vous souhaitez relancer le basculement ou effectuer un rollback à partir du basculement :

Pour relancer le basculement :

  1. Sélectionnez une VM à l'état Basculement.

  2. Sélectionnez Migration > Reprendre la réplication.

  3. Relancez le basculement.

Pour effectuer un rollback à partir du basculement :

  1. Le basculement a pour effet d'arrêter la VM source d'origine dans votre centre de données sur site. Vous devez donc la démarrer et rediriger le trafic vers la VM source.

  2. Si nécessaire, copiez les nouvelles données créées sur l'instance Compute Engine afin de pouvoir les écrire sur la VM source.

  3. Vous pouvez éventuellement supprimer ou arrêter l'instance Compute Engine qui exécute la VM migrée.

  4. Réactivez la réplication sur la VM source comme indiqué ci-dessus. La réplication reprend à partir du dernier instantané.

  5. Relancez le basculement.

Finaliser la migration

Les données de réplication utilisées pour créer une VM Compute Engine sont conservées après le basculement pour vous permettre de reprendre la réplication à partir du dernier instantané de réplication.

Toutefois, le stockage utilisé par les données de réplication vous est facturé jusqu'à ce que vous les supprimiez lors de la phase de finalisation. La finalisation a pour effet de supprimer toutes les données de réplication ainsi que toutes les autres ressources de stockage associées à une VM migrée.

Pour effectuer la finalisation :

  1. Ouvrez la page Migrate for Compute Engine dans Google Cloud Console:

    Accéder à la page Migrate for Compute Engine

  2. Sélectionnez l'onglet Migrations.

    Un tableau des VM sources disponibles s'affiche. La finalisation ne peut être effectuée que sur les VM à l'état Basculement.

  3. Sélectionnez une VM source.

  4. Sélectionnez Finaliser, puis confirmez la finalisation.

    Une fois la finalisation terminée, l'état de la VM est défini sur Finalisée. Les seules opérations autorisées pour une migration à l'état Finalisée sont les suivantes :

    • Supprimer la migration
    • Ajouter ou supprimer une migration dans un groupe

Supprimer une migration

La suppression d'une migration entraîne la suppression de :

  • Données de réplication pour la VM stockées sur Google Cloud.
  • Informations de configuration de Compute Engine.
  • Historique de surveillance.
  • Toutes les autres données associées à la migration d'une VM.
  • La VM figurant dans la liste des VM intégrées dans l'onglet Migrations.
  • La VM de son groupe, si celle-ci est actuellement membre d'un groupe.

Toutefois, la suppression d'une migration ne supprime pas la VM source de la liste des VM disponibles pour le centre de données affiché dans l'onglet Sources. Autrement dit, seules les données de migration de la VM sont supprimées. La VM source d'origine n'est pas affectée lorsque vous supprimez une migration. Vous pouvez donc réintégrer la VM source ultérieurement pour la migrer.

Pour supprimer une migration, procédez comme suit :

  1. Ouvrez la page Migrate for Compute Engine dans Google Cloud Console :

    Accéder à la page Migrate for Compute Engine

  2. Sélectionnez l'onglet Migrations.

  3. Sélectionnez une VM source.

  4. Sélectionnez Supprimer, puis confirmez la suppression.

    La VM est supprimée de la table de migration.

  5. Sélectionnez l'onglet Sources.

  6. Dans la liste déroulante, sélectionnez le centre de données sur site où vous avez installé le connecteur Migrate.

  7. Un tableau s'affiche indiquant les VM sources du centre de données disponibles pour la migration. Notez que la VM source correspondant à la migration supprimée est toujours répertoriée.

Si nécessaire, vous pouvez reprendre une migration sur la VM.