Google Cloud pour les utilisateurs professionnels d'Azure

Document mis à jour le 8 mars 2021

Cet ensemble d'articles aide les professionnels qui connaissent bien Microsoft Azure à se familiariser avec les concepts clés nécessaires à l'utilisation de Google Cloud. Le guide compare Google Cloud et Azure, et met en évidence les similitudes et les différences entre les deux. Il contient également des tableaux comparatifs des produits, des concepts et de la terminologie d'Azure et de Google Cloud.

Dans ce document, nous ne cherchons pas à comparer la syntaxe et la sémantique du SDK, des API ou des outils de ligne de commande inclus dans Azure et Google Cloud.

Cet ensemble d'articles compare les services Google Cloud aux services Azure tels qu'ils sont utilisés dans le modèle de déploiement Resource Manager. Le modèle de déploiement classique d'Azure, désormais obsolète, n'y est pas abordé. Dans ce guide, nous ne cherchons pas à comparer la syntaxe et la sémantique du SDK, des API ou des outils de ligne de commande inclus dans Azure et Google Cloud.

Comparaison des services

Pour accéder à un mappage de tous les services GCP vers des équivalents dans Azure, consultez notre comparaison des services.

Pourquoi choisir Google Cloud ?

Depuis plus de 20 ans, Google développe l'une des infrastructures cloud les plus rapides, puissantes et fiables au monde, que nous utilisons en interne pour offrir à l'échelle mondiale des services à trafic élevé, tels que Gmail, Maps, YouTube et la recherche Google. En raison de la taille et de l'ampleur de ces services, nous avons beaucoup travaillé pour optimiser notre infrastructure, et créer une suite d'outils et de services permettant de la gérer efficacement. Grâce à Google Cloud, cette infrastructure et ces ressources de gestion sont également à votre disposition.

Faites l'essai

Si vous débutez sur Google Cloud, créez un compte pour évaluer les performances de nos produits en conditions réelles. Les nouveaux clients bénéficient également de 300 $ de crédits gratuits pour exécuter, tester et déployer des charges de travail.

Essai gratuit

Régions et zones

Comme avec Azure, les produits Google Cloud sont déployés dans des régions du monde entier. Chaque région comprend un ou plusieurs centres de données situés à proximité les uns des autres. Azure et Google Cloud divisent en outre la disponibilité en zones, qui sont des emplacements isolés au sein d'une région.

En outre, certains services Google Cloud, tels qu'App Engine et le stockage multirégional Cloud Storage, répliquent et diffusent des données à un niveau multirégional plutôt qu'à des niveaux régionaux ou zonaux plus précis. Google Cloud fournit également un modèle de réplication birégional pour Cloud Storage et Compute Engine.

Pour plus d'informations sur les services zonaux, régionaux et multirégionaux, consultez la section Zones géographiques et régions.

Isolation et disponibilité

De par sa conception, Azure associe des régions situées sur le même continent et isolées physiquement les unes des autres d'au moins 300 kilomètres dans les zones de disponibilité. Azure encourage les utilisateurs à créer leurs systèmes et leurs applications autour de ces associations, créant ainsi une configuration de récupération active-active à des fins de disponibilité et d'isolation. En outre, certains services Azure, tels que le stockage de blobs, proposent des options de réplication qui répliquent automatiquement les données sur des régions associées.

Google Cloud utilise une stratégie similaire, en isolant les régions les unes des autres pour des raisons de disponibilité. Google Cloud n'impose pas d'associations régionales spécifiques. Toutefois, comme pour Azure, vous devez construire votre application sur plusieurs régions si vous souhaitez atteindre une haute disponibilité. Autre point commun avec Azure, certains services Google Cloud, tels que les classes de stockage multirégional et birégional de Cloud Storage, disposent d'une synchronisation multirégionale intégrée.

Comptes et quotas

Pour utiliser un service Azure, vous devez soit créer un compte Azure, soit ajouter Azure à votre compte Microsoft existant. Une fois que vous avez configuré votre compte Azure, vous pouvez créer un abonnement au sein du compte, puis lancer des services couverts par cet abonnement. Chaque compte Azure peut accepter plusieurs abonnements, et chaque abonnement peut utiliser son propre compte de facturation si nécessaire.

Le modèle Google Cloud est semblable à celui d'Azure. Vous pouvez accéder aux services Google Cloud en configurant un compte Google. Un compte fait partie d'une organisation, semblable à un locataire dans Azure.

