Surveiller des instances Cloud SQL

Cette page explique comment surveiller une instance Cloud SQL.

Cloud SQL permet de surveiller une instance à travers deux outils :

  • Google Cloud Console
  • Cloud Monitoring

Comparer les métriques de plusieurs instances

  1. Accédez à la page "Instances Cloud SQL" dans Google Cloud Console.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Sur la page de présentation des instances SQL, sélectionnez jusqu'à cinq instances à comparer en cochant la case située à gauche de leur nom.
  3. Dans le panneau d'informations, à droite, sélectionnez l'onglet Surveillance.
  4. Sélectionnez dans la liste déroulante la métrique que vous souhaitez comparer.

    Pour consulter des données correspondant à une heure spécifique, passez la souris sur le graphique.

Surveillance de l'instance Cloud SQL dans la console

Cloud SQL fournit des éléments de surveillance des performances dans le panneau d'informations de la page "Instances SQL", ainsi que sur la page de présentation de l'instance sélectionnée. Le menu déroulant associé à ces graphiques propose les options suivantes :

  • CPU utilization (Utilisation du processeur)
  • Utilisation du stockage
  • Utilisation de la mémoire
  • Opérations de lecture/écriture
  • Octets d'entrée/de sortie
  • Requêtes MySQL
  • Questions MySQL
  • Page de lecture/écriture InnoDB
  • Opérations fsyncs sur les données InnoDB
  • Opérations fsyncs sur les journaux InnoDB
  • Connexions actives

Une instance dupliquée avec accès en lecture propose en outre l'option Replication Lag.

Console

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Instances Cloud SQL.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Cliquez sur le nom de l'instance pour ouvrir la page Présentation.
  3. Le graphique des métriques est bien visible en haut de la page.

Métriques disponibles

Les graphiques d'utilisation peuvent vous aider à réagir de manière proactive à mesure que les besoins de votre application changent. Par l'analyse de ces métriques, vous pouvez mieux comprendre les problèmes de débit et de latence, ainsi que les coûts d'utilisation des instances.

MétriqueDescription
Utilisation du stockage (Go)

Vous pouvez utiliser la métrique d'utilisation du stockage pour vous aider à comprendre vos coûts liés au stockage. Pour plus d'informations sur les frais d'utilisation du stockage, consultez la page Tarifs du stockage et de la mise en réseau.

Les journaux binaires utilisent de l'espace de stockage. Ils sont automatiquement supprimés, ainsi que leur sauvegarde automatique associée, au bout de sept jours environ. Vous ne pouvez ni supprimer manuellement les journaux binaires ni modifier cette période de sept jours.

Si la taille de vos journaux binaires pose problème à votre instance, envisagez d'augmenter la taille de votre espace de stockage. Sachez toutefois qu'une augmentation importante de l'espace disque occupé par vos journaux binaires peut être temporaire. Pour éviter les problèmes de stockage inattendus, nous vous recommandons d'activer l'augmentation automatique de l'espace de stockage.

Alternativement, vous pouvez désactiver, puis réactiver la journalisation binaire, ce qui supprime les journaux binaires. Notez cependant que la réduction du stockage utilisé ne réduit pas la taille du stockage provisionné pour l'instance.

Les données temporaires sont prises en compte dans la métrique d'utilisation du stockage. Les données temporaires sont supprimées dans le cadre de la maintenance. Elles peuvent excéder les limites de capacité définies par l'utilisateur afin d'éviter un événement "disque saturé", sans frais pour l'utilisateur.

Une base de données nouvellement créée utilise plusieurs centaines de Mo pour les tables et les fichiers système.

Utilisation du processeur

Vous pouvez utiliser cette métrique pour vérifier si votre instance dispose de suffisamment de ressources processeur pour répondre aux besoins de votre application. Si cette valeur est trop élevée, augmentez la taille de votre type de machine pour donner à votre instance plus de capacité de processeur.

Utilisation de la mémoire

Quantité de mémoire utilisée par votre instance.

Opérations de lecture/écriture

La métrique "Nombre de lectures" recense le nombre d'opérations de lecture exécutées depuis le disque et qui ne proviennent pas du cache. Vous pouvez utiliser cette métrique pour vous aider à déterminer si votre instance est correctement dimensionnée par rapport à votre environnement. Si nécessaire, vous pouvez passer à un type de machine plus grand pour traiter davantage de requêtes en cache et réduire le temps de latence.

La métrique "Nombre d'écritures" recense le nombre d'opérations d'écriture sur le disque. Des activités en écriture existent même si votre application n'est pas active, car les instances Cloud SQL écrivent dans une table système environ toutes les secondes (à l'exception des instances dupliquées).

