Améliorer les performances

Ce document présente quelques techniques que vous pouvez utiliser pour améliorer les performances de votre application. Dans certains cas, des exemples d'autres API ou d'API génériques permettent d'illustrer les idées exposées. Cependant, les mêmes concepts sont applicables à l'API Resource Manager.

Utiliser gzip

La compression gzip est un moyen pratique et facile de réduire la bande passante requise pour chaque requête. Même si la décompression des résultats nécessite un temps de traitement supplémentaire, la compression est généralement très avantageuse en matière de coûts de réseau.

Pour pouvoir recevoir une réponse encodée au format gzip, vous devez effectuer deux opérations : définir un en-tête Accept-Encoding et modifier votre user-agent afin d'y inclure la chaîne gzip. Voici un exemple d'en-têtes HTTP syntaxiquement corrects pour l'activation de la compression gzip :

Accept-Encoding: gzip
User-Agent: my program (gzip)

Utiliser une partie des ressources

Pour améliorer les performances de vos appels d'API, vous pouvez aussi ne demander que la partie des données qui vous intéressent. Ainsi, vous évitez à votre application le transfert, l'analyse et le stockage de champs inutiles. En outre, cela permet une utilisation plus efficace des ressources, y compris le réseau, l'unité centrale et la mémoire.

Réponse partielle

Par défaut, le serveur renvoie la représentation complète d'une ressource après avoir traité les requêtes. Pour de meilleures performances, vous pouvez demander au serveur de n'envoyer que les champs dont vous avez vraiment besoin afin d'obtenir une réponse partielle.

Pour demander une réponse partielle, utilisez le paramètre de requête fields afin de spécifier les champs qui vous intéressent. Vous pouvez définir ce paramètre pour toute requête qui affiche des données de réponse.

Exemple

L'exemple suivant illustre l'utilisation du paramètre fields avec une API "demo" générique (fictive).

Requête simple : cette requête HTTP GET omet le paramètre fields et renvoie la ressource complète.

https://www.googleapis.com/demo/v1

Réponse complète : les données de la ressource complète incluent les champs suivants, en plus de plusieurs autres champs qui ont été omis pour des raisons de concision.

{
  "kind": "demo",
  ...
  "items": [
  {
    "title": "First title",
    "comment": "First comment.",
    "characteristics": {
      "length": "short",
      "accuracy": "high",
      "followers": ["Jo", "Will"],
    },
    "status": "active",
    ...
  },
  {
    "title": "Second title",
    "comment": "Second comment.",
    "characteristics": {
      "length": "long",
      "accuracy": "medium"
      "followers": [ ],
    },
    "status": "pending",
    ...
  },
  ...
  ]
}

Requête de réponse partielle : la requête ci-dessous portant sur cette même ressource applique le paramètre fields afin de réduire de manière significative le volume de données renvoyées.

https://www.googleapis.com/demo/v1?fields=kind,items(title,characteristics/length)

Réponse partielle : suite à la requête ci-dessus, le serveur renvoie une réponse qui ne contient que les informations "kind" ainsi qu'un tableau d'éléments ("items") dépouillé, ne comprenant que les données de titre HTML et des caractéristiques de longueur dans chaque élément.

200 OK
{
  "kind": "demo",
  "items": [{
    "title": "First title",
    "characteristics": {
      "length": "short"
    }
  }, {
    "title": "Second title",
    "characteristics": {
      "length": "long"
    }
  },
  ...
  ]
}

Notez que la réponse est un objet JSON, qui ne comprend que les champs sélectionnés et leurs objets parents englobants.

La mise en forme du paramètre fields et les éléments précis renvoyés dans la réponse sont détaillés ci-dessous.

Récapitulatif de la syntaxe du paramètre "fields"

Le format de la valeur du paramètre de requête fields repose globalement sur la syntaxe XPath. La syntaxe acceptée est résumée ci-dessous, et des exemples supplémentaires sont présentés dans la section suivante.

  • Incluez une liste dont les éléments sont séparés par une virgule pour sélectionner plusieurs champs.
  • Incluez a/b pour sélectionner un champ b imbriqué dans le champ a. Incluez a/b/c pour sélectionner un champ c imbriqué dans le champ b.

    Exception : Pour les réponses de l'API qui utilisent des wrappers "data", lorsque la réponse est imbriquée dans un objet data de type data: { ... }, n'incluez pas data dans la spécification fields. L'ajout de l'objet de données à une spécification "fields" comme data/a/b génère une erreur. Utilisez plutôt une spécification fields simple comme a/b.

