Prérequis

Pour commencer à utiliser Cloud Translation, vous devez disposer d'un projet pour lequel l'API Cloud Translation est activée et d'identifiants pour effectuer des appels authentifiés. Les sections suivantes présentent la configuration à mettre en place avant d'effectuer votre premier appel à l'API Cloud Translation.

Le processus de configuration utilise Google Cloud Console, interface Web qui vous permet de provisionner, configurer, gérer et surveiller les systèmes dans Google Cloud. Si vous n'avez encore jamais utilisé Google Cloud Console, consultez la page Cloud Console pour plus d'informations.

Avant de commencer

Cloud Translation est disponible dans deux éditions(Basic et Advanced). Choisissez bien l'édition à utiliser car elle détermine la version des bibliothèques clientes que vous installerez.

Créer ou sélectionner un projet

Pour utiliser les services fournis par Google Cloud, vous devez créer un projet. Un projet permet d'organiser toutes vos ressources Google Cloud. Il se compose d'un ensemble de collaborateurs, d'API activées (et d'autres ressources), d'outils de surveillance, d'informations de facturation et de contrôles d'authentification et d'accès. Vous pouvez créer un projet, ou en créer plusieurs et les utiliser pour organiser vos ressources Google Cloud dans une hiérarchie des ressources. Lorsque vous créez un projet, notez l'ID du projet. Vous en aurez besoin pour effectuer des appels d'API. Pour en savoir plus sur les projets, consultez la documentation concernant Resource Manager.

Nous vous recommandons de créer des projets distincts pour les essais, les tests et la production. Après avoir créé un projet, enregistrez le numéro ou l'ID du projet. Vous devez l'indiquer lorsque vous appelez l'API Cloud Translation.

Dans Google Cloud Console, sur la page de sélection du projet, sélectionnez ou créez un projet Google Cloud.

Accéder au sélecteur de projet

Activer la facturation

Vous devez activer la facturation pour utiliser Cloud Translation. Pour plus d'informations sur les tarifs de Cloud Translation, consultez la page Tarifs.

Un compte de facturation sert à déterminer qui assume les frais pour un ensemble de ressources donné. Il peut être associé à un ou plusieurs projets. Les frais d'utilisation du projet sont imputés au compte de facturation associé. Dans la plupart des cas, vous configurez la facturation lorsque vous créez un projet. Pour en savoir plus, consultez la documentation concernant la facturation.

Assurez-vous que la facturation est activée pour votre projet Cloud. Découvrez comment vérifier si la facturation est activée sur un projet.

Activer l'API

Vous devez activer l'API Cloud Translation pour votre projet. Pour en savoir plus sur l'activation des API, consultez la documentation concernant Service Usage.

Activez Cloud Translation API.

Activer l'API

Définir les quotas d'utilisation

Cloud Translation comprend un système de gestion des quotas pour vous aider et pour aider Google à gérer l'utilisation du service. Par défaut, le nombre de caractères que vous pouvez envoyer par jour est illimité. Si vous avez un budget défini, nous vous recommandons de surveiller votre utilisation quotidienne et d'ajuster les quotas en fonction de vos dépenses planifiées.

Pour plus d'informations sur les quotas, consultez la page Quotas et limites.

Configurer l'authentification

Si vous comptez utiliser l'API Cloud Translation, vous devez configurer l'authentification. Toute application cliente qui utilise l'API doit être authentifiée et se voir accorder l'accès aux ressources demandées. Cette section décrit des concepts d'authentification importants et vous indique la procédure à suivre pour la configurer. Pour en savoir plus, consultez la présentation de l'authentification Google Cloud.

Compte de service et clé privée

Il existe plusieurs options d'authentification, mais nous vous recommandons d'utiliser les comptes de service pour l'authentification et le contrôle des accès. Un compte de service fournit des identifiants pour les applications, et non pour les utilisateurs finaux. Les comptes de service appartiennent à des projets. Vous pouvez créer plusieurs comptes de service par projet. Pour en savoir plus, consultez la page Comprendre les comptes de service.

Les comptes de service sont associés à une ou plusieurs paires de clés publiques/privées. Lorsque vous créez une paire de clés, vous téléchargez la clé privée. Cette clé privée permet de générer des identifiants lors de l'appel de l'API. Vous êtes responsable de la sécurité de la clé privée et des autres opérations de gestion, telles que la rotation des clés.

Rôles de gestion de l'authentification et des accès (IAM)

Lorsqu'une identité appelle une API, Google Cloud exige qu'elle dispose des autorisations appropriées. Vous pouvez accorder des autorisations en attribuant des rôles à un compte de service. Pour en savoir plus, consultez la documentation sur Identity and Access Management (IAM).

