Migrer vers Cloud DNS

Cloud DNS accepte la migration d'un domaine DNS existant appartenant à un autre fournisseur DNS. Cette procédure explique les étapes à effectuer pour y parvenir : créer une zone gérée pour votre domaine, importer votre configuration DNS existante et mettre à jour les enregistrements de serveur de noms au niveau de votre service d'enregistrement.

Avant de commencer

Si vous n'avez pas encore utilisé l'outil de ligne de commande gcloud, commencez par configurer le SDK gcloud.

Exécutez ensuite la commande suivante pour spécifier le nom du projet et vous authentifier dans Cloud Console :

gcloud auth login

Vous pouvez également spécifier le paramètre --project pour qu'une commande fonctionne sur un autre projet pour cet appel.

Créer une zone gérée

Pour migrer un domaine existant, créez d'abord une zone gérée dans laquelle réunir vos enregistrements DNS. Sachez que lorsque vous créez une zone, celle-ci n'est utilisée qu'après que vous avez mis à jour votre enregistrement de domaine ou que vous avez renvoyé explicitement un résolveur vers l'un des serveurs de noms de votre zone, ou avez interrogé directement celui-ci.

Pour créer une zone, indiquez le nom de la zone DNS, une description et un nom permettant de l'identifier :

gcloud dns managed-zones create --dns-name="example.com." --description="A zone" "examplezonename"

Exporter la configuration DNS de votre fournisseur existant

Consultez la documentation de votre fournisseur pour savoir comment exporter votre fichier de zone. Cloud DNS accepte l'importation de fichiers de zone au format BIND ou YAML.

Exemple :

Importer le jeu d'enregistrements

Après avoir exporté le fichier de votre autre fournisseur, vous pouvez utiliser la commande gcloud dns record-sets import pour l'importer dans votre zone gérée.

Pour importer des jeux d'enregistrements, utilisez la commande dns record-sets import. L'option --zone-file-format informe la commande import qu'un fichier de zone au format BIND va lui être transmis. Si vous omettez cette option, la commande import s'attend à recevoir un fichier d'enregistrements au format YAML :

gcloud dns record-sets import -z=examplezonename --zone-file-format path-to-example-zone-file

Vérifier la propagation DNS

Vous pouvez utiliser les commandes Linux watch et dig pour surveiller et vérifier que vos modifications ont bien été détectées par les serveurs de noms Cloud DNS.

  1. Recherchez les serveurs de noms Cloud DNS de votre zone :

    gcloud dns managed-zones describe examplezonename
    

    Le résultat ressemble à ceci :

    nameServers:
    - ns-cloud-a1.googledomains.com.
    - ns-cloud-a2.googledomains.com.
    - ns-cloud-a3.googledomains.com.
    - ns-cloud-a4.googledomains.com.

    Dans le résultat, la lettre qui suit la partie "ns-cloud-" du nom correspond à la partition du serveur de noms. Comme indiqué ici, il existe cinq partitions de ce type (lettres A-E).

  2. Vérifiez si les enregistrements sont disponibles sur les serveurs de noms. Remplacez your_zone_nameserver par l'un des serveurs de noms affichés lors de l'exécution de la commande précédente.

    watch dig example.com @your_zone_nameserver
    
  3. Une fois la modification affichée, appuyez sur Ctrl-C pour quitter.

La commande watch exécute la commande dig toutes les deux secondes par défaut. Celle-ci vous permet de déterminer à quel moment votre serveur de noms primaire effectuera la modification, ce qui devrait se produire dans les 120 secondes.

Mettre à jour les enregistrements de serveur de noms au niveau de votre service d'enregistrement

Connectez-vous à votre fournisseur de service d'enregistrement et modifiez les enregistrements de serveur de noms pour qu'ils désignent les serveurs de l'étape précédente. En parallèle, notez la valeur TTL (Time To Live) que votre service a définie sur les enregistrements. Cette valeur indique combien de temps vous devez patienter avant que les nouveaux serveurs de noms commencent à être utilisés.

Attendre, puis valider les modifications

Pour obtenir les serveurs de noms primaires pour votre domaine sur Internet, exécutez les commandes Linux suivantes :

dig +short NS example.com

Si le résultat indique que toutes les modifications ont été propagées, vous avez terminé. Dans le cas contraire, vous pouvez vérifier par intermittence si les changements ont été propagés ou non, ou exécuter automatiquement une commande toutes les deux secondes en attendant la modification des serveurs de noms. Pour ce faire, exécutez la commande suivante :

watch dig +short NS example.com

Appuyez sur Ctrl-C pour quitter la commande.

Si vous n'utilisez pas Linux, vous pouvez exécuter la commande nslookup.

Étapes suivantes