Questions fréquentes sur Google Compute Engine

À propos de Compute Engine

Qu'est-ce que Compute Engine ? À quoi sert ce service ?

Compute Engine est un produit Infrastructure as a Service offrant des machines virtuelles flexibles et autogérées hébergées sur l'infrastructure de Google. Compute Engine inclut des machines virtuelles Linux et Windows s'exécutant sur KVM, des options de stockage locales et durables, et une API simple basée sur REST pour la configuration et le contrôle. Ce service s'intègre aux technologies Google Cloud telles que Cloud Storage, App Engine et BigQuery. Il va au-delà de la simple capacité de calcul pour permettre la création d'applications complexes et sophistiquées.

Qu'est-ce qu'un processeur virtuel dans Compute Engine ?

Sur Compute Engine, chaque processeur virtuel est mis en œuvre sous la forme d'une technologie hyper-threading matérielle unique sur l'une des plates-formes de processeur disponibles. Sur les processeurs Intel Xeon, la technologie Intel Hyper-Threading permet d'exécuter plusieurs threads d'application sur chaque cœur de processeur physique. Vous configurez vos instances de machines virtuelles Compute Engine avec un ou plusieurs de ces hyper-threads, qui font office de processeurs virtuels. Le type de machine spécifie le nombre de processeurs virtuels de votre instance.

Pour identifier la plate-forme de processeur propre à votre instance, procédez de l'une des façons suivantes :

  • Découvrez les plates-formes de processeur disponibles dans chacune des régions et zones couvertes.
  • Utilisez la méthode compute.instances.get pour obtenir la propriété cpuPlatform correspondant à l'une de vos instances existantes.
  • Sur les instances Linux, exécutez cat /proc/cpuinfo.

Si vous souhaitez modifier la plate-forme de processeur de votre instance, vous pouvez spécifier une configuration minimum de plate-forme de processeur.

Quelle est la relation entre App Engine et Compute Engine ?

Nous considérons les deux comme complémentaires. App Engine est l'offre Platform as a Service de Google, tandis que Compute Engine est son offre Infrastructure as a Service. Le service App Engine est idéal pour exécuter des applications Web, des applications métier et des backends mobiles. Le service Compute Engine quant à lui est idéal lorsque vous avez besoin de davantage de contrôle sur l'infrastructure sous-jacente. Par exemple, vous pouvez utiliser Compute Engine lorsque vous avez une logique métier ultrapersonnalisée ou que vous souhaitez utiliser votre propre système de stockage.

Par où commencer ?

Consultez le guide de démarrage correspondant au service qui vous intéresse. Une fois que vous avez effectué le démarrage rapide, lisez la présentation des instances de machines virtuelles pour commencer à vous familiariser avec Compute Engine.

Vous bénéficiez peut-être d'un essai gratuit. Pour savoir comment en profiter et obtenir des informations sur les quotas, consultez le guide sur l'essai gratuit.

Facturation

Comment fonctionnent la tarification et l'achat ?

La tarification Compute Engine est basée sur l'utilisation de l'instance Compute, du stockage et du réseau. Les machines virtuelles sont facturées à la seconde, avec un minimum d'une minute. Le coût de stockage est calculé en fonction de la quantité de données que vous stockez. Le coût du réseau est calculé en fonction de la quantité de données transférées entre les instances de machines virtuelles communiquant entre elles et avec Internet. Pour plus d'informations, consultez notre fiche tarifaire.

Vos tarifs sont-ils TTC ?

Non, la fiche tarifaire n'inclut pas les taxes.

Assistance et commentaires

Offrez-vous une assistance payante ?

Oui, nous offrons une assistance payante aux entreprises clientes. Pour plus d'informations, contactez notre service commercial.

Offrez-vous un contrat de niveau de service ?

Oui, nous proposons un contrat de niveau de service pour Compute Engine.

Où puis-je envoyer des commentaires ?

Pour les questions relatives à la facturation, vous pouvez vous adresser au canal d'assistance approprié.

Pour les demandes de fonctionnalités et les rapports de bug, posez une question sur notre forum des utilisateurs.

Authentification

Comment puis-je m'authentifier auprès de l'API Compute Engine ?

Vous pouvez vous authentifier auprès de l'API Compute Engine à l'aide du protocole OAuth 2.0. Vous pouvez vous authentifier via une bibliothèque cliente ou directement avec un jeton d'accès.

Que sont les comptes de service ?

Un compte de service est un compte Google qui représente une application et non pas un utilisateur final. Il peut être utilisé pour autoriser Compute Engine à agir au nom de l'utilisateur pour accéder à des informations non sensibles. Il ne doit jamais servir à accéder aux informations utilisateur. Les comptes de service simplifient le processus d'authentification depuis Compute Engine vers d'autres services en gérant le processus d'autorisation pour l'utilisateur.