Créer des comptes de service et des clés

Créez un compte de service :

  1. Dans Cloud Console, accédez à la page Créer un compte de service.

    Accéder à la page "Créer un compte de service"
  2. Sélectionnez votre projet.
  3. Dans le champ Nom du compte de service, saisissez un nom. Cloud Console remplit le champ ID du compte de service en fonction de ce nom.

    Dans le champ Description du compte de service, saisissez une description. Exemple : Service account for quickstart.

  4. Cliquez sur Créer et continuer.
  5. Pour accorder l'accès à votre projet, attribuez le ou les rôles suivants à votre compte de service : Projet > Propriétaire.

    Dans la liste Sélectinoner un rôle, sélectionnez un rôle.

    Pour ajouter des rôles supplémentaires, cliquez sur Ajouter un autre rôle et ajoutez chaque rôle supplémentaire.

  6. Cliquez sur Continuer.
  7. Cliquez sur OK pour terminer la création du compte de service.

    Ne fermez pas la fenêtre de votre navigateur. Vous en aurez besoin lors de la tâche suivante.

Créez une clé de compte de service :

  1. Dans Cloud Console, cliquez sur l'adresse e-mail du compte de service que vous avez créé.
  2. Cliquez sur Keys (Clés).
  3. Cliquez sur Ajouter une clé, puis sur Créer une clé.
  4. Cliquez sur Create (Créer). Un fichier de clé JSON est téléchargé sur votre ordinateur.
  5. Cliquez sur Close (Fermer).

Pour en savoir plus sur les différents rôles, consultez les rôles Cloud Translation Advanced. Par exemple, si vous souhaitez autoriser votre compte de service à traduire du texte, attribuez-lui le rôle roles/cloudtranslate.user. Toutes les clés associées à ce compte de service reçoivent les mêmes autorisations.

Utiliser le fichier de clés de compte de service dans votre environnement

Fournissez des identifiants d'authentification au code de votre application en définissant la variable d'environnement GOOGLE_APPLICATION_CREDENTIALS. Cette variable ne s'applique qu'à la session d'interface système actuelle. Si vous souhaitez que la variable s'applique aux sessions d'interface système futures, définissez-la dans votre fichier de démarrage de l'interface système, par exemple dans le fichier ~/.bashrc ou ~/.profile.

Linux ou macOS

export GOOGLE_APPLICATION_CREDENTIALS="KEY_PATH"

Remplacez KEY_PATH par le chemin du fichier JSON contenant la clé de votre compte de service.

Exemple :

export GOOGLE_APPLICATION_CREDENTIALS="/home/user/Downloads/service-account-file.json"

Windows

Pour PowerShell :

$env:GOOGLE_APPLICATION_CREDENTIALS="KEY_PATH"

Remplacez KEY_PATH par le chemin du fichier JSON contenant la clé de votre compte de service.

Exemple :

$env:GOOGLE_APPLICATION_CREDENTIALS="C:\Users\username\Downloads\service-account-file.json"

Pour l'invite de commande :

set GOOGLE_APPLICATION_CREDENTIALS=KEY_PATH

Remplacez KEY_PATH par le chemin du fichier JSON contenant la clé de votre compte de service.

Vous pouvez également pointer vers le fichier JSON dans votre code. Pour en savoir plus, consultez la section Transmettre des identifiants à l'aide de code.

Installer des bibliothèques clientes

Les bibliothèques clientes sont disponibles dans plusieurs langages courants. Nous vous recommandons d'utiliser ces bibliothèques clientes pour appeler Cloud Translation, car elles facilitent l'accès aux API.

Par exemple, lorsque vous utilisez une bibliothèque cliente, celle-ci peut déterminer vos identifiants de manière implicite via la variable d'environnement GOOGLE_APPLICATION_CREDENTIALS. Vous n'avez pas besoin d'indiquer explicitement vos identifiants dans le code. Pour en savoir plus, consultez la page Présentation des bibliothèques clientes dans la documentation des API Cloud.

Bibliothèques clientes Cloud Translation – Basic

Sélectionnez le langage de programmation que vous utilisez pour le développement, puis exécutez la commande associée. Pour en savoir plus, consultez la présentation des bibliothèques clientes de Cloud Translation Basic.

C#

nuget install Google.Cloud.Translation.V2

Go

go get cloud.google.com/go/translate

Java

Si vous utilisez Maven, ajoutez les lignes suivantes à votre fichier pom.xml. Pour en savoir plus sur les BOM, consultez la page The Google Cloud Platform Libraries BOM (BOM des bibliothèques Google Cloud Platform).

