Gérer les zones

Cette page explique comment créer des zones gérées Cloud DNS. Avant d'utiliser cette page, familiarisez-vous avec les concepts de Cloud DNS.

Avant de commencer

L'API Cloud DNS requiert la création d'un projet Cloud DNS et l'activation de l'API Cloud DNS.

Si vous créez une application qui utilise l'API REST, vous devez également créer un ID client OAuth 2.0.

  1. Si vous n'en possédez pas déjà un, vous devez créer un compte Google.
  2. Activez l'API Cloud DNS dans Cloud Console. Vous pouvez sélectionner un projet Compute Engine ou App Engine existant, ou en créer un.
  3. Si vous devez envoyer des requêtes à l'API REST, vous devez créer un ID OAuth 2.0 : Configurer OAuth 2.0.
  4. Notez les informations suivantes relatives au projet, car vous en aurez besoin lors des prochaines étapes :
    • L'ID client (xxxxxx.apps.googleusercontent.com).
    • L'ID du projet que vous souhaitez utiliser. L'ID se trouve en haut de la page Présentation dans Cloud Console. Vous pouvez également demander aux utilisateurs d'indiquer le nom du projet qu'ils souhaitent utiliser dans votre application.

Si vous n'avez pas encore utilisé l'outil de ligne de commande gcloud, vous devez exécuter la commande suivante pour spécifier le nom du projet et vous authentifier dans Cloud Console :

gcloud auth login

Si vous souhaitez exécuter une commande gcloud sur des ressources Google Cloud dans un autre projet, spécifiez l'option --project pour cette commande et les autres commandes glcoud sur cette page.

Créer des zones gérées

Chaque zone gérée que vous créez est associée à un projet Google Cloud. Dans les sections suivantes, nous allons voir comment créer le type de zone gérée compatible avec Cloud DNS.

Créer une zone publique

Pour créer une zone gérée, procédez comme suit :

Console

  1. Accédez à la page "Créer une zone DNS" dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Créer une zone DNS"

  2. Sélectionnez Public pour le Type de zone.

  3. Saisissez un Nom de zone. Exemple :my-new-zone

  4. Saisissez un suffixe de Nom DNS pour la zone à l'aide d'un nom de domaine vous appartenant. Tous les enregistrements de la zone partagent ce suffixe, par exemple : example.com.

  5. Sous DNSSEC, sélectionnez Off, On ou Transfer. Pour en savoir plus, consultez la page Gérer la configuration DNSSEC.

  6. Cliquez sur Créer. La page Détails de la zone s'affiche.

gcloud

Pour créer une zone gérée, utilisez la commande dns managed-zones create :

gcloud dns managed-zones create name \
    --description=description \
    --dns-name=dns-suffix \
    --labels=labels \
    --visibility=public

Remplacez les options de commande suivantes :

  • name : nom de votre zone
  • description : description de votre zone
  • dns-name : suffixe DNS de votre zone, tel que example.com
  • labels : liste facultative de paires clé/valeur telles que Dept:Marketing ou Project:project1 séparées par une virgule. Pour plus d'informations, consultez la documentation du SDK.

API

Pour créer une zone gérée avec l'API, envoyez une requête POST à l'aide de la méthode managedZones.create :

POST https://www.googleapis.com/dns/v1/projects/project-id/managedZones
{
  "name": "name",
  "description": "description",
  "dnsName": "dns-name",
  "visibility": "public"
}

Remplacez les options de commande suivantes :

  • project-id : ID du projet dans lequel la zone gérée est créée
  • name : nom de votre zone
  • description : description de votre zone
  • dns-name : suffixe DNS de votre zone, tel que example.com

Créer une zone privée

Pour créer une zone privée gérée avec des enregistrements DNS privés gérés par Cloud DNS, suivez ces instructions. Pour plus d'informations, consultez les Bonnes pratiques pour les zones privées Cloud DNS.

