Configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données

Ce guide vous explique comment activer les journaux d'audit pour l'accès aux données dans votre projet ou votre organisation, et comment configurer certains paramètres de ces journaux. Des informations générales concernant les journaux d'audit sont disponibles sur la page Cloud Audit Logging.

Les journaux d'audit pour les activités d'administration sont activés pour tous les services Google Cloud et ne peuvent pas être configurés.

Présentation de la configuration

Les journaux d'audit pour l'accès aux données sont désactivés par défaut (sauf dans BigQuery). Vous pouvez les activer et configurer certains de leurs paramètres :

  • Organisations : vous pouvez activer et configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données au niveau d'une organisation. Vos choix s'appliquent à tous les projets et dossiers existants et nouveaux de l'organisation.

  • Dossiers : vous pouvez activer et configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données au niveau d'un dossier. Vos choix s'appliquent à tous les projets existants et nouveaux du dossier. Notez toutefois que vous ne pouvez pas désactiver ce type de journal s'il a été activé au niveau de l'organisation dont dépend le projet.

  • Projets : vous pouvez activer et configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données au niveau d'un projet spécifique. Notez toutefois que vous ne pouvez pas désactiver ce type de journal s'il a été activé au niveau de l'organisation ou du dossier dont dépend le projet.

  • Comptes de facturation. Pour configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données pour les comptes de facturation, utilisez l'outil de ligne de commande gcloud. Pour en savoir plus sur l'utilisation de l'outil gcloud avec les journaux d'audit pour l'accès aux données et les comptes de facturation, consultez la documentation de référence sur la commande gcloud beta billing accounts set-iam-policy.

  • Configurations par défaut : vous pouvez spécifier une configuration de journal d'audit par défaut pour l'accès aux données dans une organisation, un dossier ou un projet. Cette configuration s'applique aux futurs services Google Cloud qui commencent à produire des journaux d'audit pour l'accès aux données.

  • Services. vous pouvez spécifier les services pour lesquels vous souhaitez recevoir des journaux d'audit. Par exemple, pour recevoir des journaux d'audit de Compute Engine, mais pas de Cloud SQL. Pour obtenir la liste des services Google Cloud pouvant générer des journaux d'audit, consultez la page Services Google avec journaux d'audit.

  • Types d'informations : vous pouvez contrôler les types d'informations qui figurent dans les journaux d'audit. Les journaux d'audit pour l'accès aux données sont associés à trois types d'informations :

    • Admin-read : enregistre les opérations de lecture des métadonnées ou des informations de configuration.

      Les journaux d'audit pour les activités d'administration consignent les opérations d'écriture des métadonnées et des informations de configuration. Il est impossible de les désactiver.

    • Data-read : enregistre les opérations de lecture de données fournies par l'utilisateur.

    • Data-write : enregistre les opérations d'écriture de données fournies par l'utilisateur.

    Vous pouvez par exemple ne consigner que les opérations d'écriture des données, mais consigner tout de même les trois types d'informations depuis Cloud DNS.

  • Utilisateurs exemptés : vous pouvez empêcher la journalisation des accès aux données de certains groupes ou utilisateurs. Vous pouvez, par exemple, demander à ce que les opérations Cloud Debugger effectuées par vos comptes de test internes ne soient pas consignées.

Vous pouvez configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données via la console de journaux d'audit IAM ou l'API. Ces méthodes sont décrites dans les sections ci-dessous.

Configurations spécifiques aux services

S'il existe à la fois une configuration pour tous les services Google Cloud (allServices) et une configuration pour un service Google Cloud spécifique, la configuration pour le service correspond à l'union des deux configurations. Autrement dit :

  • Vous pouvez activer les journaux d'audit pour l'accès aux données pour des services Google Cloud spécifiques, mais vous ne pouvez pas les désactiver pour les services Google Cloud activés dans la configuration globale.

  • Vous pouvez ajouter des types d'informations supplémentaires au journal d'audit pour l'accès aux données d'un service Google Cloud, mais vous ne pouvez pas supprimer les types d'informations spécifiés dans la configuration globale.

