Checklist avant lancement pour Cloud SQL

Présentation

Cette checklist avant lancement pour Cloud SQL présente les activités recommandées à effectuer pour le lancement d'une application commerciale utilisant Cloud SQL. Cette liste est essentiellement axée sur Cloud SQL. La checklist avant lancement pour Google Cloud, plus générale, vous permettra de connaître les activités recommandées s'appliquant à tous les services.

La checklist avant lancement pour Cloud SQL s'adresse aux développeurs maîtrisant Cloud SQL. Si vous débutez avec Cloud SQL, ces instructions ne vous apprendront pas à l'utiliser. Les nouveaux utilisateurs peuvent commencer par consulter un guide de démarrage rapide.

Cette checklist se divise en trois sections :

  • Conception et développement d'architectures
  • Tests alpha
  • Lancement final

Les sections sont présentées dans l'ordre dans lequel nous vous recommandons de les suivre lorsque vous préparez le lancement de votre application. Par exemple, commencez par la checklist concernant la conception et le développement d'architectures, car elle comporte des activités qu'il est conseillé d'effectuer au début du cycle de développement d'une application. De même, la checklist relative aux tests alpha présente des activités que nous vous recommandons d'effectuer lorsque vous êtes sur le point de lancer votre application. Cependant, la chronologie exacte des activités de la checklist et la durée nécessaire pour les effectuer dépendent du délai dont vous disposez pour le développement de l'application.

Checklist associée à la conception et au développement d'architectures

Nous vous recommandons d'utiliser cette checklist dès les premières étapes du développement d'une application. Vous pouvez effectuer les activités de la checklist en parallèle. Cependant, nous vous recommandons de commencer celles relatives à l'architecture logicielle le plus tôt possible, car ce sont celles qui prennent le plus de temps.

Activité
❑  
Évaluez avec soin les caractéristiques de performances de Cloud SQL, qui est un service de base de données géré et répliqué, ainsi que les limites et restrictions dont il fait l'objet (par exemple, pas de privilège SUPER).
❑  
Assurez-vous que l'équipe DevOps connaît bien Cloud Console et le SDK Cloud, y compris l'outil de ligne de commande gcloud. Ces deux outils utilisent l'API Cloud SQL publique. Vous pouvez vous en servir pour gérer (c'est-à-dire, créer, modifier ou supprimer) des instances, mettre à jour les mots de passe des utilisateurs, déclencher une restauration et effectuer d'autres tâches de gestion. Vous pouvez également faire appel à des outils de gestion tiers, car Cloud SQL utilise des protocoles filaires standards.
❑  
Pour obtenir des informations et des conseils pratiques sur Cloud SQL, consultez la page d'assistance de la communauté Cloud SQL pour Stack Overflow.
❑  
Abonnez-vous au groupe d'annonces Cloud SQL. Les dernières informations concernant le service, ainsi que des rapports de problèmes et d'incidents, y sont publiés. Google Cloud Status Dashboard fournit également des informations sur Cloud SQL et d'autres services Google Cloud.

Checklist relative aux tests alpha

Suivez la checklist relative aux tests alpha lorsque vous êtes sur le point de finaliser votre code et que vous souhaitez commencer à obtenir des métriques sur votre application.

Activité
❑  
Tenez-vous informé des nouveautés relatives aux pilotes qui permettent à votre plate-forme de développement d'accéder aux données.
❑  
Effectuez des tests de charge précoces de manière fréquente et en conditions réelles. Vérifiez que l'application peut résister aux redémarrages de l'instance Cloud SQL lorsque la charge est maximale. Si l'application établit de nombreuses connexions, assurez-vous que l'intervalle entre les tentatives de reconnexion qui suivent un redémarrage du serveur est suffisant pour éviter d'atteindre le nombre maximal de connexions en attente autorisées. Pour en savoir plus, consultez la section Existe-t-il des limites de taille ou de RPS ? dans les questions fréquentes. Sachez que le remplissage d'un tampon de grande capacité contenant des données inactives prend du temps. Dans la mesure du possible, optimisez les requêtes pour éviter la création de tables temporaires, car les opérations faisant intervenir ce type de table peuvent s'avérer particulièrement lentes.
❑  
Si vous vous connectez à partir de Compute Engine, assurez-vous que le comportement du pare-feu envers les connexions inactives ne nuit pas à l'application. Si nécessaire, veillez à ce que les modifications apportées via le message keepalive TCP soient conservées lors des redémarrages. Pour en savoir plus, consultez la page Connecter un client MySQL depuis Compute Engine.
❑  
Respectez les limites de connexion des applications App Engine. Pour ce faire, nous vous recommandons d'utiliser des pools de connexions.
❑  
Assurez-vous qu'une stratégie a été mise en place concernant les modifications de schémas, et que leur impact a été correctement évalué. Pour tester une modification de schéma, nous vous recommandons de créer un clone d'une instance.

Checklist relative au lancement final

Consultez la checklist relative au lancement final un peu avant et pendant le lancement.

Activité
❑  
Il n'existe aucune activité propre à Cloud SQL pour le lancement. Si vous avez suivi cette checklist jusqu'ici, le service Cloud SQL de votre projet est prêt pour le lancement de votre application. Nous vous conseillons de consulter également la checklist de lancement final figurant dans la checklist avant lancement pour Google Cloud.