Premiers pas avec Endpoints pour Cloud Run avec ESPv2

Cette page vous explique comment configurer Cloud Endpoints pour Cloud Run. Cloud Endpoints utilise le proxy Extensible Service Proxy V2 (ESPv2) en guise de passerelle API. Afin d'assurer la gestion des API par Cloud Run, vous devez déployer le conteneur ESPv2 prédéfini sur Cloud Run. Vous pouvez ensuite sécuriser vos services à l'aide de l'IAM Cloud Run afin qu'ESPv2 puisse les appeler.

Une fois la configuration finalisée, ESPv2 peut intercepter toutes les requêtes adressées à vos services avant de les appeler, et effectuer les vérifications nécessaires, telles que l'authentification. Lorsque le service répond, ESPv2 rassemble et consigne les données de télémétrie, comme illustré par la figure ci-dessous. Vous pouvez afficher les métriques de votre service sur la page Endpoints > Services de Google Cloud Console.

Architecture Endpoints

Pour obtenir une présentation de Cloud Endpoints, consultez les pages À propos de Cloud Endpoints et Architecture Cloud Endpoints.

Migrer vers ESPv2

Les versions précédentes de Cloud Endpoints acceptaient l'utilisation du proxy Extensible Service Proxy (ESP) avec Cloud Functions. Si vous souhaitez migrer des API existantes vers ESPv2, consultez la page Migrer vers Extensible Service Proxy V2 pour en savoir plus.

Liste de tâches

Tout au long du tutoriel, reportez-vous à la liste de tâches présentée ci-dessous. La finalisation du tutoriel suppose de réaliser l'intégralité de ces tâches.

  1. Créez un projet Google Cloud et, si vous n'avez pas déployé votre propre environnement Cloud Run, déployez un exemple de service backend. Consultez la section Avant de commencer.
  2. Réservez un nom d'hôte Cloud Run pour le service ESPv2. Consultez la page Réserver un nom d'hôte Cloud Run.
  3. Créez un document OpenAPI décrivant votre API, puis configurez les routes vers votre environnement Cloud Run. Consultez la section Configurer Endpoints.
  4. Déployez le document OpenAPI pour créer un service géré. Consultez la section Déployer la configuration Endpoints.
  5. Créez une image ESPv2 pour Docker avec votre configuration de service Endpoints. Consultez la section Créer une nouvelle image ESPv2.
  6. Déployez le conteneur ESPv2 dans Cloud Run. Accordez ensuite à ESPv2 l'autorisation IAM (Identity and Access Management) d'appeler votre service. Consultez la section Déployer le conteneur ESPv2.
  7. Appelez un service. Consultez la section Envoyer des requêtes à l'API.
  8. Suivez l'activité de vos services. Consultez la section Suivre l'activité de l'API.
  9. Faites le nécessaire pour éviter que des frais ne soient facturés sur votre compte Google Cloud. Consultez la section Effectuer un nettoyage.

Avant de commencer

Avant de vous lancer, procédez comme suit :

  1. Dans Cloud Console, accédez à la page Gérer les ressources et créez un projet.

    Accéder à la page "Gérer les ressources"

  2. Assurez-vous que la facturation est activée pour votre projet.

    Découvrir comment activer la facturation

  3. Notez l'ID du projet, car vous en aurez besoin ultérieurement. Sur le reste de cette page, cet ID est appelé ESP_PROJECT_ID.

  4. Notez le numéro de projet, car vous en aurez besoin ultérieurement. Sur le reste de cette page, ce numéro est appelé ESP_PROJECT_NUMBER.

  5. Téléchargez et installez le SDK Cloud.

    Télécharger le SDK Cloud

  6. Si vous n'avez pas encore déployé votre propre service backend Cloud Run, suivez la procédure décrite dans le guide Démarrage rapide : Déployer un exemple de conteneur prédéfini pour sélectionner ou créer un projet Google Cloud, et déployer un exemple de backend. Notez la région et l'ID de projet correspondant à l'emplacement de déploiement de votre service. Sur le reste de cette page, cet ID est appelé BACKEND_PROJECT_ID. Le nom désignant le service déployé est BACKEND_SERVICE_NAME.