<dependency>
  <groupId>com.google.cloud</groupId>
  <artifactId>google-cloud-translate</artifactId>
  <version>2.1.13</version>
</dependency>

Si vous utilisez Gradle, ajoutez les éléments suivants à vos dépendances :

implementation 'com.google.cloud:google-cloud-translate:2.1.13'

Si vous utilisez sbt, ajoutez les éléments suivants à vos dépendances :

libraryDependencies += "com.google.cloud" % "google-cloud-translate" % "2.1.13"

Si vous utilisez Visual Studio Code, IntelliJ ou Eclipse, vous pouvez ajouter des bibliothèques clientes à votre projet à l'aide des plug-ins IDE suivants :

Les plug-ins offrent des fonctionnalités supplémentaires, telles que la gestion des clés pour les comptes de service. Reportez-vous à la documentation de chaque plug-in pour plus de détails.

Node.js

Pour savoir comment configurer votre environnement de développement Node.js, consultez le guide de configuration d'un environnement de développement Node.js.

npm install --save @google-cloud/translate

PHP

composer require google/cloud-translate

Python

Pour savoir comment configurer votre environnement de développement Python, consultez le guide de configuration d'un environnement de développement Python.

pip install google-cloud-translate==2.0.1

Ruby

Pour savoir comment configurer votre environnement de développement Ruby, consultez le guide de configuration d'un environnement de développement Ruby.

gem install google-cloud-translate-v2

Bibliothèques clientes Cloud Translation – Advanced

Sélectionnez le langage de programmation que vous utilisez pour le développement, puis exécutez la commande associée. Pour en savoir plus, consultez la présentation des bibliothèques clientes de Cloud Translation – Advanced.

C#

nuget install Google.Cloud.Translate.V3 -Pre

Go

go get cloud.google.com/go/translate/apiv3

Java

Si vous utilisez Maven, ajoutez les lignes suivantes à votre fichier pom.xml. Pour en savoir plus sur les BOM, consultez la page The Google Cloud Platform Libraries BOM (BOM des bibliothèques Google Cloud Platform).

<dependency>
  <groupId>com.google.cloud</groupId>
  <artifactId>google-cloud-translate</artifactId>
  <version>2.1.13</version>
</dependency>

Si vous utilisez Gradle, ajoutez les éléments suivants à vos dépendances :

implementation 'com.google.cloud:google-cloud-translate:2.1.13'

Si vous utilisez sbt, ajoutez les éléments suivants à vos dépendances :

libraryDependencies += "com.google.cloud" % "google-cloud-translate" % "2.1.13"

Si vous utilisez Visual Studio Code, IntelliJ ou Eclipse, vous pouvez ajouter des bibliothèques clientes à votre projet à l'aide des plug-ins IDE suivants :

Les plug-ins offrent des fonctionnalités supplémentaires, telles que la gestion des clés pour les comptes de service. Reportez-vous à la documentation de chaque plug-in pour plus de détails.

Node.js

Pour savoir comment configurer votre environnement de développement Node.js, consultez le guide de configuration d'un environnement de développement Node.js.

npm install --save @google-cloud/translate

PHP

composer require google/cloud-translate

Python

Pour savoir comment configurer votre environnement de développement Python, consultez le guide de configuration d'un environnement de développement Python.

pip install --upgrade google-cloud-translate

Ruby

Pour savoir comment configurer votre environnement de développement Ruby, consultez le guide de configuration d'un environnement de développement Ruby.

gem install google-cloud-translate

Installer Google Cloud CLI

Si vous envisagez d'envoyer des requêtes Cloud Translation via la ligne de commande (par exemple via des commandes curl), installez et initialisez gcloud CLI, incluse dans Google Cloud CLI. Le lien suivant fournit plus d'informations :

Installez et initialisez Google Cloud CLI.

Tester le SDK et s'authentifier

Si vous avez configuré la variable d'environnement GOOGLE_APPLICATION_CREDENTIALS, vous pouvez utiliser gcloud pour tester votre environnement d'authentification. Exécutez la commande suivante et vérifiez qu'aucune erreur ne se produit et que les identifiants sont bien renvoyés :

gcloud auth application-default print-access-token

La commande précédente est utilisée par tous les exemples REST de ligne de commande Cloud Translation pour authentifier les appels d'API.

Étape suivante

Faites l'essai

Si vous débutez sur Google Cloud, créez un compte pour évaluer les performances de Cloud Translation en conditions réelles. Les nouveaux clients bénéficient également de 300 $ de crédits gratuits pour exécuter, tester et déployer des charges de travail.

Profiter d'un essai gratuit de Cloud Translation