Cette page a été traduite par l'API Cloud Translation.
Switch to English

Créer et mettre à jour un workflow

Cette page explique comment créer un workflow et mettre à jour un workflow existant dans Google Cloud Console ou à l'aide de l'outil de ligne de commande gcloud.

Avant de commencer

  1. Connectez-vous à votre compte Google Cloud. Si vous débutez sur Google Cloud, créez un compte pour évaluer les performances de nos produits en conditions réelles. Les nouveaux clients bénéficient également de 300 $ de crédits gratuits pour exécuter, tester et déployer des charges de travail.
  2. Dans Google Cloud Console, sur la page de sélection du projet, sélectionnez ou créez un projet Google Cloud.

    Accéder au sélecteur de projet

  3. Assurez-vous que la facturation est activée pour votre projet Cloud. Découvrez comment vérifier que la facturation est activée pour votre projet.

  4. Activez l'API Workflows.

    Activer l'API Workflows
  5. Si vous n'avez pas encore de compte de service, créez-le, puis accordez-lui les rôles nécessaires pour gérer les workflows et créer des journaux.

    Console

    1. Dans Cloud Console, accédez à la page Comptes de service.

      Accéder à la page Créer un compte de service
    2. Sélectionnez Créer un compte de service.
    3. Dans le champ Nom du compte de service, saisissez un nom.
    4. Cliquez sur Create (Créer).
    5. Dans la liste Rôle, sélectionnez Logging > Rédacteur de journaux.

      Remarque: Le champ Rôle autorise votre compte de service à accéder aux ressources. Pour créer, mettre à jour et exécuter des workflows, attribuez le rôle roles/workflows.editor. Pour envoyer des journaux à Cloud Logging, attribuez le rôle roles/logging.logWriter. Si vous développez une application de production, accordez toujours les rôles les moins permissif possible. Pour plus d'informations, consultez la page Attribuer des rôles aux comptes de service. Pour obtenir la liste des rôles de workflows, consultez la documentation de référence sur le contrôle des accès.
    6. Cliquez sur Continuer.
    7. Cliquez sur OK.

    gcloud

    1. Créez le compte de service. Remplacez [NAME] par le nom du compte de service.

      gcloud iam service-accounts create [NAME]
    2. Accordez des autorisations au compte de service en attribuant un rôle.

      gcloud projects add-iam-policy-binding [PROJECT_ID] --member "serviceAccount:[NAME]@[PROJECT_ID].iam.gserviceaccount.com" --role "roles/logging.logWriter"

      Remplacez le code suivant :
      • [PROJECT_ID]: ID de votre projet.
      • [NAME]: nom du compte de service que vous venez de créer.
      Remarque: Le champ Rôle autorise votre compte de service à accéder aux ressources. Pour envoyer des journaux à Cloud Logging, attribuez le rôle roles/logging.logWriter. Si vous développez une application de production, accordez toujours les rôles les moins permissif possible. Pour plus d'informations, consultez la page Attribuer des rôles aux comptes de service. Pour obtenir la liste des rôles de workflows, consultez la documentation de référence sur le contrôle des accès.

Créer un workflow

Pour créer un workflow, nous le déployons pour l'exécuter. L'étape de déploiement vérifie également que le fichier source peut être exécuté. Elle échoue si le fichier source ne contient pas de définition de workflow valide.

Console

  1. Pour créer un workflow, ouvrez la page "Flux de travail" dans Google Cloud Console:
    Accéder à la page "Workflows"

  2. Sélectionnez Créer.

  3. Saisissez un nom pour le nouveau workflow, par exemple myFirstWorkflow. Le nom peut contenir des lettres, des chiffres, des traits de soulignement et des tirets. Il doit commencer par une lettre et se terminer par un chiffre ou une lettre.

  4. Choisissez us-central1 comme région.

  5. Sélectionnez le compte de service que vous souhaitez utiliser pour l'authentification avec d'autres services Google Cloud. Nous vous recommandons vivement d'utiliser un compte de service avec le moins de privilèges nécessaires pour accéder aux ressources requises. Pour en savoir plus sur les comptes de service, consultez la page Créer et gérer des comptes de service.

  6. Cliquez sur Suivant.

  7. Dans l'éditeur de workflow, saisissez la définition de votre workflow. Vous trouverez un exemple de workflow sur la page Démarrage rapide avec Cloud Console.

  8. Sélectionnez Deploy (Déployer).

gcloud

  1. Assurez-vous que le code source de votre workflow est enregistré dans un fichier YAML ou JSON, tel que MY_WORKFLOW.YAML ou MY_WORKFLOW.JSON. Vous trouverez un exemple de workflow sur la page Démarrage rapide à l'aide de l'outil gcloud.

