Limiter l'utilisation des API

En fonction de l'API, vous pouvez explicitement limiter les requêtes en limitant le nombre de requêtes par jour, le nombre de requêtes par minute ou le nombre requêtes par minute et par utilisateur.

Vous voudrez peut-être limiter l'utilisation facturable en définissant des limites. Par exemple, pour éviter de vous faire facturer une utilisation au-delà des limites d'utilisation gratuite, vous pouvez définir un nombre maximal de requêtes par jour.

Modifier les limites du nombre de requêtes

Vous pouvez définir des limites pour toutes les requêtes adressées à n'importe quelle API facturable. La plupart des API définissent des limites par défaut, mais vous pouvez modifier ces limites jusqu'à un maximum spécifié par Google. Certaines API définissent une limite basse jusqu'à ce que vous activiez la facturation sur votre projet.

Pour afficher ou modifier les limites de votre API, procédez comme suit :

  1. Dans Cloud Console, accédez à la page Tableau de bord des API et services.

    Accéder au tableau de bord des API et services

  2. Dans la liste des projets, sélectionnez un projet ou créez-en un.
  3. Cliquez sur le nom de l'API qui vous intéresse.
  4. Cliquez sur Quotas. Si l'élément de menu Quotas n'est pas présent dans le menu de navigation de gauche, cela signifie que l'API que vous avez sélectionnée n'a pas de quotas définis.
  5. Développez le service dont vous souhaitez modifier le quota, puis cliquez sur l'icône de modification du quota que vous souhaitez modifier.
  6. Saisissez la limite de quota souhaitée, jusqu'à la limite spécifiée par Google, puis cliquez sur Enregistrer.

Certaines API vous permettent de demander une limite plus élevée en soumettant un formulaire. Certaines API vous permettent de spécifier un quota plus élevé uniquement si la facturation est activée sur le projet.

Les sections de quota du forfait Premium concernent le forfait Premium Google Maps, qui n'est plus proposé. Si vous n'avez pas souscrit le forfait Premium Google Maps, ne modifiez pas ces sections.

Limiter les requêtes par utilisateur

Pour empêcher des utilisateurs individuels d'utiliser votre quota d'API, certaines API incluent une limite par défaut, par utilisateur et par minute. Si une limite par défaut de ce type est présente, vous pouvez modifier cette valeur comme décrit dans la section précédente pour limiter le quota disponible pour chaque utilisateur.

Les utilisateurs individuels sont identifiés par une chaîne unique. Si vous créez une application côté serveur (où le code d'appel est hébergé sur un serveur que vous possédez) qui effectue des requêtes pour le compte d'utilisateurs, vos requêtes doivent inclure le paramètre quotaUser.

Pour identifier un utilisateur, utilisez le paramètre quotaUser=userID. Cette valeur est réservée à l'application de quotas à court terme. Vous n'avez donc pas besoin d'utiliser un véritable ID utilisateur. Vous pouvez choisir n'importe quelle chaîne arbitraire de moins de quarante caractères qui identifie de manière unique un utilisateur.

Le paramètre quotaUser est uniquement utilisé pour limiter les requêtes par utilisateur et par minute. Si vous n'envoyez pas le paramètre quotaUser, tous les appels sont attribués à vos serveurs, auquel cas ils ne peuvent pas être limités par l'utilisateur.

Afficher et modifier tous les quotas pour les API dans un projet

Vous pouvez consulter, modifier et demander des limites de quota plus élevées pour toutes les API facturables d'un projet donné en affichant la page Quotas de la section IAM et admin de Cloud Console.

Pour afficher et modifier les quotas de toutes les API facturables de votre projet, procédez comme suit :

  1. Dans Cloud Console, accédez à la page Quotas.

    Accéder à la section "Quotas"

  2. Dans la liste des projets, sélectionnez un projet ou créez-en un. La page Quotas du projet sélectionné s'affiche. Elle répertorie une ligne pour chaque type de quota disponible dans chaque service.
  3. Utilisez le Filtre pour filtrer la liste des quotas par service, nom de la limite, état du quota, ID du service et/ouMétrique.
  4. Cochez la case à côté du ou des quotas que vous souhaitez modifier. La facturation doit être activée sur le projet pour que vous puissiez cocher les cases.
  5. Cliquez sur Modifier les quotas.
  6. Dans le volet Modifications des quotas qui s'affiche, développez la vue des services, modifiez les quotas de ce service si nécessaire, puis cliquez sur OK.
  7. Répétez l'opération pour modifier les quotas dans chacun des services sélectionnés.
    • Les limites de quota actuelles sont préremplies dans les zones de saisie.
    • Un service avec une icône d'alerte () lors de l'envoi contient des erreurs d'entrée.
    • Vous pouvez ajouter davantage de quotas à modifier en les sélectionnant comme décrit précédemment.
    • Vous pouvez supprimer un service du volet Modifications de quota en passant la souris sur la vue du service non développée, puis en cliquant sur l'icône de suppression ().
  8. Lorsque vous avez terminé de modifier les quotas, cliquez sur SUIVANT.
  9. Si votre demande de modification de quota nécessite un examen, le formulaire Coordonnées s'affiche. Remplissez le formulaire avec vos coordonnées.
  10. Cliquez sur Envoyer la requête.

Test

  1. Sur la page Présentation de example-db, cliquez sur Créer une table au début de la liste des tables.

    Cloud Console affiche la page Écrire des instructions LDD.

  2. Saisissez :

    google_sql_name

    CREATE TABLE Singers (
      SingerId   INT64 NOT NULL,
      FirstName  STRING(1024),
      LastName   STRING(1024),
      SingerInfo BYTES(MAX),
      BirthDate  DATE,
    ) PRIMARY KEY(SingerId);
    

    postgresql_name

    CREATE TABLE Singers ( SingerId BIGINT PRIMARY KEY, FirstName VARCHAR(100), LastName VARCHAR(100), SingerInfo BYTEA, BirthDate TIMESTAMPTZ );

  3. Cliquez sur Envoyer.