Console

  1. Accédez à la page "Créer une zone DNS" dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Créer une zone DNS"

  2. Sélectionnez Private pour le Type de zone.

  3. Saisissez un Nom de zone. Exemple :my-new-zone

  4. Saisissez un suffixe de Nom DNS pour la zone privée. Tous les enregistrements de la zone partagent ce suffixe, par exemple : example.private.

  5. Ajoutez éventuellement une Description.

  6. Sélectionnez les réseaux VPC pour lesquels la zone privée est visible. Seuls les réseaux VPC que vous sélectionnez sont autorisés à interroger des enregistrements dans la zone.

  7. Cliquez sur Créer.

gcloud

Pour créer une zone privée gérée, utilisez la commande dns managed-zones create :

gcloud dns managed-zones create name \
    --description=description \
    --dns-name=dns-suffix \
    --networks=vpc-network-list \
    --labels=labels \
    --visibility=private

Remplacez les options de commande suivantes :

  • name : nom de votre zone
  • description : description de votre zone
  • dns-name : suffixe DNS de votre zone, tel que example.private
  • vpc-network-list : liste de réseaux VPC autorisés à interroger la zone, séparés par une virgule. Ces réseaux doivent se trouver dans le même projet que la zone.
  • labels : liste facultative de paires clé/valeur telles que Dept:Marketing ou Project:project1 séparées par une virgule. Pour plus d'informations, consultez la documentation du SDK.

API

Pour créer une zone privée gérée avec l'API, envoyez une requête POST à l'aide de la méthode managedZones.create :

POST https://www.googleapis.com/dns/v1/projects/project-id/managedZones
{

"name": "name",
"description": "description",
"dnsName": "dns-name",
"visibility": "private"
"privateVisibilityConfig": {
    "kind": "dns#managedZonePrivateVisibilityConfig",
    "networks": [{
            "kind": "dns#managedZonePrivateVisibilityConfigNetwork",
            "networkUrl": vpc-network-1
        },
        {
            "kind": "dns#managedZonePrivateVisibilityConfigNetwork",
            "networkUrl": vpc-network-2
        },
        ....
    ]
}

Remplacez les options de commande suivantes :

  • project-id : ID du projet dans lequel la zone gérée est créée
  • name : nom de votre zone
  • description : description de votre zone
  • dns-name : suffixe DNS de votre zone, tel que example.private
  • vpc-network-1 et vpc-network-2 : URL des réseaux VPC du même projet, pouvant interroger les enregistrements dans cette zone. Vous pouvez ajouter plusieurs réseaux VPC, comme indiqué. Pour déterminer l'URL d'un réseau VPC, utilisez la commande gcloud suivante, en remplaçant vpc-network-name par le nom du réseau :
gcloud compute networks describe vpc-network-name \
    --format="get(selfLink)"

Créer une zone DNS dans l'annuaire des services

Vous pouvez créer une zone d'annuaire de service qui permet à vos services basés sur Google Cloud d'interroger votre espace de noms de l'annuaire des services via DNS.

Pour obtenir des instructions détaillées sur la création d'une zone DNS dans l'annuaire des services, consultez la section Configurer une zone DNS dans l'annuaire des services.

Pour savoir comment interroger votre annuaire des services à l'aide d'un DNS, consultez la page Interroger des données à l'aide d'un DNS.

Créer une zone privée de recherche inversée gérée

Une zone de recherche inversée gérée est une zone privée comportant un attribut spécial qui indique à Cloud DNS d'effectuer une recherche PTR sur les données DNS de Compute Engine. Dans Cloud DNS, vous devez configurer des zones de recherche inversées gérées afin de résoudre correctement les enregistrements PTR non-RFC 1918 pour vos VM.