  2. Ouvrez un terminal.

  3. Déployez le workflow en saisissant la commande suivante:

    gcloud workflows deploy MY_WORKFLOW \
    --source=MY_WORKFLOW.YAML \
    [--service-account=MY_SERVICE_ACCOUNT@MY_PROJECT.IAM.GSERVICEACCOUNT.COM]
    

    Remplacez l'élément suivant :

    • MY_WORKFLOW: nom de votre workflow.

    • MY_WORKFLOW.YAML: fichier source à utiliser pour le workflow.

    • MY_SERVICE_ACCOUNT@MY_PROJECT.IAM.GSERVICEACCOUNT.COM : facultatif. Le compte de service que votre workflow utilisera pour accéder à d'autres services Google Cloud. Nous vous recommandons vivement d'utiliser un compte de service avec le moins de privilèges nécessaires pour accéder aux ressources requises. Si ce champ est laissé vide, le compte de service par défaut est utilisé. Pour en savoir plus sur les comptes de service, consultez la page Créer et gérer des comptes de service.

Mettre à jour un workflow

Vous pouvez mettre à jour un workflow existant pour modifier sa source, sa description, ses libellés ou le compte de service associé. La mise à jour d'un workflow n'a pas d'incidence sur les exécutions en cours. Seules les exécutions futures du workflow utiliseront les configurations mises à jour.

Console

  1. Pour mettre à jour un workflow existant, ouvrez la page "Flux de travail" dans Google Cloud Console :
    Accéder à la page "Workflows"

  2. Sélectionnez le nom du workflow que vous souhaitez mettre à jour.

  3. Sur la page Modifier le workflow, vous pouvez modifier la description, mettre à jour le compte de service utilisé par le workflow pour l'authentification ou ajouter un libellé. Vous ne pouvez pas modifier le nom du workflow.

  4. Lorsque vous avez terminé, sélectionnez Suivant.

  5. Pour modifier la source du workflow, mettez à jour le code source dans l'éditeur de workflow.

  6. Sélectionnez Deploy (Déployer).

gcloud

  1. Recherchez le fichier YAML ou JSON dans lequel la source de workflow mise à jour est enregistrée, par exemple WORKFLOW_FILE.YAML ou WORKFLOW_FILE.JSON.

  2. Ouvrez un terminal.

  3. Recherchez le nom du workflow que vous souhaitez mettre à jour. Si vous ne connaissez pas le nom du workflow, vous pouvez saisir la commande suivante pour répertorier tous vos workflows:

    gcloud workflows list
    
  4. Vous pouvez mettre à jour la source, le compte de service, la description ou les étiquettes d'un workflow:

    gcloud workflows deploy WORKFLOW_NAME \
    --source=WORKFLOW_FILE.YAML \
    [--service-account=MY_SERVICE_ACCOUNT@MY_PROJECT.IAM.GSERVICEACCOUNT.COM] \
    [--labels=KEY=VALUE...] \
    [--description='WORKFLOW_DESCRIPTION']
    

    Remplacez l'élément suivant :

    • WORKFLOW_NAME : valeur obligatoire. Nom de votre workflow.

    • WORKFLOW_FILE.YAML : valeur obligatoire. Fichier source du workflow.

    • MY_SERVICE_ACCOUNT@MY_PROJECT.IAM.GSERVICEACCOUNT.COM : facultatif. Le compte de service que votre workflow utilisera pour accéder à d'autres services Google Cloud. Pour en savoir plus sur les comptes de service, consultez la page Créer et gérer des comptes de service.

    • KEY=VALUE : facultatif. Libellés que vous souhaitez ajouter dans des paires KEY=VALUE, dans une liste de valeurs séparées par une virgule si vous ajoutez plusieurs éléments.

    • WORKFLOW_DESCRIPTION : facultatif. La description que vous souhaitez donner à votre workflow.

    Vous devez spécifier le nom du workflow que vous souhaitez mettre à jour et de sa source, mais le reste des options est facultatif.

Chaque fois que vous mettez à jour un workflow, son versionID est mis à jour. L'élément versionID comprend deux parties, séparées par un trait d'union:

  • Nombre, incrémenté de un, qui est incrémenté à chaque mise à jour d'un workflow.

  • Chaîne alphanumérique aléatoire de trois caractères.

Par exemple, 000002-d52 indique un workflow qui a été mis à jour une fois. 000001-27f indique un workflow exécuté sur sa version initiale.

Étape suivante