Façonnez les opérations logicielles de demain et faites entendre votre voix en répondant à l'enquête 2021 sur l'état du DevOps.

Définir les options d'affichage

Cette page explique comment définir l'apparence d'un graphique :

Accéder aux options d'affichage

Pour accéder aux options décrites précédemment, procédez comme suit :

  1. Assurez-vous que le bouton Modifier de la barre d'outils du tableau de bord est activé .
  2. Sélectionnez le graphique pour activer son volet de configuration.
  3. Dans le volet de configuration, cliquez sur Paramètres .

    Une fois que vous avez cliqué sur Paramètres , un bouton Retour s'affiche à la même position. Cliquez sur ce bouton pour revenir aux options de configuration principales.

Ajouter un seuil

L'option Threshold (Seuil) permet de créer une ligne horizontale à partir d'un point de l'axe Y. Cette ligne fournit une référence visuelle pour la valeur de seuil choisie.

Pour créer une ligne de seuil, procédez comme suit :

  • Cochez l'option Threshold (Seuil).
  • Définissez la valeur souhaitée dans le champ situé sous le nom de l'option.

La capture d'écran suivante montre le paramètre d'un seuil de 7 500:

Exemple de définition d'un seuil.

La capture d'écran ci-dessous montre un graphique avec une ligne de seuil :

Exemple de graphique avec une ligne de seuil.

Définir le mode de graphique

Le type de widget d'un graphique détermine les styles d'affichage possibles. Par exemple, vous pouvez afficher plusieurs séries temporelles par ligne ou par barres empilées. Vous pouvez utiliser l'option Mode graphique pour affiner la façon dont les données sont affichées. Par exemple, si vous avez sélectionné un graphique en courbes, vous pouvez afficher les séries temporelles individuelles ou afficher des mesures statistiques telles que la moyenne et la moyenne mobile.

Il existe trois modes de graphique possibles, mais ils ne sont pas tous disponibles pour tous les types de widgets :

  • Couleur : widgets en courbes, à barres empilées, à aires empilées et en carte de densité.
  • Statistiques : graphiques en courbes.
  • Rayon X : widgets en courbes, à barres empilées, à aires empilées et en carte de densité.

Lors de la création d'un graphique, vous pouvez laisser le mode de graphique sur la valeur par défaut Couleur ou sélectionner un autre mode à l'aide du menu Mode de graphique du volet Paramètres.

Après avoir créé un graphique, cliquez sur Autres options dans la barre d'outils du graphique et choisissez un mode parmi ceux qui sont disponibles, par exemple "color" (couleur), "statistics" (statistiques) ou "X-ray" (Rayon X).

Mode couleur

Le mode "Couleur" est le mode de graphique par défaut et est disponible pour tous les widgets. Dans ce mode, une couleur unique est attribuée à chaque série temporelle.

Afin que vous puissiez comparer, la capture d'écran suivante montre un graphique en mode "Couleur" :

Exemple de graphique en mode "Couleur"

Mode "Statistiques"

Le mode "Statistiques" affiche des statistiques courantes concernant les données présentées dans le graphique. Il n'est disponible que sur les graphiques en courbes.

Lorsque vous sélectionnez ce mode, une bannière indiquant les valeurs maximale et minimale, ainsi qu'une mesure de similarité, s'affiche sur le graphique.

La capture d'écran suivante montre un graphique en mode statistiques :

Graphique en mode "Statistiques"

Pour les graphiques d'un tableau de bord, la légende affiche diverses statistiques, telles que la moyenne, l'écart type, etc.

Mode "Rayon X"

Le mode "Rayon X" affiche toutes les lignes du graphique en gris translucide. Individuellement, les lignes ressortent peu. Mais, lorsqu'elles se chevauchent ou se croisent, les points apparaissent plus brillants. Par conséquent, ce mode est particulièrement utile pour les graphiques comportant de nombreuses lignes. Les lignes superposées créent des bandes lumineuses qui représentent le comportement normal au sein d'un groupe de métriques. Le mode "Rayon X" n'est disponible que sur les graphiques en courbes.

Ce mode est utile pour identifier les tendances centrales et les anomalies dans les graphiques particulièrement denses. Par exemple, si vous examinez en mode "Rayon X" l'utilisation du processeur sur un cluster de machines exécutant les mêmes données, vous pouvez vous attendre à voir apparaître une bande correspondant à l'utilisation moyenne du processeur pour le cluster. Cette bande montre les valeurs moyennes et peut indiquer si le cluster est sur- ou sous-approvisionné. Vous pouvez également utiliser le mode "Rayon X" pour identifier les serveurs qui ne fonctionnent pas de manière optimale.

La capture d'écran suivante montre un graphique en mode "Rayon X" :

Exemple de graphique en mode "Rayon X".

