Fichiers de configuration

Chaque version d'un service est définie dans un fichier .yaml, qui donne le nom du service et sa version. Le fichier YAML porte généralement le même nom que le service qu'il définit, mais ce n'est pas obligatoire. Si vous déployez plusieurs versions d'un service, vous pouvez créer plusieurs fichiers YAML dans le même répertoire, à savoir un pour chaque version.

Généralement, vous créez pour chaque service un répertoire contenant les fichiers YAML du service et le code source associé. Des fichiers de configuration facultatifs au niveau de l'application (dispatch.yaml, cron.yaml, index.yaml et queue.yaml) sont inclus dans le répertoire de premier niveau de l'application. L'exemple ci-dessous décrit trois services. Dans service1 et service2, les fichiers source se trouvent au même niveau que le fichier YAML. Dans service3, il existe des fichiers YAML pour deux versions.

Graphique de la hiérarchie des services YAML

Pour les projets simples de petite taille, tous les fichiers de l'application peuvent se situer dans un même répertoire :

Graphique de la hiérarchie des petits services YAML

Chaque fichier YAML doit inclure un paramètre de version. Pour définir le service par défaut, vous pouvez explicitement inclure le paramètre service: default ou l'exclure du fichier.

Le fichier de configuration de chaque service définit le type de scaling et la classe d'instance pour un service ou une version spécifique. Différents paramètres de scaling sont utilisés selon le type de scaling que vous indiquez. Si vous ne spécifiez pas ce type, le scaling automatique est utilisé par défaut. Les paramètres de scaling et de classe d'instance sont décrits dans la documentation de référence sur le fichier app.yaml.

Pour chaque service, vous pouvez également spécifier des paramètres qui mappent les requêtes URL à des scripts spécifiques et identifient les fichiers statiques pour améliorer l'efficacité du serveur. Ces paramètres sont également inclus dans le fichier yaml et sont décrits dans la documentation de référence sur le fichier app.yaml.

Service par défaut

Chaque application possède un seul service par défaut. Vous pouvez définir le service par défaut dans le fichier app.yaml avec le paramètre service: default, mais ce n'est pas obligatoire. Tous les paramètres de configuration relatifs aux services peuvent s'appliquer au service par défaut.

Fichiers de configuration facultatifs

Ces fichiers de configuration contrôlent les fonctionnalités facultatives qui s'appliquent à tous les services d'une application :

  • dispatch.yaml
  • queue.yaml
  • index.yaml
  • cron.yaml
  • dos.yaml

Pour déployer les mises à jour de ces fichiers de configuration sur App Engine, exécutez la commande suivante à partir du répertoire où ils se trouvent :

    gcloud app deploy [CONFIG_FILE]

Exemple

Voici un exemple de configuration des différents fichiers dans une structure de répertoires WAR pour une application comportant deux services : un service par défaut qui gère les requêtes Web, ainsi qu'un autre service (nommé my-service) pour le traitement en backend.

En supposant que le répertoire EAR de premier niveau est "my-application", définissez le fichier my-application/META-INF/appengine-application.xml :

<?xml version="1.0" encoding="utf-8" standalone="no"?>
<appengine-application xmlns="http://appengine.google.com/ns/1.0">
  <application>my-application</application>
</appengine-application>

Créez des répertoires WAR pour les deux services : my-application/default et my-application/my-service.

Créez maintenant un fichier appengine-web.xml dans chaque fichier WAR, spécifiant les paramètres du service. Le fichier doit inclure un nom de version pour le service. Pour définir le service par défaut, vous pouvez explicitement inclure le paramètre <service>default</service> ou l'exclure du fichier. Voici le fichier my-application/default/WEB-INF/appengine-web.xml qui définit le service par défaut :

<?xml version="1.0" encoding="utf-8" standalone="no"?>
<appengine-web-app xmlns="http://appengine.google.com/ns/1.0">
  <application>my-application</application>
  <module>default</module>
  <version>uno</version>
  <threadsafe>true</threadsafe>
</appengine-web-app>

Le fichier my-application/my-service/WEB-INF/appengine-web.xml définit le service qui traitera les requêtes en arrière-plan :

<?xml version="1.0" encoding="utf-8" standalone="no"?>
<appengine-web-app xmlns="http://appengine.google.com/ns/1.0">
  <application>my-application</application>
  <module>my-service</module>
  <version>uno</version>
  <threadsafe>true</threadsafe>
  <manual-scaling>
    <instances>5</instances>
  </manual-scaling>
</appengine-web-app>

Enfin, définissez le fichier my-application/META-INF/application.xml qui énumère les services. Notez que le service par défaut doit être le premier service répertorié.

<?xml version="1.0"
encoding="UTF-8"?>

<application
  xmlns="http://java.sun.com/xml/ns/javaee"
  xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
  xsi:schemaLocation="http://java.sun.com/xml/ns/javaee
                      http://java.sun.com/xml/ns/javaee/application_5.xsd"
  version="5">

  <description>GAE Java SuperFun app</description>
  <display-name>SuperFun</display-name>

  <!-- Services -->
  <!-- The default service should be listed first -->
  <module>
    <web>
      <web-uri>default</web-uri>
      <context-root>default</context-root>
    </web>
  </module>
  <module>
    <web>
      <web-uri>my-service</web-uri>
      <context-root>my-service</context-root>
    </web>
  </module>

</application>

App Engine ignorera les éléments <context-root>. Par conséquent, les clients HTTP n'ont pas besoin de l'ajouter au chemin de l'URL lorsqu'ils définissent l'adresse d'un service.

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Environnement standard App Engine pour Java 8