Professional Cloud Architect

Guide de l'examen de certification

Professional Cloud Architect

Description du poste

Un Google Certified Professional - Cloud Architect permet aux entreprises d'exploiter les technologies Google Cloud. Grâce à sa compréhension de l'architecture cloud et de la technologie Google, ce professionnel conçoit, développe et gère des solutions robustes, sécurisées, adaptables, dynamiques et haute disponibilité pour réaliser les objectifs de l'entreprise. Le Cloud Architect doit maîtriser tous les aspects du développement de solutions, y compris les détails de mise en œuvre, le développement de prototypes et les bonnes pratiques architecturales. Le Cloud Architect doit également être expérimenté dans les microservices et les applications multiniveaux distribuées qui comprennent des environnements multicloud ou hybrides.

Cet examen est disponible en anglais, en espagnol, en japonais et en portugais.

Guide de l'examen de certification

(pour les examens passés avant le 9 novembre 2018)

Section 1 : Concevoir et planifier l'architecture d'une solution cloud

1.1 Concevoir l'infrastructure d'une solution qui répond aux exigences commerciales. Points à prendre en compte :

  • Cas d'utilisation commerciale et stratégie produits
  • Optimisation des coûts
  • Compatibilité avec la conception de l'application
  • Intégration
  • Mouvement des données
  • Compromis
  • Création, achat ou modification
  • Mesures de la réussite (par exemple : indicateurs clés de performance (KPI), retour sur investissement (ROI), métriques)

1.2 Concevoir l'infrastructure d'une solution qui répond aux exigences techniques. Points à prendre en compte :

  • Conception à haute disponibilité et basculement
  • Élasticité des ressources cloud
  • Évolutivité pour répondre aux exigences de croissance

1.3 Concevoir des ressources réseau, de stockage et de calcul. Points à prendre en compte :

  • Intégration à des environnements sur site/multicloud
  • Identification des besoins en stockage de données et mappage vers des systèmes de stockage
  • Schémas des flux de données
  • Structure du système de stockage (par exemple : objet, fichier, RDBMS, NoSQL, NewSQL)
  • Mappage des besoins en calcul vers les produits de plate-forme

1.4 Créer une planification de la migration (c'est-à-dire des documents et des schémas architecturaux). Points à prendre en compte :

  • Intégration de la solution aux systèmes existants
  • Migration des systèmes et des données permettant d'assurer la compatibilité avec la solution
  • Mappage de licences
  • Planification des réseaux et de la gestion
  • Tests et démonstration de faisabilité

1.5 Envisager des améliorations futures pour la solution. Points à prendre en compte :

  • Améliorations au niveau du cloud et technologiques
  • Évolution des besoins de l'entreprise
  • Promotion

Section 2 : Gérer et provisionner l'infrastructure d'une solution

2.1 Configurer des topologies de réseaux. Points à prendre en compte :

  • Extension sur site (mise en réseau hybride)
  • Extension permettant de passer à un environnement multicloud
  • Sécurité
  • Protection des données

2.2 Configurer des systèmes de stockage individuels. Points à prendre en compte :

  • Attribution du stockage des données
  • Traitement des données/provisionnement du calcul
  • Gestion de la sécurité et des accès
  • Configuration réseau pour le transfert des données et la latence
  • Conservation des données et gestion du cycle de vie des données
  • Gestion de la croissance des données

2.3 Configurer des systèmes de calcul. Points à prendre en compte :

  • Provisionnement du système de calcul
  • Configuration des fluctuations de calcul (préemptif et standard)
  • Configuration réseau pour les nœuds de calcul
  • Configuration de la technologie d'orchestration (par exemple : Chef/Puppet/Kubernetes)

Section 3 : Concevoir des solutions sécurisées et conformes

3.1 Concevoir des solutions sécurisées. Points à prendre en compte :

  • Gestion de l'authentification et des accès (IAM)
  • Sécurité des données
  • Test d'intrusion
  • Séparation des tâches
  • Contrôles de sécurité

3.2 Concevoir des solutions conformes aux exigences légales. Points à prendre en compte :

  • Législation (par exemple, Health Insurance Portability and Accountability Act (HIPAA), Children's Online Privacy Protection Act (COPPA), etc.)
  • Audits
  • Certification (par exemple, framework ITIL)

Section 4 : Analyser et optimiser les processus techniques et métier

4.1 Analyser et définir les processus techniques. Points à prendre en compte :

  • Plan de cycle de développement logiciel (SDLC)
  • Intégration continue/développement continu
  • Culture de résolution des problèmes/d'analyse post-mortem
  • Tests et validation
  • Processus d'entreprise informatique (par exemple, ITIL)
  • Continuité des activités et reprise après sinistre

4.2 Analyser et définir les processus métier. Points à prendre en compte :

  • Gestion des parties prenantes (par exemple, influence et facilitation)
  • Gestion du changement
  • Processus décisionnel
  • Gestion de la réussite des clients

4.3 Développer des procédures pour tester la résilience d'une solution en production (par exemple, DiRT et Chaos Monkey)

Section 5 : Gérer la mise en œuvre

5.1 Conseiller les équipes de développement et d'opérations pour s'assurer que la solution est déployée correctement. Points à prendre en compte :

  • Développement d'applications
  • Bonnes pratiques relatives aux API
  • Cadres de test (chargement/unité/intégration)
  • Outils de migration des systèmes et des données

5.2 Lire et écrire les langages de développement des applications. Au minimum, les langages suivants :

  • Java
  • Python

Section 6 : Garantir la fiabilité de la solution et des opérations

6.1 Surveiller la solution, journaliser les événements et gérer les alertes

6.2 Gérer le déploiement et les releases

6.3 Prendre en charge la résolution des problèmes opérationnels

6.4 Évaluer les mesures de contrôle qualité

Exemples d'études de cas

Certaines questions de l'examen de certification Cloud Architect peuvent porter sur une étude de cas qui décrit une entreprise fictive et un concept de solution. Ces études de cas sont destinées à vous fournir davantage de contexte pour vous aider à choisir la ou les bonnes réponses. Consultez certains des exemples d'études de cas qui pourraient vous être proposées.

Java est une marque déposée d'Oracle et/ou de ses affiliés.