Termes clés

Pour utiliser efficacement Cloud SQL, vous devez comprendre certains des concepts sur lesquels il repose. Ce document propose une vue d'ensemble des termes clés et des concepts qui s'appliquent à Cloud SQL.

Pour en savoir plus sur l'utilisation de Cloud SQL, consultez la page Qu'est-ce que Cloud SQL ?.

Instance Cloud SQL

Une instance Cloud SQL correspond à une machine virtuelle (VM). La VM inclut l'instance de base de données et les conteneurs logiciels associés permettant de maintenir l'instance de base de données opérationnelle.

Instance de base de données

Une instance de base de données correspond à l'ensemble des logiciels et fichiers qui exécutent les bases de données : MySQL, PostgreSQL ou SQL Server.

Haute disponibilité

Les instances Cloud SQL utilisant la haute disponibilité offrent une fiabilité supérieure aux instances non-HA.

La haute disponibilité dans Cloud SQL fonctionne avec deux instances synchronisées : une instance principale et une instance de secours. Chaque instance possède exactement une VM. Chaque instance se trouve dans une zone différente de la même région.

Basculement

Un basculement se produit lorsque Cloud SQL bascule la diffusion de l'instance principale d'origine vers l'instance de secours.

Le basculement automatique est un mécanisme qui déclenche automatiquement le basculement lorsqu'une instance Cloud SQL n'a pas envoyé de pulsation à l'intervalle précédent.

Instances de secours

L'instance de secours s'utilise avec une haute disponibilité pour remplacer l'instance principale lors du basculement. L'instance de secours n'apparaît pas dans Google Cloud Console. Lors du basculement, les connexions à l'instance principale sont automatiquement transférées vers l'instance de secours.

Cloner

Lorsque vous clonez une instance Cloud SQL, vous créez une instance qui est une copie de l'instance source, mais qui est complètement indépendante. Une fois le clonage terminé, les modifications apportées à l'instance source ne sont pas répercutées dans le clone, et inversement.

Réplication

La réplication est la possibilité de créer des copies d'une instance Cloud SQL ou d'une base de données sur site, et de décharger les tâches vers les copies. L'intérêt principal de la réplication est de procéder au scaling de l'utilisation des données d'une base de données sans dégrader les performances sur l'instance principale.

Instance dupliquée avec accès en lecture

L'instance dupliquée avec accès en lecture est une copie exacte de l'instance principale. Les données et autres modifications de l'instance principale sont mises à jour quasiment en temps réel sur l'instance dupliquée avec accès en lecture. Envoyez vos transactions en écriture à l'instance principale et vos requêtes de lecture à l'instance dupliquée avec accès en lecture. L'instance dupliquée avec accès en lecture traite les requêtes, les requêtes de lecture et le trafic d'analyse, réduisant ainsi la charge sur l'instance principale.

Serveur source

La réplication copie les transactions d'une instance principale vers une ou plusieurs instances dupliquées avec accès en lecture. L'instance principale est également appelée serveur source. Le serveur source peut être une instance principale Cloud SQL ou un serveur extérieur à Google Cloud, tel qu'un serveur sur site ou un serveur s'exécutant dans un autre cloud. Si le serveur source ne se trouve pas sur Google Cloud, nous l'appelons Replication from an external server.

Client proxy d'authentification Cloud SQL

Le client proxy d'authentification Cloud SQL est un logiciel Open Source géré par Cloud SQL. Il se connecte à un processus associé, le serveur proxy d'authentification Cloud SQL, qui s'exécute sur votre instance Cloud SQL. Vous exécutez le client proxy d'authentification Cloud SQL sur vos propres serveurs. Le client proxy d'authentification Cloud SQL peut servir à établir une connexion SSL/TLS sécurisée avec l'instance de base de données et/ou éviter d'ouvrir le pare-feu. L'authentification s'effectue via Identity and Access Management (IAM).