Google Cloud Platform pour les professionnels des centres de données : Calcul

Cet article décrit les offres de calcul de Google Cloud Platform et les compare avec les technologies des centres de données traditionnels. L'article est consacré à Google Compute Engine, le produit IaaS (Infrastructure-as-a-Service) de Cloud Platform.

Comparaison des modèles de service

Les centres de données utilisent généralement la virtualisation des serveurs pour exécuter plusieurs serveurs virtuels Unix/Linux ou Windows sur une seule machine physique. Ces machines virtuelles sont créées, provisionnées et gérées via une suite logicielle, telle que VMware vSphere ou XenCenter.

Compute Engine utilise également ce modèle qui combine la virtualisation des serveurs et les outils de gestion associés dans une suite intégrée. Sur Compute Engine, les machines virtuelles sont appelées instances de machine virtuelle (VM). Vous pouvez créer et gérer ces instances à l'aide des outils suivants :

Administration

Compute Engine vous permet de réduire une bonne partie de la surcharge administrative liée à la gestion des machines virtuelles. Vous n'avez plus à vous soucier du provisionnement du serveur physique, de la mise en réseau ou de la capacité de stockage, ni de la configuration de votre réseau physique. En ce qui concerne les logiciels, vous n'avez plus à vous préoccuper de l'installation et de la mise à jour des outils de gestion virtuelle ; de gérer les mises à jour automatiques du logiciel hyperviseur virtuel, du micrologiciel du serveur et des outils associés ; ou de migrer vos machines virtuelles pendant la maintenance de la machine physique. Toutes ces tâches sont gérées de manière transparente par Google en arrière-plan.

Planification des capacités et provisionnement des ressources

Dans les centres de données traditionnels, vous passez généralement des cycles entiers chaque trimestre à examiner les besoins actuels en ressources et à prévoir les besoins futurs. Vous devez tenir compte des problèmes physiques, logistiques et humains, tels que l'espace de stockage, le refroidissement, l'électricité, la bande passante, le câblage, les délais d'approvisionnement, les délais d'expédition et les ingénieurs disponibles pour stocker et empiler le nouveau matériel. Par ailleurs, vous devez gérer activement la répartition de la capacité et des charges de travail pour que les tâches gourmandes en ressources (par exemple, les pipelines Hadoop) n'interfèrent pas avec les services qui doivent avoir une haute disponibilité, comme les serveurs Web.

En revanche, lorsque vous utilisez Compute Engine, vous confiez la majeure partie de la planification de vos capacités à Google. Vous pouvez adapter vos instances de VM en fonction de vos besoins. Grâce à la tarification à l'utilisation et à la seconde, vous n'avez pas à payer le surplus de capacité lorsque vous ne l'utilisez pas, et vous optimisez ainsi vos coûts. Pour vous aider à réduire vos coûts, Cloud Console vous avertit en cas de détection d'instances sous-utilisées qui peuvent être redimensionnées ou supprimées.

De plus, lorsque vous créez une instance, la mémoire RAM et les processeurs que vous avez spécifiés pour cette instance vous sont alloués. Vos performances ne seront pas altérées, car d'autres instances ou services utiliseront des ressources supplémentaires sur la machine physique qui héberge votre instance.

Pour utiliser Cloud Platform, vous devez gérer votre quota qui indique le nombre de ressources que vous êtes autorisé à consommer sur Cloud Platform. Vous pouvez facilement consulter les informations de quota et demander un quota supplémentaire dans Cloud Console. Pour éviter d'atteindre les quotas fixés lorsque vous utilisez des API de Cloud Platform, vous pouvez anticiper en demandant des quotas supplémentaires, en particulier lorsque vous prévoyez des augmentations notables de l'utilisation. Pour gérer vos dépenses et limiter la consommation des utilisateurs et des processus en ressources, vous pouvez également demander une réduction de votre quota.

Garanties de disponibilité mensuelle

Compute Engine fournit un contrat de niveau de service qui prévoit une disponibilité mensuelle d'au moins 99,95 %, sous réserve de certaines limites. Pour en savoir plus, consultez le contrat de niveau de service de Google Compute Engine.