  • Vous pouvez ajouter des utilisateurs à des listes d'exceptions, mais vous ne pouvez pas supprimer les membres des listes d'exceptions définies dans la configuration globale.

Configurations au niveau d'une organisation, d'un dossier ou d'un projet

Vous pouvez configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données au niveau d'une organisation, d'un dossier et d'un projet. S'il existe une configuration pour un service Google Cloud dans la hiérarchie, la configuration résultante est l'union des configurations. En d'autres termes, voici ce que vous pouvez faire au niveau du projet :

  • Vous pouvez activer les journaux pour un service Google Cloud, mais vous ne pouvez pas les désactiver pour un service Google Cloud activé dans le dossier ou l'organisation.

  • Vous pouvez activer des types d'informations, mais vous ne pouvez pas désactiver ceux qui sont activés dans l'organisation ou le dossier.

  • Vous pouvez ajouter des utilisateurs à des listes d'exceptions, mais vous ne pouvez pas supprimer les membres des listes d'exceptions définies au niveau de l'organisation ou du dossier.

  • Au niveau d'une organisation ou d'un dossier, vous pouvez activer les journaux d'audit pour l'accès aux données sur un projet au sein de cette organisation ou de ce dossier, même si les journaux d'audit pour l'accès aux données n'ont pas été configurés dans le projet.

Contrôle des accès

Vous avez besoin des rôles de gestion de l'authentification et des accès suivants pour configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données pour vos ressources Google Cloud :

Configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données avec Cloud Console

Cette section explique comment utiliser Cloud Console pour configurer des journaux d'audit d'accès aux données.

Vous pouvez également utiliser l'API ou l'outil de ligne de commande gcloud pour effectuer ces tâches par programmation. Pour en savoir plus, consultez la section Configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données à l'aide de l'API.

Pour accéder aux options de configuration du journal d'audit dans Cloud Console, procédez comme suit :

  1. Dans Cloud Console, sélectionnez IAM et admin > Journaux d'audit :

    Accéder à la page Journaux d'audit

  2. Sélectionnez un projet, un dossier ou une organisation Google Cloud existant en haut de la page.

Activer les journaux d'audit

La procédure suivante permet d'activer les journaux d'audit pour l'accès aux données :

  1. Dans le tableau principal de la page Audit Logs (Journaux d'audit), sélectionnez un ou plusieurs services Google Cloud dans la colonne Title (Titre).

  2. Dans l'onglet Log Type (Type de journal), cochez les cases correspondant aux types de journaux d'audit pour l'accès aux données que vous souhaitez activer, puis cliquez sur Save (Enregistrer).

  3. Une coche s'affiche dans le tableau lorsque vous activez un journal d'audit. Dans l'exemple suivant, les journaux d'audit Admin Read (Lecture administrateur) et Data Read (Lecture de données) sont activés pour le service Cloud Composer API :

    Configuration des journaux d'audit

Vous pouvez également activer les journaux d'audit pour tous les services Google Cloud qui génèrent des journaux d'audit d'accès aux données. Dans le tableau principal de la page Audit Logs (Journaux d'audit), sélectionnez tous les services Google Cloud.

Notez que cette méthode de configuration groupée ne s'applique qu'aux services Google Cloud actuellement disponibles. Si un nouveau service Google Cloud est ajouté, il hérite de votre configuration d'audit par défaut.

Désactiver les journaux d'audit pour l'accès aux données

La procédure suivante permet de désactiver les journaux d'audit pour l'accès aux données :

  1. Dans le tableau principal de la page Audit Logs (Journaux d'audit), sélectionnez un ou plusieurs services Google Cloud.

  2. Dans l'onglet Log Type (Type de journal), sélectionnez les types de journaux d'audit pour l'accès aux données que vous souhaitez désactiver, puis cliquez sur Save (Enregistrer).

  3. Un tiret gris s'affiche dans le tableau lorsque vous désactivez un journal d'audit. Les journaux d'audit pour l'accès aux données activés sont signalés par une coche verte.

Définir des exceptions d'utilisateurs

Vous pouvez définir des exceptions afin de contrôler les utilisateurs autorisés à générer des journaux d'audit. Lorsque vous exemptez un utilisateur, les journaux d'audit de tous les types sélectionnés ne sont pas créés pour cet utilisateur. Notez que les journaux pour les activités d'administration sont toujours générés, quel que soit le statut de l'exception.

