Importations en plusieurs parties avec l'API XML

Cette page traite des importations en plusieurs parties dans Cloud Storage avec l'API XML. Cette méthode d'importation transfère les fichiers en plusieurs parties, puis les assemble en un seul objet à l'aide d'une requête finale. Les importations en plusieurs parties avec l'API XML sont compatibles avec les importations Amazon S3 en plusieurs parties.

Présentation

Une importation en plusieurs parties avec l'API XML vous permet d'importer des données en plusieurs parties, puis de les assembler en un objet final. Ce comportement présente plusieurs avantages, en particulier pour les fichiers volumineux :

  • Vous pouvez importer simultanément différentes parties, ce qui réduit le temps nécessaire à l'importation de l'ensemble des données.

  • Si l'une des opérations d'importation échoue, il vous suffit d'importer à nouveau cette partie de l'objet global, au lieu de redémarrer depuis le début.

  • Comme la taille totale du fichier n'est pas spécifiée à l'avance, vous pouvez effectuer des importations en plusieurs parties avec l'API XML pour transférer des données en flux continu ou pour compresser des données à la volée pendant l'importation.

L'importation en plusieurs parties avec l'API XML s'effectue en trois étapes :

  1. Le lancement de l'importation à l'aide d'une requête POST, qui inclut la spécification de toutes les métadonnées que doit posséder l'objet une fois terminé. La réponse renvoie un objet UploadId que vous utilisez dans toutes les requêtes suivantes associées à l'importation.

  2. L'importation des données à l'aide d'une ou plusieurs requêtes PUT. Notez que le nombre de parties et leur taille sont soumises à certaines limites.

  3. La finalisation de l'importation à l'aide d'une requête POST. Cette requête écrase tout objet existant dans le bucket et portant le même nom.

Il n'existe aucune limite à la durée d'une importation en plusieurs parties, et les parties importées peuvent être inachevées ou inactives dans un bucket. Sachez toutefois que les parties dont l'importation a réussi sont comptabilisées dans votre utilisation de stockage mensuelle.

Remarques

Les limites suivantes s'appliquent à l'utilisation des importations en plusieurs parties avec l'API XML :

  • Les conditions préalables ne sont pas autorisées dans les requêtes.
  • Les hachages MD5 n'existent pas pour les objets importés à l'aide de cette méthode.
  • Cette méthode d'importation n'est pas compatible avec Google Cloud Console, gsutil ni les bibliothèques clientes Cloud Storage.

Tenez compte des points suivants lorsque vous utilisez les importations en plusieurs parties avec l'API XML :

  • Bien que vous puissiez lancer une importation et importer plusieurs parties, la requête de finalisation de l'importation échoue si elle conduirait à écraser un objet soumis à une obligation de conservation ou une durée de conservation non remplie.

  • Vous pouvez répertorier les importations en cours dans un bucket, mais seule une importation terminée apparaît dans la liste normale des objets du bucket.

  • Les parties importées sont soumises à des frais de suppression anticipée si elles utilisent une classe de stockage applicable et que l'une des conditions suivantes se produit avant que la partie n'atteigne sa durée de stockage minimale :

    • L'importation est terminée, mais la partie n'est pas utilisée dans la requête de finalisation.
    • Cette partie est écrasée par une autre partie importée.
    • L'importation globale en plusieurs parties est abandonnée.

    La durée de stockage de chaque partie d'une importation en plusieurs parties commence au moment où l'importation de la partie se termine.

Étape suivante