Console

  1. Accédez à la page "Créer une zone DNS" dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Créer une zone DNS"

  2. Sélectionnez Private pour le Type de zone.

  3. Saisissez un Nom de zone. Exemple :my-new-zone

  4. Saisissez un suffixe de Nom DNS pour la zone. Le suffixe doit se terminer par in-addr.arpa pour être une zone inversée. Ce nom DNS doit correspondre au nom de recherche inversée des enregistrements PTR non-RFC 1918 que vous essayez de résoudre via Cloud DNS. Par exemple, si vous essayez de faire correspondre l'enregistrement PTR pour 20.20.1.2, vous devez créer une zone de recherche inversée avec le nom dns de 2.1.20.20.in-addr.arpa.

  5. Ajoutez éventuellement une Description.

  6. Sous Options, sélectionnez Managed reverse lookup zone.

  7. Sélectionnez les réseaux pour lesquels la zone privée sera visible.

  8. Cliquez sur Créer.

gcloud

Pour créer une zone privée de recherche inversée gérée, utilisez la commande dns managed-zones create :

gcloud dns managed-zones create name \
    --description=description \
    --dns-name=dns-suffix \
    --networks=vpc-network-list \
    --visibility=private \
    --managed-reverse-lookup=true

Remplacez les options de commande suivantes :

  • name : nom de votre zone
  • description : description de votre zone
  • dns-name : suffixe DNS de votre zone inversée. La zone doit se terminer par .in-addr.arpa. En règle générale, les zones inversées prennent la forme ${ip_block_in_reverse}.in-addr.arpa.
  • vpc-network-list : liste de réseaux VPC séparés par des virgules contenant les ressources Google Cloud auxquelles les enregistrements PTR correspondent.

Créer une zone de transfert

Pour créer une zone de transfert privée gérée, suivez ces instructions. Avant de commencer, assurez-vous de bien comprendre les différences entre le routage standard et privé, et la configuration réseau requise pour les cibles de transfert.

Pour plus d'informations, consultez les Bonnes pratiques pour les zones de transfert Cloud DNS.

Console

  1. Accédez à la page Créer une zone DNS dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Créer une zone DNS"

  2. Sélectionnez Private pour le Type de zone.

  3. Saisissez un Nom de zone. Exemple :my-new-zone

  4. Saisissez un suffixe de Nom DNS pour la zone privée. Tous les enregistrements de la zone partagent ce suffixe. Exemple :example.private

  5. Ajoutez éventuellement une Description.

  6. Sous Options, sélectionnez Transférer les requêtes vers un autre serveur.

  7. Sélectionnez les réseaux pour lesquels la zone privée sera visible.

  8. Cliquez sur Ajouter un élément pour ajouter les adresses IPv4 d'une cible de transfert. Vous pouvez ajouter plusieurs adresses IP.

  9. Pour forcer le routage privé vers la cible de transfert, cochez l'option Activer sous Transfert privé. Pour obtenir des informations générales importantes sur les méthodes de routage vers les cibles de transfert, consultez la section Cibles de transfert et méthodes de routage.

  10. Cliquez sur Créer.

gcloud

Pour créer une zone de transfert privée gérée, utilisez la commande dns managed-zones create :

gcloud dns managed-zones create name \
    --description=description \
    --dns-name=dns-suffix \
    --networks=vpc-network-list \
    --forwarding-targets=forwarding-targets-list \
    --private-forwarding-targets=private-forwarding-targets-list \
    --visibility=private

Remplacez les options de commande suivantes :

