Problèmes connus

Découvrez les problèmes connus liés à Confidential VM. Cette rubrique traite des problèmes et des erreurs dont la résolution nécessite beaucoup d'étapes, qui ne peuvent pas être stipulées facilement dans un simple message d'erreur. Vous trouverez peut-être d'autres solutions via un canal d'assistance.

Instances avec plus de 40 disques persistants

Les instances Confidential VM qui comportent plus de 40 disques persistants ne sont pas acceptées. Si vous devez associer plus de 40 disques persistants, vous pouvez demander à bénéficier d'une exception via un canal d'assistance. Sachez que les instances comportant plus de 40 disques persistants peuvent démarrer et échouer en silence.

Latence de démarrage

Les clients peuvent constater des temps de démarrage plus longs pour les instances Confidential VM qui disposent d'une grande quantité de mémoire. Le temps de démarrage est proportionnel à la quantité de mémoire attribuée à une instance.

Nommer les disques

En raison d'une restriction appliquée aux pilotes NVMe, il n'est pas possible d'appliquer un nom d'appareil fourni par le client aux disques associés à une instance Confidential VM. Si vous avez besoin d'utiliser des noms de disques personnalisés comme identifiants, par exemple à des fins d'automatisation, une solution de contournement potentielle consiste à utiliser le service de métadonnées de Compute Engine.

Utiliser le format XFS pour les disques persistants

Pour le moment, les instances Confidential VM ne permettent pas d'utiliser le format de système de fichiers XFS pour les disques persistants existants. Vous pouvez toutefois créer des disques persistants au format XFS.

Charges de travail intensives d'E/S : augmenter la taille du SWIOTLB

Pour les opérations d'entrée et de sortie sur disque et sur le réseau, Confidential VM utilise une zone spécifique en mémoire appelée SWIOTLB, qui a une taille par défaut de 64 Mo. Si vous prévoyez des niveaux élevés d'entrée/sortie sur les VM ayant plus de 8 processeurs virtuels, augmentez la taille du SWIOTLB. Le tampon SWIOTLB fait partie de la mémoire RAM totale disponible sur l'invité. Avant d'augmenter la taille, assurez-vous que l'invité dispose d'une quantité suffisante de mémoire RAM pour le SWIOTLB ainsi que le reste du système d'exploitation.

Par exemple, pour augmenter la taille du SWIOTLB afin qu'il passe à 512 Mo, ajoutez la ligne suivante à /etc/default/grub :

GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT=".... swiotlb=262144"

Ensuite, régénérez le fichier grub.cfg en exécutant les commandes suivantes :

Ubuntu

sudo update-grub

Autres distributions

grubcfg="/etc/grub2-efi.cfg"
cp $grubcfg $grubcfg.bak
grub2-mkconfig -o $grubcfg

Pour plus d'informations, consultez la documentation sur le dépôt AMDSEV.