  • Incluez un sous-sélecteur pour demander un ensemble de sous-champs spécifiques de tableaux ou d'objets en plaçant des expressions entre parenthèses : "( )".

    Par exemple : fields=items(id,author/email) ne renvoie que l'ID d'élément et l'adresse e-mail de l'auteur pour chaque élément du tableau. Vous pouvez aussi spécifier un sous-champ unique, où fields=items(id) équivaut à fields=items/id.

  • Si nécessaire, incluez des caractères génériques dans les sélections de champs.

    Par exemple : fields=items/pagemap/* sélectionne tous les objets du champ "pagemap".

Autres exemples d'utilisation du paramètre "fields"

Les exemples ci-dessous décrivent l'impact de l'utilisation de la valeur de paramètre fields sur la réponse.

Remarque : Comme toutes les valeurs de paramètre de requête, la valeur du paramètre fields doit être encodée au format URL. Pour faciliter la lecture, les exemples de ce document omettent l'encodage.

Identifiez les champs devant être renvoyés ou effectuez des sélections de champs.
La valeur de paramètre de requête fields est une liste de champs séparés par une virgule, et chaque champ est spécifié en relation avec la racine de la réponse. Ainsi, si vous exécutez une opération list, la réponse correspond à une collection et inclut généralement un tableau de ressources. Si vous exécutez une opération qui renvoie une ressource unique, les champs sont spécifiés par rapport à cette ressource. Si le champ que vous sélectionnez est un tableau (ou figure dans un tableau), le serveur renvoie la partie sélectionnée de tous les éléments du tableau.

Exemples pour les collections :
Exemples Effet
items Renvoie tous les éléments du tableau d'éléments, y compris tous les champs de chaque élément, mais aucun autre champ.
etag,items Renvoie le champ etag ainsi que tous les éléments du tableau "items".
items/title Renvoie seulement le champ title pour tous les éléments du tableau d'éléments.

Chaque fois qu'un champ imbriqué est renvoyé, la réponse inclut les objets parents englobants. Les champs parents n'incluent pas d'autres champs enfants, sauf si ceux-ci sont également sélectionnés explicitement.
context/facets/label Renvoie seulement le champ label pour tous les membres du tableau facets, qui est lui-même imbriqué sous l'objet context.
items/pagemap/*/title Pour chaque élément du tableau "items", ne renvoie que le champ title (s'il existe) de tous les objets qui sont des enfants de pagemap.

Exemples pour les ressources :
Exemples Effet
title Renvoie le champ title de la ressource demandée.
author/uri Renvoie le sous-champ uri de l'objet author de la ressource demandée.
links/*/href
Renvoie le champ href de tous les objets enfants de links.
Ne demandez que des parties de champs spécifiques à l'aide de sous-sélections.
Par défaut, si votre requête spécifie des champs particuliers, le serveur renvoie les objets ou les éléments de tableau dans leur intégralité. Vous pouvez spécifier une réponse n'incluant que certains sous-champs. Pour ce faire, utilisez la syntaxe de sous-sélection ( ), conformément à l'exemple ci-dessous.
Exemple Effet
items(title,author/uri) Ne renvoie que la valeur title et la valeur uri de l'auteur pour chaque élément du tableau "items".

Traitement des réponses partielles

Une fois qu'un serveur a traité une requête correctement formulée incluant le paramètre de requête fields, il renvoie le code d'état HTTP 200 OK ainsi que les données demandées. Si le paramètre de requête fields comporte une erreur ou n'est pas correctement formulé pour une autre raison, le serveur renvoie le code d'état HTTP 400 Bad Request, ainsi qu'un message d'erreur indiquant à l'utilisateur la raison pour laquelle sa sélection de champs est incorrecte (par exemple, "Invalid field selection a/b").

Voici l'exemple de réponse partielle mentionné dans l'introduction ci-dessus. La requête contient le paramètre fields de manière à spécifier les champs à renvoyer.

https://www.googleapis.com/demo/v1?fields=kind,items(title,characteristics/length)

La réponse partielle se présente comme suit :

200 OK
{
  "kind": "demo",
  "items": [{
    "title": "First title",
    "characteristics": {
      "length": "short"
    }
  }, {
    "title": "Second title",
    "characteristics": {
      "length": "long"
    }
  },
  ...
  ]
}

Remarque : Dans le cas des API qui acceptent des paramètres de requête pour la pagination des données (maxResults et nextPageToken, par exemple), utilisez ces paramètres afin que la taille des résultats de chaque requête soit gérable. Cela permet de garantir l'amélioration des performances possible grâce à la réponse partielle.

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Documentation relative à Resource Manager