Problèmes connus

Cette page répertorie les problèmes connus de Cloud SQL pour MySQL et vous explique comment les éviter ou les résoudre.

Si vous rencontrez des problèmes avec votre instance, veillez également à consulter les consignes opérationnelles ainsi que la page consacrée au diagnostic des problèmes.

Problèmes de disponibilité et de durabilité des données

  • Colonnes générées (instances MySQL 5.7 uniquement)

    En raison d'un problème dans MySQL, l'utilisation de colonnes générées peut entraîner une corruption des données. Pour en savoir plus, reportez-vous au bug MySQL n° 82736.

Problèmes de connexion à l'instance

  • Certificats SSL/TLS expirés

    Si votre instance est configurée pour utiliser SSL, accédez à la page "Instances Cloud SQL" dans Cloud Console et ouvrez l'instance. Accédez à la page Connexions et vérifiez que votre certificat de serveur est valide. S'il a expiré, vous devez ajouter un nouveau certificat et effectuer une rotation pour le mettre en application. En savoir plus

  • Version du proxy Cloud SQL

    Si vous vous connectez à l'aide du proxy Cloud SQL, assurez-vous d'utiliser la version la plus récente. Pour en savoir plus, consultez la section Maintenir le proxy Cloud SQL à jour.

  • Connexion non autorisée

    Si vous essayez de vous connecter à une instance qui n'existe pas dans le projet concerné, un message d'erreur vous indique simplement que vous n'êtes pas autorisé à y accéder.

Problèmes d'administration

  • Impossible d'annuler ou d'arrêter les opérations de longue durée

    Lorsque vous lancez une opération de longue durée, par exemple une opération d'importation ou d'exportation, vous ne pouvez pas l'arrêter avant sa fin. En outre, il n'est possible d'exécuter qu'une seule opération à la fois sur une instance.

    Lorsque vous lancez une opération de longue durée, vous devez donc vous assurer que vous n'avez pas besoin d'effectuer d'autres tâches sur une instance.

  • Impossible de réutiliser le nom d'une instance immédiatement après la suppression de l'instance

    Après avoir supprimé une instance, vous ne pouvez pas réutiliser immédiatement son nom, car Cloud SQL le réserve pendant quelques jours. Si vous devez créer et supprimer des instances portant le même nom, pensez à utiliser un horodatage dans le nom afin d'éviter tout conflit.

  • Sélection du fuseau horaire des instances MySQL

    Il est possible de définir le fuseau horaire MySQL sur une zone nommée (telle que "Europe/Moscou") à l'aide d'une variable de session. Toutefois, comme cette opération n'est pas compatible avec Cloud SQL, il n'est pas certain que vous obteniez des paramètres d'heure à jour. Pour modifier le fuseau horaire par défaut de votre instance, mettez à jour l'option default_time_zone en spécifiant le décalage par rapport à l'heure UTC (par exemple, +10:00). Le passage automatique à l'heure d'été n'est pas disponible. Pour qu'elle soit prise en compte, vous devez mettre à jour l'option default_time_zone manuellement.

Problèmes d'importation et d'exportation des données

  • L'exportation CSV ne formate pas correctement les valeurs NULL ni les nouvelles lignes.

    Lorsque vous exportez des données au format CSV à l'aide de la fonctionnalité d'exportation Cloud SQL, les valeurs NULL sont exportées en tant que "N, ce qui peut entraîner des problèmes au niveau des guillemets dans le fichier CSV. En outre, si vos données de texte contiennent un caractère de nouvelle ligne, un guillemet final est ajouté en bout de ligne.

  • Le paramètre Mode SQL a une incidence sur la façon dont Cloud SQL interprète les requêtes SQL.

    Par exemple, si vous exportez depuis une base de données sans SQL Strict, puis que vous essayez d'importer dans Cloud SQL (qui active le mode SQL Strict par défaut), l'importation peut échouer. La bonne pratique consiste à utiliser le même mode SQL pour l'importation et pour l'exportation.

  • La clause DEFINER peut entraîner l'échec de l'importation.

    Une clause DEFINER peut faire échouer une opération d'importation si l'utilisateur est un super-utilisateur ou un utilisateur système et qu'il est différent de celui qui effectue l'importation dans Cloud SQL.