Les développeurs Compute Engine utilisent généralement des comptes de service Compute Engine dans leurs applications. Pour en savoir plus sur les comptes de service, consultez la section Présentation de l'authentification.

Comment créer un compte de service ?

Compute Engine crée automatiquement un compte de service lorsque vous créez une nouvelle instance et spécifiez une portée de compte de service pour cette instance.

Projets

Que sont les projets ?

Un projet est un conteneur pouvant accueillir toutes les ressources Compute Engine. Chaque projet est totalement compartimenté. Les projets ne partagent pas de ressources, peuvent avoir différents propriétaires et utilisateurs, sont facturés séparément et ne sont pas plus accessibles l'un à l'autre que votre ordinateur familial n'est accessible à celui de votre voisin.

Comment puis-je créer un projet ?

  1. Connectez-vous à votre compte Google. Si vous n'en possédez pas déjà un, vous devez en créer un.
  2. Accédez à Google Cloud Console. Lorsque vous y êtes invité, sélectionnez un projet existant ou créez-en un.
  3. Suivez les instructions de configuration de la facturation. Si vous êtes nouveau sur Google Cloud, vous disposez d'un crédit d'essai gratuit pour payer vos instances.

Quelle est la différence entre un numéro de projet et un ID de projet ?

Chaque projet peut être identifié de deux manières : par son numéro ou par son ID. Le numéro est automatiquement généré lors de la création du projet, alors que l'ID est créé par vous ou par le créateur du projet. L'ID de projet est facultatif pour de nombreux services, mais obligatoire pour Compute Engine. Pour plus d'informations, consultez la section Projets Cloud Console.

Où puis-je trouver mon ID de projet ?

Pour trouver un ID de projet, accédez à Google Cloud Console qui présente une liste de vos projets et de leurs ID.

Où puis-je demander plus de quota pour mon projet ?

Tous les projets Compute Engine possèdent des quotas par défaut pour différents types de ressources. Cependant, ces quotas par défaut peuvent être augmentés par projet. Vérifiez vos limites de quota et l'utilisation que vous en faites sur la page Quotas de Google Cloud Console. Si vous atteignez la limite de vos ressources et que vous avez besoin de davantage de quota, envoyez une demande d'augmentation du quota de certaines ressources sur la page des quotas de IAM et administration. Pour ce faire, cliquez sur le bouton Modifier les quotas en haut de la page.

Instances

Quelle configuration de machine (mémoire, RAM, processeur) puis-je choisir pour mon instance ?

Compute Engine propose plusieurs configurations. Vous pouvez également créer des configurations personnalisées correspondant aux besoins exacts de votre instance. Consultez la liste complète des options disponibles sur la page Types de machines.

Si je supprime accidentellement mon instance, puis-je la récupérer ?

Non, les instances supprimées ne peuvent pas être récupérées. Cependant, si une instance est simplement arrêtée, vous pouvez la redémarrer.

Sur quels systèmes d'exploitation mes instances peuvent-elles être exécutées ?

Compute Engine est compatible avec plusieurs images de système d'exploitation et images tierces. De plus, vous pouvez créer une version personnalisée d'une image ou créer votre propre image.

Quelles sont les zones disponibles où créer mon instance ?

Pour consulter une liste des régions et zones disponibles, consultez Régions et zones.

Comment savoir quel quota j'ai utilisé ou combien il m'en reste ?

Vérifiez vos limites de quota et l'utilisation que vous en faites sur la page Quotas de Google Cloud Console. Si vous atteignez la limite de vos ressources et que vous avez besoin d'un quota supplémentaire, cliquez sur le bouton Demander une augmentation sur la page Quotas et remplissez le formulaire de demande.

Quel type de processeur virtuel dois-je exécuter sur mon instance ?

Pour vérifier la plate-forme de processeur propre à votre instance, procédez de l'une des façons suivantes :

  • Découvrez les plates-formes de processeur disponibles dans chacune des régions et zones couvertes.
  • Utilisez la méthode compute.instances.get pour obtenir la propriété cpuPlatform correspondant à l'une de vos instances existantes.
  • Sur les instances Linux, exécutez cat /proc/cpuinfo.

Que sont les instances de VM préemptives et en quoi diffèrent-elles des instances normales ?

Les instances préemptives sont des instances que vous pouvez créer et exécuter à un prix beaucoup plus bas que les instances normales, mais qui peuvent s'arrêter si Compute Engine doit accéder à ces ressources pour d'autres tâches. Pour plus d'informations, consultez Créer et démarrer une instance de VM préemptive.

Comment puis-je envoyer des e-mails sortants à partir d'une instance Compute Engine ?

