Présentation de l'outil de ligne de commande gcloud

Cette page contient une présentation de l'outil de ligne de commande gcloud, ainsi que de ses modèles de commandes courants et de ses particularités.

Qu'est-ce que l'outil de ligne de commande gcloud ?

L'interface de ligne de commande gcloud est un outil qui fournit l'interface CLI principale à Google Cloud Platform. Cet outil permet d'effectuer de nombreuses tâches courantes sur la plate-forme, à partir de la ligne de commande ou dans des scripts et autres mécanismes d'automatisation.

Par exemple, vous pouvez utiliser la CLI gcloud pour créer et gérer les éléments suivants :

  • Instances de machines virtuelles et autres ressources Google Compute Engine
  • Instances Google Cloud SQL
  • Clusters Google Kubernetes Engine
  • Clusters et tâches Google Cloud Dataproc
  • Ensembles d'enregistrements et zones gérées Google Cloud DNS
  • Déploiements Google Cloud Deployment Manager

Vous pouvez également utiliser la CLI gcloud pour déployer des applications App Engine et effectuer d'autres tâches. Consultez la documentation de référence de la CLI gcloud pour en savoir plus sur les fonctions de cet outil.

La CLI gcloud et le SDK gcloud

La CLI gcloud fait partie du SDK Google Cloud. Vous devez télécharger et installer le SDK sur votre système et l'initialiser avant de pouvoir utiliser l'outil de ligne de commande gcloud.

Par défaut, le SDK n'installe que les commandes de CLI gcloud dans les versions de niveau Disponibilité générale et Aperçu. Des fonctionnalités supplémentaires sont disponibles dans les composants du SDK nommés alpha et beta. Ces composants vous permettent d’utiliser la CLI gcloud pour travailler avec Google Cloud Bigtable, Google Cloud Dataflow et d’autres éléments de Cloud Platform à des niveaux de version moins stables que la Disponibilité générale.

Les versions de la CLI gcloud possèdent le même numéro de version que le SDK. La version actuelle du SDK est 245.0.0. Vous pouvez télécharger et installer les versions précédentes du SDK à partir de l’archive des téléchargements.

Télécharger l'outil de ligne de commande gcloud

Vous pouvez télécharger la dernière version du SDK Cloud, qui comprend l'outil de ligne de commande gcloud, depuis la page de téléchargement.

Niveaux de version

Les commandes de la CLI gcloud comportent les niveaux de version suivants :

Niveau de version Libellé Description
Disponibilité générale Aucun Les commandes sont considérées comme totalement stables et disponibles pour une utilisation en production. Des avertissements préalables seront émis pour les commandes entraînant des problèmes de fonctionnement et ajoutés aux notes de version.
Bêta beta Les commandes sont complètes sur le plan fonctionnel, mais il reste peut-être des problèmes en suspens. Des modifications importantes peuvent être apportées à ces commandes sans préavis.
Alpha alpha Les commandes sont à un stade précoce et peuvent changer sans préavis.
Aperçu preview Les commandes peuvent être instables et changer sans préavis.

Les composants alpha et beta ne sont pas installés par défaut avec le SDK. Vous devez les installer séparément à l'aide de la commande gcloud components install. Si vous essayez d'exécuter une commande alpha ou bêta et que le composant correspondant n'est pas installé, l'outil de ligne de commande gcloud vous invite à l'installer.

Groupes de commandes

À chaque niveau de version, les commandes de la CLI gcloud sont organisées selon une hiérarchie imbriquée de groupes de commandes, représentant chacun un produit ou une fonctionnalité de Cloud Platform ou de ses sous-groupes fonctionnels.

Exemple :

Groupe de commandes Description
gcloud compute Commandes associées à Compute Engine en disponibilité générale
gcloud compute instances Commandes associées aux instances Compute Engine en disponibilité générale
gcloud beta compute Commandes associées à Compute Engine en version bêta
gcloud alpha app Commandes associées à la gestion des déploiements App Engine en version alpha

Exécuter des commandes de CLI gcloud

Vous pouvez exécuter les commandes de CLI gcloud à partir de la ligne de commande de la même manière que vous utiliseriez d'autres outils de ligne de commande. Vous pouvez également exécuter les commandes de CLI gcloud à partir de scripts et d'autres mécanismes d'automatisation, par exemple, avec Jenkins pour automatiser des tâches Cloud Platform.

