Service Infrastructure

Service Infrastructure est la plate-forme de base de Google pour créer, gérer, sécuriser et consommer des API et des services. Elle est utilisée par les API Google, les API Google Cloud et Cloud Endpoints. Service Infrastructure fournit une large gamme de fonctionnalités aux clients de services et aux producteurs de services, notamment l'authentification, l'autorisation, l'audit, la limitation du débit, la facturation, la journalisation et la surveillance.

Architecture

Service Infrastructure est conçu pour prendre en charge des milliers de producteurs de services et des millions de clients de services. Pour gérer une telle évolutivité, Service Infrastructure utilise une architecture de microservices distribuée. Le système est divisé en trois plans en selon leurs fonctionnalités :

  • Le plan de gestion, qui permet aux développeurs de gérer les configurations de leurs services, ainsi que l'utilisation des services.
  • Le plan de données, qui gère le trafic de données entre les clients et les services.
  • Le plan de contrôle, qui contrôle le plan de données en fonction des configurations provenant du plan de gestion, telles que la limitation du débit

Diagramme d'architecture pour Service Infrastructure.

Service Infrastructure fournit plusieurs API publiques pour ces plans. Les développeurs peuvent utiliser ces API pour intégrer leur service directement à Service Infrastructure, ou utiliser un framework reposant sur ces API, tel que Cloud Endpoints.

Créer des API et des services

Pour créer un service géré à l'aide de Service Infrastructure, vous devez créer une configuration de service pour définir vos paramètres et comportements de service, tels que le nom du service et la surface de l'API. Vous importez ensuite votre configuration de service dans l'API Service Management pour créer votre service et l'enregistrer auprès de Google Cloud.

Pour en savoir plus, consultez la page "Gérer les services" dans les guides pratiques.

Exécuter des API et des services

Pour exécuter un service géré à l'aide de Service Infrastructure, votre service doit appeler l'API Service Control pour effectuer le contrôle d'admission sur chaque demande et générer les rapports de télémétrie sur chaque réponse, tels que la validation des clés d'API et les métriques des rapports d'API. Cela permet à votre service d'exploiter le riche ensemble de fonctionnalités fournies par Google Cloud.

Si votre service possède certains composants internes, tels que des pipelines de facturation, ils peuvent également utiliser l'API Service Control pour effectuer le contrôle d'admission et générer les rapports de télémétrie. Par exemple, pour signaler les métriques de facturation à Cloud Billing.

Pour en savoir plus, consultez la section "Intégrer à Service Infrastructure" dans les Guides pratiques.

Gérer des API et des services

Si vous êtes un producteur de services, vous pouvez utiliser l'API Service Consumer Management et l'API Service Networking pour gérer les clients de votre service, y compris créer des projets locataires pour vos clients, configurer l'homologation réseau entre les projets locataires et les projets clients, et la gérer les limites de quota de vos clients.

Pour en savoir plus, consultez la page "Gérer les clients du service" dans les guides pratiques.

Utiliser des API et des services

Si vous êtes un client de services, vous pouvez utiliser Service Usage pour répertorier, activer et désactiver les API et les services dans vos projets Cloud, et appliquer des restrictions de quota aux services utilisés par vos projets Cloud ou au sein de votre organisation. Vous pouvez gérer à la fois les services fournis par Google et les services créés à l'aide de Cloud Endpoints.

Pour plus d'informations, consultez la documentation de Service Usage.

Commencer

Pour la plupart des cas d'utilisation, il est recommandé d'utiliser Service Infrastructure via Cloud Endpoints en tant qu'outil de création et de gestion de vos services. Pour commencer, consultez la page Guide de démarrage rapide de Cloud Endpoints.