Démarrage rapide pour macOS

Cette page explique comment installer le SDK Google Cloud, l'initialiser et exécuter les principales commandes gcloud à partir de la ligne de commande.

Avant de commencer

  1. Créez un projet Google Cloud Platform, si vous n'en possédez pas encore.

  2. Assurez-vous que Python 2.7 est installé sur votre système :

    python -V
    
  3. Téléchargez le fichier d'archive le mieux adapté à votre système d'exploitation. La plupart des machines exécutent le package 64 bits.

    Plate-forme Package Taille Somme de contrôle SHA256
    macOS 64 bits

    (x86_64)

    google-cloud-sdk-245.0.0-darwin-x86_64.tar.gz 19,6 Mo 78cbe75ebf17599217d4a6cb81897897faa72d6e5e0c515a8532c8827de59af7
    macOS 32 bits

    (x86)

    google-cloud-sdk-245.0.0-darwin-x86.tar.gz 19,6 Mo 3ca3575f19a21a589a75d2ed3c2a62af7d1be12482ad4cf3efba87e071977a61
  4. Extrayez l'archive dans n'importe quel emplacement de votre système de fichiers, de préférence votre répertoire de base. Sous macOS, cette opération peut être effectuée en ouvrant le fichier d'archive .tar.gz téléchargé à l'emplacement de votre choix.

  5. Facultatif : si vous rencontrez des problèmes pour faire fonctionner la commande gcloud, assurez-vous que votre variable $PATH est définie correctement. Exécutez le script d'installation pour ajouter des outils du SDK Cloud à votre chemin. Vous pouvez également activer l'achèvement de commande pour votre interface système bash et la collecte des statistiques d'utilisation pendant le processus d'installation. Exécutez le script en utilisant cette commande :

    ./google-cloud-sdk/install.sh
    

    Redémarrez le terminal pour que les modifications prennent effet.

    Vous pouvez également appeler le SDK Cloud après avoir extrait l'archive téléchargée en appelant ses exécutables via le chemin complet.

Initialiser le SDK

Utilisez la commande gcloud init pour effectuer plusieurs tâches de configuration courantes du SDK. Il s'agit par exemple d'autoriser les outils du SDK à accéder à Google Cloud Platform à l'aide des identifiants de votre compte utilisateur et de définir la configuration du SDK par défaut.

Pour initialiser le SDK, procédez comme suit :

  1. Saisissez la commande suivante dans une invite :

    gcloud init
    

    Remarque : Pour empêcher la commande de lancer un navigateur Web, utilisez gcloud init --console-only. Pour procéder à l'autorisation sans navigateur Web et de manière non interactive, créez un compte de service avec les champs d'application appropriés à l'aide de la console Google Cloud Platform et utilisez gcloud auth activate-service-account avec le fichier de clé JSON correspondant.

  2. Acceptez l'option de connexion avec votre compte utilisateur Google :

    To continue, you must log in. Would you like to log in (Y/n)? Y
    
  3. Dans votre navigateur, connectez-vous à votre compte utilisateur Google lorsque vous y êtes invité, puis cliquez sur Autoriser pour autoriser l'accès aux ressources de Google Cloud Platform.

  4. Dans l'invite de commande, sélectionnez un projet Cloud Platform dans la liste de ceux pour lesquels vous disposez du rôle Propriétaire, Éditeur ou Lecteur :

    Pick cloud project to use:
     [1] [my-project-1]
     [2] [my-project-2]
     ...
     Please enter your numeric choice:
    

    Si vous n'avez qu'un seul projet, gcloud init le sélectionne pour vous.

  5. Si l'API Google Compute Engine est activée, gcloud init vous permet de choisir une zone Compute Engine par défaut :

    Which compute zone would you like to use as project default?
     [1] [asia-east1-a]
     [2] [asia-east1-b]
     ...
     [14] Do not use default zone
     Please enter your numeric choice:
    

    gcloud init confirme que vous avez terminé les étapes de configuration :

    gcloud has now been configured!
    You can use [gcloud config] to change more gcloud settings.
    
    Your active configuration is: [default]
    

Exécuter les principales commandes gcloud

Exécutez les commandes gcloud ci-dessous pour afficher des informations relatives à votre installation du SDK :

  1. Pour répertorier les comptes dont les identifiants sont stockés sur le système local :

    gcloud auth list
    

    gcloud affiche la liste des comptes identifiés :

           Credentialed Accounts
    ACTIVE             ACCOUNT
    *                  example-user-1@gmail.com
                       example-user-2@gmail.com
    
  2. Pour répertorier les propriétés de votre configuration active du SDK :

    gcloud config list
    

    gcloud affiche la liste des propriétés :

    [core]
    account = example-user-1@gmail.com
    disable_usage_reporting = False
    project = example-project
    
  3. Pour afficher les informations relatives à votre installation du SDK Cloud et à la configuration active :

    gcloud info
    

    gcloud affiche un résumé des informations concernant votre installation du SDK Cloud. Ce résumé comprend des informations relatives à votre système, aux composants du SDK installés, au compte utilisateur actif et au projet en cours, ainsi qu'aux propriétés de la configuration active du SDK.

  4. Pour afficher les informations relatives aux commandes gcloud et à d'autres sujets à partir de la ligne de commande :

    gcloud help
    

    Par exemple, pour afficher l'aide de gcloud compute instances create :

    gcloud help compute instances create
    

    gcloud affiche une rubrique d'aide contenant une description de la commande, une liste d'indicateurs et d'arguments de commande, ainsi que des exemples d'utilisation.

Étapes suivantes

  • Consultez le guide de l'outil gcloud pour une présentation de l'outil de ligne de commande gcloud, avec une introduction rapide aux concepts clés, aux conventions de commande, ainsi que des conseils utiles.
  • Consultez le guide de référence gcloud pour obtenir des informations détaillées sur chaque commande gcloud. Vous y trouverez des descriptions, des indicateurs et des exemples qui vous permettront d'effectuer diverses tâches sur Google Cloud Platform.
  • Installez des composants supplémentaires, tels que les émulateurs App Engine ou kubectl, à l'aide du gestionnaire de composants du SDK Cloud.