Pour définir des exceptions, procédez comme suit :

  1. Dans le tableau principal de la page de configuration Audit Logs (Journaux d'audit), sélectionnez un ou plusieurs services Google Cloud dans la colonne Title (Titre).

  2. Sélectionnez l'onglet Exempted Users (Utilisateurs exemptés). Dans Add exempted user (Ajouter un utilisateur exempté), saisissez l'adresse e-mail de l'utilisateur que vous souhaitez ajouter à la liste des exceptions pour les services sélectionnés. Pour ajouter plusieurs utilisateurs, cliquez sur le bouton Add exempted user (Ajouter un utilisateur exempté) autant de fois que nécessaire.

  3. Cochez les cases correspondant aux types de journaux d'audit pour l'accès aux données que vous souhaitez désactiver pour l'utilisateur, puis cliquez sur Save (Enregistrer).

  4. Lorsque vous ajoutez des utilisateurs exemptés à un service, un numéro s'affiche dans la colonne Exemptions (Exceptions) du tableau.

Pour supprimer un utilisateur de la liste des exceptions :

  1. Accédez à l'onglet Utilisateurs exemptés du panneau d'informations.

  2. Passez la souris sur un nom d'utilisateur et sélectionnez l'icône Corbeille qui s'affiche.

  3. Une fois que le nom de l'utilisateur s'affiche en texte barré, cliquez sur Enregistrer.

Pour modifier les informations d'un utilisateur exempté :

  1. Accédez à l'onglet Utilisateurs exemptés du panneau d'informations.

  2. Cliquez sur la flèche de développement à droite du nom de l'utilisateur.

  3. Sélectionnez ou désélectionnez les types de journaux d'audit pour l'accès aux données en fonction des autorisations que vous souhaitez accorder à l'utilisateur, puis cliquez sur Enregistrer.

Définir la configuration par défaut

Vous pouvez définir une configuration qui sera appliquée à tous les services Google Cloud nouveaux et existants de votre projet, dossier ou organisation. Cette configuration par défaut est appliquée à tout nouveau service Google Cloud dès sa mise à disposition aux utilisateurs de votre organisation lorsqu'ils commencent à l'utiliser : le service hérite de la stratégie de journalisation d'audit que vous avez définie précédemment pour d'autres services Google Cloud. Vous avez ainsi l'assurance que les journaux d'audit pour l'accès aux données sont bien capturés pour ce service.

  1. Cliquez sur Définir la configuration par défaut en haut de la page.

  2. Dans l'onglet Type de journal, cochez les cases correspondant aux types de journaux d'audit pour l'accès aux données que vous souhaitez activer ou désactiver, puis cliquez sur Enregistrer.

  3. Dans l'onglet Utilisateurs exemptés, saisissez l'adresse e-mail des utilisateurs que vous souhaitez ajouter à la liste des exceptions, puis cliquez sur Enregistrer. Suivez la procédure décrite dans la section Définir des exceptions d'utilisateurs ci-dessus.

Configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données à l'aide de l'API

Cette section explique comment utiliser l'API et l'outil gcloud pour configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données par programmation.

La plupart de ces tâches peuvent également être effectuées via Cloud Console. Pour en savoir plus, consultez la section Configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données avec Cloud Console.

Objets des stratégies IAM

Pour configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données à l'aide de l'API, vous devez modifier la stratégie IAM associée au projet, au dossier ou à l'organisation. La configuration des journaux d'audit se trouve dans la section auditConfigs de la stratégie :

"auditConfigs": [
  {
    object(AuditConfig)
  }
]

Pour en savoir plus, reportez-vous au type de stratégie IAM.

Les sections suivantes décrivent l'objet AuditConfig plus en détail. Pour découvrir les commandes de l'API et de l'outil gcloud permettant de modifier la configuration, consultez les méthodes getIamPolicy et setIamPolicy.