Réserver un nom d'hôte Cloud Run

Vous devez réserver un nom d'hôte Cloud Run pour le service ESPv2 afin de configurer le document OpenAPI ou la configuration du service gRPC. Pour réserver un nom d'hôte, vous devez déployer un exemple de conteneur dans Cloud Run. Vous déploierez par la suite le conteneur ESPv2 sur le même service Cloud Run.

  1. Assurez-vous que le SDK Cloud est autorisé à accéder à vos données et services.
    1. Connectez-vous.
      gcloud auth login
    2. Dans le nouvel onglet de navigateur qui s'ouvre, choisissez un compte auquel a été attribué le rôle Éditeur ou Propriétaire dans le projet Google Cloud que vous avez créé pour déployer ESPv2 dans Cloud Run.
  2. Définissez la région.
    gcloud config set run/region us-central1
  3. Déployez l'exemple d'image gcr.io/cloudrun/hello dans Cloud Run. Remplacez CLOUD_RUN_SERVICE_NAME par le nom que vous souhaitez utiliser pour le service.
    gcloud run deploy CLOUD_RUN_SERVICE_NAME \
        --image="gcr.io/cloudrun/hello" \
        --allow-unauthenticated \
        --platform managed \
        --project=ESP_PROJECT_ID
    

    Si elle réussit, la commande affiche un message semblable à celui-ci :

    Service [CLOUD_RUN_SERVICE_NAME] revision [CLOUD_RUN_SERVICE_NAME-REVISION_NUM] has been deployed and is serving traffic at CLOUD_RUN_SERVICE_URL

    Par exemple, si vous définissez CLOUD_RUN_SERVICE_NAME sur gateway :

    Service [gateway] revision [gateway-00001] has been deployed and is serving traffic at https://gateway-12345-uc.a.run.app

    Dans cet exemple, https://gateway-12345-uc.a.run.app correspond à CLOUD_RUN_SERVICE_URL et gateway-12345-uc.a.run.app à CLOUD_RUN_HOSTNAME.

  4. Notez CLOUD_RUN_SERVICE_NAME et CLOUD_RUN_HOSTNAME. Vous déploierez par la suite ESPv2 sur le service Cloud Run CLOUD_RUN_SERVICE_NAME. Spécifiez CLOUD_RUN_HOSTNAME dans le champ host du document OpenAPI.

Configurer Endpoints

Vous devez disposer d'un document OpenAPI basé sur la version 2.0 de la spécification OpenAPI décrivant la surface de votre service de backend, ainsi que les conditions requises pour l'authentification. Vous devez également ajouter un champ spécifique à Google contenant l'URL de chaque service afin qu'ESPv2 dispose des informations nécessaires pour les appeler. Si vous débutez avec OpenAPI, consultez la page Présentation d'OpenAPI pour en savoir plus.

  1. Créez un fichier texte intitulé openapi-run.yaml. Pour des raisons de commodité, cet article utilise ce nom de fichier pour désigner le document OpenAPI, mais vous pouvez le nommer autrement si vous préférez.
  2. Votre service de backend Cloud Run est défini en haut du fichier openapi-run.yaml, dans une définition x-google-backend. Exemple :
      swagger: '2.0'
      info:
        title: Cloud Endpoints + Cloud Run
        description: Sample API on Cloud Endpoints with a Cloud Run backend
        version: 1.0.0
      host: HOST
      schemes:
        - https
      produces:
        - application/json
      x-google-backend:
        address: https://hello-HASH-uc.a.run.app
        protocol: h2
      paths:
        /hello:
          get:
            summary: Greet a user
            operationId: hello
            responses:
              '200':
                description: A successful response
                schema:
                  type: string
    
    La mise en retrait est importante pour le format YAML. Par exemple, le champ host doit se trouver au même niveau que info.
  3. Dans le champ address de la section x-google-backend, remplacez https://hello-HASH-uc.a.run.app par l'URL réelle de votre service de backend Cloud Run, où HASH est le code de hachage unique généré lors de la création du service.

    Cet exemple part du principe que vous utilisez le service de backend hello créé dans le guide Démarrage rapide : Déployer un exemple de conteneur prédéfini. Si nécessaire, remplacez cette valeur par l'URL de votre service Cloud Run.

