Présentation de Performance Dashboard

Performance Dashboard vous offre une visibilité sur les performances de l'ensemble du réseau Google Cloud, ainsi que sur les performances des ressources de votre projet.

Dans la vue des performances du projet, Performance Dashboard affiche les métriques de perte de paquets et de latence (dans les graphiques récapitulatifs et les cartes de densité) pour les zones où vous disposez d'instances de machines virtuelles (VM) Compute Engine. Il fournit des données actuelles, ainsi que des métriques pour les six dernières semaines. Supposons que votre projet dispose d'un réseau cloud privé virtuel (VPC) avec des VM dans les zones A et B. Dans ce cas, Performance Dashboard fournit des données sur la perte de paquets et la latence de votre projet entre ces deux zones. Pour afficher les métriques du projet, cliquez sur Afficher les performances du projet en haut de la page de Performance Dashboard. Pour obtenir plus d'exemples et d'informations sur les éléments mesurés, consultez la section Métriques.

Dans la vue des performances de Google Cloud, Performance Dashboard affiche les métriques de perte de paquets et de latence pour l'ensemble de Google Cloud. Ces métriques peuvent vous aider à déterminer si les problèmes évidents dans le tableau de bord par projet sont uniques à votre projet. Les métriques globales peuvent également vous aider à planifier de futurs déploiements. Pour afficher les métriques globales, cliquez sur Afficher les performances pour l'ensemble de Google Cloud en haut de la page de Performance Dashboard.

Ces fonctionnalités de surveillance des performances vous permettent de faire la distinction entre un problème dans votre application et un problème du réseau Google Cloud sous-jacent. Vous pouvez également déboguer l'historique des problèmes de performances du réseau.

Performance Dashboard exporte également les données vers Cloud Monitoring. Vous pouvez utiliser Monitoring pour interroger les données et accéder à des informations supplémentaires. Pour plus d'informations, consultez la section Afficher les métriques de surveillance.

Vue des performances Google Cloud

Dans cette vue, Performance Dashboard présente les métriques globales Google Cloud pour chaque paire de zones Google Cloud possible. Il affiche l'état actuel du réseau Google Cloud et vous permet de comparer les performances de l'ensemble de Google Cloud avec celles observées dans vos projets.

La vue des performances Google Cloud affiche les données de séries temporelles pour un maximum de 50 paires de zones pour la période sélectionnée, qui, par défaut, est d'une heure.

Vous pouvez afficher les performances réseau de n'importe quelle paire de zones Google Cloud, même si votre projet n'est pas déployé dans ces zones. Vous pouvez afficher les performances au niveau de la région et de la zone. Un graphique de séries temporelles récapitulatives montre jusqu'à 50 paires de zones ayant la plus forte perte de paquets ou latence entre plusieurs VM sur l'ensemble de Google Cloud.

Pour afficher toutes les métriques de performances Google Cloud dans le Performance Dashboard de votre projet, vous pouvez placer le pointeur sur les paires de zones spécifiques. Pour afficher les performances de l'ensemble du réseau Google Cloud dans le Performance Dashboard, vous pouvez cliquer sur Afficher les performances pour l'ensemble de Google Cloud.

Métriques

Performance Dashboard fournit deux types de métriques : la perte de paquets et la latence (délai aller-retour ou DAR). Pour obtenir des métriques concernant la perte de paquets pour votre projet, vous avez besoin d'un nombre suffisant de VM dans le projet. Pour obtenir des métriques concernant la latence, vous avez besoin d'une quantité de trafic suffisante. Hormis cela, Performance Dashboard ne nécessite aucune configuration.

Les sections suivantes décrivent plus en détail les deux métriques.

Perte de paquets

Les métriques de perte de paquets indiquent le résultat de la vérification active entre les éléments suivants :

  • VM au sein d'un même réseau VPC.

  • Les VM des réseaux VPC appairés lorsqu'un ou les deux réseaux résident dans votre projet. Si les réseaux appairés résident dans des projets différents, la perte de paquets est visible dans le projet de destination.