Objets AuditConfig

La configuration des journaux d'audit consiste en une liste d'objets AuditConfig. Chaque objet configure les journaux pour un service spécifique ou établit une configuration globale applicable à tous les services. Voici à quoi ressemblent les objets :

{
  "service": SERVICE,
  "auditLogConfigs": [
    {
      "logType": "ADMIN_READ"
      "exemptedMembers": [ MEMBER,]
    },
    {
      "logType": "DATA_READ"
      "exemptedMembers": [ MEMBER,]
    },
    {
      "logType": "DATA_WRITE"
      "exemptedMembers": [ MEMBER,]
    },
  ]
},

SERVICE correspond à un nom de service tel que "appengine.googleapis.com", ou à la valeur spéciale "allServices". Si une configuration ne mentionne pas un service spécifique, la configuration globale s'applique. Si aucune configuration n'est définie, les journaux d'audit pour l'accès aux données ne sont pas activés sur le service en question. Pour obtenir la liste des noms de service, consultez la section Services de journalisation.

La section auditLogConfigs de l'objet AuditConfig est une liste de 0 à 3 objets, chacun d'entre eux configurant un type de journal d'audit. Si vous omettez l'un des types de la liste, ce type d'information n'est pas activé pour le service.

MEMBER est un utilisateur pour lequel les journaux d'audit pour l'accès aux données ne sont pas collectés. Vous pouvez spécifier des utilisateurs uniques, des groupes ou des comptes de service. Le type de liaison décrit plusieurs types de membres, mais ils ne peuvent pas tous être utilisés dans la configuration des journaux d'audit pour l'accès aux données.

Vous trouverez ci-dessous un exemple de configuration d'audit aux formats JSON et YAML. Le format YAML est utilisé par défaut lors de l'utilisation de l'outil de ligne de commande gcloud.

JSON

"auditConfigs": [
  {
    "auditLogConfigs": [
      {
        "logType": "ADMIN_READ"
      },
      {
        "logType": "DATA_WRITE"
      },
      {
        "logType": "DATA_READ"
      }
    ],
    "service": "allServices"
  },
  {
    "auditLogConfigs": [
      {
        "exemptedMembers": [
          "499862534253-compute@developer.gserviceaccount.com"
        ],
        "logType": "ADMIN_READ"
      }
    ],
    "service": "cloudsql.googleapis.com"
  }
],

YAML

auditConfigs:
- auditLogConfigs:
  - logType: ADMIN_READ
  - logType: DATA_WRITE
  - logType: DATA_READ
  service: allServices
- auditLogConfigs:
  - exemptedMembers:
    - 499862534253-compute@developer.gserviceaccount.com
    logType: ADMIN_READ
  service: cloudsql.googleapis.com

Configurations courantes

Vous trouverez ci-dessous quelques configurations de journaux d'audit courantes pour les projets.

Ces configurations n'incluent pas les éventuelles configurations de journaux d'audit définies pour l'organisation ou le dossier dont dépend le projet. Pour en savoir plus, consultez la section Configurations au niveau d'une organisation, d'un dossier ou d'un projet.

Activer tous les journaux d'audit pour l'accès aux données

La section auditConfigs suivante permet d'activer les journaux d'audit pour l'accès aux données pour tous les services et utilisateurs :

JSON

"auditConfigs": [
      {
        "service": "allServices",
        "auditLogConfigs": [
          { "logType": "ADMIN_READ" },
          { "logType": "DATA_READ"  },
          { "logType": "DATA_WRITE" },
        ]
      },
    ]

YAML

auditConfigs:
- auditLogConfigs:
  - logType: ADMIN_READ
  - logType: DATA_WRITE
  - logType: DATA_READ
  service: allServices

Activer un service et un type d'information

La configuration suivante active les journaux d'audit pour l'accès aux données dans Cloud SQL. Les journaux consignent uniquement les écritures de données définies par l'utilisateur :

JSON

"auditConfigs": [
  {
    "service": "cloudsql.googleapis.com",
    "auditLogConfigs": [
      { "logType": "DATA_WRITE" },
    ]
  },
]

YAML

auditConfigs:
- auditLogConfigs:
  - logType: DATA_WRITE
  service: cloudsql.googleapis.com

Désactiver tous les journaux d'audit des accès aux données

Pour désactiver tous les journaux d'audit d'accès aux données (sauf BigQuery) dans un projet, ajoutez une section auditConfigs: vide dans votre nouvelle stratégie IAM :

JSON

"auditConfigs": [],

YAML

auditConfigs:

Si vous supprimez entièrement la section auditConfigs de votre nouvelle stratégie, alors setIamPolicy ne modifie pas la configuration des journaux d'audit pour l'accès aux données. Pour en savoir plus, consultez la section Masque de mise à jour de la méthode setIamPolicy.