Comparatif des fonctionnalités

Configuration et gestion de base

Compute Engine fournit les mêmes fonctionnalités de base et la même flexibilité que celles que vous attendez des services hyperviseurs courants, tels que VMware ESXi, KVM et Xen. Comme avec ces services, vous pouvez :

Images système

Comme avec les autres machines virtuelles, vous créez des instances de VM Compute Engine à partir d'images disque. Compute Engine propose plusieurs approches différentes :

Accès et autorisations

Vous pouvez vous connecter à vos instances Compute Engine à l'aide d'une connexion SSH, RDP ou d'un port de série. Cloud Console fournit un terminal SSH intégré au navigateur, et l'outil de ligne de commande gcloud vous permet d'établir une connexion via le terminal de votre choix. Si vous choisissez d'activer des adresses IP externes statiques pour vos instances, vous pouvez également utiliser des outils traditionnels tels que le Bureau à distance Windows ou ssh.

Une instance de VM peut se connecter aux ressources Cloud Platform à l'aide d'un compte de service. Un compte de service est un compte Google spécial permettant aux applications d'accéder aux services Google de manière automatisée. Ce compte appartient à votre application ou à une instance de VM plutôt qu'à un utilisateur final individuel. Il permet à votre application d'appeler l'API d'un service, de sorte que les utilisateurs ne sont pas directement impliqués.

Le service Google Cloud IAM de Cloud Platform permet de gérer des identités fédérées et des accès précis. Pour en savoir plus sur l'utilisation de Cloud IAM avec Compute Engine, consultez la section Rôles de gestion de l'authentification et des accès. Pour obtenir des informations plus générales sur la gestion de l'authentification sur Cloud Platform, consultez l'article Gestion.

Provisionnement des machines

Grâce à Google Cloud Deployment Manager, vous pouvez gérer le provisionnement et la configuration de vos ressources de calcul de manière déclarative, y compris les instances de VM, les disques, la mise en réseau et presque toutes les autres ressources de votre projet Cloud Platform. Deployment Manager vous permet d'utiliser un balisage de données simple pour personnaliser et automatiser vos déploiements. Pour automatiser la gestion de configuration sur vos instances de VM, vous pouvez continuer à utiliser vos outils, comme Chef, Puppet, Packer ou Vagrant.

Pour obtenir plus de détails sur le provisionnement des ressources sur Cloud Platform, consultez l'article Gestion.

Ressources préemptives

Cloud Platform propose des VM préemptives pour les tâches qui peuvent être préemptées et poursuivies sur un hôte différent. Les VM préemptives sont exactement comme les machines virtuelles classiques, mais elles peuvent être préemptées. En d'autres termes, elles ne peuvent pas fonctionner plus de 24 heures et Google peut préempter la machine virtuelle plus tôt si la capacité est requise à d'autres fins. Les VM préemptives peuvent être jusqu'à 80 % moins chères que les instances de VM standard, selon le type d'instance choisi.

Storage

Les instances de VM Compute Engine utilisent un disque persistant ou un stockage de blocs virtualisé pour les volumes de disque de démarrage et de stockage. Les disques persistants sont disponibles en plusieurs types de volumes (HDD standard et SSD). Vous pouvez en provisionner jusqu'à 128 de manière dynamique, en fonction du type de votre machine virtuelle. Pour en savoir plus sur le disque persistant Compute Engine, consultez l'article Stockage.

Réseau

Compute Engine offre un réseau défini par logiciel, dans lequel vous pouvez configurer vos réseaux privés et publics au niveau logiciel. Pour obtenir plus d'informations sur les différences entre la mise en réseau Cloud Platform et la mise en réseau des centres de données traditionnels, consultez l'article Mise en réseau.

Migration et récupération

Par défaut, Compute Engine active la migration à chaud, au cours de laquelle vos instances sont migrées automatiquement et de manière transparente lorsque le matériel physique nécessite une maintenance.

Comme avec les suites d'hyperviseur standard, Compute Engine vous permet également de prendre des instantanés d'instances de VM en direct. Vous pouvez utiliser ces instantanés pour créer des instances dans une zone ou déplacer une instance vers une autre zone.

Si votre instance de VM Compute Engine est arrêtée en raison de problèmes rencontrés avec l'hôte physique sous-jacent, l'instance sera automatiquement récupérée par un autre hôte de la même zone. Si vous préférez laisser vos machines à l'arrêt, désactivez le redémarrage automatique.

Coûts

Consultez les tarifs de Compute Engine pour en savoir plus.

Et ensuite ?

Étape suivante : Stockage sur Cloud Platform