En règle générale, Compute Engine bloque le trafic sortant via ces ports bloqués. Cependant, vous pouvez configurer une passerelle de messagerie via Google en utilisant SMTP. Pour plus d'informations, consultez la section Envoyer des e-mails depuis une instance.

Une erreur d'hôte s'est produite sur ma machine virtuelle, qui a redémarré. Que s'est-il passé ?

Une erreur d'hôte signifie qu'un problème matériel ou logiciel s'est produit sur la machine physique hébergeant votre machine virtuelle, ce qui a entraîné le plantage de votre machine virtuelle. Lorsque Compute Engine détecte un tel événement, nous ajoutons une entrée compute.instances.hostError à votre journal des opérations. Si votre machine virtuelle est configurée pour redémarrer automatiquement, ce qui est la valeur par défaut, elle redémarrera également sur une machine physique différente.

De manière générale, les pannes matérielles et logicielles peuvent se produire de temps à autre, mais sont rares. Pour protéger vos applications et vos services des événements système potentiellement perturbateurs comme ceux-ci, assurez-vous de concevoir des systèmes robustes et de créer des applications Web évolutives et résilientes. Utilisez des groupes d'instances gérés pour vérifier l'état et effectuer un scaling sur des groupes d'instances Compute Engine.

Google propose également des services gérés tels que App Engine et l'environnement flexible App Engine.

Images

Dois-je m'inscrire à Cloud Storage avant de pouvoir stocker mes images en externe ?

Oui, pour stocker des images en externe, vous devez vous inscrire à Cloud Storage.

Disques persistants

Comment puis-je choisir la taille appropriée pour mon disque persistant ?

Les performances de disque persistant évoluent avec la taille du disque. Utilisez le tableau de performance des disques persistants pour vous aider à choisir la taille adaptée à vos besoins. En cas de doute, lisez la documentation relative.

Quelles sont les mesures prises par Google pour protéger mes données ?

Consultez Chiffrement de disque persistant.

Puis-je associer mon disque persistant à plusieurs instances ?

Vous ne pouvez associer un disque persistant à plusieurs instances que si le disque est en mode lecture seule. Les disques en mode lecture-écriture ne peuvent être associés qu'à une seule instance. Vous ne pouvez pas associer un disque persistant en mode lecture-écriture et en mode lecture seule en même temps.

Quand dois-je utiliser des disques persistants plutôt que Cloud Storage ?

Vous pouvez utiliser à la fois des disques persistants et Cloud Storage pour stocker des fichiers, sans oublier que les deux constituent des offres très différentes. Cloud Storage est un conteneur de fichiers de masse, conçu pour stocker de très grandes quantités de données relativement statiques, accessibles globalement, y compris à partir d'instances de machines virtuelles Compute Engine.

Le tableau ci-dessous fournit des informations sur les spécialités caractéristiques de chaque offre et leur utilisation optimale.

Cloud Storage Disque persistant
Caractéristiques
  • Accessibilité
    • Accessibilité globale (y compris pour les systèmes non-Compute Engine)
    • Lecture-écriture accessible à partir de nombreux systèmes
  • Évolutivité
    • Buckets à l'échelle multi-Po
  • Utilisation
    • Interface REST ; latence plus élevée que le stockage de blocs associé localement
    • Sémantique d'écriture n'incluant que les fichiers d'insertion et de remplacement
    • Gestion des versions incluse
    • Fichiers implicites dans Cloud Storage
  • Accessibilité
    • Accessibilité dans une seule zone et uniquement par les instances Compute Engine
    • Installation en lecture-écriture par une instance ou en lecture seule par de nombreuses instances Compute Engine
  • Évolutivité
    • Limite de volume de 10 To
  • Utilisation
    • Interface SCSI ; faible latence
    • Sémantique d'écriture transactionnelle : modifications aléatoires
    • Gestion des versions non incluse ; modifications continues
    • Formatage d'un système de fichiers requis pour une utilisation avec des fichiers
Utilisateurs cibles
  • Distribution de contenus pour mobile, grand public, jeux et SaaS
  • Rich media
  • Entrée en lecture seule pour le travail HPC chargeable en parallèle (par exemple, affichage, pétrole et gaz, et génomique)
  • Sauvegarde et archivage
  • Hadoop (via GHFS)
  • Appareils de démarrage Compute Engine
  • Datastore de blocs bruts à créer
    • Serveurs SQL (ex : MySQL)
    • Serveurs NoSQL (ex : Cassandra/Mongo)
    • Serveurs de fichiers (ex : Gluster)
    • Persistance du magasin de valeurs clés (par exemple Redis)

Mise en réseau

Où puis-je trouver les plages d'adresses IP Compute Engine ?