Propriétés

Les propriétés de CLI gcloud sont des paramètres qui régissent le comportement de la CLI gcloud et des autres outils du SDK Cloud. Certaines de ces propriétés peuvent être définies à l'aide d'indicateurs globaux ou de commande. Dans ce cas, la valeur définie par l'indicateur est prioritaire.

Vous trouverez une liste des propriétés disponibles ici.

Configurations

Une configuration est un ensemble nommé de propriétés de CLI gcloud. Elle fonctionne globalement comme un profil.

À vos débuts sur le SDK Cloud, vous utilisez une configuration unique nommée default et vous pouvez définir des propriétés en exécutant gcloud init ou gcloud config set. Cette configuration par défaut unique convient à la plupart des cas d'utilisation.

Si vous souhaitez travailler sur plusieurs projets ou comptes d'autorisation, vous pouvez établir plusieurs configurations avec gcloud config configurations create et basculer de l'une à l'autre au besoin.

Pour une description détaillée de ces concepts, examinez de façon plus approfondie les configurations et leur gestion.

Indicateurs globaux

La CLI gcloud fournit un ensemble d'indicateurs à l'échelle de la CLI gcloud qui régissent le comportement des commandes appel par appel. Les indicateurs remplacent les valeurs définies dans les propriétés du SDK.

Indicateurs et arguments positionnels

Bien que les indicateurs et les arguments positionnels affectent le résultat d'une commande de la CLI gcloud, il existe une différence subtile dans leurs cas d'utilisation. Un argument positionnel permet de définir une entité sur laquelle une commande agit, tandis qu'un indicateur est requis pour définir une variation dans le comportement d'une commande.

Utilisation de stdout et stderr

Le résultat des commandes de CLI gcloud ayant abouti est écrit dans stdout. Tous les autres types de réponses (invites, avertissements et erreurs) sont écrits dans stderr. Notez que tout ce qui est écrit dans stderr n’est pas stable et ne doit pas faire l’objet de scripts.

Pour obtenir une liste définitive des directives de gestion des résultats, consultez cette section.

Invites

Pour vous protéger contre les actions de destruction inattendues, la CLI gcloud vous demande de confirmer vos intentions avant d'exécuter des commandes telles que gcloud projects delete.

Vous pouvez également vous attendre à des invites si vous créez une instance de machine virtuelle Google Compute Engine, par exemple "test-instance", à l'aide de la commande gcloud compute instances create test-instance. Vous serez invité à choisir la zone dans laquelle créer l'instance.

Pour désactiver les invites, utilisez l'indicateur --quiet.

Remarque : Le libellé des invites peut changer et ne doit pas faire l'objet de scripts.

Supprimer les invites, écrire sur le terminal et journaliser

L'indicateur --quiet (ou sa forme abrégée -q) de la CLI gcloud désactive toutes les invites interactives lors de l'exécution de commandes de CLI gcloud et s'avère particulièrement pratique pour rédiger des scripts. Si une entrée est nécessaire, les valeurs par défaut sont utilisées. S'il n'en existe pas, une erreur est générée.

Pour supprimer l’affichage du résultat de la commande sur la sortie standard et l’erreur standard dans le terminal, utilisez l’indicateur --no-user-output-enabled.

Pour plutôt ajuster la verbosité des journaux, appliquez l'indicateur --verbosity et définissez le niveau approprié.

Déterminer la structure du résultat

Par défaut, lorsqu'une commande de CLI gcloud renvoie une liste de ressources, celles-ci sont mises en forme et affichées sur la sortie standard. Pour produire des résultats plus significatifs, les indicateurs de format, de filtre et de projection permettent des ajustements.

Si vous ne souhaitez définir que le format du résultat, utilisez l'indicateur --format pour produire une version tabulée ou aplatie du résultat (pour l'affichage interactif) ou une version exploitable par un ordinateur (json, csv, yaml, value).

Pour mettre en forme une liste de clés qui sélectionnent les valeurs de données de ressources, utilisez projections. Pour affiner le résultat en fonction d'un critère que vous souhaitez définir, utilisez filter.

Si vous souhaitez suivre un tutoriel interactif rapide afin de vous familiariser avec les fonctionnalités de filtre et de mise en forme, suivez le lien ci-dessous.

Ouvrir dans Cloud Shell

Étape suivante

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Documentation du SDK Cloud