Quotas et limites

Vous trouverez sur cette page des informations sur les quotas et les limites de Cloud SQL. Les quotas sont appliqués par projet, tandis que les limites sont définies pour l'instance ou le projet.

Vérifier les quotas

Pour vérifier les quotas actuels associés aux ressources de votre projet, accédez à la page Quotas de Google Cloud Console.

Augmenter les quotas

À mesure que votre utilisation de Google Cloud s'accroît, les quotas peuvent augmenter en conséquence. Si vous prévoyez une augmentation importante de l'utilisation, vous devez envoyer une demande quelques jours avant afin de toujours disposer du quota approprié.

  1. Sur la page Quotas, sélectionnez API Cloud SQL Admin dans la liste déroulante Services.

    Si la mention API Cloud SQL Admin ne se trouve pas dans la liste, cela signifie que l'API n'a pas été activée.

  2. Sélectionnez les quotas que vous souhaitez modifier.

  3. Cliquez sur Modifier les quotas.

  4. Indiquez votre nom, votre adresse e-mail et votre numéro de téléphone, puis cliquez sur Suivant.

  5. Remplissez votre demande de quota, puis cliquez sur Envoyer la requête.

Vous recevrez une réponse de l'équipe Cloud SQL dans un délai de 48 heures.

Renouvellement des quotas de ressources

Les quotas quotidiens sont réinitialisés à minuit (heure du Pacifique).

Quotas et disponibilité des ressources

Les quotas de ressources représentent le nombre maximal de ressources que vous pouvez créer pour un type de ressources donné, sous réserve de disponibilité. Ils ne garantissent pas leur disponibilité perpétuelle. Si une ressource n'est pas disponible physiquement pour votre région, vous ne pouvez pas créer de ressources de ce type, même si vous disposez du quota suffisant dans votre projet.

Limites

Certaines ressources Cloud SQL non renouvelées régulièrement sont soumises à des restrictions. Elles ne figurent pas sur la page "Quotas" de Google Cloud Console. Certaines limites peuvent être augmentées, d'autres non.

Limites configurables

Instances par projet

Par défaut, vous pouvez avoir jusqu'à 40 instances par projet. S'il vous en faut plus, déposez une demande auprès du centre d'assistance.

Nombre maximal de connexions simultanées

MySQL

Vous pouvez utiliser l'option max_connections pour configurer les limites de connexion. L'équipe Cloud SQL recommande d'utiliser les limites de connexion par défaut pour garantir la stabilité de l'instance. Pour connaître les limites de connexion de votre instance, connectez-vous à votre base de données et exécutez cette commande : SHOW VARIABLES LIKE "max_connections";

Limites de connexion par défaut Cloud SQL pour MySQL

Type de machine Connexions simultanées par défaut
db-f1-micro 250
db-g1-small 1 000
Tous les autres types de machines 4 000

PostgreSQL

Vous pouvez utiliser l'option max_connections pour configurer les limites de connexion. L'équipe Cloud SQL recommande d'utiliser les limites de connexion par défaut pour garantir la stabilité de l'instance.

Lorsque vous créez une instance Cloud SQL pour PostgreSQL, les paramètres de configuration du type de machine ajustent automatiquement la gamme de tailles de mémoire disponible, en fonction de nombre de cœurs sélectionnés. Les limites de connexion par défaut initiales de l'instance sont également définies.

Pour connaître les limites de connexion de votre instance, connectez-vous à votre base de données et exécutez cette commande : SELECT * FROM pg_settings WHERE name = 'max_connections';

La valeur sur les instances dupliquées doit être supérieure ou égale à la valeur de l'instance principale. Les modifications sur l'instance principale se propagent sur les instances dupliquées dont la valeur est inférieure à la nouvelle valeur de l'instance principale ou dont la valeur par défaut n'a pas été modifiée.

Limites de connexion d'une instance Cloud SQL pour PostgreSQL

Taille de mémoire, en Gio Valeurs par défaut pour le nombre maximal de connexions simultanées1
0,6 (db-f1-micro) 25
1,7 (db-g1-small) 50
Entre 3,75 et 6 100
Entre 6 et 7,5 200
Entre 7,5 et 15 400
Entre 15 et 30 500
Entre 30 et 60 600
Entre 60 et 120 800
120 et plus 1 000

Dans Cloud SQL pour PostgreSQL, jusqu'à six de ces connexions sont réservées à des opérations internes.

SQL Server

Le nombre réel de connexions utilisateur autorisées dépend de la version de SQL Server que vous utilisez, ainsi que des limites de vos applications et de votre matériel. SQL Server autorise un maximum de 32 767 connexions utilisateur.

Pour plus d'informations sur la configuration des connexions utilisateur dans SQL Server, reportez-vous à la documentation de référence.

Limites fixes

Limites de stockage de Cloud SQL

Instances MySQL Instances PostgreSQL et SQL Server
Jusqu'à 30 720 Go, en fonction du type de machine. Jusqu'à 30 720 Go, en fonction du type de processeurs virtuels de l'instance (dédiés ou partagés). Consultez les paramètres d'instance pour PostgreSQL ou SQL Server.

Limites d'App Engine

Chaque instance App Engine exécutée dans un environnement standard ne peut pas avoir plus de 100 connexions simultanées à une instance. Pour les applications en PHP 5.5, la limite est de 60 connexions simultanées.

Les applications App Engine sont soumises à des délais de requêtes selon l'utilisation et l'environnement. Pour en savoir plus, découvrez comment les instances sont gérées dans les environnements standard et flexible d'App Engine.

Les applications App Engine sont également soumises à d'autres quotas et limites App Engine, comme indiqué sur la page Quotas d'App Engine.