Guide de démarrage rapide pour l'exécution de tests en local à l'aide du proxy

Cette page explique comment se connecter à Cloud SQL depuis un environnement de test local à l'aide du proxy Cloud SQL. La connexion via le proxy vous permet de tester une application App Engine dans votre environnement local ou d'établir une connexion sécurisée pour l'administration de la base de données.

Si vous souhaitez configurer le proxy pour un environnement de production, ne suivez pas ces instructions. Pour connaître les autres options de connexion, consultez la page Options de connexion pour les applications externes.

Avant de commencer

Avant de suivre les étapes de ce guide de démarrage rapide, réalisez les tâches suivantes :

  • Créez un projet Google Cloud et une instance Cloud SQL.
  • Si vous utilisez un projet préexistant, assurez-vous que votre utilisateur Google Cloud en est le propriétaire ou qu'il est assorti d'un rôle Cloud SQL autre que Cloud SQL Viewer. Sinon, configurez le proxy en suivant les instructions de la page Connecter un client MySQL à l'aide du proxy Cloud SQL.
  • Vous pouvez également installer le client mysql.

    Il vous permet de tester la connexion à l'instance. Le client mysql peut être installé avec le package serveur. Certains systèmes d'exploitation sont compatibles avec les packages clients. Consultez les instructions d'installation de MySQL.

Activer l'API Cloud SQL Admin

Activer l'API

Installer et authentifier l'outil de ligne de commande gcloud

  1. Si ce n'est pas déjà fait, installez l'outil de ligne de commande gcloud.

    Consultez les instructions d'installation de gcloud.

  2. Initialisez l'outil gcloud :

    gcloud init
    
  3. Authentifiez l'outil gcloud :

    gcloud auth login
    

Installer le client proxy Cloud SQL sur votre ordinateur local

Le binaire du proxy à télécharger dépend du système d'exploitation et de l'utilisation d'un noyau 32 bits ou 64 bits. Dans la plupart des cas, le matériel récent possède un noyau 64 bits. Pour savoir si un ordinateur fonctionne avec un noyau 64 bits, exécutez la commande uname -a pour Linux ou macOS, ou sélectionnez Ordinateur > Propriétés dans le menu Démarrer sous Windows.

Linux 64 bits

  1. Téléchargez le proxy :
    wget https://dl.google.com/cloudsql/cloud_sql_proxy.linux.amd64 -O cloud_sql_proxy
    
  2. Rendez le proxy exécutable :
    chmod +x cloud_sql_proxy
    

Linux 32 bits

  1. Téléchargez le proxy :
    wget https://dl.google.com/cloudsql/cloud_sql_proxy.linux.386 -O cloud_sql_proxy
    
  2. Rendez le proxy exécutable :
    chmod +x cloud_sql_proxy
    

macOS 64 bits

  1. Téléchargez le proxy :
    curl -o cloud_sql_proxy https://dl.google.com/cloudsql/cloud_sql_proxy.darwin.amd64
    
  2. Rendez le proxy exécutable :
    chmod +x cloud_sql_proxy
    

macOS 32 bits

  1. Téléchargez le proxy :
    curl -o cloud_sql_proxy https://dl.google.com/cloudsql/cloud_sql_proxy.darwin.386
    
  2. Rendez le proxy exécutable :
    chmod +x cloud_sql_proxy
    

Windows 64 bits

Pour télécharger le proxy, effectuez un clic droit sur https://dl.google.com/cloudsql/cloud_sql_proxy_x64.exe, puis sélectionnez Enregistrer le lien sous. Renommez le fichier en cloud_sql_proxy.exe.

Windows 32 bits

Pour télécharger le proxy, effectuez un clic droit sur https://dl.google.com/cloudsql/cloud_sql_proxy_x86.exe, puis sélectionnez Enregistrer le lien sous. Renommez le fichier en cloud_sql_proxy.exe.

Image de proxy Docker

Pour plus de commodité, l'équipe Cloud SQL gère plusieurs images de conteneur contenant le proxy Cloud SQL destiné à nos clients. Pour plus d'informations sur ces images, consultez le dépôt proxy Cloud SQL sur GitHub. Vous pouvez extraire la dernière image sur votre ordinateur local en utilisant Docker avec la commande suivante :
docker pull gcr.io/cloudsql-docker/gce-proxy:1.19.1

Autres systèmes d'exploitation

Pour les autres systèmes d'exploitation non inclus ici, vous pouvez compiler le proxy à partir de la source.

Obtenir le nom de connexion de l'instance

  1. Accédez à la page "Instances Cloud SQL" dans Google Cloud Console.

    Accéder à la page Instances Cloud SQL

  2. Cliquez sur le nom de l'instance pour ouvrir la page Détails de l'instance.

  3. Dans Se connecter à cette instance, notez le nom de connexion de l'instance.

Démarrer le proxy

Afin de pouvoir surveiller la sortie du proxy, démarrez celui-ci dans son propre terminal. Remplacez <INSTANCE_CONNECTION_NAME> par le nom de connexion de l'instance que vous avez copié à l'étape précédente.

./cloud_sql_proxy -instances=<INSTANCE_CONNECTION_NAME>=tcp:3306

Un message de ce type s'affiche :

Listening on 127.0.0.1:3306 for myproject:us-central1:myinstance".
Ready for new connections

Se connecter à la base de données à l'aide du client MySQL

Bien que facultative, cette section est recommandée pour le test de votre connexion. Consultez les instructions d'installation de MySQL.

Dans une fenêtre de terminal différente de celle à partir de laquelle vous avez démarré le proxy, exécutez la commande suivante en remplaçant <USERNAME> par votre nom d'utilisateur MySQL.

mysql -u <USERNAME> -p --host 127.0.0.1 --port 3306

L'invite mysql apparaît et un message semblable à celui-ci s'affiche dans le terminal du proxy :

New connection for "myproject:us-central1:myinstance"

Nettoyer

Pour éviter que les ressources utilisées dans ce guide de démarrage rapide soient facturées sur votre compte Google Cloud, procédez comme suit :

  1. Accédez à la page "Instances Cloud SQL" dans Google Cloud Console.
    Accéder à la page "Instances Cloud SQL"
  2. Sélectionnez l'instance myinstance pour ouvrir la page Détails de l'instance.
  3. Dans la barre d'icônes en haut de la page, cliquez sur Supprimer.
  4. Dans la fenêtre Supprimer l'instance, saisissez myinstance, puis cliquez sur Supprimer pour supprimer l'instance.

    Vous ne pouvez pas réutiliser le nom d'une instance pendant environ sept jours après la suppression de cette instance.

Étape suivante