Connexions actives Nombre de connexions ouvertes de l'instance Cloud SQL.
Octets d'entrée/sortie (octets/s) Quantité de trafic réseau entrant ou sortant de l'instance.
Requêtes MySQL (requêtes/s) Le nombre d'instructions exécutées par le serveur. Pour voir quelles instructions sont considérées comme étant des requêtes, reportez-vous à la section Variables d'état du serveur, dans le manuel de référence MySQL.
Questions MySQL (questions/s) Nombre d'instructions exécutées par le serveur qui sont envoyées par les clients. Pour voir quelles instructions sont considérées comme étant des questions, reportez-vous à la section Variables d'état du serveur, dans le manuel de référence MySQL.
Lecture/écriture de pages InnoDB (pages/s) Le nombre de pages InnoDB lues et écrites. Pour plus d'informations, consultez Options de démarrage InnoDB et variables système dans le manuel de référence MySQL.
Opérations fsyncs sur données InnoDB (opérations/s) Nombre d'appels fsync () InnoDB. Pour plus d'informations, consultez Options de démarrage InnoDB et variables système dans le manuel de référence MySQL.
Opérations fsyncs sur journaux InnoDB (opérations/s) Nombre d'appels fsync () InnoDB au fichier journal. Pour plus d'informations, consultez InnoDB Startup Options and System Variables (Options de démarrage InnoDB et variables système) dans le manuel de référence MySQL.
État de l'instance L'état de votre instance est indiqué par l'icône d'état située à côté de son nom. Vous pouvez également surveiller la métrique cloudsql.googleapis.com/database/instance_state.

La figure 1 illustre les différentes parties d’un graphique d’utilisation.

Graphique illustrant des données de métriques Cloud SQL.
Figure 1 : Exemple de données d'utilisation d'une instance

Où :

  • Légende 1 : les données de métriques sont affichées dans ce graphique.

  • Légende 2 : l'intervalle de temps pour l'affichage des données de métriques.

  • Légende 3 : la valeur de la métrique au niveau du curseur.

  • Légende 4 : le curseur de données. Servez-vous du curseur pour rechercher la valeur d'une métrique à un moment donné.

Cloud Monitoring

GCP Monitoring offre un tableau de bord de surveillance par défaut pour Cloud SQL, qui inclut les métriques les plus courantes. Vous pouvez utiliser ce tableau de bord pour surveiller l'état général de vos instances principales et dupliquées. Vous pouvez également créer vos propres tableaux de bord personnalisés pour afficher les données qui vous intéressent.

La page de l'explorateur de métriques de GCP Monitoring inclut également de nombreuses autres statistiques :

Console

  1. Dans Google Cloud Console, accédez à la page Surveillance.

    Accéder à Monitoring

  2. Pour Type de ressource, sélectionnez Base de données Cloud SQL.

Vous pouvez également créer une alerte pour être averti lorsqu'une métrique dépasse une valeur donnée. Obtenez plus d'informations sur l'utilisation de GCP Monitoring.

Définir une alerte Monitoring pour l'utilisation de la mémoire

Vous pouvez définir une alerte dans Monitoring pour recevoir une notification lorsque la métrique d'utilisation de la mémoire dépasse 80 %.

Pour créer une alerte pour la métrique d'utilisation de la mémoire, procédez comme suit :

  1. Dans Google Cloud Console, sélectionnez Monitoring ou utilisez le bouton suivant :

    Accéder à Monitoring

  2. Sélectionnez Alertes > Créer une règle.

  3. Ajoutez une condition pour le seuil d'utilisation de la mémoire :

    1. Cliquez sur Ajouter une condition.
    2. Dans la section Ressource, sélectionnez le type de ressource Base de données Cloud SQL.
      1. Comme métrique, sélectionnez "Utilisation de la mémoire".
    3. Dans la section Configuration, sélectionnez Any time the series violates (À chaque infraction de série temporelle).
    4. Définissez Condition sur Est supérieur à.
    5. Définissez Seuil sur 0.8, ce qui représente 80 % de la mémoire système.
    6. Vous disposez également du champ Filtre pour définir une alerte associée à un seul ID d'instance. Si vous choisissez de ne pas filtrer suivant une instance spécifique, l'alerte envoie une notification chaque fois qu'une instance Cloud SQL de votre projet présente une utilisation de la mémoire supérieure à 80 %.
    7. Cliquez sur le bouton Ajouter.
  4. Cliquez sur le bouton Suivant.

  5. Cliquez sur Qui doit être informé.

  6. Remplissez le formulaire de notification.

  7. Cliquez sur le bouton Suivant.

  8. Cliquez sur Quelles sont les étapes pour résoudre le problème ?.

  9. Ajoutez un nom pour l'alerte, ainsi que tout message supplémentaire que vous souhaitez inclure dans la notification.

  10. Cliquez sur le bouton Enregistrer.

Les destinataires configurés pour les notifications sont informés dès que l'utilisation de la mémoire dépasse 80 %.

Étape suivante