Contrat de niveau de service Google Cloud SQL

Date de dernière modification : 27 avril 2017

Pendant la durée du Contrat de licence Google Cloud Platform, de Google Cloud Storage, de l'API Google Prediction, du service Google BigQuery, de Google Cloud SQL et de Google Compute Engine, ainsi que du contrat Revendeur Google Cloud Platform (ci-après dénommé, le cas échéant, le "Contrat"), le service couvert assure au client un pourcentage de temps d'activité mensuel d'au moins 99,95 % (ci-après dénommé "Objectif de niveau de service" ou "SLO").

Si Google ne remplit pas ses obligations au titre du SLO alors que, de son côté, le Client respecte ses engagements, celui-ci peut bénéficier de Crédits financiers décrits ci-après. Le présent Contrat de niveau de service définit le seul et unique recours à la disposition du Client en cas de non-respect du SLO par Google. Les termes commençant par une majuscule qui ne sont pas définis dans le présent Contrat de niveau de service ont la signification donnée dans le Contrat. Si le Contrat correspond au Contrat Revendeur Google Cloud Platform, alors toutes les références au "Client" dans le présent Contrat de niveau de service signifient "Revendeur", et le ou les Crédits financiers ne s'appliquent qu'à une ou plusieurs commandes du Revendeur en vertu du Contrat.

Définitions

Les définitions suivantes s'appliquent au Contrat de niveau de service :

  • Le "Service couvert" désigne Google Cloud SQL première génération, Google Cloud SQL deuxième génération pour MySQL et Google Cloud SQL pour PostgreSQL.
  • Les "instances de cœur de processeur dédiées" disposent de la puissance minimale d'un processeur virtuel de Google Compute Engine. Un processeur virtuel est mis en œuvre sous la forme d'une technologie hyper-threading matérielle unique sur une instance de VM Compute Engine.
  • Un "Temps d'arrêt" désigne (i) dans le cas de Google Cloud SQL première génération : un taux d'erreur supérieur à 20 %. Les temps d'arrêt sont mesurés en fonction du taux d'erreurs côté serveur. (ii) Dans le cas de Google Cloud SQL deuxième génération pour MySQL et Cloud SQL pour PostgreSQL : si toutes les demandes de connexion à une instance multizones échouent.
  • Une "Période de temps d'arrêt" désigne (i) dans le cas de Google Cloud SQL première génération : une période d'une minute consécutive pendant laquelle au moins cinq tentatives de connexion sont effectuées sans connexions simultanées ouvertes ; ou (ii) dans le cas de Google Cloud SQL deuxième génération pour MySQL et Cloud SQL pour PostgreSQL : une minute consécutive de temps d'arrêt. Les Temps d'arrêt intermittents d'une durée inférieure à une minute ne seront pas comptabilisés dans les Périodes de temps d'arrêt. Les Temps d'arrêt dans le cadre de la Maintenance planifiée ne sont pas comptabilisés dans les Périodes de temps d'arrêt.
  • Le "Taux d'erreur" désigne le nombre de Requêtes de connexion valides qui échouent, divisé par le nombre total de Requêtes valides au cours de cette période.
  • Le "Crédit financier" désigne les éléments suivants pour les Services couverts (sauf indication contraire ci-dessous) :

    Pourcentage de disponibilité mensuelle Pourcentage de la facture mensuelle pour le Service couvert ne respectant pas le SLO, qui sera crédité sur les futures factures mensuelles du Client
    99,0 % – < 99,95 % 10 %
    95,0 % – < 99,0 % 25 %
    < 95,0 % 50 %

  • "Pourcentage de disponibilité mensuelle" désigne, pour un mois donné, le nombre total de minutes de ce mois moins la durée (exprimée en minutes) des Interruptions causées par les Périodes d'interruption, divisé par le nombre total de minutes du mois.
  • Une "Instance multizone" désigne une instance dédiée à cœur de processeur Cloud SQL de deuxième génération pour MySQL et de Cloud SQL pour PostgreSQL avec instance dupliquée de basculement associée.
  • La "Maintenance planifiée" correspond à une Période de temps d'arrêt liée à la maintenance ou aux mises à niveau du réseau, du matériel ou des logiciels. En ce qui concerne Google Cloud SQL première génération, nous effectuons la maintenance planifiée à notre discrétion. En ce qui concerne Google Cloud SQL deuxième génération pour MySQL et Cloud SQL pour PostgreSQL : la maintenance planifiée sera effectuée uniquement pendant une période de maintenance configurable par l'utilisateur.
  • "Requêtes valides" désigne des requêtes conformes à la Documentation et qui entraînent normalement une réponse sans erreur.

Le Client doit demander un Crédit financier

Pour recevoir l'un des Crédits financiers décrits ci-dessus, le Client doit avertir le service d'assistance technique de Google dans un délai de trente (30) jours à compter de la date à laquelle le Client peut prétendre à un Crédit financier. Si le Client ne se conforme pas à cette exigence, il ne pourra plus faire valoir son droit à un Crédit financier.

Crédit financier maximal

La durée maximale des Crédits financiers cumulés consentis au Client par Google en compensation de toutes les Périodes d'interruption enregistrées au cours d'un mois de facturation donné ne peut pas excéder 50 % du montant dû par le Client pour le Service couvert pour le mois concerné. Les Crédits financiers seront accordés sous forme d'un crédit monétaire appliqué à l'utilisation future du Service, et seront appliqués dans un délai de 60 jours à compter de la demande de Crédit financier.

Exclusions du Contrat de niveau de service.

Le Contrat de niveau de service ne s'applique pas aux éléments suivants : (a) fonctionnalités ou Services désignés alpha ou bêta, sauf mention contraire dans la Documentation ; (b) fonctionnalités ou Services exclus du Contrat (dans la Documentation associée) ; (c) fonctionnalités ou Services qui ont été abandonnés ; ou (d) des erreurs : (i) causées par des facteurs qui échappent au contrôle raisonnable de Google ; (ii) résultant du logiciel ou du matériel du Client, d'un logiciel ou matériel tiers, ou des deux ; (iii) résultant d'abus ou d'autres comportements qui vont à l'encontre du Contrat ; (iv) résultant de quotas répertoriés dans la Documentation ; ou (v) résultant du redémarrage d'une Instance par le Client.