  4. Dans le champ host, spécifiez CLOUD_RUN_HOSTNAME, c'est-à-dire la partie nom d'hôte de l'URL réservée, comme indiqué ci-dessus dans la section Réserver un nom d'hôte Cloud Run. N'incluez pas l'identifiant du protocole https://. Exemple :

    swagger: '2.0'
      info:
        title: Cloud Endpoints + Cloud Run
        description: Sample API on Cloud Endpoints with a Cloud Run backend
        version: 1.0.0
      host: gateway-12345-uc.a.run.app
    
  5. Notez la valeur de la propriété title dans le fichier openapi-run.yaml :

    title: Cloud Endpoints + Cloud Run

    La valeur de la propriété title devient le nom du service Endpoints après le déploiement de la configuration.

  6. Enregistrez votre document OpenAPI.

Pour en savoir plus sur les champs du document OpenAPI requis par Endpoints, consultez la page Configurer Endpoints.

Déployer la configuration Endpoints

Pour déployer la configuration Endpoints, exécutez la commande gcloud endpoints services deploy. Cette commande crée un service géré à l'aide de Service Management.

Pour déployer la configuration Endpoints :

  1. Assurez-vous que vous vous trouvez dans le répertoire contenant votre document OpenAPI.
  2. Téléchargez la configuration et créez un service géré.

    gcloud endpoints services deploy openapi-run.yaml \
      --project ESP_PROJECT_ID

    Vous créez ainsi un service Endpoints avec le nom spécifié dans le champ host du fichier openapi-run.yaml. Le service est configuré conformément à votre document OpenAPI.

    Lors de la création et de la configuration du service, Service Management envoie des informations au terminal. Une fois le déploiement terminé, un message semblable au suivant s'affiche :

    Service Configuration [CONFIG_ID] uploaded for service [CLOUD_RUN_HOSTNAME]

    CONFIG_ID correspond à l'ID unique de configuration du service Endpoints créé par le déploiement. Exemple :

    Service Configuration [2019-02-01r0] uploaded for service [gateway-12345-uc.a.run.app]

    L'ID de configuration de service se compose d'un horodatage, suivi d'un numéro de révision. Si vous déployez à nouveau openapi-run.yaml le même jour, le numéro de révision est incrémenté dans l'ID de configuration de service. Vous pouvez afficher la configuration de service et l'historique de déploiement en accédant à la page Endpoints > Services de Cloud Console.

    Si vous recevez un message d'erreur, consultez la section Résoudre des problèmes de déploiement de la configuration Endpoints.

Vérifier les services requis

Endpoints et ESP requièrent au minimum l'activation des services Google suivants :
Nom Titre
servicemanagement.googleapis.com API Service Management
servicecontrol.googleapis.com API Service Control
endpoints.googleapis.com Google Cloud Endpoints

Dans la plupart des cas, la commande gcloud endpoints services deploy permet d'activer ces services requis. Toutefois, bien que la commande gcloud ait abouti, elle n'active pas les services requis dans les cas suivants :

  • Vous avez utilisé une application tierce telle que Terraform et vous n'incluez pas ces services.

  • Vous avez déployé la configuration Endpoints dans un projet Google Cloud existant dans lequel ces services étaient explicitement désactivés.

Utilisez la commande suivante pour vérifier que les services nécessaires sont activés :

gcloud services list

Si les services requis ne sont pas répertoriés, activez-les :

gcloud services enable servicemanagement.googleapis.com
gcloud services enable servicecontrol.googleapis.com
gcloud services enable endpoints.googleapis.com

Activez également votre service Endpoints :

gcloud services enable ENDPOINTS_SERVICE_NAME

Pour déterminer la valeur de ENDPOINTS_SERVICE_NAME, vous pouvez effectuer l'une des opérations suivantes :

  • Après avoir déployé la configuration Endpoints, accédez à la page Endpoints de Cloud Console. La liste des valeurs ENDPOINTS_SERVICE_NAME possibles s'affiche dans la colonne Nom du service.

  • Pour OpenAPI, ENDPOINTS_SERVICE_NAME correspond à ce que vous avez spécifié dans le champ host de votre spécification OpenAPI. Pour gRPC, ENDPOINTS_SERVICE_NAME correspond à ce que vous avez spécifié dans le champ name de votre configuration Endpoints gRPC.