  • VM d'un réseau VPC partagé utilisé par votre projet. La perte de paquets entre deux projets utilisant un réseau VPC partagé est visible dans le projet de service de destination.

Par exemple, supposons que le projet A comprend deux réseaux VPC : le réseau A, qui ne possède que des VM dans la zone A et le réseau M, qui contient uniquement des VM dans la zone M. Si ces deux réseaux sont appairés, Performance Dashboard du projet A affiche les données de perte de paquets de la paire de zones A/M. Si les réseaux ne sont pas appairés, Performance Dashboard n'affiche pas les données de perte de paquets pour cette paire de zones.

En revanche, supposons que ces deux réseaux ne se trouvent pas dans le même projet. Supposons que le réseau A fait partie du projet A et que le réseau M fait partie du projet M. Lorsque les réseaux sont appairés, Performance Dashboard pour le projet M affiche les données de perte de paquets pour les situations où la zone M est la zone de destination. Inversement, lorsque la zone A est la zone de destination, les données de perte de paquets ne sont visibles que dans le projet A. Si les réseaux ne sont pas appairés, Performance Dashboard n'affiche pas les données de perte de paquets pour cette paire de zones.

Les données collectées via toutes les vérifications sont regroupées dans Performance Dashboard. En d'autres termes, Performance Dashboard ne vous permet pas d'isoler des données sur la perte de paquets au sein du projet par rapport à d'autres types (tels que la perte de paquets associée à un réseau VPC appairé dans un autre projet). Toutefois, vous pouvez l'utiliser pour explorer et examiner les résultats qui sont plus précis. Pour plus d'informations, consultez la section Afficher les métriques de surveillance.

Performance Dashboard n'envoie pas de vérifications via les connexions Cloud VPN.

Méthodologie

Performance Dashboard exécute des nœuds de calcul sur les hôtes physiques qui hébergent vos VM. Ces nœuds de calcul insèrent et reçoivent des paquets de vérification, qui s'exécutent sur le même réseau que votre trafic. Étant donné que les nœuds de calcul s'exécutent sur l'hôte physique et non sur votre VM, ils ne consomment pas de ressources de VM, et le trafic n'est pas visible sur vos VM.

Les vérifications couvrent l'intégralité du maillage des VM pouvant communiquer entre elles, ce qui n'est pas nécessairement le cas pour votre modèle de trafic. Par conséquent, vous pouvez voir des indications de perte de paquets dans Performance Dashboard, mais aucune preuve de perte de paquets dans votre application.

Pour toutes les VM vérifiées, nous essayons d'accéder à la VM en utilisant son adresse IP interne et son adresse IP externe (le cas échéant). Les vérifications ne quittent pas Google Cloud, mais par l'utilisation d'adresses IP externes, Performance Dashboard peut couvrir une partie du chemin qui serait utilisé par le trafic externe, tel que le trafic provenant d'Internet.

La perte de paquets pour les adresses IP internes est mesurée à l'aide de paquets UDP, et la perte de paquets pour les adresses IP externes est mesurée à l'aide de paquets TCP.

Disponibilité des métriques et niveaux de confiance

Performance Dashboard vérifie un sous-ensemble de toutes les paires VM-VM du réseau. Les données collectées sont ensuite utilisées pour estimer la perte de paquets que vous pourriez rencontrer. La confiance de Google dans les données dépend du taux de vérification, et celui-ci dépend du nombre de VM présentes dans chaque zone, ainsi que du nombre de zones dans lesquelles vous avez déployé des VM. Par exemple, le fait d'avoir 10 VM dans deux zones génère plus de confiance que 10 VM dans 10 zones.

Toutes les VM, y compris celles créées par Google Kubernetes Engine (GKE), sont comptabilisées dans le nombre total de VM.

Les différents niveaux de confiance sont décrits dans le tableau suivant. Les niveaux de confiance inférieurs sont signalés par un astérisque ou N/A dans la carte de densité.

