Démarrage rapide pour Windows

Cette page explique comment installer le SDK Google Cloud, l'initialiser et exécuter les principales commandes gcloud depuis la ligne de commande.

Avant de commencer

  1. Créez un projet Google Cloud, si vous n'en avez pas encore.
  2. Téléchargez le programme d'installation du SDK Google Cloud.

  3. Lancez le programme d'installation, puis suivez les instructions.

  4. Une fois l'installation terminée, le programme d'installation présente plusieurs options :

    Invites du programme d'installation Windows

    Vérifiez que les options suivantes sont bien sélectionnées :

    • Start Google Cloud SDK Shell (Démarrer l'interface système du SDK Google Cloud)
    • Run 'gcloud init' (Exécuter 'gcloud init')

    Le programme d'installation affiche alors une fenêtre de terminal, puis exécute la commande gcloud init.

Conseils de dépannage

  • Si le SDK Cloud ne parvient pas à s'exécuter après l'installation de la version 274.0.0, reportez-vous à cette page de suivi de bug pour découvrir les dernières solutions.
  • Si l'installation échoue parce que la commande find n'est pas reconnue, assurez-vous que votre variable d'environnement PATH est définie de façon à inclure le dossier contenant find. Il s'agit généralement de C:\WINDOWS\system32;.
  • Si vous venez de désinstaller le SDK Cloud, vous devez redémarrer votre système avant de l'installer à nouveau.

Initialiser le SDK

Utilisez la commande gcloud init pour effectuer plusieurs tâches de configuration courantes du SDK. Il s'agit par exemple d'autoriser les outils du SDK à accéder à Google Cloud à l'aide des identifiants de votre compte utilisateur et de définir la configuration du SDK par défaut.

Pour initialiser le SDK, procédez comme suit :

  1. Saisissez la commande suivante dans une invite :

    gcloud init
    

  2. Acceptez l'option de connexion avec votre compte utilisateur Google :

    To continue, you must log in. Would you like to log in (Y/n)? Y
    
  3. Dans votre navigateur, connectez-vous à votre compte utilisateur Google lorsque vous y êtes invité, puis cliquez sur Autoriser pour autoriser l'accès aux ressources de Google Cloud.

  4. Dans l'invite de commande, sélectionnez un projet Google Cloud dans la liste de ceux pour lesquels vous disposez du rôle Propriétaire, Éditeur ou Lecteur :

    Pick cloud project to use:
     [1] [my-project-1]
     [2] [my-project-2]
     ...
     Please enter your numeric choice:
    

    Si vous n'avez qu'un seul projet, gcloud init le sélectionne pour vous.

    Si vous avez accès à plus de 200 projets, vous serez invité à saisir un ID de projet, à créer un projet ou à répertorier des projets.

    This account has a lot of projects! Listing them all can take a while.
     [1] Enter a project ID
     [2] Create a new project
     [3] List projects
    Please enter your numeric choice:
    
  5. Si l'API Google Compute Engine est activée, gcloud init vous permet de définir une zone Compute Engine par défaut :

    Which compute zone would you like to use as project default?
     [1] [asia-east1-a]
     [2] [asia-east1-b]
     ...
     [14] Do not use default zone
     Please enter your numeric choice:
    

    gcloud init confirme que vous avez terminé les étapes de configuration :

    gcloud has now been configured!
    You can use [gcloud config] to change more gcloud settings.
    
    Your active configuration is: [default]
    
  6. (Facultatif) Si vous souhaitez bénéficier d'une expérience de lecture d'écran plus fluide, l'outil de ligne de commande gcloud possède une propriété accessibility/screen_reader.

    Pour activer cette propriété, exécutez la commande suivante :

    gcloud config set accessibility/screen_reader true
    

    Pour plus d'informations sur les fonctionnalités d'accessibilité disponibles avec l'outil de ligne de commande gcloud, consultez le guide Activer les fonctionnalités d'accessibilité.

Exécuter des commandes gcloud clés

Exécutez les commandes gcloud ci-dessous pour afficher des informations relatives à votre installation du SDK :

  1. Pour répertorier les comptes dont les identifiants sont stockés sur le système local :

    gcloud auth list
    

    gcloud affiche la liste des comptes identifiés :

           Credentialed Accounts
    ACTIVE             ACCOUNT
    *                  example-user-1@gmail.com
                       example-user-2@gmail.com
    
  2. Pour répertorier les propriétés de la configuration active du SDK :

    gcloud config list
    

    gcloud affiche la liste des propriétés :

    [core]
    account = example-user-1@gmail.com
    disable_usage_reporting = False
    project = example-project
    
  3. Pour afficher les informations relatives à votre installation du SDK Cloud et à la configuration active :

    gcloud info
    

    gcloud affiche un résumé des informations concernant votre installation du SDK Cloud. Ce résumé comprend des informations relatives à votre système, aux composants du SDK installés, au compte utilisateur actif et au projet en cours, ainsi qu'aux propriétés de la configuration active du SDK.

  4. Pour afficher les informations concernant les commandes gcloud et d'autres sujets depuis la ligne de commande :

    gcloud help
    

    Par exemple, pour afficher l'aide de gcloud compute instances create :

    gcloud help compute instances create
    

    gcloud affiche une rubrique d'aide contenant une description de la commande, une liste d'options et d'arguments de commande, ainsi que des exemples d'utilisation.

Étape suivante

  • Consultez le guide de l'outil gcloud pour une présentation de l'outil de ligne de commande gcloud, avec une introduction rapide aux concepts clés et conventions de commande, ainsi que des conseils utiles.
  • Consultez le guide de référence gcloud pour obtenir des informations détaillées sur chaque commande gcloud. Vous y trouverez des descriptions, des options et des exemples qui vous permettront d'effectuer diverses tâches sur Google Cloud.
  • Reportez-vous à l'aide-mémoire de l'outil de ligne de commande gcloud pour obtenir la liste des commandes et concepts clés couramment utilisés.
  • Installez des composants supplémentaires, tels que les émulateurs App Engine ou kubectl à l'aide du gestionnaire de composants du SDK Cloud.