Configurer le mode "Anomalies"

Certains graphiques peuvent afficher un très grand nombre de séries temporelles. Une seule métrique peut inclure de nombreuses séries temporelles, et si un graphique affiche plusieurs métriques, on peut donc très vite se retrouver avec un excès de données. Dans la plupart des cas, si un graphique comporte trop de lignes, celles qui sont réellement intéressantes peuvent se retrouver invisibles.

En outre, les graphiques présentant beaucoup de lignes sont moins réactifs que les graphiques plus légers, en particulier lorsqu'ils affichent des données collectées sur des périodes de temps particulièrement longues.

Le mode "Anomalies" permet d'afficher les lignes anormales plutôt que les lignes très représentatives. Ainsi, le nombre de lignes reste limité, et le graphique conserve sa réactivité et son intelligibilité. Le mode "Anomalies" est disponible pour les widgets en courbes, à barres empilées, à aires empilées et en carte de densité.

Vous pouvez définir le mode "Anomalies" lorsque vous créez le graphique ou lorsque vous le modifiez. Comme illustré dans la capture d'écran ci-dessous, vous pouvez définir le nombre de séries temporelles à représenter, l'affichage ou non des valeurs extrêmement hautes ou extrêmement basses, et la méthode de classement des séries temporelles.

Image de la boîte de dialogue permettant de spécifier le mode "Outlier" (Anomalies).

Vous pouvez également faire basculer un graphique trop chargé en mode "Outlier" (Anomalies) en cliquant sur le lien de la bannière qui s'affiche lorsqu'un graphique comporte trop de lignes pour être utile :

Exemple de bannière comportant trop de lignes qui s'affiche lorsqu'un graphique contient trop de données

Par exemple, la capture d'écran suivante illustre un graphique en mode "Couleur".

Exemple de graphique sans mode "Anomalies" activé.

Ce graphique contient des lignes principales et est difficile à interpréter. Lorsque le mode "Anomalies" est activé par défaut, le graphique affiche les trois premières lignes, classées par moyenne. Une petite annotation sur le graphique décrit les critères d'affichage. En arrière-plan, affiché en gris, est un aperçu de toutes les séries temporelles. Vous ne pouvez pas désactiver le contenu grisé.

Exemple de graphique en mode "Anomalies".

Configurer une comparaison

L'option Compare to Past (Comparer à une période antérieure) vous permet de sélectionner un intervalle de temps en spécifiant un nombre d'heures, de jours ou de semaines. Les données de cet intervalle de temps sont ensuite superposées sous forme de ligne pointillée sur les données actuelles d'un graphique en courbes. La légende distingue les valeurs passées des valeurs présentes.

L'option Compare to Past (Comparer à une période antérieure) n'est disponible que sur les graphiques en courbes.

Pour afficher des données plus anciennes, procédez comme suit :

  • Cochez la case Compare to Past (Comparer à une période antérieure).
  • Précisez jusqu'à quelle période vous souhaitez aller, en indiquant :
    • la période (en heures, jours, semaines) ;
    • le nombre de périodes.

Les données superposées correspondent à la même période d'affichage que votre graphique, mais à une période antérieure. Par exemple, si le graphique affiche les données collectées entre 10h et 11h, et que vous indiquez les données datant d'il y a deux semaines comme étant anciennes, les nouvelles données affichées correspondront elles aussi à la période entre 10h et 11h du même jour il y a deux semaines.

Si aucune donnée n'est disponible pour la période demandée, le graphique n'est pas modifié.

La capture d'écran suivante montre une demande de données collectées il y a deux semaines :

Exemple de paramètres permettant de comparer les données actuelles avec des données antérieures

Les captures d'écran ci-après montrent le même graphique avec et sans les données collectées il y a deux semaines.

Sans données antérieures :

Exemple de graphique sans données antérieures

Avec données antérieures et une série temporelle mise en évidence :

Exemple de graphique avec des données antérieures.

Définir l'axe Y sur l'échelle logarithmique

L'option Log scale on Y-axis (Échelle logarithmique sur l'axe y) permet de redimensionner de manière logarithmique les valeurs Y du graphique. Ce rescaling est utile lorsque les valeurs se confondent dans une plage de valeurs trop petite. Cochez la case pour activer cette option et décochez-la pour la désactiver.

Les captures d'écran suivantes montrent le même graphique avec l'axe y par défaut et avec un axe y redimensionné de façon logarithmique.

Axe y par défaut :

Exemple de graphique avec l'axe y par défaut.

Axe y à l'échelle logarithmique :

Exemple de graphique avec l'axe y à l'échelle logarithmique

Configurer le mode API

Pour afficher la configuration d'un widget tel que décrit par l'API Cloud Monitoring, cliquez sur Afficher le mode API dans la configuration.

Une fois sélectionné, un onglet avec le libellé API est disponible dans le volet de configuration de chaque widget du tableau de bord. Cela peut être utile lorsque vous gérez vos tableaux de bord via Google Cloud Console et l'API Cloud Monitoring.

Étape suivante