Google Cloud applique un certain nombre de CIDR pour les adresses IP externes régionales que les instances de VM Compute Engine peuvent utiliser. Ces plages varient à mesure que l'infrastructure de Google évolue.

Procédez comme suit pour créer un ensemble de CIDR que Google Cloud utilise pour ces adresses IP externes :

  1. Interrogez l'_cloud-netblocks.googleusercontent.comenregistrement TXT DNS à l'aide d'un outil comme dig ou nslookup. À partir du résultat, créez une liste initiale d'enregistrements TXT DNS à interroger. Chacun des autres enregistrements suit le texte include:.

  2. Pour chaque enregistrement de la liste :

    • Notez les valeurs CIDR (après ip4:).
    • Notez tous les autres enregistrements référencés. Ajoutez-les à la liste des enregistrements.
    • Continuez jusqu'à ce que vous ayez examiné chaque enregistrement TXT DNS de la liste.

Notez qu'il s'agit d'un processus récursif. Par exemple, _cloud-netblocks6.googleusercontent.com est référencé dans _cloud-netblocks1.googleusercontent.com, pas _cloud-netblocks.googleusercontent.com.

Vous pouvez vous servir du script shell ci-dessous comme point de départ pour interroger automatiquement ces enregistrements TXT DNS :

#!/bin/sh

set -- $(dig -t txt +short _cloud-netblocks.googleusercontent.com)

included="" ip4=""
while [ $# -gt 0 ]; do
  k="${1%%:*}" v="${1#*:}"
  case "$k" in
    include)
      # only include once
      if [ "${included% $v *}" = "${included}" ]; then
        set -- "$@" $(dig -t txt +short "$v")
        included=" $v $included"
      fi
      ;;
    ip4) ip4="$v $ip4" ;;
  esac
  shift
done

for i in $ip4; do
  echo "$i"
done

Pourquoi manque-t-il des sauts dans traceroute vers les destinations Internet ?

L'exécution de traceroute sur une instance de VM Compute Engine indique la destination uniquement ou bien des sauts vers des destinations Internet. Pour plus d'informations, consultez la section Traceroute vers des destinations Internet dans la documentation sur les VPC.

Zones

Ai-je la possibilité d'utiliser un centre de données régional dans certains pays ?

Oui, Compute Engine propose des centres de données dans le monde entier. Ces différentes possibilités de centre de données offrent des options de connectivité à faible latence à partir de ces régions. Pour plus d'informations sur la région, y compris l'emplacement géographique des régions, consultez Régions et zones.

Comment savoir si une zone est hors connexion ?

La section Zones de Compute Engine disponible dans Google Cloud Console indique l'état de chaque zone. Vous pouvez également obtenir l'état des zones via l'outil de ligne de commande en exécutant gcloud compute zones list ou via l'API Compute Engine avec la méthode compute.zones.list.

Scripts de démarrage

Quand mon script de démarrage personnalisé est-il exécuté ?

Les scripts de démarrage s'exécutent à la fin du processus de démarrage. Sur les systèmes modernes utilisant "systemd" ou "upstart", les scripts de démarrage s'exécutent une fois que google_instance_setup est terminé.

Événements de maintenance de l'infrastructure

Que sont les événements de maintenance de l'infrastructure ?

Il se peut que Compute Engine doive périodiquement effectuer une maintenance planifiée sur une zone susceptible d'affecter vos instances. Par défaut, toutes les instances sont configurées pour que ces événements de maintenance soient transparents pour vos applications et vos charges de travail. Une dégradation des performances peut survenir, mais vos instances resteront en ligne. Pour plus d'informations, consultez Maintenance transparente.

À quelle fréquence les événements de maintenance planifiée de l'infrastructure se produisent-ils ?

Les événements de maintenance de l'infrastructure n'ont pas d'intervalle défini entre eux, mais se produisent généralement tous les deux mois.

Comment savoir si une instance va subir un événement de maintenance de l'infrastructure ?

Peu de temps avant un événement de maintenance, Compute Engine modifie un attribut spécial sur le serveur de métadonnées d'une machine virtuelle avant toute tentative de migration en direct ou d'arrêt de la connexion, puis redémarre la machine virtuelle dans le cadre d'un événement de maintenance de l'infrastructure en attente. L'attribut maintenance-event sera mis à jour avant et après un événement, vous permettant de détecter à quel moment ces événements sont imminents. Vous pouvez utiliser ces informations pour automatiser les scripts ou les commandes que vous souhaitez exécuter avant et/ou après un événement de maintenance. Pour plus d'informations, consultez la documentation relative aux avis de maintenance transparente.

Cette page vous a-t-elle été utile ? Évaluez-la :

Envoyer des commentaires concernant…

Documentation Compute Engine