Définir les ports NFS sur les VM clientes

Cette page explique comment définir les ports des daemons statd et nlockmgr sur vos VM clientes pour simplifier la configuration du pare-feu.

Filestore utilise les daemons nlockmgr et statd pour activer le verrouillage de fichiers. Les ports de ces services doivent être correctement exposés sur vos VM clientes via des règles de pare-feu afin que les clients puissent utiliser correctement les verrous. Nous vous recommandons de définir les ports statd et nlockmgr de manière cohérente sur toutes les VM clientes, ce qui facilite la configuration des règles de pare-feu d'entrée.

Pour plus d'informations sur la nécessité ou non de configurer une règle de pare-feu pour le réseau VPC, consultez la page Configurer des règles de pare-feu.

Vérifier les paramètres des ports

Pour vérifier les valeurs auxquelles les ports statd et nlockmgr sont actuellement définis, exécutez les commandes suivantes sur l'instance de VM cliente. Si les fichiers n'existent pas ou si les options n'ont pas de valeur, les ports ne sont pas définis. Dans ce cas, les daemons sont affectés de façon dynamique à des ports arbitraires disponibles.

Debian/Ubuntu

  1. Pour déterminer le port statd, exécutez la commande suivante et examinez la valeur STATDOPTS:

    cat /etc/default/nfs-common
    
  2. Pour déterminer le port nlockmgr, exécutez la commande suivante et examinez les valeurs nlm_tcpport et nlm_udpport:

    cat /etc/modprobe.d/lock.conf
    

RHEL/CentOS

  1. Pour déterminer le port statd, exécutez la commande suivante et examinez la valeur STATD_PORT:

    cat /etc/sysconfig/nfs
    
  2. Pour déterminer le port nlockmgr, exécutez la commande suivante et examinez les valeurs nlm_tcpport et nlm_udpport:

    cat /etc/modprobe.d/lock.conf
    

SUSE

Exécutez la commande suivante :

cat /etc/sysconfig/nfs

Le port statd est répertorié sous STATD_PORT et le port nlockmgr est répertorié sous LOCKD_TCPPORT et LOCKD_UDPPORT.

Définir les ports

Pour définir les ports statd et nlockmgr, exécutez les commandes suivantes sur l'instance de VM cliente. Ces exemples utilisent l'éditeur de texte nano, mais vous pouvez opter pour n'importe quel éditeur. Ces exemples utilisent également 2046 comme port pour statd et 4045 comme port pour nlockmgr, car ces valeurs sont des choix courants. Vous pouvez utiliser différents ports en fonction de la configuration de votre réseau. Dans ce cas, les règles de pare-feu d'entrée doivent autoriser le trafic vers les ports spécifiques que vous utilisez.

Debian/Ubuntu

  • Définissez le port statd :

    1. Ouvrez le fichier /etc/default/nfs-common pour le modifier :

      sudo nano /etc/default/nfs-common
      
    2. Définissez l'option STATDOPTS :

      STATDOPTS="-p 2046"
      
    3. Enregistrez et fermez le fichier.

  • Définissez le port nlockmgr :

    1. Créez le fichier /etc/modprobe.d/lock.conf :

      sudo nano /etc/modprobe.d/lock.conf
      
    2. Définissez les options nlm_tcpport et nlm_udpport :

      options lockd nlm_tcpport=4045
      options lockd nlm_udpport=4045
      
    3. Enregistrez et fermez le fichier.

RHEL/CentOS

  • Définissez le port statd :

    1. Ouvrez le fichier /etc/sysconfig/nfs pour le modifier :

      sudo nano /etc/sysconfig/nfs
      
    2. Définissez l'option STATD_PORT :

      STATD_PORT=2046
      
    3. Enregistrez et fermez le fichier.

  • Définissez le port nlockmgr :

    1. Créez le fichier /etc/modprobe.d/lock.conf :

      sudo nano /etc/modprobe.d/lock.conf
      
    2. Définissez les options nlm_tcpport et nlm_udpport :

      options lockd nlm_tcpport=4045
      options lockd nlm_udpport=4045
      
    3. Enregistrez et fermez le fichier.

SUSE

Définissez les ports statd et nlockmgr :

  1. Ouvrez le fichier /etc/sysconfig/nfs pour le modifier :

    sudo nano /etc/sysconfig/nfs
    
  2. Définissez les options STATD_PORT, LOCKD_TCPPORT et LOCKD_UDPPORT :

    STATD_PORT=2046
    LOCKD_TCPPORT=4045
    LOCKD_UDPPORT=4045
    
  3. Enregistrez et fermez le fichier.