Accéder aux partages de fichiers depuis les clusters Google Kubernetes Engine

Cette rubrique vous apprend à accéder à un partage de fichiers Cloud Filestore à partir d'un cluster GKE en créant un volume persistant et une revendication de volume persistant.

Le cluster doit se trouver dans le même projet Google Cloud Platform et le même réseau VPC que l'instance Cloud Filestore.

Créer un volume persistant

  1. Installez l'outil de ligne de commande kubectl en exécutant les commandes suivantes :

    gcloud components install kubectl
    gcloud container clusters get-credentials [CLUSTER_NAME]

    [CLUSTER_NAME] est le nom du cluster.

  2. Créez une spécification de volume persistant Kubernetes. Il s'agit d'un fichier .yaml qui fournit des informations sur la façon d'accéder au partage de fichiers Cloud Filestore. La spécification est semblable à l'exemple suivant :

    apiVersion: v1
    kind: PersistentVolume
    metadata:
      name: fileserver
    spec:
      capacity:
        storage: [STORAGE]
      accessModes:
      - ReadWriteMany
      nfs:
        path: /[FILESHARE]
        server: [IP_ADDRESS]
    

    où :

    • [STORAGE] est la taille du partage de fichiers sur l'instance Cloud Filestore. Vous devez spécifier la valeur [STORAGE] dans l'une des unités compatibles décrites dans la section Quantités de ressources (par exemple, 2T).
    • [FILESHARE] est le nom du partage de fichiers sur l'instance Cloud Filestore. Le nom du partage de fichiers d'une instance est obtenu à partir de l'une des sources suivantes :
    • [IP_ADDRESS] est l'adresse IP de l'instance Cloud Filestore. L'adresse IP d'une instance est obtenue à partir de l'une des sources suivantes :

    Pour en savoir plus sur les autres paramètres, consultez la section Volumes persistants.

  3. Déployez la spécification de volume persistant en exécutant la commande suivante :

    kubectl create -f /path/to/[PERSISTENT_VOLUME_FILE_NAME].yaml

Créer une revendication de volume persistant

  1. Créez une spécification de revendication de volume persistant Kubernetes. Il s'agit d'un fichier .yaml qui permet à un pod Kubernetes d'accéder aux ressources de stockage d'un volume persistant. La spécification est semblable à l'exemple suivant :

    apiVersion: v1
    kind: PersistentVolumeClaim
    metadata:
      name: fileserver-claim
    spec:
      accessModes:
      - ReadWriteMany
      storageClassName: ""
      resources:
        requests:
          storage: [STORAGE]
    

    [STORAGE] est la taille de la revendication de volume persistant que vous souhaitez mettre à la disposition des objets Kubernetes. Vous devez spécifier la valeur [STORAGE] dans l'une des unités compatibles décrites dans la section Quantités de ressources. La valeur que vous spécifiez doit être inférieure ou égale à celle du stockage indiquée pour le volume persistant.

    Pour en savoir plus sur les autres paramètres, consultez la section Revendications de volume persistant.

  2. Déployez la spécification de revendication de volume persistant en exécutant la commande suivante :

    kubectl create -f /path/to/[PERSISTENT_VOLUME_CLAIM_FILE_NAME].yaml

Utiliser la revendication de volume persistant

  1. Créez une spécification pour un objet Kubernetes qui utilise une revendication de volume persistant, par exemple un pod Kubernetes. Cette spécification est un fichier .yaml qui décrit l'objet, y compris les informations concernant les ressources de stockage disponibles. Une spécification de pod est semblable à l'exemple suivant :

    apiVersion: v1
    kind: Pod
    metadata:
      name: my-pod
    spec:
      containers:
      - name: [CONTAINER_NAME]
        image: [IMAGE_NAME]
        volumeMounts:
        - mountPath: [MOUNT_PATH]
          name: mypvc
      volumes:
      - name: mypvc
        persistentVolumeClaim:
          claimName: [CLAIM_NAME]
          readOnly: false
    

    où :

    • [CONTAINER_NAME] est le nom d'un conteneur, comme décrit dans la section relative aux conteneurs.
    • [IMAGE_NAME] est le nom de l'image Docker, comme décrit dans la section relative aux conteneurs.
    • [MOUNT_PATH] est le chemin d'accès pour installer la revendication de volume persistant, par exemple /mnt/fileserver.
    • [CLAIM_NAME] est le nom d'une revendication de valeur persistante déployée. Dans cet exemple, il s'agit de fileserver-claim.

    Pour en savoir plus sur les autres paramètres, consultez la section Pods.

  2. Déployez la spécification du pod en exécutant la commande suivante :

    kubectl create -f /path/to/[POD_FILE_NAME].yaml

Étape suivante

Obtenez des informations sur l'instance Cloud Filestore.

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Cloud Filestore Documentation