Vous déployez des ressources partageant le même cycle de vie de gestion dans des projets fonctionnellement semblables aux groupes de ressources dans Azure. Les projets contiennent souvent des ressources réseau ou de stockage communes à toute l'organisation, ou sont utilisés pour regrouper des ressources pour un ensemble de services ou d'applications courants.

En plus des projets, les dossiers fournissent un mécanisme de regroupement supplémentaire. Ils sont tous mappés sous la ressource "Organisation". Pour plus d'informations, consultez la section Hiérarchie des ressources de Cloud Platform.

Azure et Google Cloud proposent tous deux par défaut des limites souples sur leurs services pour les nouveaux comptes. Ces limites souples ne sont pas liées à des limitations techniques pour un service donné. Elles sont en place pour éviter que des comptes frauduleux n'utilisent des ressources de manière excessive. Elles réduisent également les risques pour les nouveaux utilisateurs en les empêchant de dépenser plus que prévu pendant leur découverte de la plate-forme. Si vous estimez que votre application a besoin de dépasser ces limites, Azure et Google Cloud proposent des manières simples de contacter les équipes internes concernées pour augmenter les limites sur leurs services.

Tarifs

Les tarifs ayant tendance à changer plus souvent que les fonctionnalités ou services principaux, nous évitons autant que possible de mentionner des prix dans cet ensemble d'articles. Cependant, chaque article décrit le modèle de tarification des services lorsque l'information est pertinente. Pour obtenir un comparatif de prix à jour pour votre solution, utilisez le simulateur de coût Azure et le simulateur de coût Google Cloud pour savoir quelle configuration offre le meilleur rapport qualité/prix en termes de flexibilité, d'évolutivité et de budget.

Remises

Azure et Google Cloud offrent chacun des remises sur un sous-ensemble de leurs services respectifs, mais selon des mécanismes différents.

Vous pouvez obtenir des remises sur divers services Azure via votre Accord Entreprise Microsoft en vous engageant dans l'installation basique d'un ou plusieurs composants Microsoft Server ou Cloud avec une couverture Software Assurance complète. Si vous n'avez pas d'Accord Entreprise Microsoft, vous aurez éventuellement la possibilité d'obtenir des tarifs réduits via un revendeur.

Google Cloud offre des remises automatiques proportionnelles à une utilisation soutenue par service, en fonction de votre utilisation mensuelle. Par exemple, Google Compute Engine propose des remises automatiques proportionnelles à une utilisation soutenue en fonction du nombre d'heures cumulées pendant lesquelles une machine virtuelle s'exécute au cours d'un mois donné. Si votre utilisation des ressources est régulière et prévisible, vous pouvez également obtenir des taux fortement réduits grâce à des remises sur engagement d'utilisation. Les remises sur engagement d'utilisation vous permettent d'acheter un nombre spécifique de processeurs virtuels et une quantité spécifique de mémoire avec une remise sur le prix total, en fonction de la durée de votre engagement.

Forfaits d'assistance

Azure et Google Cloud abordent leurs forfaits d'assistance de différentes manières. Azure regroupe ses niveaux d'assistance dans des niveaux d'abonnement différents. Pour plus d'informations sur les forfaits d'assistance Azure disponibles, consultez la section Forfaits d'assistance Azure. De même qu'Azure, Google Cloud fournit gratuitement une assistance de base et des ressources d'aide en ligne. Vous pouvez également souscrire à des services d'assistance Google Cloud payants. Pour plus d'informations sur les forfaits d'assistance disponibles, consultez la section Forfaits d'assistance Google Cloud.

Interfaces de gestion des ressources

Azure et Google Cloud fournissent chacun des interfaces de ligne de commande (CLI) pour interagir avec les services et les ressources. Azure fournit à la fois l'interface de ligne de commande Azure, qui est un outil multiplate-forme, et un ensemble d'applets de commande Azure PowerShell que vous pouvez installer et utiliser via Windows PowerShell ou PowerShell Core. Google Cloud fournit un ensemble d'outils de ligne de commande et de cmdlets PowerShell via le SDK Cloud, un kit d'outils multiplate-forme.

Azure et Google Cloud fournissent également des consoles Web. Chacune permet de créer, de gérer et de suivre les ressources. La console de Google Cloud se trouve à l'adresse https://console.cloud.google.com/. Vous pouvez également utiliser le SDK Cloud dans votre navigateur Web à l'aide de Google Cloud Shell.

Étape suivante

Consultez les articles Google Cloud pour les utilisateurs professionnels d'Azure pour chaque type de service :