Les journaux d'audit pour l'accès aux données BigQuery ne peuvent pas être désactivés.

getIamPolicy et setIamPolicy

Vous pouvez consulter et écrire votre stratégie IAM à l'aide des méthodes getIamPolicy et setIamPolicy de l'API Resource Manager. Plusieurs options s'offrent à vous :

  • L'API Resource Manager propose les méthodes suivantes :

    projects.getIamPolicy
    projects.setIamPolicy
    organizations.getIamPolicy
    organizations.setIamPolicy
    
  • L'outil de ligne de commande gcloud comporte les commandes Resource Manager suivantes :

    gcloud projects get-iam-policy
    gcloud projects set-iam-policy
    gcloud organizations get-iam-policy
    gcloud organizations set-iam-policy
    gcloud beta billing accounts get-iam-policy
    gcloud beta billing accounts set-iam-policy
    

Quel que soit votre choix, suivez ces trois étapes :

  1. Consultez la stratégie actuelle en utilisant l'une des méthodes getIamPolicy. Enregistrez-la dans un fichier temporaire.
  2. Modifiez la stratégie dans le fichier temporaire. Ne modifiez (ou n'ajoutez) que la section auditConfigs.
  3. Rédigez la stratégie modifiée dans le fichier temporaire à l'aide de l'une des méthodes setIamPolicy.

La méthode setIamPolicy échoue si Resource Manager détecte qu'un autre utilisateur a modifié la stratégie depuis votre dernier accès lors de l'étape 1. Si cela se produit, répétez les trois étapes.

Exemples

Les exemples suivants montrent comment configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données de votre projet à l'aide de la commande gcloud et de l'API Resource Manager.

Pour configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données de votre organisation, remplacez la version "projects" des commandes et méthodes d'API par la version "organizations".

gcloud

Pour configurer vos journaux d'audit pour l'accès aux données à l'aide de la commande gcloud projects, procédez comme suit :

  1. Consultez la stratégie IAM de votre projet et stockez-la dans un fichier :

    gcloud projects get-iam-policy PROJECT_ID > /tmp/policy.yaml
    

    La stratégie renvoyée est présentée ci-dessous. Elle ne comporte pas encore de section auditConfigs :

    bindings:
    - members:
      - user:colleague@example.com
      role: roles/editor
    - members:
      - user:myself@example.com
      role: roles/owner
    etag: BwVM-FDzeYM=
    version: 1
    
  2. Modifiez votre stratégie dans /tmp/policy.yaml. Vous ne pouvez ajouter ou modifier que la configuration des journaux d'audit pour l'accès aux données.

    Vous trouverez ci-dessous un exemple de stratégie modifiée, qui active les journaux d'audit pour l'accès en écriture aux données dans Cloud SQL. Quatre lignes ont été ajoutées au début :

    auditConfigs:
    - auditLogConfigs:
      - logType: DATA_WRITE
      service: cloudsql.googleapis.com
    bindings:
    - members:
      - user:colleague@example.com
      role: roles/editor
    - members:
      - user:myself@example.com
      role: roles/owner
    etag: BwVM-FDzeYM=
    version: 1
    
  3. Rédigez votre nouvelle stratégie IAM :

    gcloud projects set-iam-policy PROJECT_ID /tmp/policy.yaml
    

    Si la commande précédente signale un conflit avec une autre modification, répétez ces étapes depuis le début.