  • name : nom de votre zone
  • description : description de votre zone
  • dns-name : suffixe DNS de votre zone, tel que example.private
  • vpc-network-list : liste de réseaux VPC autorisés à interroger la zone, séparés par une virgule. Ces réseaux doivent se trouver dans le même projet que la zone.
  • forwarding-targets-list : liste d'adresses IP auxquelles les requêtes sont envoyées, séparées par une virgule. Les adresses IP RFC 1918 spécifiées avec cette option doivent être situées sur votre réseau VPC ou sur un réseau sur site connecté à Google Cloud via Cloud VPN ou Cloud Interconnect. Les adresses IP non-RFC 1918 spécifiées avec cette option doivent être accessibles via Internet. Pour obtenir des informations de référence importantes, consultez la section Cibles de transfert et méthodes de routage.
  • private-forwarding-targets-list : liste d'adresses IP auxquelles les requêtes sont envoyées, séparées par une virgule. Toute adresse IP spécifiée avec cette option doit être située dans votre réseau VPC ou dans un réseau sur site connecté à Google Cloud à l'aide de Cloud VPN ou Cloud Interconnect. Pour obtenir des informations de référence importantes, consultez la section Cibles de transfert et méthodes de routage.

API

Pour créer une zone de transfert privée gérée avec l'API, envoyez une requête POST à l'aide de la méthode managedZones.create :

POST https://www.googleapis.com/dns/v1/projects/project-id/managedZones
{

    "name": "name",
    "description": "description",
    "dnsName": "dns-name",
    "visibility": "private"
    "privateVisibilityConfig": {
        "kind": "dns#managedZonePrivateVisibilityConfig",
        "networks": [{
                "kind": "dns#managedZonePrivateVisibilityConfigNetwork",
                "networkUrl": vpc-network-1
            },
            {
                "kind": "dns#managedZonePrivateVisibilityConfigNetwork",
                "networkUrl": vpc-network-2
            },
            ....
        ]
    },
    "forwardingConfig": {
        "kind": "dns#managedZoneForwardingConfig",
        "targetNameServers": [{
                "kind": "dns#managedZoneForwardingConfigNameServerTarget",
                "ipv4Address": <
                    var>forwarding-target-1
            },
            {
                "kind": "dns#managedZoneForwardingConfigNameServerTarget",
                "ipv4Address": forwarding-target-2
            },
            ....
        ]
    },
}

Remplacez les options de commande suivantes :

  • project-id : ID du projet dans lequel la zone gérée est créée
  • name : nom de votre zone
  • description : description de votre zone
  • dns-name : suffixe DNS de votre zone, tel que example.private.
  • vpc-network-1 et vpc-network-2 : URL des réseaux VPC du même projet, pouvant interroger les enregistrements dans cette zone. Vous pouvez ajouter plusieurs réseaux VPC, comme indiqué. Pour déterminer l'URL d'un réseau VPC, décrivez le réseau avec la commande gcloud suivante, en remplaçant vpc-network-name par le nom du réseau :

    gcloud compute networks describe vpc-network-name \
       --format="get(selfLink)"
    
  • forwarding-target-1 et forwarding-target-2 : adresses IP des serveurs de noms des cibles de transfert. Vous pouvez ajouter plusieurs cibles de transfert, comme indiqué. Les adresses IP RFC 1918 spécifiées ici doivent être situées dans votre réseau VPC ou dans un réseau sur site connecté à Google Cloud via Cloud VPN ou Cloud Interconnect. Les adresses IP non-RFC 1918 spécifiées avec cette option doivent être accessibles via Internet. Pour obtenir des informations de référence importantes, consultez la section Cibles de transfert et méthodes de routage.

Créer une zone d'appairage

Créez une zone d'appairage privée gérée lorsque vous avez besoin qu'un réseau VPC appelé réseau consommateur interroge l'ordre de résolution des noms VPC d'un autre réseau VPC appelé réseau producteur. Pour obtenir des informations de référence importantes, consultez la section Appairage DNS.

Console

  1. Accédez à la page "Créer une zone DNS" dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Créer une zone DNS"

  2. Sélectionnez Private pour le Type de zone.

  3. Saisissez un Nom de zone. Exemple :my-new-zone

  4. Saisissez un suffixe de Nom DNS pour la zone privée. Tous les enregistrements de la zone partagent ce suffixe, par exemple : example.private.