Level Nombre de VM requis dans chaque zone Ce que Performance Dashboard affiche sur la carte de densité
95 % de confiance 10 VM x le nombre de zones dans le projet. Par exemple, si votre projet comporte 12 zones, vous devez avoir 120 VM par zone. Une mesure sans notation supplémentaire
90 % de confiance 2,5 VM x le nombre de zones dans le projet Par exemple, si votre projet comporte 12 zones, vous devez avoir 30 VM par zone. Une mesure sans notation supplémentaire
Fiabilité faible Mesure avec un astérisque
Le nombre de vérifications n'est pas suffisant pour obtenir des données significatives N/A

Les métriques de perte de paquets Google Cloud sont toujours disponibles. Les métriques de perte de paquets par projet ne sont disponibles que si plus de 200 vérifications par minute sont effectuées pour la paire de zones. Un astérisque (*) s'affiche s'il y a entre 200 et 400 vérifications par minute.

Latence

Les métriques de latence sont mesurées à l'aide du trafic client réel entre :

  • VM au sein d'un même réseau VPC.

  • VM entre des réseaux VPC appairés, si les réseaux résident dans le même projet.

En outre, Performance Dashboard pour un projet de service au sein d'un réseau VPC partagé affiche uniquement les données des zones de ce projet. En d'autres termes, supposons qu'une VM se trouve dans la zone A et que le projet de service A utilise le projet hôte pour communiquer avec une VM dans la zone B et le projet de service B. Les mesures sur ce trafic ne sont pas disponibles pour le projet de service ou le projet hôte.

Performance Dashboard n'affiche pas de données de latence pour les éléments suivants :

  • Trafic entre réseaux VPC appairés, si un réseau VPC se trouve dans un projet différent.

  • Trafic envoyé via des connexions Cloud VPN.

Méthodologie

La latence est mesurée à l'aide de paquets TCP.

Sur la base d'un échantillon de votre trafic réel, la latence correspond au temps qui s'écoule entre l'envoi d'un numéro de séquence TCP (SEQ) et la réception d'un ACK correspondant qui contient le DAR du réseau et le délai lié à la pile TCP. L'interface utilisateur affiche la latence en tant que médiane de toutes les mesures pertinentes.

La métrique de latence est basée sur la même source de données et la même méthodologie d'échantillonnage que les journaux de flux VPC.

Disponibilité des métriques

La métrique de latence Google Cloud est toujours disponible. La métrique de latence par projet n'est disponible que si le trafic TCP est d'environ 1 000 paquets par minute ou plus.

Tableau récapitulatif des métriques

Le tableau suivant récapitule les méthodes et protocoles de vérification utilisés pour la génération de rapports sur les métriques de perte et de latence.

Perte de paquets Latence
Méthode de vérification Vérification active (trafic de VM synthétique) Vérification passive (trafic de VM réel)
Protocol (Protocole) UDP (adresse IP interne), TCP (adresse IP externe) TCP (adresses IP internes/externes)

Bien que le tableau précédent référence des adresses IP externes, Performance Dashboard affiche des données sur le trafic interne uniquement. Pour obtenir des données agrégées sur le trafic que vos VM reçoivent de sources externes, vous pouvez utiliser Cloud Monitoring.

Autorisations

Pour accéder aux données de Performance Dashboard, via Cloud Console ou Monitoring, vous devez disposer de l'autorisation monitoring.timeSeries.list. Cette autorisation est incluse dans les rôles Monitoring répertoriés dans le tableau suivant.

Nom de rôle ID de rôle
Lecteur Monitoring roles/monitoring.viewer
Éditeur Monitoring roles/monitoring.editor
Administrateur Monitoring roles/monitoring.admin

Pour plus d'informations sur les autres rôles incluant l'autorisation monitoring.timeSeries.list, consultez la section Comprendre les rôles.

Visualisation des données lors de la visualisation des données historiques

Lorsque vous consultez des données pour une période d'un jour ou plus, le graphique fournit des données supplémentaires dans une couleur plus claire (un halo) autour des données primaires. La couleur plus claire entourant la ligne indique la plage de valeurs, de la plus basse à la plus élevée, qui ont été agrégées pour dessiner la ligne principale.

Données de l'historique agrégées
Données de l'historique agrégées (cliquez pour agrandir)

Étape suivante