JSON

Pour exploiter votre stratégie IAM au format JSON au lieu de YAML, utilisez les commandes gcloud suivantes dans l'exemple :

gcloud projects get-iam-policy PROJECT_ID --format=json >/tmp/policy.json
gcloud projects set-iam-policy PROJECT_ID /tmp/policy.json

API

Pour configurer les journaux d'audit pour l'accès aux données à l'aide de l'API Resource Manager, procédez comme suit :

  1. Consultez la stratégie IAM de votre projet en spécifiant les paramètres suivants dans la méthode d'API getIamPolicy :

    • resource : projects/PROJECT_ID
    • Corps de la requête : empty

    La méthode renvoie l'objet de la stratégie actuelle décrit ci-dessous. La stratégie de ce projet ne comporte pas encore de section auditConfigs :

    {
      "bindings": [
      {
        "members": [
          "user:colleague@example.com"
        ],
        "role": "roles/editor"
      },
      {
        "members": [
          "user:myself@example.com"
        ],
        "role": "roles/owner"
      }
    ],
    "etag": "BwUsv2gimRs=",
    "version": 1
    

    }

  2. Modifiez la stratégie actuelle :

    • Modifiez ou ajoutez la section auditConfigs.

      Pour désactiver vos journaux d'audit pour l'accès aux données, indiquez une valeur vide pour la section : auditConfigs:[].

    • Conservez la valeur de etag.

    Vous pouvez également supprimer toutes les autres informations du nouvel objet de stratégie, à condition de définir updateMask à l'étape suivante. La stratégie modifiée, qui active les journaux d'audit d'écriture de données dans Cloud SQL, est décrite ci-dessous :

    {
      "auditConfigs": [
        {
          "auditLogConfigs": [
            {
              "logType": "DATA_WRITE"
            }
          ],
          "service": "cloudsql.googleapis.com"
        }
      ],
      "etag": "BwVM-FDzeYM="
    }
    
  3. Rédigez la nouvelle stratégie à l'aide de la méthode d'API setIamPolicy, en spécifiant les paramètres suivants :

    • resource : projects/PROJECT_ID
    • Corps de la requête :
      • updateMask : "auditConfigs,etag"
      • policy : votre objet de stratégie modifié

Masque de mise à jour de la méthode setIamPolicy

Cette section explique l'importance du paramètre updateMask dans la méthode setIamPolicy et décrit la raison pour laquelle vous devez traiter la commande set-iam-policy de l'outil gcloud avec soin pour ne pas nuire accidentellement à votre projet ou à votre organisation.

La méthode setIamPolicy API method utilise un paramètre updateMask pour contrôler les champs de stratégie mis à jour. Par exemple, si le masque ne contient pas de section bindings, vous ne pouvez pas modifier accidentellement cette section de la stratégie. En revanche, si le masque contient une section bindings, celle-ci est systématiquement mise à jour. Si vous n'incluez pas de valeur à jour pour bindings, cette section est entièrement supprimée de la stratégie.

La commande gcloud projects set-iam-policy, qui appelle setIamPolicy, ne vous permet pas de spécifier le paramètre updateMask. À la place, la commande calcule une valeur pour updateMask de la façon suivante :

  • Le paramètre updateMask contient toujours les champs bindings et etag.
  • Si l'objet de stratégie fourni dans set-iam-policy contient d'autres champs de premier niveau, tels que auditConfigs, ces champs sont ajoutés à updateMask.

Compte tenu de ces règles, la commande set-iam-policy présente les comportements suivants :

  • Si vous omettez la section auditConfigs dans votre nouvelle stratégie, la valeur précédente de la section auditConfigs (le cas échéant) n'est pas modifiée, car cette section ne se trouve pas dans le masque de mise à jour. Cela n'a aucune incidence, mais cela peut porter à confusion.

  • Si vous omettez bindings dans votre nouvel objet de stratégie, la section bindings est supprimée de votre stratégie, car elle apparaît dans le masque de mise à jour. Une telle omission a de graves conséquences, car elle entraîne la révocation de l'accès au projet pour tous les utilisateurs.

  • Si vous omettez etag dans votre nouvel objet de stratégie, la vérification des modifications simultanées apportées à votre stratégie est désactivée. Cela peut entraîner l'écrasement accidentel des modifications effectuées par un autre utilisateur.