  5. Ajoutez éventuellement une Description.

  6. Sélectionnez les réseaux pour lesquels la zone privée doit être visible.

  7. Sous Appairage DNS, cochez la case Activer l'appairage DNS.

  8. Sous Projet d'appairage, sélectionnez un projet d'appairage.

  9. Sous Réseau de pairs, sélectionnez un réseau de pairs.

  10. Cliquez sur Créer.

gcloud

  1. Dans le projet contenant le réseau VPC consommateur, identifiez ou créez un compte de service.

  2. Attribuez le rôle d'appairage DNS au compte de service (étape précédente) dans le projet contenant le réseau VPC producteur.

    gcloud projects add-iam-policy-binding producer-project-id \
       --member=service-account \
       --role=roles/dns.peer
    

    Remplacez les options de commande suivantes :

    • producer-project-id : ID du projet contenant le réseau VPC producteur
    • service-account : compte de service, dans le projet contenant le réseau VPC consommateur, créé ou identifié à la première étape
  3. Dans le projet contenant le réseau VPC consommateur, créez une zone d'appairage privée gérée à l'aide de la commande dns managed-zones create :

    gcloud dns managed-zones create name \
      --description=description \
      --dns-name=dns-suffix \
      --networks=consumer-vpc-network \
      --account=service-account \
      --target-network=producer-vpc-network \
      --target-project=producer-project-id \
      --visibility=private
    

    Remplacez les options de commande suivantes :

    • name : nom de votre zone
    • description : description de votre zone
    • dns-name : suffixe DNS de votre zone, tel que example.com
    • consumer-vpc-network : nom du réseau VPC du client
    • service-account : compte de service, dans le projet contenant le réseau VPC consommateur, identifié à la première étape. En cas d'omission, l'outil de ligne de commande gcloud utilise le membre IAM actuellement actif, comme indiqué par gcloud auth list.
    • producer-vpc-network : nom du réseau VPC producteur
    • producer-project-id : ID du projet contenant le réseau VPC producteur

Mettre à jour des zones gérées

Cloud DNS vous permet de modifier certains attributs de votre zone gérée publique ou privée.

Mettre à jour des zones publiques

Vous pouvez modifier la description ou la configuration DNSSEC d'une zone publique.

Console

  1. Accédez à la page Cloud DNS dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Cloud DNS"

  2. Cliquez sur la zone publique que vous souhaitez mettre à jour.

  3. Cliquez sur Modifier.

  4. Pour modifier les paramètres DNSSEC, sous DNSSEC, sélectionnez Off, On ou Transfer. Pour en savoir plus, consultez la page Gérer la configuration DNSSEC.

  5. Vous pouvez éventuellement mettre à jour la description.

  6. Cliquez sur Enregistrer.

gcloud

Pour mettre à jour une zone gérée, utilisez la commande dns managed-zones update :

gcloud dns managed-zones update name \
    --description=description \
    --dnssec-state=state

Remplacez les options de commande suivantes :

Mettre à jour des réseaux autorisés pour une zone privée

Pour modifier les réseaux VPC pour lesquels une zone privée est visible :

Console

  1. Accédez à la page Cloud DNS dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Cloud DNS"

  2. Cliquez sur la zone privée que vous souhaitez mettre à jour.

  3. Cliquez sur Modifier.

  4. Sélectionnez les réseaux VPC pour lesquels la zone privée est visible. Seuls les réseaux VPC sélectionnés sont autorisés à interroger des enregistrements dans la zone.

  5. Cliquez sur Enregistrer.

gcloud

Pour mettre à jour les réseaux VPC autorisés d'une zone privée gérée, utilisez la commande dns managed-zones update :

gcloud dns managed-zones update name \
    --description=description \
    --networks=vpc-network-list

Remplacez les options de commande suivantes :

  • name : nom de votre zone
  • description : description de votre zone
  • vpc-network-list : liste de réseaux VPC autorisés à interroger la zone, séparés par une virgule. Ces réseaux doivent se trouver dans le même projet que la zone.