Pour en savoir plus sur les commandes gcloud, consultez la page Services gcloud.

Créer une image ESPv2

Créez la configuration du service Endpoints dans une nouvelle image ESPv2 pour Docker. Vous déploierez par la suite cette image sur le service Cloud Run réservé.

Pour créer la configuration de service dans une nouvelle image ESPv2 pour Docker, procédez comme suit :

  1. Téléchargez ce script sur la machine locale où le SDK gcloud est installé.

  2. Exécutez le script avec la commande suivante :

    chmod +x gcloud_build_image
    
    ./gcloud_build_image -s CLOUD_RUN_HOSTNAME \
        -c CONFIG_ID -p ESP_PROJECT_ID

    Pour le paramètre CLOUD_RUN_HOSTNAME, spécifiez le nom d'hôte de l'URL que vous avez réservé, comme indiqué ci-dessus dans la section Réserver un nom d'hôte Cloud Run. N'incluez pas l'identifiant du protocole https://.

    Exemple :

    chmod +x gcloud_build_image
    ./gcloud_build_image -s gateway-12345-uc.a.run.app \
        -c 2019-02-01r0 -p your-project-id
  3. Le script utilise la commande gcloud pour télécharger la configuration de service, la compiler dans une nouvelle image ESPv2, puis importer la nouvelle image dans le registre de conteneurs de votre projet. Le script utilise automatiquement la dernière version d'ESPv2, désignée par ESP_VERSION dans le nom de l'image de sortie. L'image de sortie est importée dans l'emplacement suivant :

    gcr.io/ESP_PROJECT_ID/endpoints-runtime-serverless:ESP_VERSION-CLOUD_RUN_HOSTNAME-CONFIG_ID

    Exemple :

    gcr.io/your-project-id/endpoints-runtime-serverless:2.14.0-gateway-12345-uc.a.run.app-2019-02-01r0"

Déployer le conteneur ESPv2

  1. Déployez le service ESPv2 pour Cloud Run avec la nouvelle image créée ci-dessus. Remplacez CLOUD_RUN_SERVICE_NAME par le nom du service Cloud Run utilisé lors de la réservation initiale du nom d'hôte, comme indiqué ci-dessus dans la section Réserver un nom d'hôte Cloud Run :

    gcloud run deploy CLOUD_RUN_SERVICE_NAME \
      --image="gcr.io/ESP_PROJECT_ID/endpoints-runtime-serverless:ESP_VERSION-CLOUD_RUN_HOSTNAME-CONFIG_ID" \
      --allow-unauthenticated \
      --platform managed \
      --project=ESP_PROJECT_ID
  2. Si vous souhaitez configurer Endpoints afin d'utiliser d'autres options de démarrage d'ESPv2, telles que l'activation de CORS, vous pouvez transmettre les arguments dans la variable d'environnement ESPv2_ARGS :

    gcloud run deploy CLOUD_RUN_SERVICE_NAME \
      --image="gcr.io/ESP_PROJECT_ID/endpoints-runtime-serverless:ESP_VERSION-CLOUD_RUN_HOSTNAME-CONFIG_ID" \
      --set-env-vars=ESPv2_ARGS=--cors_preset=basic \
      --allow-unauthenticated \
      --platform managed \
      --project ESP_PROJECT_ID

    Pour en savoir plus et obtenir des exemples de définition de la variable d'environnement ESPv2_ARGS, y compris la liste des options disponibles et des informations sur la manière de spécifier plusieurs options, reportez-vous à la page sur les options d'Extensible Service Proxy V2.

