Utiliser boto

Cette page explique comment gsutil utilise un fichier de configuration boto et fournit un exemple de collaboration boto.

Utiliser boto avec Cloud Storage

  • Si gsutil a été installé dans le cadre du SDK Google Cloud :

    Il est recommandé d'installer gsutil dans le cadre du SDK Google Cloud. Ce faisant, le fichier de configuration boto/gsutil contient des valeurs qui contrôlent le comportement de gsutil, par exemple l'API à privilégier (avec la variable prefer_api). Vous pouvez changer ces variables en modifiant directement le fichier. Le fichier ne contient pas d'identifiants et ne contrôle pas l'ID de projet par défaut, car ces informations sont gérées par le SDK Cloud.

  • Si gsutil a été installé en tant qu'outil autonome :

    Si gsutil a été installé en tant qu'outil autonome, le fichier de configuration boto/gsutil contient des valeurs qui contrôlent le comportement de gsutil, par exemple l'API utilisée de préférence et l'ID de projet par défaut (avec les variables prefer_api et default_project_id, respectivement). Vous pouvez changer ces variables en modifiant directement le fichier. Le fichier contrôle également les identifiants et les paramètres OAuth2, que vous créez généralement à l'aide de la commande gsutil config.

L'emplacement par défaut du fichier de configuration boto se trouve dans le répertoire d'accueil de l'utilisateur, ~/.boto, pour Linux et macOS, et dans %HOMEDRIVE%%HOMEPATH%, pour Windows. La commande gsutil version -l permet d'obtenir l'emplacement du fichier de configuration.

Vous pouvez remplacer l'emplacement où le fichier de configuration est utilisé en définissant la variable d'environnement BOTO_CONFIG. Vous pouvez également définir la variable d'environnement BOTO_PATH afin de configurer le chemin d'accès des fichiers de configuration boto à charger. Cela peut être utile, par exemple, dans des scénarios de collaboration et de partage de données, comme dans l'exemple ci-dessous.

Pour obtenir la liste complète des contenus du fichier de configuration boto, consultez la section relative à gsutil config.

Exemple de collaboration avec boto

Dans cet exemple, une PME souhaite utiliser Cloud Storage comme système de stockage pour ses employés. En tant qu'administrateur informatique, vous créez un projet dans la console Google Cloud Platform, puis créez des buckets pour chaque employé. Pour faciliter l'utilisation de Cloud Storage par les employés, vous souhaitez créer et stocker des paramètres à l'échelle de l'entreprise, tels qu'une configuration du proxy et des seuils d'importation composite parallèle, dans un fichier central que les employés peuvent indiquer dans leur chemin de configuration BOTO. Cela évite à chaque employé de définir manuellement les parties partagées de la configuration et vous permet, en tant qu'administrateur, de modifier facilement ces configurations partagées si nécessaire.

Pour ce faire, procédez comme suit :

  1. Créez un fichier central de configuration boto lisible par tous les employés.

    Pour ce faire, vous pouvez utiliser gcloud init si gsutil a été installé dans le cadre du SDK Google Cloud.

    Le fichier de configuration boto peut par exemple contenir les données suivantes :

    [Boto]
    proxy = yourproxy.com
    proxy_port = 8080
    
    [GSUtil]
    parallel_composite_upload_threshold = 150M
    
  2. Demandez aux employés d'installer le SDK Google Cloud.

    Lors de l'installation, les employés doivent spécifier l'ID de projet utilisé par l'entreprise. Ils doivent également générer des identifiants d'authentification individuels, car vous ne pouvez pas partager ces derniers de manière centralisée.

  3. Demandez aux employés d'ajouter une variable d'environnement BOTO_PATH.

    La variable d'environnement BOTO_PATH répertorie le chemin d'accès du fichier central de configuration, suivi du fichier local de configuration de l'employé. Par exemple, si le fichier central de configuration se trouve dans le répertoire centralhub/, pour l'utilisateur jane, la variable d'environnement BOTO_PATH peut être :

    BOTO_PATH =/centralhub/boto.cfg:home/jane/.boto

Lorsque les employés exécutent gsutil, ils utilisent automatiquement la configuration spécifiée dans le fichier boto central. Si nécessaire, l'administrateur peut modifier les paramètres de proxy, le seuil d'importation composite parallèle et d'autres paramètres dans le fichier central de configuration, et faire en sorte que les modifications soient appliquées pour tous les employés à l'aide de ce fichier.

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Besoin d'aide ? Consultez notre page d'assistance.