Mettre à jour des libellés

Pour ajouter, modifier, supprimer tous les libellés ou supprimer les libellés sélectionnés d'une zone gérée, utilisez les commandes dns managed-zones update comme indiqué ci-dessous :

gcloud dns managed-zones update name \
    --update-labels=labels
gcloud dns managed-zones update name \
    --remove-labels=labels
gcloud dns managed-zones update name \
    --clear-labels

Remplacez les options de commande suivantes :

  • name : nom de votre zone
  • labels : liste facultative de paires clé/valeur telles que Dept:Marketing ou Project:project1 séparées par une virgule. Pour plus d'informations, consultez la documentation du SDK.

Répertorier et décrire les zones gérées

Répertorier les zones gérées

Pour répertorier toutes les zones dans un projet, saisissez ce qui suit :

Console

  1. Les zones gérées sont affichées sur la page de la zone Cloud DNS dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Cloud DNS"

gcloud

Pour répertorier toutes les zones gérées, utilisez la commande dns managed-zones list :

gcloud dns managed-zones list

Pour répertorier toutes les zones gérées, modifiez la commande comme suit :

gcloud dns managed-zones list \
   --filter="visibility=public"

Pour répertorier toutes les zones privées gérées, modifiez la commande comme suit :

gcloud dns managed-zones list \
   --filter="visibility=private"

Décrire une zone gérée

Pour afficher les attributs d'une zone gérée, procédez comme suit :

Console

  1. Accédez à la page de la zone Cloud DNS dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Cloud DNS"

  2. Cliquez sur la zone que vous souhaitez inspecter.

gcloud

Pour afficher les attributs d'une nouvelle zone gérée, utilisez la commande dns managed-zones describe :

gcloud dns managed-zones describe name

Remplacez les options de commande suivantes :

  • name : nom de votre zone

Supprimer une zone gérée

Console

  1. Accédez à la page Cloud DNS dans Cloud Console.

    Accéder à la page "Cloud DNS"

  2. Cliquez sur la zone gérée que vous souhaitez supprimer.

  3. Supprimez tous les enregistrements de la zone, à l'exception des enregistrements SOA et NS. Pour en savoir plus, consultez la section Ajouter ou supprimer un enregistrement.

  4. Cliquez sur Supprimer la zone.

gcloud

  1. Supprimez tous les enregistrements de la zone, à l'exception des enregistrements SOA et NS. Pour en savoir plus, consultez la section Ajouter ou supprimer un enregistrement. Vous pouvez rapidement vider une zone entière en important un fichier vide dans un jeu d'enregistrements. Pour en savoir plus, consultez la section Importer et exporter des jeux d'enregistrements. Exemple :

    touch empty-file
    gcloud dns record-sets import -z name \
       --delete-all-existing \
       empty-file
    rm empty-file
    

    Remplacez les options de commande suivantes :

    • name : nom de votre zone
  2. Pour supprimer une nouvelle zone privée gérée, utilisez la commande dns managed-zones delete :

    gcloud dns managed-zones delete name
    

    Remplacez les options de commande suivantes :

    • name : nom de votre zone

Configuration requise pour le réseau cible de transfert

Lorsque Cloud DNS envoie des requêtes à des cibles de transfert, il envoie des paquets avec les plages sources répertoriées dans le tableau suivant. Pour en savoir plus sur les différents types de cibles, consultez la page Cibles de transfert et méthodes de routage.

