Utiliser vos propres licences (Bring You own license)

Cette page explique comment utiliser vos propres licences (BYOL) dans Compute Engine avec Google Cloud. Outre les licences à la demande, Google Cloud vous permet d'utiliser vos licences existantes en toute flexibilité. L'utilisation de vos licences existantes exige que vous fournissiez votre propre support et que vous exécutiez celui-ci sur des configurations matérielles (telles que des nœuds à locataire unique) compatibles avec vos licences.

Avant d'essayer d'importer des images avec des licences existantes dans Google Cloud, consultez les conditions d'utilisation de vos licences. Pour découvrir comment importer des images avec des licences existantes dans Google Cloud, consultez la page Utiliser sa propre licence.

Afin de vous permettre d'utiliser vos propres licences et de gérer les exigences de conformité associées à vos licences, Google Cloud fournit des outils pour les opérations suivantes :

  • Importer des images
  • Gérer des VM sur du matériel dédié (nœuds à locataire unique)
  • Réduire l'utilisation du cœur physique
  • Suivre l'utilisation des cœurs physiques pour créer des rapports

Vous pouvez importer des images avec des licences existantes dans n'importe quelle région compatible avec les nœuds à locataire unique. Bien que l'importation des images soit gratuite, vous devez veiller au paiement de vos licences conformément à vos contrats.

Les nœuds à locataire unique sont des serveurs physiques exclusivement dédiés à l'hébergement de VM pour votre projet. Vous pouvez configurer des nœuds à locataire unique pour répondre à diverses exigences de charge de travail, telles que la configuration requise pour réduire le nombre de serveurs physiques et de cœurs. Consultez vos contrats de licence pour déterminer les options de configuration les plus adaptées à vos charges de travail.

D'autres scénarios de licence ne nécessitent pas de nœuds à locataire unique. Par exemple, c'est le cas des licences liées aux applications Microsoft. Si vous envisagez d'importer des licences à partir d'applications Microsoft telles que SharePoint Server et SQL Server, utilisez la mobilité de licence Microsoft.

Importation de disque virtuel et création d'image

Pour provisionner des VM avec vos licences existantes, vous devez fournir votre propre support. Les images basées sur une image payante Google Cloud ne sont pas éligibles BYOL, car elles nécessitent des licences Google qui reposent sur le paiement à l'usage.

Si vous disposez de disques virtuels (disques de référence ou images de référence) dans votre environnement sur site comportant des personnalisations (configurations logicielles, licences, etc.) dont vous avez besoin, l'outil d'importation de disque virtuel peut vous permettre d'effectuer les opérations suivantes :

  1. Importer vos disques virtuels personnalisés et créer des images basées sur ces disques
  2. Définir la configuration de licence appropriée
  3. Installer les packages et les pilotes nécessaires à la compatibilité avec Google Cloud

Les workflows d'importation d'image sont personnalisables et disponibles sur GitHub. En outre, étant donné que des logiciels tiers peuvent interférer avec l'installation des pilotes Compute Engine, nous vous recommandons de supprimer ces logiciels avant d'importer votre image.

Google est compatible avec l'import d'images hors connexion sur les systèmes d'exploitation suivants :

  • Linux :

    • Red Hat Enterprise Linux 6, Red Hat Enterprise Linux 7 et Red Hat Enterprise Linux 8
    • SUSE Linux Enterprise Server 12 et SUSE Linux Enterprise Server 15
  • Windows :

    • Serveur : Windows Server 2008 R2 SP1, Windows Server 2012, Windows Server 2012 R2, Windows Server 2016, Windows Server 2019
    • Client : Windows 7 SP1 x64, Windows 7 SP1 x86, Windows 8.1 x64, Windows 8.1 x86, Windows 10 x64, Windows 10 x86

En complément de l'import hors connexion d'images d'OS, vous pouvez importer des images à partir de VM en ligne et en cours d'exécution.

Licences et activation des licences

Après avoir vérifié que vous importez un système d'exploitation compatible, vous devez vous assurer que vos contrats de licence vous permettent d'utiliser le logiciel conformément à cette documentation et que vous êtes autorisé à utiliser l'image de l'OS invité ainsi que l'environnement d'importation de licence fourni par Google. Notez que vous devez également préparer l'image de l'OS invité pour l'importation conformément à vos contrats de licence.

Pour activer une licence, utilisez des scripts de démarrage avec vos clés d'activation ou configurez Cloud Key Management Service. Vous ne pouvez pas activer d'images avec des licences existantes sur le serveur de licences de Compute Engine.

Après avoir importé votre image et activé la licence, provisionnez une VM basée sur l'image importée sur un nœud à locataire unique.

Utilisation du cœur physique et du processeur

Si vous utilisez la procédure d'importation d'images pour importer des images avec des licences existantes dans Google Cloud, procédez comme suit :

  1. Préparez les images selon vos contrats de licence.
  2. Activez vos licences.
  3. Suivez l'utilisation des licences par vos VM.
  4. Signalez la consommation de licences à votre fournisseur.

Pour vous aider à signaler votre consommation de licences, Google fournit des outils permettant d'effectuer le suivi de l'utilisation des licences, du cœur physique et du processeur.

Options de configuration

En fonction de vos scénarios de licence et de vos charges de travail, vous pouvez limiter le nombre de cœurs physiques utilisés par vos VM. Les nœuds à locataire unique fournissent les options de configuration suivantes, qui varient selon que les VM soient migrées à chaud ou non lors des événements de maintenance mensuelle sur l'hôte et en fonction de la méthode de migration à chaud :

  • Migration à chaud des VM vers n'importe quel serveur : l'utilisation du cœur physique n'est pas minimisée lors des événements de maintenance de l'hôte, et les VM sont déplacées vers un nouvel hôte sans tenir compte de l'affinité pour un ensemble de serveurs donné. Il s'agit de l'option de configuration par défaut, recommandée pour les licences par utilisateur ou par appareil.

  • Redémarrage sur place des VM : les VM sont arrêtées, puis redémarrées sur le même serveur physique lors d'un événement de maintenance de l'hôte, qui se produit tous les quatre à six semaines environ. Cette option est recommandée pour les charges de travail tolérantes aux pannes qui doivent demeurer sur le même serveur physique, ou pour les licences basées sur le nombre de cœurs ou de processeurs physiques.

  • Migration à chaud des VM dans un groupe de nœuds à locataire unique : les VM sont migrées à chaud dans un pool fixe de serveurs physiques (groupe de nœuds à locataire unique) pendant les événements de maintenance de l'hôte. Contrairement au paramètre par défaut qui migre les VM à chaud vers n'importe quel serveur, ce paramètre épingle les nœuds d'un groupe de nœuds à locataire unique à un ensemble fixe de serveurs physiques de manière à assurer la compatibilité des licences liées au serveur. Pour garantir une capacité suffisante pour la migration à chaud, Compute Engine réserve automatiquement 1 nœud sur 20 que vous provisionnez (soit 5 %). Cette option est recommandée pour les charges de travail à haute disponibilité avec des licences basées sur le nombre de cœurs ou de processeurs physiques.

Événements de maintenance

Rarement, un serveur peut rencontrer une défaillance matérielle critique. Dans ce cas, Compute Engine supprime le serveur physique et son identifiant unique, révoque l'accès au serveur physique, attribue un nœud de remplacement avec un nouvel identifiant unique, et déplace vos VM sur le nœud de remplacement. En fonction de la configuration de vos nœuds à locataire unique, il est possible que Compute Engine redémarre vos VM.

Étapes suivantes