Utiliser les licences d'application Microsoft existantes

Microsoft License Mobility pour Google Cloud Platform vous permet de déployer des applications Microsoft Windows Server éligibles sur Google Cloud Platform en utilisant vos licences d'application existantes. Vous pouvez ainsi transférer facilement vos charges de travail vers des instances Windows sur Google Cloud Platform sans avoir à payer de frais de licence supplémentaires à Microsoft.

Cet avantage est disponible pour les clients Microsoft Volume Licensing (VL) avec des applications serveur éligibles couvertes par des contrats Microsoft Software Assurance (SA) actifs. La mobilité des licences facilite la transition des clients SA existants vers Google Cloud Platform et vous permet de continuer à acheter des licences perpétuelles tout en profitant de l'efficacité du cloud.

Microsoft License Mobility s'applique spécifiquement aux applications qui s'exécutent sur Windows Server et ne s'applique pas aux licences du système d'exploitation Windows lui-même.

Transférer votre logiciel Microsoft vers Google Cloud Platform

Si vous utilisez License Mobility via Software Assurance, vous devez effectuer un processus de vérification de la licence. Microsoft veillera à ce que vous disposiez de licences éligibles avec un contrat Software Assurance actif. Pour démarrer le processus de vérification et passer en revue les détails supplémentaires, accédez au formulaire de vérification de Microsoft License Mobility dans la console GCP.

Vous pouvez également accéder à la page Licenses en volume et suivre les étapes décrites à la section Clients existants.

Si vous avez besoin de conseils pour remplir le formulaire, consultez le guide Microsoft License Mobility through Software Assurance Customer Verification. Veuillez utiliser les informations suivantes pour spécifier Google en tant que partenaire de mobilité agréé :

  • Nom du partenaire de mobilité agréé : Google LLC.
  • URL du site Web du partenaire de mobilité agréé : http://cloud.google.com
  • Adresse e-mail du partenaire de mobilité agréé : google-ms-license-mobility@google.com

Microsoft vous enverra une confirmation ainsi qu'à Google, lorsque le processus de vérification sera terminé. Si vous avez déjà des contrats de mobilité de licence avec Microsoft, vous pouvez soumettre les informations qui y sont relatives au moment de la création d'une machine virtuelle (VM) Windows. Les informations que vous fournissez ici seront soumises à Microsoft. Vous êtes responsable de la gestion des sauvegardes et des renouvellements requis conformément à leur contrat.

Pour soumettre votre contrat de mobilité de licence, accédez à la page d'envoi des licences de la console.

Accéder à la page d'envoi des licences

Critères d'éligibilité

Cet avantage est soumis aux conditions suivantes :

  • Toutes les applications pour Microsoft Server migrées vers Google Cloud Platform par le programme License Mobility through Software Assurance doivent être couvertes par un contrat Software Assurance (SA) actif.
  • Les applications serveur doivent figurer sur la liste des produits éligibles. Cette liste comprend :

    • MS Exchange Server (Contactez Google pour obtenir des conseils sur le déploiement de MS Exchange Server.)
    • SharePoint Server (contactez Google pour obtenir des conseils sur le déploiement de SharePoint Server.)
    • SQL Server Standard Edition
    • SQL Server Enterprise Edition (pour en savoir plus sur les limitations relatives aux licences SAP, consultez la note SAP 2139358)
    • Lync Server
    • System Center Server
    • Dynamics CRM Server
    • Dynamics AX Server
    • MS Project Server
    • Visual Studio Deployment
    • Visual Studio Team Foundation Server
    • BizTalk Server
    • Forefront Identity Manager
    • Forefront Unified Access Gateway
    • Remote Desktop Services
  • Les programmes de licences en volume éligibles incluent le contrat d'entreprise, le contrat d'abonnement d'entreprise et le contrat Microsoft Open Value, pour lesquels Software Assurance est inclus, et d'autres programmes de licences en volume pour lesquels Software Assurance est disponible en option, comme Microsoft Open License ou Select Plus.

  • Le client doit détenir des licences d'accès client (CAL) appropriées avec Software Assurance dans le cadre de son contrat de licence en volume pour pouvoir accéder aux serveurs d'applications.

  • Le système d'exploitation Microsoft Windows Client, les produits d'application de bureau (par exemple, Microsoft Office) et le système d'exploitation Microsoft Windows Server ne sont pas compris. Les clients Google Cloud Platform devront continuer à exécuter leurs applications via des instances Windows sur Google Compute Engine.

  • Afin de respecter les règles de la "batterie de serveurs" de Microsoft, les licences déployées dans une région spécifique de Google Cloud Platform ne peuvent pas être déplacées vers une autre région de Google Cloud Platform pendant 90 jours.

  • Pour bénéficier de License Mobility, vous devez importer vos propres applications sur vos instances Windows Server. Les applications incluses avec les images payantes fournies par Compute Engine, telles que SQL Server sur les images payantes SQL Server, ne peuvent pas en bénéficier.

Conditions de licence SQL Server

Les exigences de la licence SQL Server sont définies dans le document Droits d'utilisation pour le prestataire de services Microsoft, publié récemment par Microsoft.

Le nombre de licences requis lors de l'exécution d'une instance Windows Google Compute Engine avec un logiciel sous licence dans le cadre de l'avantage Mobility License through Software Assurance dépend du type d'instance et de la version de SQL Server.

Dans des accords Microsoft SPUR récents (datant de février 2016), Microsoft déclare que vous devez attribuer une licence à chaque cœur virtuel de chaque environnement virtuel OSE, avec un minimum de quatre licences par OSE. Dans Google Compute Engine, un "OSE virtuel" équivaut à une instance de VM et un cœur virtuel équivaut à un processeur virtuel de Compute Engine. Par conséquent, si vous prévoyez d'exécuter SQL Server sur une instance Compute Engine avec quatre processeurs virtuels ou plus, vous devez attribuer une licence à chaque processeur virtuel. Si vous l'exécutez sur une VM de deux processeurs virtuels ou plus petite, vous devez tout de même attribuer quatre licences VCore. Si vous utilisez SQL Server Enterprise Edition, des droits d'utilisation supplémentaires peuvent être disponibles. Pour connaître votre situation en détail, consultez le document Droits d'utilisation pour le prestataire de services Microsoft, le Guide de gestion des licences SQL Server publié par Microsoft ou contactez votre représentant Microsoft pour obtenir de l'aide.

Pour plus d'informations sur les licences des autres versions de Microsoft SQL Server, veuillez nous contacter.

Nous contacter

Souhaitez-vous exécuter des applications Microsoft Windows Server ou Windows Server, telles que SQL ou SharePoint sur Google Cloud Platform, et voulez-vous qu'un représentant commercial Google Cloud Platform suive avec vous votre projet informatique ? Veuillez nous contacter.

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Documentation Compute Engine