Transférer le type de cible Plages sources
  • Cibles de type 1
    (VM d'un réseau VPC autorisées à utiliser la zone de transfert)
  • Cibles de type 2
    (Sur site, connectées à un réseau VPC autorisé à utiliser la zone de transfert)
35.199.192.0/19
Cloud DNS utilise la plage source 35.199.192.0/19 pour tous les clients. Cette plage est seulement accessible à partir d'un réseau VPC Google Cloud ou d'un réseau sur site connecté à un réseau VPC.
  • Cibles de type 3
    (accessible via Internet)
Plages sources du DNS public de Google

Cibles de types 1 et 2

Cloud DNS requiert les éléments suivants pour accéder à une cible de type 1 ou de type 2. Ces exigences sont les mêmes, que la cible soit une adresse IP RFC 1918 et que vous utilisiez le routage standard ou que vous ayez explicitement choisi le routage privé :

  • Configuration de pare-feu pour 35.199.192.0/19 : pour les cibles de type 1, créez une règle de pare-feu autorisant le trafic entrant pour le port TCP et UDP, 53 applicable à vos cibles de transfert dans chaque réseau VPC autorisé. Pour les cibles de type 2, configurez un pare-feu réseau sur site et un équipement similaire afin d'autoriser le port TCP et UDP 53.
  • Routage vers la cible de transfert : pour les cibles de type 1, Cloud DNS utilise une route de sous-réseau pour accéder à la cible du réseau VPC autorisé à utiliser la zone de transfert. Pour les cibles de nom de type 2, Cloud DNS utilise des routes statiques ou dynamiques personnalisées, à l'exception des routes statiques taguées, pour accéder à la cible de transfert.
  • Routage des retours à 35.199.192.0/19 via le même réseau VPC : pour les cibles de type 1, Google Cloud ajoute automatiquement une route de retour spéciale pour la destination 35.199.192.0/19. Pour les cibles de type 2, votre réseau sur site doit disposer d'une route pour la destination 35.199.192.0/19, dont le saut suivant se trouve dans le réseau VPC et la région d'où provient la requête, via un tunnel Cloud VPN ou un rattachement Cloud Interconnect (VLAN). Pour savoir comment satisfaire à cette exigence, consultez la section Stratégies de routage pour les cibles de type 2.

  • Réponse directe à partir de la cible : Cloud DNS requiert que la cible de transfert qui reçoit les paquets soit celle qui envoie des réponses à 35.199.192.0/19. Si votre cible de transfert envoie la requête à un autre serveur de noms et si cet autre serveur de noms répond à 35.199.192.0/19, Cloud DNS ignore la réponse groupée. Pour des raisons de sécurité, Google Cloud s'attend à ce que l'adresse source de la réponse DNS de chaque serveur de noms cible corresponde à l'adresse IP de la cible de transfert.

Stratégies de routage des retours pour les cibles de type 2

Cloud DNS ne peut pas envoyer de réponses à partir de cibles de transfert de type 2 sur Internet, via un autre réseau VPC ou à une autre région (même si elles se trouvent sur le même réseau VPC). Les réponses doivent renvoyer à la même région et au même réseau VPC, bien qu'elles puissent utiliser n'importe quel tunnel Cloud VPN ou rattachement Cloud Interconnect (VLAN) dans la même région et le même réseau.

  • Pour les tunnels Cloud VPN qui utilisent le routage statique, créez manuellement sur votre réseau sur site une route dont la destination est 35.199.192.0/19 et dont le saut suivant est le tunnel Cloud VPN. Pour les tunnels Cloud VPN utilisant le routage basé sur des règles, configurez le sélecteur de trafic local de Cloud VPN et le sélecteur de trafic distant de la passerelle VPN sur site de façon à inclure la plage d'adresses 35.199.192.0/19.
  • Pour les tunnels Cloud VPN utilisant le routage dynamique ou pour Cloud Interconnect, configurez une annonce de routage personnalisée pour 35.199.192.0/19 sur la session BGP du routeur cloud qui gère le tunnel ou le rattachement d'interconnexion (VLAN).

Cibles de type 3

Lorsque Cloud DNS accède à une adresse IP non-RFC 1918 à l'aide du routage standard, il s'attend à ce que la cible de transfert soit accessible publiquement.

Étapes suivantes