  3. Accordez à ESPv2 l'autorisation d'appeler Service Management et Service Control.

    • Dans Cloud Console, accédez à la page "Cloud Run".
    • Accéder à la page Cloud Run

    • Vous pouvez voir l'instance Cloud Run que vous avez déployée et le compte de service qui lui est associé.
    • Accordez des autorisations au compte de service :
    • gcloud projects add-iam-policy-binding PROJECT_NAME \
             --member "serviceAccount:SERVICE_ACCOUNT" \
             --role roles/servicemanagement.serviceController
    Pour en savoir plus, consultez la page Comprendre les rôles.
  4. Accordez à ESPv2 l'autorisation d'appeler vos services Cloud Run. Exécutez la commande ci-dessous pour chaque service. Dans la commande suivante :
    • Remplacez BACKEND_SERVICE_NAME par le nom du service Cloud Run appelé. Si vous utilisez le service de backend créé dans le guide Démarrage rapide : Déployer un exemple de conteneur prédéfini, utilisez hello comme valeur.
    • Remplacez ESP_PROJECT_NUMBER par le numéro du projet que vous avez créé pour ESPv2. Pour ce faire, vous pouvez accéder à la page IAM de Cloud Console et trouver le Compte de service Compute par défaut, qui est celui utilisé dans l'option "member".
    gcloud run services add-iam-policy-binding BACKEND_SERVICE_NAME \
      --member "serviceAccount:ESP_PROJECT_NUMBER-compute@developer.gserviceaccount.com" \
      --role "roles/run.invoker" \
      --platform managed \
      --project BACKEND_PROJECT_ID

Pour en savoir plus, consultez la page Gérer les accès à l'aide d'IAM.

Envoyer des requêtes à l'API

Cette section montre comment envoyer des requêtes à votre API.

  1. Créez une variable d'environnement pour le nom de votre service Endpoints. Il s'agit du nom que vous avez spécifié dans le champ host du document OpenAPI. Exemple :
    • Linux ou macOS :

      export ENDPOINTS_HOST=gateway-12345-uc.a.run.app

    • Windows PowerShell :

      $Env: ENDPOINTS_HOST="gateway-12345-uc.a.run.app"

Linux ou macOS

Utilisez curl pour envoyer une requête HTTP à l'aide de la variable d'environnement ENDPOINTS_HOST que vous avez définie à l'étape précédente.

curl --request GET \
   --header "content-type:application/json" \
   "https://${ENDPOINTS_HOST}/hello"

PowerShell

Utilisez Invoke-WebRequest pour envoyer une requête HTTP à l'aide de la variable d'environnement ENDPOINTS_HOST que vous avez définie à l'étape précédente.

(Invoke-WebRequest -Method GET `
    -Headers @{"content-type"="application/json"} `
    -URI "https://$Env:ENDPOINTS_HOST/hello").Content

Dans l'exemple ci-dessus, les deux premières lignes se terminent par un accent grave. Lorsque vous collez l'exemple dans PowerShell, assurez-vous qu'il n'y a pas d'espace après les accents graves. Pour plus d'informations sur les options utilisées dans l'exemple de requête, consultez la page Invoke-WebRequest dans la documentation Microsoft.

Application tierce

Vous pouvez utiliser une application tierce, par exemple une requête Postman de l'extension du navigateur Chrome.

  • Sélectionnez GET comme verbe HTTP.
  • Pour l'en-tête, sélectionnez la clé content-type et la valeur application/json.
  • Utilisez l'URL réelle au lieu de la variable d'environnement, par exemple :

    https://gateway-12345-uc.a.run.app/hello
    

Si vous ne recevez pas de réponse positive, consultez la section Résoudre des problèmes concernant les erreurs de réponse.

Vous venez de déployer et de tester une API dans Endpoints.

Suivre l'activité de l'API

  1. Consultez les graphiques d'activité de votre API sur la page Endpoints > Services de Cloud Console.

    Afficher les graphiques d'activité Endpoints

    Il peut s'écouler quelques instants avant que la requête ne soit reflétée dans les graphiques.

  2. Consultez les journaux de requêtes de votre API sur la page de la visionneuse de journaux.

    Afficher les journaux de requête Endpoints

Créer un portail des développeurs pour l'API

Vous pouvez utiliser le portail Cloud Endpoints pour créer un portail des développeurs, c'est-à-dire un site Web qui vous permet d'interagir avec l'exemple d'API. Pour en savoir plus, consultez la page Présentation du portail Cloud Endpoints.

Effectuer un nettoyage

Afin d'éviter que des frais ne soient facturés sur votre compte Google Cloud pour les ressources utilisées dans ce guide de démarrage rapide, procédez comme suit :

Pour plus d'informations sur l'arrêt des services utilisés par ce tutoriel, consultez la page Supprimer une API et des instances d'API.

Étapes suivantes